Accueil / T Y P E S / Articles / Enbridge BBQu?bec : L?histoire d?Adam et et cr?ve

Enbridge BBQu?bec : L?histoire d?Adam et et cr?ve

 

BBQ 2

Enbridge Pipeline

La science fiction, c?est quand les nuls calculent le futur et qu?il n?arrive jamais selon les donn?es. Mais il arrive toujours? Avec ou sans donn?es?

John Smith

Barils

Il poursuit en qualifiant l?approche d?Enbridge, concernant le syst?me de d?tection des fuites et les plans d?intervention ?d?inad?quats??. Selon lui, il faudrait jusqu?? ?quatre heures pour l?amorce d?une intervention d?urgence pour les r?gions m?tropolitaines de Toronto et de Montr?al?.?La Presse

***

En 2029, le pipeline de la Cie Enbridge qui passait pr?s de Montr?al, Henri et Noah ?taient en train de cuire un magnifique BBQ. La bi?re coulait ? flot. Les enfants jouaient, criaient, et s?arrosaient. C??tait le 31 juillet et le mercure indiquait 31 degr?s.

Pendant ce temps, un employ? de la compagnie, qui devait v?rifier le pipeline fora un trou pour y ins?rer une cam?ra d?inspection. Se trompant dans ses calculs, il per?a le pipeline. Sous une chaleur qui lui donnait le tournis, il ne rendit pas compte que la m?che utilis?e ?tait la plus grosse, ??tant donn? qu?il avait plac? la bo?te ? l?envers et que ses lunettes ?taient accroch?es ? son cou.

Les enfants jouaient, criaient, s?arrosaient. Et le poulet gr?sillait?

Les 40 pigeons qui habitaient la maison de Marcel partirent dans une vol?e affol?e dans un bruit d?applaudissements dans l?air?: Clap! Clap! Clap! Clap.

-????????? Sales oiseaux, se lamenta Henri.

Une dizaine de rats cach?s dans les ?gouts virent passer le grand filet noir. Ils s?enfuirent ? griffes ouvertes.? Les rats avaient un langage que ne comprenaient pas les humains. Mais dans une h?te soudaine, 1 50,000 rats se mirent ? quitter les bas-fonds de la ville pour ?chapper au massacre.

Et les enfants s?arrosaient, criaient, chantaient.

***

L?employ? qui avait ?mis un message ? la compagnie ?tait affal? sur le gazon,? regardant son ?mission pr?f?r?e sur sa t?l? imbriqu?e dans le panneau du camion, Il ?s?impatientait. Il sortit alors, en soupirant, un paquet de cigarettes et scruta l?image des poumons noircis , puis, poussant un soupir, d?cida d?en griller une.

Au moment o? il alluma sa clope, des milliers de rats, tous couverts de p?troles bruts, sortirent des ?gouts. ? travers la file de voitures ?lectriques branch?es pour ?tre charg?es, le troupeau de rats se mit ?? se tr?mousser pour se d?barrasser du p?trole. Ils se secouaient comme des chats mouill?s.

L?employ? ?chappa sa clope, ?carquillant les yeux, tenta de l??teindre et ?mit un g?missement. En une fraction de seconde, il entendit dans son Walkie-Talkie un message?: ??Nous partons??.

Il paniqua, courut vers son costume ??antibr?lure??, l?enfila au m?me moment qu?e?t lieu l?explosion.

Les Chinois n?auraient pas fait mieux?: Tous les rats de la ville se mirent ? voler et se m?l?rent ? tous les pigeons du quartier. On entendait p?tarader les voitures ?lectriques, rapidement carbonis?es explosaient en laissant l?acide des batteries se r?pandre dans l?atmosph?re.

Un peu avant que l?employ? ferm?t les yeux, les rats carbonis?s, les pigeons, et un nombre incroyables d?humains eux aussi noircis, ?taient devenus volants. Il lui apparut alors qu?ils demeur?rent pendant longtemps en suspend. Si longtemps que la derni?re image qu?il p?t voir fut celle d?un brasier de flammes sur lequel dansaient des cadavres dans un mouvement circulaire comme celle des BBQ.

***

Pendant ce temps, au Parc des SDF, parmi les 250,000 encore vivants depuis la crise 2008, 25, 000 se faisaient une soupe avec les restes de poubelle des restaurants chics de la ville et s?arrosaient de l?eau qu?on leur avait donn?e, en geyser, par piti?. De l??eau sortie de l?asphalte quand le syst?me automatis? de la ville les d?marrait au moment o? la temp?rature atteignait 30 degr?s Celsius.

Armand, Roland, Jean-Marc, Thierry, Arnold, priaient pour qu?un jour Dieu intervienne, lev?rent les yeux vers le ciel en guise de d?sespoir.

Les l?vres gerc?es, les yeux bouffis par la mis?re, ils rest?rent bouche b?e?: du ciel arrivait ?le plus beau, le plus gigantesque? BBQ du monde, enfin un repas envoy? du ciel : volaille, porcelet, cuisses, poitrines, pattes de grenouilles, jambons,? jarrets, etc. Le festin?

Ils criaient, s?arrosaient et chantaient.

Un d?chu ayant fait faillite, se dit qu?il ?tait venu le moment de s?enrichir?: au lieu de manger, il ramassa tout ce qu?il put et les accrocha aux arbres pour les vendre par la suite.

On vit au loin de grandes lueurs rouges, des camions d?incendie et des autos p?tarader dans le ciel en feux d?artifice agr?mentant la f?te.

Hourra!

Et des centaines de SDF revinrent des quartiers riches avec des milliers de bouteilles de vin et de bi?re.

Tard dans la nuit, une ?quipe de sauvetage de la Compagnie retrouva le corps de l?employ??: le corps, ? moiti? immerg? dans son habit de protection ?tait quasiment intact.

Il ne manquait que la t?te.

Ga?tan Pelletier

13 d?cembre 2013

Article en relation:?La proph?tie de Meyrink?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en Stock (CCLVI) : le laxisme multinational et l’incroyable réceptionniste de Mulhouse :

Le trafic international de cocaïne et son expansion fulgurante sont les résultantes de plusieurs laxismes.  ...