Accueil / A C T U A L I T É / Discours du Pr?sident Iranien Hassan Rohani ? l’A G de l’Onu

Discours du Pr?sident Iranien Hassan Rohani ? l’A G de l’Onu

 

Le discours du pr?sident Rohani ? l?AG de l?Onu (texte int?gral) (vid?o)

Gr?ce au nom de Dieu, le Tout-mis?ricordieux, le Tr?s-mis?ricordieux

?Louange au Seigneur des deux mondes, paix et b?n?dictions divines au grand Messager et aux Gens de la demeure

M. le Pr?sident, M. le Secr?taire g?n?ral?! Mesdames et Messieurs?!

Au d?but, je tiens ? pr?senter mes sinc?res f?licitations ? l?occasion du choix de Son Excellence ? la pr?sidence de l?Assembl?e g?n?rale de l?Onu et saluer le travail inlassable de M. Ban Ki-moon.

M. le Pr?sident?! Notre monde est empli de crainte et d?espoir?: crainte de la guerre et des hostilit?s ? l??chelle r?gionale et internationale?; crainte du clash meurtrier des identit?s confessionnelle, ethnique et nationale?; crainte de l?institutionnalisation de la violence et de l?extr?misme, crainte de la pauvret? et des discriminations humiliantes, crainte de l?an?antissement des ressources vitales, crainte de la n?gligence de l?honneur et des droits de l?homme, crainte de l?ignorance de l??thique.

Oui ? la paix, non ? la guerre

En revanche, il y a aussi de nouveaux espoirs face ? ces craintes?: l?espoir en l?accueil favorable des populations et des ?lites du monde entier ? la devise ??oui ? la paix et non ? la guerre???; l?espoir ? la pr?f?rence du dialogue ? la lutte, de la mod?ration ? l?exc?s.

Un exemple manifeste est le choix perspicace de l?espoir, de la sagesse et de la mod?ration par le grand peuple iranien, lors des r?centes ?lections, qui ont montr?, ? travers la cristallisation de la d?mocratie religieuse et la passation du pouvoir ex?cutif, que l?Iran est le havre de la stabilit? au milieu de l?oc?an troubl? de la r?gion.

La foi in?branlable du gouvernement et de notre peuple ? la paix durable, ? la stabilit?, ? la paix, au r?glement n?goci? des conflits et l?appui ? la vox populi en tant que base de la puissance, la l?gitimit? et la popularit? favorisent tous et tout une ambiance si s?re.

M. le Pr?sident, Mesdames et Messieurs?!

La p?riode hautement n?vralgique de transition dans les relations internationales est jalonn?e ? la fois de dangers et d?occasions in?dites. Les ?valuations erron?es de notre propre statu quo et de celui des autres entra?neraient des pr?judices historiques de sorte que l?erreur commis par un acteur aurait des impacts n?gatifs pour tous.

La vuln?rabilit? s?est transform?e en un ph?nom?ne global.

En cette travers?e ? combien sensible de l?histoire des relations mondiales, l??re des jeux dont la somme est z?ro, est bel et bien r?volue?; mais il y a encore de rares protagonistes qui emploient des m?thodes et des outils d?su?tes et profond?ment inefficaces afin de pr?server leur supr?matie d?antan.

Le militarisme et le recours aux moyens militaires et violents pour dominer autrui sont des exemples flagrants de l?inefficacit? de la p?rennit? des m?thodes et actions surann?es dans des conditions modernes.

G?n?raliser les valeurs occidentales en tant que valeurs mondiales contredit l?honneur humain

Les mesures bas?es sur la force sur les plans ?conomique et militaire pour assurer et p?renniser l?h?g?monie et la supr?matie d?antan s?effectuent sur le fond de toute une pl?thore de cadres conceptuels dont tous sont aux antipodes de la paix, de la s?curit?, de l?honneur de l?homme et des id?aux humains. Parmi ces cadres conceptuels figure notamment l?uniformisation des soci?t?s et la g?n?ralisation des valeurs occidentales en tant que les valeurs universelles.

