Accueil / A C T U A L I T É / Du Lakota ? Gaza ? La profonde blessure de Wounded Knee

Du Lakota ? Gaza ? La profonde blessure de Wounded Knee

Le 29 d?cembre est le 122i?me anniversaire du massacre de Wounded Knee. C?est une catastrophe dont le souvenir est encore frais dans l?esprit des peuples autochtones d?Am?rique. Chaque g?n?ration en perp?tue le souvenir.

En 1891, en faisant l?historique du massacre, Thomas Morgan, le Commissaire aux Affaires Indiennes, a ?crit:

??Il est difficile de surestimer l?ampleur des calamit?s qu?a provoqu? pour le peuple Sioux la disparition soudaine des bisons. Eux qui jouissaient d?un espace illimit? sont maintenant enferm?s dans des r?serves; eux qui b?n?ficiaient d?un approvisionnement abondant sont maintenant tributaires de subventions et fournitures gouvernementales de plus en plus maigres. Dans ces circonstances, n?importe quel ?tre humain serait malheureux et agit? et m?me agressif et violent.??

Le Commissaire Morgan ne s?attendrissait pas sur le sort des peuples natifs. Il ne faisait que d?crire la r?alit?. Un an avant le massacre, en octobre 1889, il avait donn? par ?crit ses directives concernant la population autochtone:

??les Indiens doivent adopter les ??coutumes des blancs?? de gr? ou de force. Il faut qu?ils s?adaptent ? leur environnement et ? notre mode de vie. Notre civilisation n?est peut-?tre pas parfaite mais elle est ce qui peut arriver de mieux aux Indiens. Il ne faut pas qu?ils puissent y ?chapper et s?ils ne veulent pas s?y plier il faut les briser. Le tissu des relations tribales doit ?tre d?truit, le socialisme doit ?tre an?anti et il faut leur substituer la famille et l?autonomie individuelle.??

Le massacre de Wounded Knee est toujours d?crit comme une ??bataille?? dont personne n?est responsable mais s?il fallait vraiment nommer un responsable alors ce serait le Lakota qui a tir? le premier. C?est cela qui leur sert ? justifier tout ce qui s?est pass?. Un si?cle apr?s les meurtres, le Congr?s a pr?sent? des excuses et exprim? son ??profond regret?? pour les ?v?nements de ce jour de 1890 o? plus de 370 hommes, femmes et enfants qui s?enfuyaient devant l?arm?e ont ?t? assassin?s. Mais le massacre de Wounded Knee n?est en rien une anomalie, ni un accident. Wounded Knee c?est le symbole de toute l?histoire de la relation de l?Empire avec les peuples autochtones.

??Je ne me suis pas rendu compte ? l??poque de ce que cela signifiait. Quand je regarde en arri?re du haut de mon grand ?ge, je vois les cadavres ensanglant?s des femmes et des enfants entass?s ou dispers?s le long du ravin tortueux aussi clairement que quand j??tais jeune. Et je sais maintenant que quelque chose d?autre est mort dans cette boue sanglante et a ?t? enterr? dans le blizzard. Le r?ve d?une peuple. C??tait un r?ve magnifique.?? Elan Noir.

Les descendants des victimes comm?morent le massacre afin d?honorer ceux qui sont tomb?s et de gu?rir leurs communaut?s toujours d?vast?es. Les descendants des coupables refusent de reconna?tre le mal qu?ils ont fait et le mal prolif?re.

Depuis Wounded Knee, o? quelques jours apr?s le massacre, Frank Baum (qui a ?crit plus tard ??Le magicien d?Oz), le jeune r?dacteur en chef du journal The Pioneer, a ?crit: ??Le Pioneer avait d?j? dit que notre s?curit? d?pendait de l?extermination totale des Indiens. Comme nous les avons maltrait?s pendant des si?cles il ?tait pr?f?rable, pour prot?ger notre civilisation, d?en finir une fois pour toutes au prix d?une vilenie de plus en effa?ant de la surface de la terre ces sauvages indomptables.??

