Accueil / A C T U A L I T É / Ebola – « Allons-nous regarder les africains crever »

Ebola – « Allons-nous regarder les africains crever »

Selon Claire Margone, charg?e de mission en Sierra L?one pour M?decins sans Fronti?res, m?me si le virus Ebola arrivait en France, le risque qu’une ?pid?mie se d?veloppe sur le territoire est nul, car « notre syst?me de veille sanitaire est fait pour g?rer ce de situation ». Surtout que le risque d’?tre contamin? dans un avion est faible, selon elle. Par contre en Afrique l’?pid?mie est hors de contr?le selon le Dr Mergo Terzian, pr?sident de MSF France, qui d?nonce une OMS « pas ? la hauteur » mais aussi la d?cision r?cente d’Air France de suspendre ses vols comme d’autres compagnies a?riennes vers Freetown au?Sierra L?one. Avec pour cons?quence un approvisionnement humanitaire et sanitaire insuffisant alors que la maladie continue de se propager et de tuer jour apr?s jour.

La comparaison entre la France et l’un des pays le plus pauvre de la plan?te n’est pas possible. Le niveau de d?veloppement dans notamment le domaine de la sant? n’est absolument pas comparable. Circonstance aggravante, la population du Sierra L?one est tr?s m?fiante envers la m?decine moderne est reste attach?e ? ses rites, coutumes et habitudes culturelles, comme toucher le mort le jour des fun?railles.

D’ailleurs selon la revue Science, le d?but de l’?pid?mie aurait commenc? suite aux fun?railles d’une gu?risseuse qui pr?tendait gu?rir Ebola et qui en est morte. Apr?s la c?r?monie au moins douze personnes se seraient dispers?es dans le pays, provoquant une r?action en cha?ne. D’autre part, lorsqu’on sait que des familles pr?f?rent tenter de soulager un malade ? domicile plut?t que de l’emmener ? l’h?pital, ceci malgr??les recommandations de l’OMS. Alors que d’autres personnes peut-?tre infect?s s’enfuient terroris?es dans des zones plus s?res, le pire est peut-?tre encore ? venir quand ? la propagation de la maladie.

Mais pourquoi Claire Margone de MSF, s’emporte-t-elle contre l’OMS qu’elle juge « irresponsable ». Et bien si l’Organisation Mondiale de la sant? s’attend ? plus de 20 000 cas de fi?vre h?morragique ? terme, elle esp?re toutefois « stopper la progression de l’?pid?mie dans trois mois. Ce qui pour la charg?e de mission « ne sont que des effets d’annonce. Ces pr?dictions reposent sur une mod?lisation virtuelle de donn?es qui n’existent pas et n’ont pas ?t? collect?es. »

En fait l’OMS ne fait que souhaiter arriver ? ce r?sultat, et ? condition de recevoir 371 millions d’euros pour?« inverser la tendance ». Une promesse qu’on pourrait?comparer avec cette fameuse inversion de la courbe du ch?mage que le fran?ais attendent toujours. Bien malin en effet celui qui peut pr?tendre savoir quand Ebola r?gressera.

On notera que le Japon propose l’avigan

« L’avigan est commercialis? depuis mars 2014 et s’attaque au virus de la grippe ? tr?s mutant ? en bloquant le processus de r?plication du g?ne viral ? l’int?rieur de la cellule infect?e afin d’emp?cher?sa propagation. Les stocks de l’entreprise permettraient de?soigner?vingt mille malades. Mais, selon le groupe japonais, l’avigan pourrait aussi se?montrer?efficace contre Ebola. ??Les virus de la grippe et d’Ebola sont relativement proches??, explique Takao Aoki, porte-parole de Fujifilm. L’avigan a ainsi ?t? test? avec succ?s contre la fi?vre h?morragique, en laboratoire et sur un mod?le de souris, selon les r?sultats d’une ?tude d’une ?quipe allemande publi?s en mai dans la revue?Antiviral Research. »

Voil? encore une initiative peut-?tre bienvenue, mais qui laisse quand m?me la d?sagr?able sensation que l’Afrique de l’ouest est devenue un terrain d’essais pour diff?rentes firmes pharmaceutiques. Enfin devant une situation sanitaire aussi dramatique, le plus grave ne serait-il pas de ne rien tenter, d’arr?ter les dessertes a?riennes et de « regarder les africains crever », comme Mergo Terzian l’avait dit dans son?coup de gueule d?sesp?r?.

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

2023, l’année des promesses

Les promesses, c’est bien connu, rendent les enfants joyeux… mais qu’en est-il des électeurs qui, ...