Accueil / T Y P E S / Articles / Elvis Presley est davantage vivant aujourd?hui que Ben Laden (1)

Elvis Presley est davantage vivant aujourd?hui que Ben Laden (1)

osama elvisEt voil? que ?a recommence?: le squelette de Ben Laden est ? nouveau ressorti de son placard pour ameuter les foules?! Il n?a toujours pas d?image valable ? montrer depuis 2001, mais tant pis, on fait comme s?il bougeait encore. Et ceux qui le d?terrent, une nouvelle fois, sont les m?mes?: un site internet, qui comme le disait si justement le New Yorker, m?ne son ? Jihad priv? ? contre le terrorisme islamique, sa guerre sainte ? lui. Une entreprise fond?e et men?e par une femme, Rita Katz, qui l?a intitul? de fa?on bien pompeuse ? Search for International Terrorist Entities??, ou SITE, devenu en 2008 Site Group. Ce n?est pas la premi?re fois que la dame se retrouve ? divulguer des informations en avant-premi?re de la sorte (elle travaille aussi pour le Middle East Media Research Institute ou MEMRI cr?? par Steven Emerson et un autre individu dont nous parlerons un peu plus loin). Dans le New-Yorker toujours, un dessin illustrant un article sur elle r?sume tr?s bien son action?: on y voit le joueur de fl?te de Hammelin tirer derri?re lui les rats pour les emmener ? la rivi?re. Rita a eu un jour l?illumination islamophobe, et depuis pr?che sa v?rit?, et le probl?me c?est qu?elle ne pr?che pas en plein d?sert, mais sur une terre fertile, celle des ?.-U., qui ont grand besoin de diaboliser Ben Laden s?ils veulent continuer ? faire de leurs deux conflits en cours des conflits un tant soit peu l?gitimes. De Gaulle a dit un jour que les Fran?ais ?taient des veaux, on ne sait pas ce qu?il pensait des Am?ricains, qu?il semblait ne pas trop appr?cier, mais ?a ne doit pas en ?tre fort ?loign?. Loin de nous de penser qu?il n?existe pas de cellules extr?mistes islamistes radicales dans le monde, et m?me aux ?.-U.?: mais le moins que l?on puisse en dire, c?est que le mouvement a ?t? bien exag?r? et bien manipul?, par Rita Katz et et le MEMRI notamment, mais aussi chez les deux partis en pr?sence, le Hezbollah et le Hamas ayant longtemps b?n?fici? d?un personnage de poids dans la politique am?ricaine pour faire de m?me. Un homme d?sormais en prison, d?ailleurs. Car tout n?est pas si simple qu?on le croit? le noir et blanc dans ce domaine n?existe en effet pas. Retour sur la derni?re diffusion audio du spectre le plus connu du monde, o? nous allons retrouver bien entendu des gens bien?connus…

Mais revenons-en d?abord ? la « sainte Rita » et ? sa croisade personnelle, qui a un cursus bien sp?cial et des m?thodes surtout fort particuli?res. En r?sum?, la dame aurait pu ?tre actrice principale d?un des films de Tarantino?: toute la vie de Rita Katz est marqu?e du sceau de la vengeance personnelle. Certains diront qu?il y a de quoi?: son p?re, Fuad Gabbay, un juif irakien, a ?t? arr?t? ? Bassora en 1969 par Saddam Hussein alors qu?elle n?avait que six ans et a ?t? ex?cut?, car accus? d??tre un espion ? la solde d?Isra?l parce qu?il avait le tort d??tre juif. Pendu haut et court?: la photo de son ex?cution sera retrouv?e onze ans plus tard par sa fille dans un exemplaire de la presse irakienne?: le choc, pour elle. Elle avait entre temps fui le pays, racontant qu?elle avait d? vivre et dormir dix-huit jours dans la neige pour passer? en Iran. Et finir par s?installer aux ?tats-Unis et y ?pouser? un juif russe. Depuis, tous les jours, la dame crie vengeance. Et souvent avec exc?s, il faut bien le dire. Bien aid?e pour le faire, il faut le dire aussi.

