Accueil / A C T U A L I T É / Dove lave plus blanc que blanc

Dove lave plus blanc que blanc

 

 

Mon nouveau voisin partage sa vie avec une femme noire. Je me pose cette question, fallait-il vraiment que je précise la couleur de peau de sa femme. Car, comme vous le savez, de nos jours mieux vaut prendre des précautions de langage, on ne sait jamais qui écoute. Alors, peut-être n’aurais-je pas dû préciser la couleur de peau de ma voisine pour simplement dire… Mon voisin partage sa vie avec quelqu’un, car après tout ce voisin que je ne connais pas, a bien le droit de vivre avec la personne qu’il veut et peu importe son sexe, c’est son choix et sa vie privée ne me regarde pas. Si la femme de mon voisin qui ne tond jamais sa pelouse avait une femme blanche, je n’aurais certainement pas dit… Notre nouveau voisin partage sa vie avec une femme blanche. Donc, comme j’ai osé parler de la couleur de la peau de ma voisine… Je suis un vilain raciste, c’est clair !

Bon d’accord avec vous, j’aurais mieux fait de me taire lorsque mon autre voisin trop curieux m’a demandé si notre nouveau voisin vivait seul. Ça m’a échappé que voulez-vous, nul n’est parfait. Donc, la prochaine fois qu’un voisin me posera ce genre de question je répondrai, ça ne te regarde pas ou je ne sais pas, mais plus question d’évoquer la couleur ou les origines de nouveaux arrivants dans le quartier. Désormais, je deviens un bien pensant pour éviter d’avoir des histoires avec mon voisinage ou encore avec les réseaux sociaux toujours à cran pour un oui ou un non, le plus souvent pour rien. D’ailleurs la toile s’enflamme très facilement, même pas besoin d’une allumette pour mettre le feu, il suffit d’un mot malheureux pour avoir les antiracistes aux trousses avec en prime les médias qui suivent le mouvement sans trop se poser de questions.

Si vous avez entendu parler de la nouvelle publicité du gel douche Dove, Vous savez déjà que cette pub est jugée raciste par une partie des internautes. Pour rappel, il s’agissait d' »une femme noire retirant son t-shirt marron, et remplacée par une femme blanche, rousse, habillée d’un t-shirt blanc », ensuite une troisième femme « dont l’origine semble être moyenne-orientale » apparaissait sur le GIF, mais trop tard pour certains excités du web. L’apparition d’une femme blanche à la place d’une noire avait immanquablement une connotation raciste et il fallait frapper fort sur la marque Dove pour laver l’affront fait aux noirs.

Sauf que Dove n’avait nullement l’intention de discriminer, c’était même plutôt le contraire, voici son explication…

Pour des raisons commerciales, peut-être aussi pour éviter un procès, la société de produits cosmétiques a préféré retirer sa publicité peut-être maladroite ou simplement mal expliquée et faire des excuses. Alors que la marque ne songeait qu’à promouvoir ses produits d’hygiènes corporelles destinés à toutes les sensibilités de peaux.

Certes le racisme est une tare qu’il faut combattre, mais le vrai racisme, c’est-à-dire la haine de l’autre.

La prochaine fois que je rencontre ma sympathique voisine je vais m’excuser d’avoir osé parler de sa couleur de peau. C’est plus prudent, les gens sont si médisants.

Source et vidéo 

https://www.arretsurimages.net/breves/2017-10-09/Pub-gel-douche-jugee-raciste-la-video-etait-plus-longue-id20891

https://twitter.com/wukster/status/917286790997905408

Le journal citoyen est une tribune. Les opinions qu’on y retrouve sont propres à leurs auteurs.

Commentaires

commentaires

A propos de gruni 57

avatar
J'ai une fâcheuse tendance à l'ambiguïté. Ce n'est pas ma faute je suis tombé dans le deuxième degré quand j'étais petit. Depuis, pour me soigner, j'ai tenté une cure prolongée sur Agoravox. Le résultat a été désastreux, c'est encore pire qu'avant. Alors ne me prenez surtout pas au sérieux, mon cas déjà désespéré pourrait s'aggraver avec une grosse tête.

Check Also

Le premier cercle de l’enfer

4H15 du matin, dans cette cuisine formica couleur neige sale à la tristesse matinale, j’écoute ...

One comment

  1. avatar

    La publicité ne sait plus trop comment « frapper » le consommateur. Mais là, c’est un peu fort… Mais ça fait réagir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *