Accueil / T Y P E S / Articles / ?go?sme, individualisme et altruisme.

?go?sme, individualisme et altruisme.

On nous r?p?te continuellement qu’un des grand maux de notre soci?t? est que nous vivons dans une soci?t? individualiste. Mais le probl?me est que tous m?langent deux concepts dans leur accusation et n’utilisent pas le bon mot. Le mot ? utiliser est ?go?sme et non individualisme.

Commen?ons par voir ce qu’en dit Wiki:

?go?sme:

L’?go?sme est un trait de caract?re, l’attitude d’une personne dont les actions ou les id?es sont uniquement orient?es par ses propres int?r?ts, sans prendre en compte les n?cessit?s d’autrui. Le terme est presque toujours utilis? de fa?on p?jorative.

L’?go?sme, qui ne consid?re que ses int?r?ts personnels, se distingue de l’individualisme, qui consid?re les droits, les int?r?ts et la valeur des individus (non le sien uniquement) et privil?gie leur autonomie face aux institutions sociales et politiques.

L’?go?sme est souvent associ? ? une absence d’empathie, ? un non-respect d’autrui, ? de l’insouciance. L’?go?sme est oppos? ? l’altruisme.

Individualisme:

L’individualisme est une conception politique, sociale et morale qui tend ? privil?gier les droits, les int?r?ts et la valeur des individus par rapport ? ceux du groupe. Il pr?ne l’autonomie individuelle face aux diverses institutions sociales et politiques (la famille, le clan, la corporation, la caste…) qui exercent sur lui certaines r?gles. Il s’oppose ainsi ? l’obligation du groupe envers lequel l’individu a des devoirs.

Il ne faut cependant pas confondre individualisme et ?go?sme ? courte vue. Car si l’?go?ste ne consid?re que ses int?r?ts personnels, l’individualiste consid?re l’int?r?t des individus et non le sien uniquement.

Par exemple, faire partie d’une organisation n’est pas incompatible avec le principe d’individualisme.

Alors, clairement, selon Wiki, individualisme et ?go?sme ne sont pas interchangeables.

Selon Wiki, l’?go?sme est l’oppos? de l’altruisme.

Je rajoute: l’individualisme est l’oppos? du collectivisme.

Qu’est-ce que l’?go?sme ? Selon Wiki, c’est quelqu’un qui ne penses qu’? lui, sans ?gard aux autres, aux cons?quences de ses actes et valeurs sur les autres.

Mais cette d?finition est un peu trop superficielle car avec celle-ci, il est possible de jouer un peu sur les mots et d’arriver ? quelque chose du genre: un individualiste est un ?go?ste qui se soucie de ces amis…

Je vous propose une toute autre d?finition. Une ?go?ste est un altruiste manqu? ou d?froqu?.

C’est ? dire que la caract?ristique principale de l’altruisme n’est pas la ?g?n?rosit? envers les autres? comme certains pourraient le croire mais plut?t de se d?finir par rapport aux autres.

Ce que l’altruisme dit est: tu n’es pas une valeur en soi, c’est ton voisin qui est ta valeur… Ce qui compte n’est pas toi, c’est ton prochain…

Mais aucun humain ne peut vivre sans l’estime de soi, sans r?pondre ? la question: qui suis-je ?

Et la r?ponse dans un tel monde est: ?je suis ce qu’en pense mon prochain?.

Si c’est lui qui est la valeur, c’est donc son opinion qui compte et non le mien. Ce que je penses de moi n’est rien, rien que de l’?go?sme vous dit l’altruisme…. Ce qui compte alors est ce que penses l’autre de soi… C’est ce que j’appelle se d?finir en terme des autres…

Bien que certains soient capable d’accepter cela, la majorit? des gens ?vitent la question (car la r?ponse cause un dissonance cognitive) et se trouvent alors incapable de r?pondre au besoin interne du: qui suis-je?… (C’est un des grand mal de notre monde mais c’est un tout autre sujet.)