R?fugi?e aux ?tats-Unis, donc, o? elle rencontre Steven Emerson, un journaliste responsable du Think Tank « The Investigative Project On Terrorism » et sp?cialiste au d?part des ?mirats Arabes Unis, qui la recrute, car elle parle la langue du cr?. Un homme controvers?, m?lant journalisme et purs racontars, qui n?a pas toujours eu le nez?: en 1990, il clamera par exemple que c??tait l?Iran qui ?tait derri?re l?attentat de Lockerbie alors que la Libye reconna?tra ses torts en d?dommageant les victimes?!?L?homme a depuis longtemps choisi un camp semble-t-il en n??crivant pas seulement contre une pr?tendue invasion islamiste aux ?tats unis, devenus une v?ritable obsession chez lui, mais aussi plusieurs articles et ouvrages contre la th?orie du complot en ce qui concerne le premier attentat du WTC ou le second. En y ajoutant des musulmans, bien s?r, mais venus cette fois selon lui de l?ex-Yougoslavie pour celui de 1993 (????)…

Il ?crira surtout en f?vrier 2003?« American Jihad?: The Terrorists Living Among Us » qui r?sume assez bien sa pens?e profonde, celle d?un pays d?j? envahi selon lui par le terrorisme islamiste. Un de ces agitateurs de chiffon rouge, choy? par le pouvoir de W.Bush qui en avait tant besoin. ?videmment, pour lui aussi, l?attentat d?Oklahoma ?tait aussi l??uvre de ces extr?mistes musulmans, ce qui est difficilement cr?dible, pour tout dire. Il l?avait clam? ? plusieurs reprises en direct ? la t?l?vision, devant les ruines de l??difice encore fumant. En 1996, il fut l?un des premiers ? enfourcher la th?se de la bombe ? bord du TWA 800…. une bombe de terroriste arabe, forc?ment. ? partir de 1996, heureusement, ? force de mensonges, son aura m?diatique va heureusement s?affaiblir. C?est beaucoup mieux ainsi, car selon Seymour Hersh, cet homme « est un poison » pour le journalisme.

On d?couvrira en effet plus tard de v?ritables malversations dans ses textes. Ainsi, il citera un jour dans un de ses articles un obscur apport du FBI, qui lui servait ? ?tayer tout son propos. Jusqu?au jour o? un journaliste plus curieux que d?autres ?pluchera un des anciens articles d?Emerson pour d?couvrir qu?il ressemblait mot pour mot au pr?tendu rapport… Or ce texte avait bien ?t? cit? comme ?tant du FBI par Associated Press, o? Emerson ?tait consultant. Il ne sera plus. En 1995, il « assiste » un autre journal, le?Tampa Tribune,?dans la d?couverte d?un soi-disant r?seau islamiste en Floride. Pour preuve, il montrera un calendrier r?dig? en arabe saisi chez un particulier?: or c??tait une demande universitaire d?un enseignant, ayant demand? ? ses ?l?ves de rapporter du mat?riel r?dig? en arabe, pour l??tudier. Bref, notre journaliste ne s?embarrasse pas trop de v?rit? et enfourche bien trop vite son seul dada islamophobe en toute occasion. Et ?pouse au passage des th?ses douteuses. Il avait affirm? ainsi en 1998 qu?un enseignant de Floride,?Sami Al-Arian, « influen?ait ses ?l?ves en voulant les convertir », ce que l?Universit? de Tampa niera et contestera fermement. En mars 1995, dans le Jewish Monthly, il avait ?galement affirm? que « l?Islam glorifie et planifie le g?nocide, car cela fait partie de sa doctrine religieuse ».

