Accueil / T Y P E S / Articles / Elvis Presley est davantage vivant aujourd?hui que Ben Laden (2)

Elvis Presley est davantage vivant aujourd?hui que Ben Laden (2)

osama elvisHier, nous avons constat? que le ?ni?me message de Ben Laden diffus? au monde entier nous ?tait arriv? par un circuit bien habituel et bien connu, celui du SITE Group, une officine vivant des subsides gouvernementaux et des contrats pass?s avec l?Etat am?ricain, et sp?cialis? dans la recherche de la diss?mination de la menace terroriste islamiste. Le site vis? utilisant nous allons le voir des moyens pour le moins douteux pour obtenir ??en exclusivit? ces documents tout aussi suspicieux, il serait temps de voir en d?tail comment il fonctionne, et quels sont les int?r?ts v?ritables qui se cachent derri?re, lui et le non moins fameux IntelCenter, ? l?origine ?galement des informations sur le cas Ben Laden. Car c?est simple, depuis huit ans que dure la traque au fant?me de Tora Bora, invariablement seule l?une ou l?autre de ces officines est ? l?origine des documents le concernant. Ce qui pose probl?me, au fur et ? mesure que le temps avance… Comme le fait aussi de ne plus montrer?de vid?o mais des images fixes seulement de ??l?homme aussi vivant qu?Elvis Presley??, comme a pu le dire si justement David Ray Griffin.

Ben Laden et les Etats-Unis, c?est une longue histoire d?j?. Celle d?Al Quaida aux Etats-Unis remonte aux ann?es 80 environ. Selon Rita Katz, en effet, Al-Quaida aux Etats-Unis se serrait install? ? Tucson en? 1986, sous son nom d?origine, Al-Kifah, au centre islamique de la ville. Parmi les fondateurs, on trouvait Wael Hamza Julaidan, un riche multimillionaire saoudien ayant fond? le Rabita?Trust, un service humanitaire pakistanais, pr?sident du centre d?s 1983. Rabita Trust aurait servi ? collecter les fonds pour Al-Quaida… le tout avec l?absolution de la CIA, au courant des faits. C?est l? qu?aurait ?t? fond? en 1984 le Maktab al-Khidamat, plus connu sous sa traduction de « Bureau des Services Afghan« , par Abdullah Azzam (tu? par la d?tonation de trois mines ? Peshawar en 1989) et par…?Osama Ben Laden. Un « bureau »?pour recruter des combattants, li?s ? la mosqu?e de Brookyn, dirig?e par Mustafa Shalabi, retrouv? mort en 1991 dans son appartement New-Yorkais. Les morts qui jonchent l??quipe des membres fondateurs ont en effet surtout ?pargn? un homme?: Ben-Laden, ce qui n?est pas non plus sans intriguer. Lors du d?c?s suspect d?Azzam, on avait cit? aussi bien l?ISI que la CIA, le Mossad ou? les talibans comme auteurs potentiels, sans oublier… Ben Laden lui-m?me?! Apr?s le d?c?s de Shalabi, c?est en effet?Wadih el-Hage qui l?a remplac? ? la t?te du mouvement?: or ce dernier ?tait aussi le secr?taire personnel de Ben Laden et son homme de main ? ses heures perdues? le FBI avait remarqu? que Shalabi ?tait mort le jour m?me de l?arriv?e ? New-York d?El Hage. En fait, le FBI aurait « cibl? » tout le monde bien avant le 11 septembre 2001, ce qu?oublie aussi de pr?ciser Rita Katz, obligations gouvernementales obligent. Logique?: le FBI recrutait aussi ? la mosqu?e de Tucson les t?tes br?l?es n?cessaires pour faire de bons combattants contre l?envahisseur sovi?tique, direction la mosqu?e de Peshawar, fief pakistanais du syst?me?: car ? l??poque, mais cela Rita ne le dit pas non plus, le FBI ?tait surtout le meilleur ami d?Omar Shahin, l?imam recruteur de la mosqu?e de l?Arizona?!