Jusqu?au Vietnam, o? l?appel de Lyndon Johnson ? gagner les coeurs et les esprits de la population civile a ?t? perverti par les GI en ??Tiens-les par les couilles, et leur coeur et leur esprit viendront avec.??

Jusqu?en Irak, o? Madeleine Albright a r?pondu ? la question de savoir si les sanctions qui avaient caus? la mort d?un demi million d?enfants avaient valu la peine: ??Je pense que c??tait un choix difficile mais nous pensons que oui, ?a en valait la peine.??

Jusqu?? Gaza, dont Dov Weisglass a dit: ??L?id?e c?est de mettre les Palestiniens au r?gime, mais sans les faire mourir de faim.??

Jusqu?en Iran, o? selon le D?partement d?Etat, les nouvelles sanctions en place, ??commencent ? faire mal,?? et jusqu?en des dizaines d?autres endroits, le mal prolif?re.

Dans tous les cas, la puissance qui d?tient la sup?riorit? militaire pr?tend que ceux qu?elle occupe et opprime sont dangereux et menacent jusqu?? son existence, alors m?me qu?elle affame la population, lui d?nie toute libert? de mouvement et viole ses droits les plus ?l?mentaires sous pr?texte de ??s?curit?. Tous les efforts de ??l?ennemi?? pour faire la paix sont ignor?s et qualifi?s de ??mensonges?? pendant que le vol de la terre et/ou des ressources se poursuit impun?ment. Chaque fois que les opprim?s font valoir leurs droits ou osent se retourner contre leurs oppresseurs, ces derniers pr?tendent qu?ils sont motiv?s par la haine et qu?ils veulent annihiler l??tat. Les n?gociations sont consid?r?es comme de la faiblesse et l?oppresseur n?accepte de n?gocier que s?il y voit un moyen d?accentuer l?oppression. Les oppresseurs parlent tout le temps de ??rechercher la paix?? tout en d?truisant syst?matiquement tout ce qui s?oppose ? leur entreprise.

Nous tuons en affamant, en refusant des m?dicaments, en isolant. Quand ?a ne suffit pas ? faire taire les ??m?contents?? nous n?h?sitons pas ? faire parler le feu et les bombes. Souvenez-vous des paroles du Commissaire Morgan: ??Notre civilisation n?est peut-?tre pas parfaite mais elle est ce qui peut arriver de mieux aux Indiens. Il ne faut pas qu?ils puissent y ?chapper et s?ils ne veulent pas s?y plier il faut les briser.??

Un jour nous aussi nous serons bris?s par cette conception d?voy?e de la civilisation.

La doctrine Dahiya est une strat?gie militaire ayant pour objectif la dissuasion qui consiste pour l?arm?e isra?lienne ? cibler d?lib?r?ment des infrastructures civiles pour faire souffrir la population civile et lui rendre la vie si difficile que r?sister ? l?occupation et rendre les coups devient pratiquement impossible. La doctrine a pris le nom d?un faubourg r?sidentiel du sud de Beyrouth. Les bombes isra?liennes ont d?truit tout le quartier pendant la guerre du Liban de 2006. Mais cette doctrine n?est pas une strat?gie moderne de contr?le des populations. Mettre Gaza ??au r?gime?? n?est pas non plus un moyen in?dit de soumettre tout un peuple en le maintenant dans la pauvret?, la malnutrition, la lutte pour se procurer les produits de premi?re n?cessit?; la violence, qui est la mani?re ?tasunienne de proc?der, a ?t? adopt?e par nos alli?s les plus proches (qui sont aussi ??la seule d?mocratie du Moyen Orient?? avec ??l?arm?e la plus morale du monde??), les Isra?liens.

Le 27 d?cembre marque le 4i?me anniversaire du d?but de l?op?ration Cast Lead, (le nom vient d?une chant populaire pour enfants de Hannoukah ? propos d?une toupie (dreidel) faite de plomb fondu). Pendant l?attaque de Gaza, 1417 personnes ont ?t? tu?es dont 330 enfants, 4336 personnes ont ?t? bless?es et 6400 maisons ont ?t? d?truites. Des h?pitaux, des mosqu?es, des usines ?lectriques et des syst?mes d?eau ont ?t? d?lib?r?ment cibl?s.