En 1995 d?j?, ce n?est pas un hasard non plus, on le trouvait en compagnie de Yigal Carmon, chef de droite extr?me et colonel dans l?IDF, puis responsable des services secrets isra?liens de 1988 ? 1993, qui approuvait et recommandait alors l?usage de la torture sur les prisonniers. Or Carmon n?est autre que le second fondateur du MEMRI?!!!?Un MEMRI infest? jusqu?au trognon par la droite la plus dure isra?lienne?: le troisi?me personnage du site, parmi les fondateurs, n?est autre que?Meyrav Wurmser, la femme du conseiller pour le Proche et Moyen-Orient de Dick Cheney, David Wurmser?! L?homme issu de la tr?s droiti?re John Hopkins University, celui qui pr?conisait d?s 1996 aupr?s de Netanyahou de frapper pr?emptivement l?Iran et la Syrie, et de remplacer Saddam Hussein, dans son rapport « Clean Break ». Une femme et ancien colonel du Mossad, elle aussi, qui assiste Benjamin Netanyahou et le Likoud, en lui conseillant fortement d?abandonner les n?gociations de paix avec les Palestiniens. Et la femme aussi?; avec son mari, derri?re la r?alisation et la distribution avec The Clarion Fund et les fondamentalistes de l?Aish HaTorah,?de l?infamant DVD « Obsession », distribu? ? plus de 20 millions d?exemplaires, dont nous avons parl? ailleurs en d?tail. Derri?re Obsession, il y avait aussi la?Republican Jewish Coalition?(RJC), un des groupes de pression parmi les plus puissants au sein des r?publicains. Carmon demeure tr?s actif, lui, s?en prenant r?guli?rement et de mani?re fort vindicative ? tous les progressistes qui ne veulent pas d?une escalade perp?tuelle, tel Juan Cole, le pr?sident du?Global Americana Institute, auteur de « Engaging The Muslim World ». Lors des ?lections am?ricaines, Carmon avait compar? W. Bush aux dictateurs?et aux monarques du Proche-Orient, moquant ce qu?il d?crivait comme de la couardise sa visite d??cole en plein attentat du 11 septembre?: pour Carmon, W. Bush, c?est simple, n??tait pas un assez bon faucon encore?!

Selon?Vince Cannistraro, un consultant d?ABC, c??tait tr?s clair en tout cas?: Emerson ?tait bien pay? par Isra?l pour faire ?uvre de propagande islamophobe aux ?.-U.. M?me le J?rusalem Post le dira aussi, et?Victor Ostrovsky, celui qui avait fait d?fection du Mossad, qui le surnomme?« la trompe », car selon lui?il souffle directement dans les trompettes de la renomm?e du Mossad?! Voil? l?homme qui a form? Rita Katz?: on comprend mieux aujourd?hui ses prises de position ? elle. Et ses liens, avec les m?mes personnages, dont rappelons deux anciens responsables des services secrets isra?liens?!

Emerson est lui l?homme qui fait peur en agitant le chiffon islamiste partout o? il passe. Emerson est en croisade, donc, et voit des terroristes musulmans partout depuis toujours. Jusqu?au Soudan aussi, bien entendu, en appuyant au passage la th?se du transfert du « yellow cake » africain pour en faire une arme nucl?aire destin?e ? Al-Qaida et « donc » ? Saddam Hussein (alors qu?ils n?ont jamais eu de lien), ce qu?on sait ?tre aujourd?hui un parfait mensonge. Il avait racont? sans sourciller en juin 2001 cette d?position, visible ici... or on sait quelle importance les mensonges sur les armes de destructions massives ont eu comme importance dans la d?cision d?envahir l?Irak. Le 28 juin 1998, il annon?ait ?galement une prochaine attaque nucl?aire de l?Inde par le Pakistan…? partir du t?moignage d?un pr?tendu ing?nieur nucl?aire,?Iftikhar Chaudhry Khan. Le journal USA Today d?couvrait deux jours apr?s que l?homme travaillait en r?alit? dans une fabrique de salles de bains… Et ce n?est pas tout, parmi les approximations de l?individu. Son livre « The Fall of Pan Am 103 » ?tait en r?alit? un plagiat complet d?un article du journal Post Standard de Syracuse, et son autre livre « Terrorist » (en 1991)?a ?t??descendu par le New York Times en raison de ses trop nombreuses approximations, Robert Friedman le condamnant vertement surtout pour « avoir cr?? une hyst?rie de masse contre les musulmans am?ricains ». De l?islamophobie, tout simplement, voil? ce que pr?che Emerson. Qui sait aussi s?appuyer sur des cas troublants, il est vrai.