C?est ? Tucson, par exemple, que d?barquera ainsi en 1991 Hani Hanjour, pr?sent? comme ?tant un des pilotes Kamikazes du vol 77 qui est cens? s??tre ?cras? sur le Pentagone. L?homme reste depuis un myst?re complet?: il n?avait pas de travail mais ? d?pens? des milliers de dollars en cours pour apprendre ? piloter. Quelques mois avant le vol final, il avait tent? un brevet de pilote 737 mais avait ?t? recal? avant m?me d?avoir pu d?coller, en raison d?un anglais trop mauvais et d?une connaissance de l?appareil par trop minimale. Tout le monde se demande encore comment un pilote aussi peu exp?riment? aurait pu r?ussir l?arrondi final parfait qui conduit au Pentagone? en rase-mottes?! Dix ans pass?s aux Etats-Unis avec autant d?argent sans jamais avoir eu d?emploi d?clar?, de 19 ? 29 ans?: le cas est plus qu??tonnant. A moins d?avoir de bons protecteurs? tout le monde songe? ? la manne saoudienne, question finances, et au FBI … question s?curit?. En 1984, la mosqu?e est pr?sid?e par Wael Hamza Jelaidan, le responsable de la Muslim Students Association, qu?il quitte en 1986 pour se rendre ? Peshawar, devenu d?j? le fief incontournable de Ben Laden. En 1990, son successeur, Rashad Khalifa, est retrouv? mort dans sa cuisine, tu? de 20 coups de couteau?: dans la communaut? islamique de Tucson, il y a eu plus de morts qu?? OK Corral. Etrange milieu? et ?tranges m?urs. Et jolis r?glements de compte. El-Hage se fera arr?ter et condamner ? vie aux USA en 1998 pour l?attentat contre l?ambassade US ? Nairobi. Dans ses attendus, le juge Leonard fera remarquer que le FBI savait depuis au moins 1996 que El-Hage ?tait au Kenya… o? il r?sidait depuis 1994.

Rita elle a d?autres m?thodes encore pour aller fouiner en Arizona?: pour espionner les mosqu?es am?ricaines, elle mettait tout un d?guisement,?des lunettes et?sous un hijab (au final un v?tement bien pratique en espionnage?!) elle glissait un mat?riel d?enregistrement. Devenu ainsi « Anonymous »…. le nom du signataire du livre « Terrorist Hunter » o? elle fera le compte rendu de ses ?coutes. C?est comme ?a, selon elle, qu?elle avait capt? les messages anti-USA prof?r?s ? la mosqu?e de Falls Curch. Car Rita Katz avait aussi « d?busqu? » un autre extr?miste tout d?sign?, selon elle, Anwar al-Aulaqi, de la c?l?bre mosqu?e (le Dar Al-Hijrah Islamic Center) de Falls Church en Virginie, (dirig?e aussi par Esam Omeish, leader du Muslim American Society). Sous la pression m?diatique, Anwar Al-Alauqui, n? en 1971, avait d? fuir en 2002 la Virginie, direction l?Angleterre, avec l?accusation de soutien financier ? Al-Quaida via une organisation charitable y?m?nite?: une accusation prof?r?e bien s?r par? Rita Katz?! Il avait m?me fini par repartir au Yemen en 2004, rejoindre son p?re, Nasser Al-Alauqui, qui avait ?t? ministre dans le pays, il est vrai.

A la mosqu?e, deux suppos?s terroristes du 11 septembre ?taient ?galement pass?s para?t-il?: Khalid al-Mihdhar et Nawaf al-Hazmi, les deux ayant ?t? souvent vu ? San Diego en compagnie d?Anwar al-Aulaqi selon le FBI, une accusation qui avait toujours ?t? ni?e par l?int?ress?. Le FBI avait fini par avouer ? la Commission sur le 11 septembre de ne rien avoir ? proposer de s?rieux ? l?encontre d?Al-Aulaqui, qui avait condamn? publiquement les attentats du 11 septembre?! Tucson, Falls Church?: deux n?uds fondamentaux de la manipulation d?islamiste? avec l?absolution de la CIA et du FBI, et les talents de traduction de Rita Katz?!