D’autres, face ? ceci, rejettent compl?tement l’autre.

Ayant ?t? conditionn?s ? se d?finir face aux autres, mais refusant la conclusion de l’altruisme qu’ils per?oivent comme la n?gation du ?moi?, ces gens en viennent ? consid?rer l’autre comme une victime servant ? se d?finir. C’est de l’altruisme invers? ! C’est l’autre qui sert ? nourrir le ?moi? au lieu de nourrir les autres.

Ces gens trouvent l’estime personnelle dans le pouvoir, dans la quantit? de monde qu’ils contr?lent. Ils ne recherchent pas la richesse comme telle, ce qu’ils d?sirent est ?tre quelqu’un d’encore plus grand en ayant la richesse des autres. En ayant la soumission des autres…

Ces gens sont les vampires de l’altruisme. Mais ils en sont aussi l’autre cot? de la m?me m?daille.

Dans un monde o? la valeur principale est de se donner ? l’autre, il faut s’attendre ? ce qu’il y ait des gens qui se d?finissent comme ?l’autre? et d?sirent tout manger…

Quelle est la r?ponse g?n?rale ? ceci ? ?All you need is love?…. Mais ceci est d’une na?vet? navrante… C’est le mouton qui dit au loup: si tu avais ?l’amour?, tu ne me mangerais pas… Le loup de r?pondre: mais je t’aimes…. dans mon assiette…

Passons maintenant ? l’individu individualiste.

Celui-ci a comme valeur premi?re le ?moi?. Mais la principale diff?rence est que celui-ci ne d?fini pas son ?moi? en terme des autres mais bien selon lui-m?me.

Celui-ci refuse la n?gation du ?moi? tel que l’altruisme le demande. Mais au lieu de trouver son estime personnelle dans l’exploitation de l’autre comme le fait l’?go?ste, il la trouve dans la r?alisation personnelle face ? son propre syst?me de valeurs. Celui-ci se r?alise en interagissant avec les autres dans son propre int?r?t mais comme il n’a pas besoin de l’autre pour le faire, il y a alors place au respect de l’autre.

Pour l’individualiste, l’autre n’est alors qu’un autre ?moi?… L’autre n’est pas celui qu’il faut ?d?vorer? pour ?tre quelqu’un. (?go?sme). L’autre n’est pas celui qu’il faut ?nourrir? pour ?tre quelqu’un. (altruisme)

L’autre peut alors ?tre l’?gal… l’autre peut alors ?tre une valeur… (individualisme)

Si vous voulez une soci?t? juste et respectueuse de son voisin, il faut r?aliser que celle-ci n’est possible que si ce voisin n’est pas une valeur servant ? se d?finir. Ce n’est que lorsque vous serez quelqu’un ? part enti?re sans celui-ci que vous serez capable d’interagir avec celui-ci d’?gal ? ?gal, avec respect…. Ni l’altruisme, ni l’?go?sme ne sont le chemin pour une telle soci?t?.

Fran?ois J.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

MH-370 : (38) armes et cocaïne

Nota :  à ceux qui pourraient penser récupérateur l’association de la catastrophe du vol MH-370 ...

7 Commentaire

  1. avatar

    @François J

    Les mots ont le sens qu’on leur donne. La conversation devient constructive quand on se met d’accord sur un sens à leur donner. La plupart des lexiques, pour individualisme, proposent des acceptions positives et négatives.

    Ainsi, le CNRTL (Lexilogos), suggère, entre autres, « Tendance à s’affranchir de toute obligation de solidarité, à ne vivre que pour soi » … Je pense que nous pouvons nous mettre d’accord sur un sens plus neutre: celui du choix d’un point de vue qui privilégie l’individu. C’est le vôtre – et c’est aussi le mien – car j’ai écrit quelque part que la société existe pour l’homme et non l’homme pour la société…

    Quand je parle d’une montée pernicieuse de l’individualisme, ce n’est pas cette préséance que je veux changer; je me réfère à une perception du rapport entre chacun et les autres (société) qui accorde moins d’Importance à ceux-ci… au moment précis où une complexité, un complémentarité et donc une interdépendance croissantes entre les sociétaires exigent qu’on leur en accorde davantage.