Le 1er ao?t dernier, il commentait encore sur son site le cas particulier de Daniel Boyd, de Caroline du Nord, et de ses deux fils Zakariya et Dylan.. en s?en prenant au passage ? Barack Obama, qui refuse selon lui le terme « d?islam radical« . Or chez Emerson, il y a bien des failles dans le raisonnement. Selon lui, « le radicalisme est comme le nazisme et le fascisme italien qui ne touchait pas l?ensemble de la population, ?a ne concerne pas tous les musulmans »?: dit-il maladroitement pour tenter de minimiser ses propos extr?mistes. Or, chez ces deux extr?mes, on le sait, on bien eu l?approbation du pays?: il ont obtenu le pouvoir par des ?lections de d?put?s et non par des coups d??tat. Emp?tr? dans ses propres contradictions, Stevenson est bien un neo con Bushien, pro-isra?lien, et rien d?autre, qui vit grassement de ses livres proph?tisant le Jihad partout. ?a rapporte plus que de parler des frasques de Britney Spears, sans doute, en ces temps troubl?s. Emerson est en fait un Geert Wilders bis, soutenu par les distributeurs d?Obsession et par les anciens des services secrets isra?liens.

Le cas cit? par le mentor de notre pasionaria est en lui-m?me significatif?: on trouve en effet chez Boyd, accus? aujourd?hui d??tre un fondamentaliste recruteur de jihadistes, a boire et ? manger, et de quoi alimenter les deux camps. En 1991, il s??tait engag? dans la lutte contre les Russes en Afghanistan, et avait ?t? arr?t? au Pakistan pour attaque de banque. Condamn?, il risquait d?avoir la main coup?e selon la charia en cours?: c??tait en fait un mercenaire, un fils de Marines US tout simplement, comme les ?tats-Unis ont pu en utiliser ? la pelle durant la p?riode (bien avant maintenant o? ils en utilisent dix fois plus?!). Ayant r?ussi ? rejoindre les ?.-U. en 1992 en ?chappant ? sa condamnation, il fait l?objet aujourd?hui de fortes suspicions d?enr?lement de jihadistes sur le sol am?ricain. Le juge charg? aujourd?hui de son cas a retenu surtout que ce converti ? l?islam, surnomm? d?sormais Saifullah, « ?tait revenu des zones de conflit avec une exp?rience de combat, un r?seau de contacts et une forte cr?dibilit? ? pouvoir recruter des gens influenc?s par une figure autoritaire ». En fait, le grand-p?re de Boyd ?tait d?j? un musulman d?vot?: sa « foi » provient-elle de l?, nul ne le sait, en tout cas pour son p?re le fait d?avoir ?t? fils de musulman et Marines n?a pas d? ?tre facile. Le fils en a-t-il ?t? perturb??? Car il n?est pas exempt de contradictions (ou pour passer davantage inaper?u??)?: sur son pick-up, les enqu?teurs trouveront un sticker « Support Our Troops » par exemple. Ces derniers mois, il passait en fait ses week-ends ? s?entra?ner au tir, avec de jeunes recrues, dans un terrain am?nag? pr?s de la Virginie o? il avait accumul? un stock impressionnant de munitions. Selon l?enqu?te en cours, toujours, il s?appr?tait ? partir en Jordanie. Nostalgie de sa p?riode phare de sa vie, personnage illumin? ou v?ritable engagement islamique, la part n?est pas facile ? faire. Il fr?quentait bien une mosqu?e locale, mais avait rompu avec son responsable, jug? par lui « pas assez strict« . Sa foi islamique, en tout cas, datait bien de son retour du Pakistan? et de sa p?riode de mercenariat. Car c?est en fait ? l?arm?e am?ricaine qu?il devait sa conversion?!