Avec Ahmed Omar Abu Ali, qui a aussi fr?quent? la m?me mosqu?e, un gar?on originaire de Houston, n? en 1972, c?est autre chose encore?: lui, il est aujourd?hui en prison pour le restant de de ses jours. Ce citoyen am?ricain, fils d??migr?s jordaniens, a ?t? arr?t? en 2003 ? M?dine par les Saoudiens et transf?r? en 2005 aux Etats-Unis, et condamn? tout d?abord ? trente ans de prison pour tentative d?assassinat de W.Bush, entre autre et « contacts avec Al Qaida ». Or l?homme avait clam? avoir ?t? tortur? en Arabie Saoudite, victime d?un de ses terribles vols de « renditions » de la CIA. Abu Ali avait beau eu expliquer qu?il avait avou? ce complot pour que les tortures cessent, rien n?y avait fait. Le tout avait ?t? film?, mais n?a jamais ?t? divulgu?, on sait ce qu?il est advenu des cassettes?: elles on ?t? broy?es sur ordre de W.Bush... Le 27 juillet dernier, le premier jugement ?tait red?fini?en appel?en prison ? vie? Pour le condamner plus s?v?rement encore, le procureur avait ?voqu? « une preuve irr?futable mais qui ne pouvait ?tre montr?e car class?e secret d?fense ». La fameuse cassette, on suppose. Laquelle, on ne le saura jamais?! Amnesty avait d?nonc? vigoureusement l?impossibilit? d?avoir acc?s aux vid?os. L?accusateur public?y a gagn? des galons en pugnacit?. Il travaille depuis pour le groupe d?avocats Kelley Drye, r?put? comme ?tant l?un des pires (ou des meilleurs?!)?cabinets existants?: c?est lui qui avait d?fendu Dow Chemical, Monsanto, et Diamond Shamroclors de l?affaire de l?Agent Orange ou la sinistre catastrophe de Bhopal provoqu?e par Union Carbide, ou encore gagn? au nom de Morgan Chase contre Enron.

A la Mosqu?e de Falls Church, qui n??tait pas obligatoirement le fief islamiste extr?miste d?crit, le cas de Mustafa Salih subitement devenu ind?sirable lui aussi avait ?mu le NYT lui-m?me. On mena?ait de lui retirer sa Green Card? sans aucune autre forme d?explication. A Falls Church, les tracasseries anti-islamiques semblaient embarrasser tout le monde, depuis l?affaire Abu Ali, comme si l?administration de W.Bush avait d?cid? de devenir soudainement davantage tatillonne. Parmi les gens bloqu?s, cela devient assez incoh?rent, figure en effet Hazim Alasad, un… contractant de l?arm?e US,?d?origine irakienne… lui aussi ? la Green Card « en attente »… la r?sultante des ravages de la prose incontr?l?e de Katz, encore une fois.?A c?t? d?eux, un homme est en prison aujourd?hui pour le restant de ses jours, mais cela importe peu pour Rita menant sa sainte croisade contre l?extr?misme musulman.

Ce qui ne la g?ne en rien en r?alit??: interview?e un jour par « Sixty minutes », elle affirme devant la cam?ra du magazine qu?une ferme de volaille de Gainesville, en Georgie est une entreprise qui envoie de l?argent aux terroristes?: l?information est fausse, et le fermier porte plainte imm?diatement. Son truculent avocat ironise avec humour?: « cette femme n?y conna?t rien en blanchiment d?agent et encore moins en ?levage de poulets « ?! En 2004, elle accuse cette fois un scientifique ?g? de 35 ans, Sami Omat Al-Hussayen, d?aider le terrorisme?: l?homme est arriv? en Idaho en 1999, mais n?a pas ? l??poque pr?cis? qu?il faisait partie d?une association islamique, et sera incarc?r? pendant un an et demi pour cela? avant d??tre jug?. L?Universit? qui l?h?berge d?ment pourtant toute implication et l?ensemble de ses coll?gues fait bloc, rien n?y fait, il reste en prison.?Coup de th??tre au proc?s?: le procureur ayant r?clam? la pr?sence de Rita Katz comme « experte », il se fait fra?chement?blackbouler par le juge charg? de l?affaire, qui refuse ? Katz ce titre pompeux?: Al-Hussayen est imm?diatement lib?r??: on d?couvre avec stupeur que c??tait la seule charge existante contre lui?! En 2005, elle r?cidive avec l?annonce d?un possible attentat contre le pipe-line de l?Alaska?: selon elle, un « document jihadiste » expliquerait comment s?y prendre en d?tails pour le faire sauter. Press? de r?v?ler sa source, elle ne la « retrouve » pas et se perd en explication comme quoi elle n?est pas une sp?cialiste en pipe-lines. Son projet d?attentat est une cr?ation de toutes pi?ces?! Katz entretien et attise la th?orie de la « guerre au terrorisme » et ne sert qu?? ?a en fait. Au profit de qui et au profit de quoi, ce n?est pas difficile ? trouver. Selon?Michael Scheuer, si en arabe un mot peut signifier cinq choses, lors de la traduction, Katz ne retiendra obligatoirement que le sens guerrier du mot. Mais qui en priorit? peut bien avoir int?r?t ? monter autant en ?pingle un terrorisme islamiste??