Isra?l accuse le Hamas de crimes de guerre pour avoir lanc? des roquettes sans syst?me de guidage en Isra?l. Les officiels isra?liens pr?tendent que ??le Hamas se cache derri?re des civils?? pour justifier le bombardement de centres de populations et d?infrastructures civiles. Tuer les citoyens de Gaza avec des armes de pr?cision est un crime de guerre, qui que ce soit qui se cache derri?re ces armes.

Apr?s le r?cent meurtre de 20 enfants dans une ?cole de Newtown, Connecticut, le Pr?sident Obama essuyait ses larmes en disant:

??Notre premi?re t?che est de prendre soin de nos enfants. C?est notre principale mission. Si nous n?arrivons pas ? le faire, alors nous n?arriverons ? rien. C?est en fonction de cela que notre soci?t? sera jug?e. Et pouvons-nous vraiment dire, en tant que nation, que nous assumons nos obligations dans ce domaine???

Lors de la derni?re op?ration isra?lienne de 8 jours contre Gaza intitul?e ??Pilier de nu?e?? (le nom est tir? de la Bible), trois g?n?rations de la famille al-Dalou, dont 4 enfants de 1 ? 7 ans, ont ?t? assassin?es par un seule bombe. Le fils survivant ne parle pas de se rendre, ni d?abandonner les terres de la famille ni de dispara?tre. Il demande justice. A sa tristesse se m?le de la col?re. Peut-on le lui reprocher?

Avec le cessez le feu, le peuple de Gaza a envoy? toujours le m?me message au monde. Nous somme ici. C?est notre patrie. Nous ne partirons jamais. Il faudra tous nous tuer.

Quand les bombardements se sont arr?t?s, notre Congr?s a imm?diatement vot? un nouveau stock de munitions et de bombes ? Isra?l pour qu?il puisse ??se prot?ger??. Le mal prolif?re.

Dans son discours le Pr?sident a ajout?:

??Si nous pouvons faire quelque chose pour ?viter ? un seul enfant, un seul parent, une seule ville, le chagrin qui a submerg? Tucson et Aurora et Oak Creek et Newtown et des communaut?s comme Columbine et Blacksburg auparavant, alors certainement nous devons le faire.??

Wounded Knee n?a pas disparu. Le peuple du Lakota existe toujours. Gaza n?a pas disparu. Le peuple palestinien existe toujours. En Afghanistan, Irak, Pakistan, Y?men, Libye et Somalie, les gens pleurent leurs enfants assassin?s. Les violences qu?ils subissent en notre nom continuent. Si nous pouvons faire quelque chose pour sauver un enfant, nous devons le faire.

JOHNNY BARBER, CounterPunch

Johnny Barber?qui ?tait ? Gaza vient de rentrer aux Etats-Unis.

Pour consulter l?original:?counterpunch.org

Traduction: Dominique Muselet

alterinfo.net

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Finance: la danse du dollar

L’argent n’est pas à prendre à la légère : ce n’est pas une denrée quelconque ...

One comment

  1. avatar

    Il est assez « normal » de considérer les autres comme « inférieurs », si on accepte, au départ, d’être inférieur à la « divinité ».

    C’est là, le « leg » des religions. Lorsqu’il y avait plusieurs « dieux », certains étaient encore « égaux » entre eux; mais lorsque le « monothéisme » est apparu, une seule « religion » pouvait se permettre d’effacer militairement toutes les autres.

    Comme on le voit actuellement, le règne de la « Nouvelle Jérusalem » n’est pas encore établi. Ce n’est pas parce qu’elle n’essaie pas; de plus l’effort s’intensifie.

    Autrement dit, nous devenons encore moins « civilisés » que ne l’ont été ceux qui n’avaient aucune religions. Alléluia!