Un autre cadre est la pr?servation de la culture de la Guerre froide et le partage du monde en deux camps de ??nous les sup?rieurs?? et de ??l?autre inf?rieur??.

Autre cadre conceptuel est de cr?er une ambiance de phobie envers l??mergence de nouveaux acteurs sur la sc?ne internationale.

Dans un tel contexte, les violences gouvernementales et non-gouvernementales, interconfessionnelles et sectaires voire raciales se sont exacerb?es?; il n?y a aucun garant que la p?riode de paix entre les superpuissances ne se laisse attraper par le pi?ge du discours et d?actes violents.

L?impact catastrophique des lectures extr?mistes et brutales ne devra pas ?tre minimis?.

Le changement extrar?gional des r?gimes politiques est tr?s dangereux

Ceci dit, la strat?gie de violence visant ? supprimer les acteurs r?gionaux de leur champ de man?uvre naturel, les politiques du ?contr?le, le changement des r?gimes politiques depuis de l?au-del? des fronti?res et des efforts qui se font pour bouleverser les fronti?res politiques, sont tr?s dangereux et engendrent la tension.

Le discours conventionnel politique international brosse un centre de civilisation avec des franges non-civilis?es. Dans une telle image, la proportion de ce foyer de puissances mondiales avec les franges est une proportion autoritaire. La rh?torique centraliste du Nord et de marginaliste du Sud se trouve ? l?origine de l??tablissement d?une sorte de monologue au niveau des relations internationales.

La d?marcation des fronti?res identitaires erron?es et la x?nophobie brutale ne sont que le r?sultat d?un tel discours.

Les discours islamophobe et iranophobie ?menacent s?rieusement la stabilit? mondiale

Les campagnes sans fondement contre la religion, l?islamophobie, le chiismophobie et l?iranophobie ne sont que de s?rieuses menaces contre la stabilit? mondiale et la s?curit? de l?homme.

De tels discours propagandistes ont pris une allure dangereuse en sugg?rant et avan?ant des menaces fictives et imaginaires.

Une de ces menaces fictive est la menace illusoire d?Iran. Que de d?marches erron?es, que de crimes n?ont ?t? accomplies sous pr?texte d?une telle menace sans fondement??

Equiper Saddam Hussein d?armes chimiques et le soutien aux talibans ne sont que des exemples de ces crimes.

Ceux qui menacent l?Iran, sont eux-m?mes une menace ? la paix et la s?curit?

A l?appui de documents fiables, j?annonce explicitement et cat?goriquement que ceux qui menacent l?Iran, sont eux-m?mes une menace ? la paix et la s?curit? internationales. L?Iran n?est non seulement pas une menace, mais par contre, aussi bien dans l?acte que le verbe, il a toujours ?t? le h?raut de la paix ?quitable et de la s?curit? tous azimuts.

Ce qui arrive au peuple opprim? palestinien est une violence structurale

M. le Pr?sident, Mesdames, Messieurs?!

Rares sont les r?gions o? la violence s?est av?r?e si destructrice qu?en Asie de l?ouest et en Afrique du nord. L?intervention militaire en Afghanistan, la guerre impos?e par Saddam ? l?Iran, l?occupation du Kowe?t, l?action militaire contre l?Irak, la politique violente et r?pressive ? l?encontre du peuple palestinien, la liquidation des figures politiques et les civils en Iran, les attentats ? la bombe dans diff?rentes pays de la r?gion dont l?Irak, l?Afghanistan, le Liban sont toutes des exemples de violence durant ces trois d?cennies dans cette r?gion.

Ce qui arrive au peuple opprim? palestinien n?est que de violence structurale. La terre de Palestine est occup?e.

Les droits ?l?mentaires des Palestiniens sont de mani?re catastrophique bafou?s?; ils sont priv?s du droit de retour ? leur maison et ?? leur pays natal. Les crimes commis ? l?encontre du peuple palestinien est une violence institutionnalis?e. L?apartheid s?av?re un terme tr?s p?le ou trop faible pour la d?crire.