Lors des jeux Olympiques de Beijing, IntelCenter et elle vont beaucoup s?activer autour d?un obscur Turkistan Islamic Party, un ancien groupe pourtant connu, et diffuser des cassettes d?un ridicule achev?? de gamins enturbann?s, annon?ant leur guerre sainte, pour tenter de raviver la flamme de la guerre ? la terreur dans le secteur. Devant l?ineptie de ce qui est diffus?, juste apr?s de v?ritables attentats, le projet fait un flop complet. D?aucuns tout de suite, d?crivent dans la tentative une grossi?re manipulation?: pour tous, le TIP est entre les mains de l?ISi et de la CIA depuis les ann?es 80, et son histoire est largement document?e?! Evidemment, l?annonce est reprise telle quelle par ? la National Terror Alert officielle am?ricaine? . Il y a bien manipulation de l?opinion publique am?ricaine?! A tous les ?tages, et avec des moyens grossiers?: dans une de ces vindictes, Rita Katz va un autre jour annoncer qu?elle a « d?nich? » au bout d?heures de recherches « une vid?o horrible et effrayante montrant Washington ravag?e par une explosion nucl?aire », une vid?o d?couverte sur « un site terroriste islamiste », et intitul? « Nuclear Jihad ». Grosse ?motion un peu partout encore une fois.?En fait, la s?quence ?tait extraite telle quelle? d?un jeu vid?o, Fallout 3 Revelations, mis en ligne par un gamin fac?tieux qui en avait chang? le titre. A ce point-l?, ?a en devient grotesque et c?est du grand n?importe quoi?!!! Katz, en r?sum?, entretien sciemment le climat de terreur depuis des ann?es. Au profit de qui, on en a bien une petite id?e maintenant.

Car ce qu?il faut noter, depuis 2001, c?est que le contenu des propos de Ben Laden, cens? exprimer une droite ligne invariable, ne cesse de s?incurver selon?. avant tout la politique isra?lienne? et rien d?autre. Aujourd?hui o? les nouvelles colonies sont en cause, et o? Isra?l ne semble pas vouloir ?couter les paroles d?apaisement d?Obama, voil? que sort un ?tonnant « lobby juif » de la bouche de la momie sur cette toute derni?re cassette audio?: oubli?e, la r?f?rence au 11 Septembre?. dans une cassette cens?e ?tre diffus?e le jour anniversaire?! Selon tous les observateurs, c?est la premi?re fois qu?appara?t le terme dans la bouche de Ben Laden. Mais ce n?est pas vraiment un hasard?: selon de fins observateurs, les sites comme celui de Katz et le MEMRI sont charg?s en fait de v?hiculer la haine des juifs?:?« Ibrahim Hooper, membre du Conseil pour les Relations Americano Islamiques (CAIR-USA), a soulign? dans le Washington Times que « MEMRI n?avait d?autres fins que de trouver les pires propos qui soient dans le monde musulman et de les diffuser aussi largement que possible « . Le but du jeu ?tant de provoquer des r?actions anti-islamiques ou anti-arabes?! Faire le maximum de bruit de tambour de guerre, la voil? la vraie mission de madame Katz?!