    Je suis sûr que vous acceptez, comme moi, qu’il existe un point où ce rapport est optimisé. Je n’ai pas d’objection à appeler « égoïsme » plutôt qu’individualisme le comportement qui conduit l’individu à ne pas penser « collectif » autant que son propre intérêt comme celui de tous les autres en serait optimal.

    Disons donc que c’est l’égoïsme qui augmente dangereusement. Acceptez-vous que c’est bien le cas et que cette tendance devrait être contrée ? Pour le bien de tous… et de chacun ?

    Pierre JC Allard

  2. avatar

    «Disons donc que c’est l’égoïsme qui augmente dangereusement. Acceptez-vous que c’est bien le cas et que cette tendance devrait être contrée ? Pour le bien de tous… et de chacun ?»
    Tout à fait d’accord avec ceci…
    Mais sans doute pas sur la façon de s’y prendre pour y arriver.
    Simplement dénoncer l’égoisme n’a pas grand chance de changer quoi que ce soit. Pas plus que le PeaceAndLove y est arrivé…

    «Je suis sûr que vous acceptez, comme moi, qu’il existe un point où ce rapport est optimisé.»
    Tout à fait. Dans un marché 100% libre… 🙂

  3. avatar

    Dans un marché 100% libre, celui qui est vieux, malade ou sans travail n’a pas de revenu. Il n’a plus de nourriture, plus de logement plus de soins de santé. Ses enfants n’ont plus accès à l’éducation. Cette situation est fréquente dans le tiers monde. Est-ce bien la société que vous voulez ?

    PJCA

  4. avatar

    « Cette situation est fréquente dans le tiers monde. »

    Est-ce à dire que dans le tiers monde, le marché est 100% libre?

    Je ne comprends pas vraiment les conséquences aussi néfastes du marché 100% libre. Celui qui est vieux retire ses rentes et celui qui ne travaille pas retire l’assurance chômage. Le malade se fait soigné etc…

    Il y a quarante ans, nous ne faisions pas partie du tiers monde et nous n’étions pas aussi dépendants du système?

    Notre société fait, de plus en plus, disparaître la responsabilité individuelle. Je pense que nous sommes au point maximal du trajet du pendule. J’espère que nous pourrons revenir sur nos pas et créer une société qui saura faire le juste équilibre entre les responsabilités individuelles et les responsabilités collectives.

  5. avatar

    Définition de l’altruisme: Comme l’évidence, la vérité s’appelle aussi truisme, l’altruisme est le seul raisonnement qui permet l’accès au truisme et donc à la vérité. http://www.duraliempathie.webself.net/
    L’altruisme ne consiste pas qu’à se mettre à la place d’autrui et encore moins n’agit pas que par compassion.C’est juste le raisonnement logique.

  6. avatar

    Dans la vie il n’existe que deux grandes catégories de réflexion, celles alogiques et celles logiques.Seules les deuxièmes dites aussi empathiques permettent de voir la vérité et en même deviner les pensées d’autrui. l’altruisme étant le niveau supérieur de l’empathie.Sur le site http://empathia.e-monsite.com il y a les explications sur les façons de réfléchir entre les cinq réflexions qui existent.

  7. avatar

    @Dural:
    «L’altruisme ne consiste pas qu’à se mettre à la place d’autrui et encore moins n’agit pas que par compassion.C’est juste le raisonnement logique.»

    SVP, c’est pousser un peu que d’affirmer que l’altruisme est la vérité et la logique….

    Notez que l’empathie et l’altruisme ne sont pas la même chose et que l’individualisme n’empêche aucunement l’empathie.

    «l’altruisme étant le niveau supérieur de l’empathie»
    ?? Non… Faudrait expliquer comment vous arrivez à cela.