La crise syrienne n?a pas d?issue militaire

La trag?die humanitaire en Syrie est un exemple douloureux de la propagation de violence et d?extr?misme dans notre r?gion.

Depuis le d?clenchement de la crise, depuis que des acteurs r?gionaux en acheminant des ?quipements et des armes vers la Syrie et en renfor?ant les groupes extr?mistes, cherchent ? militariser cette crise, nous n?avons eu de cesse d?insister sur le fait que la crise syrienne n?avait pas d?issue militaire.

On ne peut pas cacher derri?re des expressions humaines, les objectifs strat?giques et expansionnistes et la perturbation de l??quilibre r?gionale.

L?objectif conjoint de la Communaut? internationale consiste ? mettre rapidement fin au massacre des civils innocents.

 

L?usage d?armes chimique interdit

La RII condamne dans les termes les plus vifs tout usage d?armes chimique et se r?jouit de que la Syrie ait adh?r? ? la convention sur l?interdiction de l?emploi d?armes chimique . l?Iran croit que l?acc?s des groupes extr?mistes et des terroristes? ? ce genre d?armes de destruction massive constitue le plus grand danger auquel risque ? avoir faire face la r?gion.

Le recours ill?gal et inefficace ? la menace ou ? l?emploie de la force , non plus ne saura apaiser les violences, au contraire ils contribuent ? ?tendre la crise dans toute la r?gion. Le terrorisme et l?assassinat des innocents sont les manifestations les plus extr?me de la violence et de l?extr?misme. Le terrorisme est un fl?au global, extra frontalier.

 

L?utilisation des drones contre les civils condamn?s

Une autre forme de la violence et de l?extr?misme est celle qui se d?roule au nom de la lutte contre le terrorisme. C?est une lutte qui implique les drones? qui tuent les innocents. Il s?agit l? aussi d?un acte r?pr?hensible et condamnable. Il convient que je revienne sur le meurtre des savants? atomistes iraniens . Pour avoir commis quel crime ont-ils ?t? assassin?s?? et la question qui m?riter d??tre pos?e ? l?Onu et au Conseil de S?curit? est la suivante?: les auteurs de ces assassinats ont ?ils ?t? condamn?s??

 

Les sanctions? injustes, manifestation de la violence et du bellicisme

Les sanctions injustes constituent elles-aussi? l?une des ?manifestations de la violence et qui sont essentiellement contre la paix et inhumaines. Ces sanctions, au contraire de la propagande qui est celle de leurs auteurs, ne nuisent pas aux gouvernements et ? l??lite politique mais ? la population civile qui est sacrifi? sur l?autel des querelles politiques.

N?oublions? pas ces millions d?irakiens qui ont p?ti des sanctions couvertes sous le vernis des arguments l?gaux invoqu?es par les institutions internationales, ces irakiens qui sont morts, ou qui vivent toujours en souffrant mille martyrs du fait de ces m?mes sanctions. Ces restrictions sont brutales, violentes, qu?elles soient intelligentes ou non intelligentes , unilat?rales ou multilat?rales .

 

Les sanctions nuisent ? ceux qui les d?cident

Les sanctions violent les droits de l?homme, le droit ? la paix, le droit au d?veloppement, le droit ? ?l?hygi?ne , ? l??ducation et tout bonnement le droit ? la vie. Les sanctions? n?aboutissent ? rien d?autre qu?? la guerre, ? la destruction des hommes , quelle que soit le jeu de mot, le verbiage qui visent ? les justifier. Les flammes qu?allument les sanctions ne consument pas seulement les victimes mais aussi ?ceux qui? les d?cident et les imposent .

 

M?. le Pr?sident, Mesdames et Messieurs

La violence et l?extr?misme ont contamin? non seulement les aspects de la vie mat?rielle mais aussi ceux de la vie spirituelle des hommes et des soci?t?s enti?res. ils ne laissent plus aucune place ? la tol?rance ? la coexistence pacifique, des ?l?ments indispensables au maintien de la soci?t? humaines , la soci?t? moderne.