On se moque donc bien du monde?! La fois pr?c?dente dans le discours de Ben Laden, c??tait le pape Beno?t XVI,?qui avait ?t? vis? avec un ?tonnant couplet d?un ap?tre, Luc, extrait de sa 10e ?vangile, (verset 23-24). Le pape pr?c?dent oppos? ? la guerre en Irak, jug?e « immorale », et Beno?t XVI avait en effet refus? de recevoir Condoleezza Rice ??Castel Gandolfo.?Et c?est Ben Laden en personne qui lui en faisait la remontrance : trop fort?! «  Sibel Edmonds avait bien tap? dans la fourmili?re r?v?lant que Ben Laden ?tait avant tout un pr?cieux alli? des Etats-Unis avant 2001, ce que l??pisode de Tucson le d?montre avec brio. C??tait plus qu?exact?! Un Ben Laden qui est intervenu en vid?o ? chaque p?riode cruciale de la carri?re de W. Bush, ? chaque fois qu?il ?tait en difficult? surtout… Un Ben Laden fantomatique qui a plut?t tendance ? donner de s?rieux coups de main aux neo-cons depuis toujours…

Car selon beaucoup ?galement, les textes accord?s ? Ben Laden sont depuis longtemps l??uvre d?Adam Gadahn (« Azzam The American »), depuis longtemps la marionnette parfaite du FBI,?dont on a ici r?guli?rement moqu? les interventions terriblement maladroites. Un habitu? en effet des apparitions vid?os grotesques que cet Adam d?muni de son Eve? : dans cette sid?rante vid?o et la pr?c?dente cassette audio de Ben Laden, les deux avaient fait r?f?rence ? la crise des subprimes de la m?me mani?re, mais avec les m?mes mots?! L?homme aurait ?t? reconnu, selon FoxNews comme ?tant bien en r?alit??Adam Pearlman, alias?Adam Yahiye Gadahn… reconnu comme par hasard par le responsable de la mosqu?e d?Orange County, en Californie, o? il vivait, mais pas par… la CIA?! Douteux?! Evidemment, le premier a avoir diffus? les d?lires de Gadahn ?tait EMRI.. sur son adresse « aekhlass.net »…. repris par tous les sites conservateurs tels que « TheirOwnWord.com » ou « LetFreedomRingUSA.com »… ce dernier dirig? par Colin Hanna, partisan de la fronti?re en b?ton avec le Mexique, un conservateur, et?le mot est faible.

Or, en f?vrier 2008, d??tranges rumeurs pakistanaises ont commenc? ? ?voquer la mort de Gadahn sous les tirs d?un Predator? reprises bien officiellement par les USA. On aurait pu y croire (comme pour le Telegraph !), jusqu?en octobre 2008, o? l?homme est r?apparu frais dispos pour parler du d?part de Musharraf du pouvoir? et donc donner la preuve que c??tait bien une rumeur que sa mort? On retient surtout qu?on a voulu avant tout nous faire croire qu?il vivait au Pakistan? tant on imaginait jusqu?ici vivant plut?t aux Etats-Unis, en train d?apprendre comment faire moins plouc devant une cam?ra ou ? tendre son rideau bien pli? lors de ces lamentables prestations vid?os. Une chose est en effet amusante chez lui?: plus il s??loigne de son pays d?origine, plus sa barbe s?allonge, et plus son confort s?am?liore… alors qu?il ?tait cens? ?tre parti vivre dans les m?mes caves obscures que Ben Laden?! Comme son idole, il lui faut aussi afficher un ?l?ment « militaire » dans son d?cor?: faute de Kalashnikov, se sera un sac militaire… ?videmment, parfois, c?est l?erreur de casting, comme le prompteur (avec ses premi?res phrases en arabe balbuti?)?plac?….bien trop haut?!!

Dans sa toute derni?re livraison, il ?voquait cette fois le sort de Gaza? toujours pour accr?diter le temps de la prise de vues (c?est une constante des cassettes d?Al-Quaida), et surtout pour la premi?re fois r?citer un texte enti?rement en arabe, qu?il aura mis cinq ans ? apprendre… comme quoi il ne faut jamais d?sesp?rer.?Enfin en arabe? prononc? ou plut?t…. ahan? en lisant ostensiblement sur? un prompteur (suivez bien son regard, c?est flagrant??!). Oubli? le fond bleu avec plis visibles, les studios Al-Sahab (la firme « productrice » de Ben Laden) a donc enfin achet? du mat?riel?