La surprise, en effet, c?est que la conversion de soldats am?ricains ? l?Islam a ?t? encourag?e? et aid?e financi?rement en 1991 par ? l?Arabie Saoudite. Abdurahman Alamoudi, un y?m?nite fondateur du lobby American Muslim Council, avait alors approch? les responsables de l?arm?e US en demandant de cr?er des chapelains (des aum?niers militaires), sur le mod?le des pr?tres catholiques, une id?e devenue l?American Muslim Armed Forces and Veterans Affairs Council (AMAFVAC). On vous a d?j? expliqu? les ravages de la religion catholique au sein de l?arm?e am?ricaine, voil? qu?une autre couche avait ?t? tent?e. Abdurahman Alamoudi, homme influent, est rest? longtemps conseiller de Bill Clinton. Tous les chapelains ont ?t? form?s en 1992 par Taha Jabir Al-Alwani, le pr?sident de l?Universit? de Cordoba (Cordoue) appel?e ?galement « Graduate School of Islamic and Social Sciences » et install?e ? Ashburn, en Virginie, ? 25 miles ? peine de Washington. ?videmment en 1996, Emerson tentait d?j? de relier Alamoudi au Hamas, mais n?y arrivait pas, faute de preuves?: jusqu?en 1998, Alamoudi restera ? la t?te de son mouvement, toujours pay? par la D?fense am?ricaine. Mais cette fois, Emerson n?avait pas tort, pour une fois.?En 2003, Alamoudi est finalement arr?t? et condamn? ? 23 ans de prison pour des liens avec le terrorisme islamique. Selon le jugement, il aurait ?t? impliqu? dans un projet d?assassinat du Prince Abdullah, le roi d?Arabie Saoudite, en liaison avec les Libyens. Pour r?aliser son projet, il avait transf?r? 340 000 dollars en Syrie (c?est comme ?a qu?il s??tait fait pincer par les Anglais du MI 6). Selon Newsweek, l?homme aurait tromp? tout le monde pendant des ann?es, exprimant des propos apaisants officiellement et supportant le Hamas et le Hezbollah en priv?? ?videmment, ? l?annonce de la sentence, la th?orie de l?islam mod?r? en prend un s?rieux coup et Emerson de pavoiser. Et d?en remettre automatiquement une couche de terreur… en ?voquant la prochaine attaque… bact?riologique ! En 2007 toujours, il interviendra sur les t?l?viseurs am?ricains ? propos de la Gare du Nord, ? Paris, y voyant une preuve de « reconqu?te islamique »?!!! « Paris is burning « ?!!! « Sarkozy was right »?!!! entonne le pr?sentateur Glenn Beck (qui a aussi un joli pedigree d?ancien?mormon?alcoolique )?de?CNN Headline News?!!! Sid?rant, totalement sid?rant?! Tout leur est bon pour entonner les sir?nes islamophobes?!!!

Et Clinton comme Bush se retrouvent bern?s, tout simplement. Bush se faisant avoir, lui, par un second lobbyiste, Grover Norquist, un protestant, leader de l? « Americans for Tax Reform« , qui l?a soutenu financi?rement en 2004 pour son ?lection. Or Norquist avait cr?? l?Islamic Institute et s?activait beaucoup au Congr?s avec sa soci?t? de lobbying, Janus-Merritt Strategies LLC pour promouvoir les th?ses d?Alamoudi. Une firme qui avait re?u 20 000 dollars de ce dernier pour un travail en Malaisie, destin?e certainement ? faire sortir de prison le leader controvers? Anwar Ibrahim. (lib?r? et redevenu d?put? depuis). Bref, Clinton comme Bush avaient ?t? tous deux roul?s dans la farine par deux lobbyistes de la cause islamiste?. radicale, d?guis?e en islam « mod?r? »?! Voil? qui est pour ?tonner, dans le pays qui nous vend depuis huit ans un « homeland security » si s?r de lui, apparemment?!

