Accueil / T Y P E S / Chroniques / Entrez le titre ici

Entrez le titre ici

 

Enfants ? flute

Je r?ve de redevenir vieux et tranquille. Rid? comme un oc?an, mais l?esprit lisse comme un enfant qui joue de la fl?te sans r?ver d??tre Mozart et enchant?.

Et j?y travaille, tout paresseux, et c?est bien ainsi. Hier, dans le jardin, les oiseaux cherchaient des vers comme des po?tes affam?s. Je les louchait, en souriant, parce qui donc aujourd?hui s?attarde aux oiseaux? ? Les enfants vont sur le net pour les voir?

Les oiseaux poussent dans les arbres. Mon voisin a tellement d?arbres que le terrain sur lequel nous habitons est une sorte de banlieue. J??tais assis, au petit coin d?ombre, sur la marche que j?ai poli dix fois, toute ?gratign?e. Un peu ? l?image du monde: plus il en passe, plus il est ?rafl?.

En ce moment, la Terre a l?aire d?une t?te de juive conduite dans un camp de concentration. On fera des tapis avec le poil!. J?ai vu tous les ?crits savant du net. Enfin! Pas tous. Mais comme ils sont g?mellaires, on finit par rendre sa lassitude et soupirer.

Je reviens aux oiseaux? Une fois le jardin arros?, dans les minimes crevasses, dans les creux en bols, ils y ont trouv? une piscine. Je ne sais pas qui j?ai pu rendre heureux en ce monde, mais les oiseaux avaient l?air de se farcir de ce festin d?eau. Ils batifolaient, s??battaient, et dans cette belle fr?tillance, un mouvement si rapide, en ressortait une sorte d?aura d?eau Eldorado. L?eau est un tr?sor? Et nous sommes constitu?s d?au moins 70% d?eau. On peut donc servir ? la fracturation du gaz de schiste?

Les oiseaux me reviennent.

Ce que je d?teste des oiseaux est de les voir lever la t?te et demander au ciel o? se trouvent les vers, les graines, les pailles, alors que nous il nous faut calculer, embaucher une firme d?ing?nieurs, la t?te haute, casqu?s.

Le r?veille-oiseau

oiseau

 

De temps en temps, j??cris la nuit. Les oiseaux me r?veillent? Quand ils commencent ? chanter, la fen?tre est ouverte, l?air entre, le rideau fait des flaques sonores sur l?encadrement. Les oiseaux me r?veillent pour me dire que le temps d??crire est termin?.

J?enl?ve mes ailes et je m?en vais sur mon oreiller sans plumes. Le petit cadran volant me dit d?aller au lit-nid.

« Dieu » leur a implant? une sorte d?instrument ? vent dans la gorge? Je ne sais. Ils se parlent entre eux dans la for?t. Je me souviens d?un jour en Abitibi o? je travaillais l??t? et que le soir, apr?s le travail, je sortais pour ?couter les oiseaux.

Peu importe o? ils meurent, leur g?nie est de transmettre le m?me langage pratique ? travers les ?ges. Et c?est la raison pour laquelle ils sont toujours l?.

Tandis que nous? On ne sait pas.

Ga?tan Pelletier

24 juillet 2013

P.S.: C??tait ?crit: « Entrez le titre ici ». Alors, entrez-le avant que quelqu?un le fasse pour vous.

Je d?die ce petit billet ? mon cousin Jeannot qui nourrissait les oiseaux, tirait des ?rables l?eau ? faire le sirop, fabriquait des escaliers et cultivait l?amour comme si c??tait la nourriture la plus important du monde. ??galement ? mon fr?re Jacques, bien tatou?, r?volt?s, de temps en temps drogu?, comme s?il voulait voler?

Tout cela pour dire que les morts peuvent nourrir les vivants, et que les vivants peuvent nous apprendre que vivre dans la simplicit? est transmettre un message simple.

Twit

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

MH370 : à la recherche de l’hoax zéro (1)

L’étude des propos de Florence de Changy, cet aspirateur à hoaxes pour les remixer et ...

One comment

  1. avatar

    L’enfant et l’oiseau .