Car il est vrai qu?Al-Sahab (« le Nuage? »), le studio de production d?Al Qaida, si en cheville avec Site Group, ? qui il r?serve ses exclusivit?s, c?est aussi tout un po?me?: il est enregistr? en site internet en Allemagne, via COMPUTER SERVICES LANGENBACH GMBH DBA JOKER.COM, sous le nom donc d?un d?nomm? « Joker », et sous le pr?te-nom de Peterson-Hoffman. Des noms li?s ? une autre officine connue, IntelCenter, « a private contractor working for intelligence agencies ». Une soci?t? g?r?e par Ben N. Venzke, ancien des services secrets lui aussi et l?un des premiers ? vouloir nier la mort de Ben Laden avec autant de v?h?mence (c?est son gagne pain, on le comprend un peu?!). Annon?ant par exemple sa certitude que Ben Laden ?tait vivant lors de l?annonce du d?c?s de?Abu Musab al-Zarqawi, alors que selon la DGSE fran?aise une seule source (insuffisante) accr?ditait le fait qu?il soit encore vivant. Le g?n?ral fran?ais Henri Bent?geat, ? l??poque, avait en effet affirm? que personne ne savait s?il ?tait en vie ou mort, ce qu?il faudrait rappeler ? notre chef de l?Etat, qui le pense toujours vivant. Venzke ne sert depuis longtemps qu?? agiter le chiffon rouge Ben Laden,?comme Rita Katz?! Quand il ne se pr?sente pas comme « CyberSleuth »…. SITE Intelligence et IntelCenter, c?est bien le m?me combat douteux de propagande alarmiste. Leur ?trange proximit? intrigue?: IntelCenter a des moyens de production vid?o, et SITE Group des moyens de distribution?: on songe ?videmment obligatoirement ? la fabrication compl?te de certains documents, qui n?arrivent plus depuis longtemps par la voie traditionnelle de la cassette VHS ou Betamax ou le DVD dispos? dans une bo?te aux lettres de Peshawar ou de Quetta… ou via les t?l?visions r?put?es « amies ». Le danger de d?sinformation est immense, surtout que l?on sait aujourd?hui les ravages des fausses vid?os aupr?s du public?!

Les vid?os d?IntelCenter, justement, ont ?t? d?cortiqu?es avec brio par?Neal Krawetz, qui en a conclu que certains ajouts, dont le logo d?As-Sahab avaient bien ?t? fabriqu?s sur place par IntelCenter, ce qui jetait la suspiscion sur l?ensemble des productions sign?es IntelCenter et complaisamment diffus?es par SITE Group?!?A noter que Venzke est aussi ?diteur de Tempest Publishing, une filiale qui s?occupe aussi de bien ?tranges affaires li?es au bioterrorisme? Pour tout dire, Krawetz semblait avoir subi de tr?s fortes pressions pour faire des mises au point plus tard indiquant que ses d?ductions avaient pu ?tre parfois fauss?es… comme quoi il avait d? mettre dans le mille, en fait?!

Ben N. Venzke a d?autres cordes encore ? son arc?: il dirige aussi l? Intelligence Watch Report (devenu Jane?s IntelWeb) dont le panel de r?dacteurs est assez significatif?: David S. Aidekman, qui est « Director for Policy and Programs », directement li??? la maison blanche, donc, via le « White House Homeland Security Council », ou?Kasey Uthurusamy, qui dirige aussi Accenture, soci?t? tr?s li?e au Homeland Security , ou Bodo Wegmann, un allemand, sp?cialiste du KGB et du MFS,?et Alec Chambers, sp?cialiste de la CIA, ainsi qu? Alix Verhagen cit? dans l?ouvrage « the secret history of CIA« , etc. Pour faire tourner la boutique, il vend aussi des DVDs?: IntelCenter, c?est aussi le supermarch? de la vid?o de propagande islamiste? de l? ? dire qu?il sert aussi ? l?alimenter lui-m?me, il n?y a qu?un pas que l?on va franchir en effet sans trop h?siter. Cela fait trop longtemps maintenant que la  » com?  » de Ben Laden ne passe plus que par ces deux seuls canaux exclusifs?! Et trop longtemps que l?on diffuse plus qu?il ne faudrait les messages islamistes les plus virulents?!