Et pourtant, tout n??tait pas si noir dans le tableau. Les « aum?niers islamiques », en effet, on en a retrouv??un peu partout. Dont un, particulier? ? Guantanamo, qui lui aussi a eu droit aux m?dias en 2003. Le capitaine James Yee, grad? sorti de West Point et converti?en 1991 lui aussi. Lui aussi recrut? au temps d?Alamoudi, ainsi que les traducteurs Ahmed Mehalba et Ahmad al-Halabi, accus?s d?espionnage envers la Syrie?: le probl?me de la langue a toujours ?t? la plaie du syst?me US en fait, et un grand nombre de ses maux vient de l?, on l?a d?j? assez dit ici. L?enqu?te men?e par le Congr?s avait bien d?montr? que l?Islamic Society of North America qui avait pouss? aux aum?niers musulmans, poss?dait Siraj Wahhaj dans ses rangs, soup?onn? d??tre dans l?organisation du premier attentat de 1993 au WTC.?Mais rien d?autre, ? part que pour se rendre ? Guantanamo ou voyager en ?gypte, les traducteurs avaient ?t? pay?s par le World Muslim League, dont un des leaders, Wael Jalaidan, a souvent ?t? cit? comme responsable de la logistique chez Al Qaida ? mais sans que le Congr?s ne puisse le prouver, malgr? les efforts de Matheew Lewitt. Lui aussi issu de la John Hopkins University… et dipl?m? de la Yeshiva University, aux projets assez ?loquents. Lewitt avait tent? de mettre en cause en 2007 une organisation humanitaire, KinderUSA, bas?e ? Dallas, en l?accusant de fournir financi?rement le Hamas. D?s que l?on propose une aide aux Palestiniens, l?accusation tombe?! On n?en sort pas, d?cid?ment… durant l?enqu?te, l?association avait d? suspendre la r?ception des dons?: les enfants pouvaient bien attendre. Chez KinderUSA, on faisait cas de tentatives d?intimidations de la part du FBI depuis trois ans d?j?. En ao?t 2007, Kinder abandonnait sa plainte contre Lewitt?: trop co?teux, selon elle. Une victime de plus de la SLAPP californienne, la « strategic lawsuit against public participation », capable d?emp?cher les poursuites en les rendant trop on?reuses, imagin?e au d?part par les industriels pour contrer les activistes environnementaux?! R?sultat, les envois d?aide pour Gaza pouvaient reprendre, mais KinderUSA n??tait pas blanchi de ses accusations?!?Le SLAPP,?l?arme d?intimidation tent?e contre Juan Cole par Yigal Carmon?! M?me technique?!

Pour Yee, officier de l?arm?e qui a subi 76 jours d?emprisonnement en 2003, en raison des accusations port?es contre lui c?est l?inverse?: il s?en est sorti totalement blanchi? alors que les responsables de l?arm?e am?ricaine avaient tent? de le discr?diter en allant m?me chercher des infid?lit?s fictives?! L?homme avait tout simplement surv?cu ? son isolement pendant 76 jours en appliquant ce que les officiers de West Point lui avaient appris.?Les techniques de r?sistance aux privations expliqu?es ? Fort Benning?! Deux s?nateurs seulement s??taient lev?s pour demander une enqu?te sur son cas?: Carl Levin et… Edward Kennedy, tous deux d?mocrates. Juste apr?s avoir accus? Yee, le commandant de Guantanamo, Geoffrey D. Miller, avait ?t? nomm? ?… Abou Ghra?b. En mars 2004, l?affaire des abus de la prison faisait la une des journaux… deux mois avant, la responsable de la prison,?Janis Karpinski avait ?t? discr?tement relev?e de ses fonctions.

?videmment, la personne la plus tenace pour fustiger le r?le « n?faste » de James Yee aupr?s des prisonniers de Guantanamo avait ?t?? Rita Katz, disciple d?Emerson, toujours ? pourfendre cet islamisme devenu sa b?te noire. Mieux encore, car si Yee avait ?t? conduit en prison, c?est bien ? la suite d?un article vengeur et d?nonciateur sign? de la main m?me de Rita ! Apr?s un an d?enqu?te, l?Office of Inspector General (OIJ) of the Justice Department rendait son verdict?: les aum?niers islamiques comme Yee avaient au contraire eu un « impact positif » et « apport? une aide ?quilibr?e et mod?ratrice aupr?s des d?tenus ».?Et ce n??tait pas tout?:?Rita Katz avait aussi d?nonc? sur Internet des associations musulmanes am?ricaines comme pourvoyeuses d?argent pour Al Qaida, le Hamas ou le Hezbollah. En d?cembre 2003, le Finance Committee rendait lui aussi un verdict contraire, d?clarant qu?il n?avait rien trouv? de la sorte?: la politique du lynchage perp?tuel mis en place par Katz en prenait un sacr? coup. La dame avait gravement exag?r??: son islamophobie et son d?sir de vengeance avait depuis longtemps pris le dessus sur la raison. La femme, c?est s?r est en croisade, persuad?e de son bon droit, comme son ancien mentor l?est toujours. L?histoire de l?association Al-Haramain Islamic Foundation Inc avait eu le m?me cheminement. Mais elle avait d?montr? que W.Bush faisait surveiller ill?galement les gens aux USA. Rita Katz, encore elle, ?tait l?auteur d?un article accusant Al-Haramain d??tre le soutien de poseurs de bombes en Somalie et en Tch?tch?nie. Selon elle, l?Islamic Assembly of North America (IANA) ?galement, cr?? au Canada en 1993 ?tait un rep?re de recruteurs de jeunes kamikazes, pas moins. Cette fois, son propos partait de la d?nonciation de l?envoi de paquets aux d?tenus musulmans les plus d?munis, aux ?tats-Unis, pour am?liorer leurs conditions d?enfermement . Rita citait comme exemple celui de Samih Al-Hussayen, un professeur arr?t? pour avoir oubli? de d?clarer son affiliation ? l?IANA ? son arriv?e aux ?tats-Unis? dix ans auparavant?! Selon Rita, les sites de l?IANA en arabe contenaient des fatwas ?non?ant la guerre sainte alors que leur version anglaise n?en avait pas?: et personne pour le v?rifier? sinon elle seule bien entendu. La langue, toujours le probl?me r?current. ?videmment, sur le site de Rita Katz, on trouvait les vid?os les plus violentes des recruteurs de kamikazes, attribu?es aux sites de l?IANA? mais sans les r?f?rences exactes de leur provenance?! Manipulation grossi?re ?vidente?!