L?intol?rance est le plus grand d?fi auquel fait face notre monde d?aujourd?hui. Il faut cultiver la tol?rance ? la lumi?re des pens?es religieuses, des? convictions culturelles et des solutions politiques.

 

Le?monde est exc?d? par la guerre, la violence et l?extr?misme

Les soci?t?s humaines devront s?orienter de l??tape de patience n?gative ? la coop?ration et la ?complicit?/

Il ne faut pas seulement tol?rer les autres, il faut travailler avec les autres . les populations mondiales sont exc?d?es par des ann?es de guerre, de violence et d?extr?misme et ceci (ce genre de r?union) est une occasion inou?e. Les peuples aspirent au changement. la RII croit qu?il est possible de g?n?rer les d?fis ? l?appuie d?un m?lange intelligent d?espoir et de mod?ration. Les bellicistes et les va-en-guerre cherchent ? tuer l?espoir.

Toute esp?rance se fonde sur la volont? g?n?rale d??radiquer la violence et l?extr?misme, sur la volont? de changement et celle d?opposition ? toute structure ?impos?e. L?espoir est bas? sur le prix ? accorder au choix et ? la responsabilit? humaine.

L?espoir est ans doute l?un des plus grands bienfaits divins et la mod?ration signifie une combinaison sage, intelligente, des id?aux sublimes, des strat?gies efficaces sur fond du r?el.

 

L?Iran est une puissance r?gionale

Les Iraniens ont vot? dans un ?tan de subtilit? et de choix intelligent ? la politique de mod?ration et d?esp?rance.

En politique ?trang?re, ceci se traduit que la RII en qualit? de puissance r?gionale se sent responsable face ? la s?curit? r?gionale et internationale et qu?elle est dispos?e ? une coop?ration multilat?rale et g?n?rale avec d?autres acteurs impliqu?s dans ce processus.

Il n?existe pas des solutions radicales aux crises mondiales

Nous apportons notre pleine appuie ? la paix bas?e sur la d?mocratie, et le recours aux ?lections libres? aussi bien en Syrie qu?? Bahre?n et ailleurs. Et nous croyons qu?il n?existe aucune solution extr?me pour des crises internationales et que ces crises ne peuvent ?tre vaincu qu?en ayant recours ? la sagesse, ? l?interaction, ? la mod?ration. ce n?est gu?re ? l?appuie du militarisme que la paix et la d?mocratie pourront ?tre instaur?s dans les pays du monde et au Moyen Orient . L?Iran cherche la solution aux probl?mes, il ne cherchent pas ? en g?n?rer.

Il n?existe aucun probl?me ni crise qui ne soient solvable gr?ce au respect mutuel , ?au refus de la violence .

Accepter le droit nucl?aire iranien , la solution la plus simple

Je reviens sur le dossier nucl?aire iranien.

Accepter le droit naturel de l?Iran, le droit l?gal et inali?nable ? avoir le nucl?aire civil, ainsi que le pr?ne le Guide Supr?me de la RI est la solution la plus simple ? cette crise.

Les principaux acteurs de ce dossiers devront se fixer deux objectifs, objectifs qui se posent en deux composantes ins?parables d?une solution d?finitive ? cette crise .

Primo?: le programme nucl?aire iranien comme celui d?autres pays du monde devra avoir un aspect exclusivement civil.

 

La bombe atomique n?a aucune place dans la doctrine d?fensive iranienne

Je l?annonce ici et tr?s clairement que l?objectif principal de l?Iran et ce mis ? part les positions d?autres acteurs impliqu?s dans ce dossier n?est qu?avoir acc?s au nucl?aire civil.

Les armes de destruction massive n?ont aucune place dans la doctrine d?fensive de l?Iran et elles s?opposent aux fondement de notre croyance religieuse et nos convictions ?thiques . les int?r?ts nationaux iraniens exigent que nous dissipions les inqui?tudes r?gionales au sujet de notre nucl?aire.