En fait, en 2007, il y a deux ans, Rita Katz avait d?j? tent? le coup de la bande anniversaire?: le 7 septembre 2007, elle avait appel? personnellement le conseiller ? la Maison Blanche Fred Fielding pour lui annoncer qu?elle avait en mains une nouvelle cassette de Ben Laden (celle de la fameuse barbe noire, dont on se doute qu?elle a ?t? trafiqu?e sur ordinateur, que beaucoup imputent ? … IntelCenter?!). Le scoop?! Elle ?tait aussi entr?e en contact avec Joe Bagnal, assistant au Homeland Security (pass? depuis chez Detica, autrement dit chez BAE?!) via un e-mail indiquant o? t?l?charger la vid?o sur le site de SITE, tout en pr?cisant d?attendre un peu le temps de cr?er le buzz n?cessaire. Selon les observateurs, des dizaines de t?l?chargement en provenance de la d?fense US auront lieu dans les trois heures qui suivent. Au milieu de l?apr?s-midi, les services de W.Bush mettent?en ligne?la vid?o?: Rita s?est fait pomper son exclusivit??! C??tait la fameuse cassette de 2007, la premi?re depuis trois ans, o? l?on apercevait Ben Laden muni de barbe teint?e sur une vid?o visiblement retouch?e... Si en prime la barbe noire a ?t? cr??e par un atelier de traitement d?images de la CIA, le gouvernement US ne faisait que r?cup?rer son bien, en fait. Mais le produit final ?tait tellement mauvais, ? vrai dire, qu?on con?oit ais?ment qu?il ait pu devenir le dernier du genre?: le peu d?images vid?os de Ben Laden en train de bouger est aujourd?hui ?puis?, l?homme est mort et ne peut donc plus faire de la figuration devant un rideau de couleur ocre?:?on ne peut r?animer ?ternellement le dinosaure. Reste les messages audios, si facilement falsifiables depuis l?invention du Vocoder, qui date d?une bonne soixantaine d?ann?es maintenant sinon plus ( note?: il a ?t? invent? en 1939?!!!)?: avec 15 secondes d??chantillon, on peut vous faire un faux discours marathon de Fidel Castro de plus de quatre heures… ? ce rythme l?, Ben Laden peut tenir un si?cle encore…. Et assurer les troupes suppl?mentaires en Afghanistan pour Obama pendant des mois… Ce n?est donc pas le moment de tuer d?finitivement le dinosaure Ben Laden.

Pour en revenir ? notre pauvre Azzam,?cette derni?re vid?o montrait donc qu?il savait lire de l?arabe?.phon?tique, ne r?vons pas trop sur ses capacit?s?!?A entonner de cette fa?on les fins de phrase en cas de d?filement bloqu?, ? en devenir hautement risible. Et surtout? comble du grotesque, ? lire de gauche ? droite son texte du prompteur, preuve qu?il ne sait toujours pas lire l?arabe?!! C?est ridicule comme proc?d??!!?REGARDEZ BIEN CES YEUX, et vous verrez qu?il commence toujours ces phrases ici sur l??cran ? droite? preuve que ces phrases phon?tiques commencent ? gauche et d?filent donc.. ? l?am?ricaine ou ? l?europ?enne?!!! Sans oublier les d?tails d?un ridicule achev?, comme celui relev? par DangerRoom?: sur le nouveau bureau de Gadahn, un mug, comme ont tous les am?ricains dans leur bureau… d?cor? du logo d?Al-Sahab?!!! Un sommet que ce simple mug?: imagine-t-on un taliban perdu au fin fond du Pakistan se faire fabriquer un mug ? son nom?? Ou avec le sigle de son entreprise??