Selon Michael Scheuer, l?ancien chef de la CIA, Rita Katz a en effet exag?r? un bon nombre de menaces terroristes aux ?tats-Unis comme ailleurs dans le monde.?Comme Emerson l?a fait, ? se faire inviter chez Fox News comme « terrorist analyst » (o? m?me l? les commentateurs ont du mal ? la calmer, dont l?ineffable… Chuck Norris, devenu coqueluche de la cha?ne, une s?quence ? ne pas rater?!!!). Et a surtout rempli un r?le mis en ?vidence par Steven Aftergood, l?un des membres de la Federation of American Scientists. Il?avait remarqu? que le FBI avait rat? un bon nombre de messages pr?ventifs avant 2001 et avait continu? apr?s, faute de? traduction valable, et que Katz avait tout simplement servi ? boucher les trous existants depuis, en recevant de l??tat US des cr?dits pour « outsourcer » les informations en provenance du monde arabe? en les d?formant au passage si besoin ?tait. En somme, cela fait huit ans que Katz pallie aux insuffisances du FBI ou de la CIA, et en profite pour orienter l?opinion am?ricaine. La soci?t? de Rita Katz a aussi, il faut le noter,?(elle a ?tudi? quelque temps ? L?Universit? de Tel-Aviv et a fait partie elle aussi des forces de d?fense du pays) un bureau en Isra?l m?me, o? travaillent des informaticiens, dont on sait qu?ils sont plut?t dou?s, fonctionnant donc avec l?argent de l??tat am?ricain, qui passe contrat au SITE Group pour la recherche de pr?tendus groupes islamistes. C?est donc d?une officine gouvernementale ouvertement pro-isra?lienne tendance extr?miste que sort aujourd?hui le dernier message de Ben Laden, et ce n?est donc pas vraiment une surprise.

En fait, Rita Katz a aussi d?couvert pas mal de choses, mais s?est bien efforc?e aussi de ne pas tout r?v?ler. Cela, nous le verrons un peu plus tard si vous le voulez bien. Ben Laden, sponsoris? et promu par un site d?tenu par des pro-Isra?liens, vous ne vous y attendiez peut-?tre pas, et pourtant…


Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Alain Peyrefitte, De Gaulle et les communistes

« Le Général et Georges Pompidou m’ont inculqué la religion du secret, comme ils l’ont inculquée ...

3 Commentaire

  1. avatar

    J’ai entendu parler de la résurrection de Ben Laden hier à la TV .

    Je me suis pincé , car ce type est increvable …
    Vraiment la ficelle est énorme et tout à fait usée .

    Que l’on nous serve encore des fadaises pareilles en dit long sur la considération de nos dirigeants vis à vis de la population .

    Et d’ici là qu’on le trouve derrière les évènements en Tunisie !!!

    Mam est sans doute partie aussi à sa recherche en territoire palestinien …

    Ca s’agite là bas …

    Cdt.

    Tk.