Espace-Temps 13

 

Voyons maintenant  la production de l’Azote par l’ajout d’un Proton au noyau du Carbone-12.

Woops! Nous n’y voyons rien puisque l’ajout d’un Proton doit « passer » par la ligne horaire 12hr, où la rotation du noyau oppose continuellement un Proton déjà en place. On doit donc « fabriquer » un Neutron pour accompagner le Proton.

Ce qui fait changer la disposition interne des Protons et produit de l’Azote-14. En réalité, c’est le centre de gravité qui se déplace, faisant également déplacer les lignes horaires.

L’Azote-14 est l’un des deux isotopes stables de l’azote, et représente 99,634 % de l’azote présent sur Terre. L’autre est l’Azote-15 (0.366% sur Terre).

L’Azote est un « non-métal gazeux » qui succède au Carbone, un « non-métal  solide ».

 

 

Voyons comment cela se déroule :

1)- L’ajout d’un Proton déplace quelque peu (vers 6hr) le centre de gravité, ce qui oblige d’augmenter les « espaces » entre Protons et Neutrons (voir dessin plus bas).

2)- Cette augmentation d’espaces transforme le Carbone « solide » en Azote « gazeux » et rend instables les Protons de 2hr et de 4hr, qui doivent produire une Neutron entre eux, pour stabiliser leur position. L’ajout d’un Neutron résulte alors, en Azote-14.

3)- Cet isotope Azote-14 se retrouve, aussitôt, face à deux « choix » :

  1. a) Il éjecte un Neutron devenant de l’Azote-13 (durée de vie = 9 min 58.2 secondes).

b)- Ou… il devient de l’Azote-15 « stable » lorsque…

4)-la même instabilité apparaît entre les Protons sur les lignes 8hr et 10hr, qui doivent stabiliser leur position en produisant, également, un neutron pour ainsi former l’autre isotope stable, l’Azote-15.

Voyons les couches électroniques de l’Azote-14 et -15 :

Bon; je pense qu’après avoir utilisé autant de fois, le terme « flux d’énergie cinétique temporelle », vous parvenez à vous adaptez, graduellement, au fait que le « Temps » est, en fait, de l’énergie cinétique, responsable de l’expansion de l’univers. Sinon, ne désespérez pas, ça viendra éventuellement.

 

L’élément suivant est l’Oxygène avec 8 Protons. Trois de ses isotopes sont « stables » : Oxygène-16, -17 et -18 qui possèdent respectivement 8, 9 et 10 Neutrons.

L’Oxygène est aussi un « non-métal » gazeux. Il est le troisième élément le plus abondant de l’Univers après l’Hydrogène et l’Hélium. L’Oxygène que nous respirons est, en fait, une molécule d’Oxygène appelée Dioxygène. Elle est constituée de deux atomes d’oxygène reliés par liaison covalente. Ce qui signifie que ces deux atomes d’Oxygène n’unissent pas leur centre de gravité, mais produisent seulement un « effet de marée » :

Comme on peut le voir, il n’y a pas d’échange « électronique » (échange d’électrons), mais simplement une « ouverture » pour la circulation d’énergie dans les deux couches « L » de chacun des atomes. Rappelons-nous que l’énergie « coule comme un liquide » et qu’un « champ gravitationnel » est comme un « contenant« .

Si la densité des couches « L » était différente l’une de l’autre, il se produirait un « équilibre » de la densité d’énergie des deux couches « L »; mais lorsque la densité est identique, comme dans ce cas-ci, il ne s’installe qu’une « libre circulation » d’énergie électronique.

Spécifions que l’énergie se présente sous trois formes, dont la troisième est l’amalgame des deux premières :

a)-L’énergie cinétique, orientée vers « partout ».

b)-L’énergie de masse, orientée vers « un point précis ».

c)-L’énergie électromagnétique, qui est un « composé », formé de l’énergie de masse installée perpendiculairement à l’énergie cinétique.

Ajoutons que « l’unité électronique » (électron) est l’unité de base du « composé »  (masse-cinétique) électromagnétique.

Il est indispensable de remarquer l’importance des lignes horaires « gravitationnelles » qui possèdent un nombre « pair » tandis que les  lignes horaires « cinétiques » se retrouvent sur celles ayant un nombre « impair » de l’horloge universelle.

Pour « confirmer » la réalité de ce « fait », il ne suffit que de regarder les lignes « magnétiques » d’un aimant.

Voici les lignes produite par notre « horloge » universelle :

(Note : Eh oui, un Gluon est considéré « sans masse » parce que l’énergie de masse qu’il contient s’annule à cause de ses différentes orientations horaires. Son énergie de masse (la masse) ne sera perceptible que lorsque le Gluon se sera séparé en deux « surfaces » contraires, produisant un quark et antiquark Top, tous deux « massifs ».)

… que vous pouvez comparer au flux magnétique d’un aimant :

Pour voir qu’ils sont identiques, il ne vous reste qu’à rapprocher, jusqu’à les superposer, le Nord magnétique au Sud magnétique; vous obtiendrez, ainsi, les « trajectoires » de nos lignes horaires universelles.

Notez que ces mêmes lignes se retrouvent dans tous les « champs magnétiques » existants,  incluant celui de notre planète :

Bon! D’accord; je me suis laissé emporter quelque peu; mais je serai calmé pour le prochain article.

À bientôt.

Amicalement

André Lefebvre

 

Auteur de:

L’Histoire… de l’univers

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 1:  La Science Secrète)

Les Hommes d’avant le Déluge (Trilogie – Tome 2: Le Mystère Sumérien

Le tout dernier livre, paru en novembre 2016 (version gratuite):

Histoire de ma nation

Tous mes livres sont offerts GRATUITEMENT chez:

http://manuscritdepot.com/a.andre-lefebvre.7.htm#menu

 

Articles précédents:

L’Espace-Temps

L’Espace-Temps 2

Espace-temps 3

Espace-Temps 4

Espace-Temps 5

Espace-Temps 6

Espace-Temps 7

Espace-Temps 8

Espace-Temps 9

Espace-Temps 10

Espace-Temps 11

Espace-Temps 12

 

 

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

Coke en stock (CXCVI) : la découverte et la chute des fournisseurs d’avions (31)

Avant d’aller scruter les archives brésiliennes, revenons avant sur un cas particulier : celui d’un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.