Combien de temps encore cette marionnette aux ficelles si visibles et si grossi?res va-t-elle encore s?vir?? Combien de temps le FBI va-t-il encore s?en servir pour remplacer un Ben Laden mort, comme le rappelait ce week-end un article du Daily Mail ? Tucson, Church Falls et Azzam le clown? ?a finit par faire? pesant. En fait, l?appui prononc? aux ?v?nements de Gaza, cit? par Adam-le-Ridicule et assimil?s ? un « holocauste », et le large salut « aux fr?res palestiniens » d?montre bien la seule constante des vid?os dites de Ben Laden ou de ses affili?s?: c?est?le miroir exact de la politique isra?lienne et rien d?autre ! Tout se passe comme si ceux qui r?alisait ces cassettes ne d?siraient qu?une seule chose?: monter en ?pingle de jeunes islamistes contre Isra?l, le reste du propos n??tant l? que pour servir de d?cor et d?enrobage. Tout se passe comme si ceux qui faisaient cette propagande ?taient eux-m?mes? isra?liens?! Distribu?s par des sympathisants des faucons isra?liens… et sainte Rita, qui tombe bien, tiens, l?, pour faire la distribution. Tout se passe comme si Yigal Camon et?Meyrav Wurmser lui dictaient les textes, en ne reprenant que les pires exc?s des islamistes… en ?liminant certaines parties et en ajoutant d?autres, en leur faisant un relais de tambour incomparable?!

Un seul individu, ? ce jour, a os? d?cortiquer en d?tail cette pratique incroyable?: c?est?Brian Whitaker, journaliste au Guardian qui a enqu?t? d?s 2002 sur les m?thodes du MEMRI. « Le but du MEMRI, Middle East Media Research Institute, est de d?montrer combien les arabes sont m?chants et antis?mites. Ils affichent une all?geance au Likud et attaquent tous ceux qui g?nent, critiquent ou d?noncent la politique du gouvernement sioniste. MEMRI a des bureaux ? Washington, Londres , Berlin, J?rusalem et arrose toutes les agences de presse occidentales de ses articles et photos en provenance des pays arabes?: les pires bien sur ». C?est bien la « d?sinformation ? l?isra?lienne » dont parle aussi le Monde Diplomatique. « Le Memri a pris en otage les lib?raux arabes en construisant l??trange cat?gorie de???journaliste arabe lib?ral ou progressiste??.?Pour appartenir ? cette derni?re, il faut?: se prononcer contre toute forme de r?sistance arm?e dans le monde arabe, et en particulier en Palestine et en Irak?; d?noncer le Hamas et le Hezbollah?; critiquer Yasser Arafat?; plaider pour le???r?alisme??,?c?est-?-dire l?acceptation du rapport des forces et donc de la domination ?trang?re?; se montrer favorable aux projets am?ricains au Proche-Orient?; inciter les Arabes ? faire leur autocritique et ? renoncer ? la???mentalit? du complot??. Les joueurs de fl?te pro-guerre ont donc un nom, d?sormais.

Aux Etats-Unis comme ailleurs dans le monde, le conte du jouer de fl?te des fr?res Grimm est tr?s connu?: Walt Disney, en 1933 l?avait adapt? dans une de ses Silly Symphonies, un film hollywoodien lui avait ?t? consacr? en 1956 et dans le bric ? bac incommensurable des biens ayant appartenu ? Michael Jackson on a m?me retrouv? un tableau qui l?avait mis en sc?ne de la m?me mani?re, car dans le conte original, ne l?oublions pas, le joueur de fl?te, qui n?avait pas ?t? pay? pour avoir d?barrass? la ville des rats s??tait veng? en emmenant de la m?me mani?re tous les enfants. On dit les am?ricains en ?tre rest?s des grands?: avec le nouveau coup de fl?te (audio) m?diatique de sainte Rita, du MEMRI et d?IntelCenter, ?a se confirme une nouvelle fois. Finalement, Griffin a bien raison?: Elvis Presley, c?est s?r, est bien davantage vivant que Ben Laden?!

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Abbey road: nostalgie

C’était il y a cinquante ans, plus exactement le 8 août 1969. J’avais 21 ans, ...