 

Secundo?: notre second objectif consiste ? faire accepter le droit iranien ? l?enrichissement et ? d?autres activit?s nucl?aires civiles et ce, sur le sol iranien. le savoir nucl?aire iranien est maitris? en Iran et l?enrichissement est d?sormais au stade de la production en chaine??. en ce sens, il est irr?aliste et illusionniste de croire que les pressions ill?gales pourront arr?ter en quoi que ce soit le programme nucl?aire iranien.

La RII insiste sur le respect de ses droits

La RII insiste donc ? ce que ses droits nucl?aires soient respect?s et tout en mettant l?accent sur la n?cessit? d?une coop?ration internationale n elle est pr?te ? reprendre sans tarder les pourparlers nucl?aires dans l?objectif de cr?er un climat de confiance et de dissiper les malentendus r?ciproques. L?Iran cherche une interaction constructive sur fond de respect mutuel et des int?r?ts communs avec le reste du monde et en ce sens il ne cherche pas ? exacerber les tensions avec les Etats? Unis d?Am?rique.

 

Si Washington le souhaite, il est possible de g?rer les divergences

J?ai suivi avec int?r?t les propos d?aujourd?hui du pr?sident Obama.? Il est possible de d?finir un cadre pour g?rer les divergences irano am?ricaines, ? condition que les dirigeants am?ricains en aient la volont? politique ?et qu?ils se refusent ? suivre les groupes de pressions.? Ce cadre devra ?tre fond? sur base de respect mutuel, d??galit? des droits et des principes reconnus par le droit international. Ceci ?tant dit, nous attendons entendre une voix unique de la part de ?Washington

 

La paix est ? notre port?e ?

M. le pr?sident, Mesdames et Messieurs,

Ces derni?res ann?es n une seule voix ne cesse de se faire entendre et qui et la suivante?: ?? l?option militaire est sur la table???; mais permettez nous de mettre en avant , contre cette formule inefficace et ill?gale une autre?: ?? La paix est notre port?e??.

Proposition ? l?ONU

Au nom de la RII je propose en guise de premier pas que le projet ?? le Monde contre la violence et l?extr?misme?? figure ? l?ordre du jour de l?ONU et que tous les Etats et les institutions internationales et civiques fournissent des efforts pour orienter le monde dans ce sens.

Il faut r?fl?chir ? mettre au pas ?? la coalition pour une paix durable?? en lieu et place de la ??? coalition de ?guerre??

La RII convie la communaut? internationale ? accepter et ? franchir des pas dans le sens de notre appel , celui ?d??uvrer contre la violence et l?extr?misme pour que soit ouvert un nouvel horizon o? la paix, la tol?rance, le progr?s la justice la richesse, la libert?? remplacent ?la guerre la violence, l?effusion du sang, la discrimination, la pauvret? et la dictature.

Mod?ration est l?avenir de notre monde

Le grand po?te iranien, Ferdosi dit?: ?? ?uvrez ? ce que le bien gagne le monde, ? ce que le froid de l?hiver c?de la place ? la douceur du printemps??. En d?pit de tous les probl?mes qui existent, je suis profond?ment optimiste? sur l?avenir.

La solidarit? internationale contre la violence et l?extr?misme? promet un avenir meilleur pour notre monde. La mod?ration est l?avenir de notre monde.

Mon espoir s?enracine dans cette conviction personnelle et cette exp?rience nationale d?ailleurs partag?es par toutes les religions divines que le monde aura devant lui des lendemains qui chantent?:

?? ??? ????? ?? ?????? ?? ??? ????? ?? ????? ????? ????? ?????????

 

 

Vid?o?ICI

Post? par?Jocegaly

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Macron, Le Pen, l’invisible convergence

Alors qu’Emmanuel Macron et Marine le Pen s’affichent en adversaires, l’observation des faits démontre qu’il ...