Accueil / A C T U A L I T É / Dieu Et La Guerre Font Bon M?nage Aux ?tats-Unis

Dieu Et La Guerre Font Bon M?nage Aux ?tats-Unis

 

Poster prayer

Je viens de lire deux articles que j?ai aussit?t reli?s l?un ? l?autre, question de mieux comprendre ce qui am?ne un peuple ? se d?clarer chr?tien ? 77 % tout en assumant 45 % de la totalit? des d?penses militaires dans le monde. ?galement, je n?ai pu m?emp?cher de faire un rapprochement de cette situation bien particuli?re des ?tats-Unis avec la derni?re intervention de Beno?t XVI, pape pour les catholiques et une r?f?rence pour le monde, ? l?occasion de la Journ?e mondiale pour la paix.

Dans le?premier article, il est fait mention que 77 % des ?tasuniens se d?clarent chr?tiens dont 50 %, presbyt?riens, et 23 %, catholiques. Il s?agit donc d?un peuple ? tr?s forte croyance chr?tienne et dont la r?f?rence fondamentale est le t?moignage de J?sus de Nazareth et les ?vangiles qui en v?hiculent le message. Il n?est donc pas surprenant que ses dirigeants ?voquent en tout temps la ??b?n?diction de Dieu??, le ??God bless America??.

Pratiquement, Dieu fait partie de la grande famille ?tasunienne. D?ailleurs, des pasteurs, des pr?tres et des ?v?ques animent des milliers de communaut?s qui se regroupent r?guli?rement dans les ?glises pour lire les ?vangiles et partager l?eucharistie avec celui qui a donn? sa vie pour sauver le monde. Dans leur c?ur et leur ?me, ne se r?p?tent-ils pas ??qu?il n?y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu?on aime????

Dans le?second article, il est fait mention que ce m?me peuple assume pour lui-m?me 45 % de toutes les d?penses militaires dans le monde, faisant de lui la plus grande puissance militaire.

Gilles Devers, auteur de cet article, l?ve le voile, ? partir d?un cas sp?cifique, sur l?hypocrisie et la criminalit? des dirigeants de ce peuple et de ceux qui les soutiennent.

??Avec l?affaire Khaled El-Masri, la Cour europ?enne des Droits de l?Homme met en ?vidence les crimes de torture et de d?tention arbitraire commis par les ?tats-Unis sur le sol europ?en, ici avec la complicit? de la Mac?doine.??

??Ce petit pays de 320 millions d?habitants, une bricole sur les 7 milliards que conna?t la plan?te, assume 45 % des d?penses militaires dans le monde pour imposer sa puissance ?conomique, au service de ses seuls int?r?ts. C?est la plus grande dictature du monde.??

Nous nous retrouvons donc avec un peuple qui, tout en se proclamant profond?ment chr?tien et inspir? par celui qui pour sauver le monde sacrifia sa vie, se dote des armes les plus puissantes pour dominer et r?genter le monde selon ses int?r?ts.

Alors, comment ces communaut?s chr?tiennes, avec leurs pasteurs et leurs ?v?ques, peuvent-elles s?accommoder en soutenant le financement de 45 % des armements qui existent dans le monde et se taire devant l?usage qui en est fait?? Comment se fait-il que ces 77 % de chr?tiens ne se fassent pas entendre?? Bien au contraire, ils donnent plut?t l?impression d?en ?tre l?inspiration.

Le panorama qui se pr?sente ? nous, en ce d?but d?ann?e 2013, est pourtant ce qu?il y a de plus ins?curisant et de troublant. Une analyse moindrement approfondie fait ressortir que les principaux acteurs des drames qui couvrent la plan?te sont peu nombreux?: il y a les ?tats-Unis et Isra?l, soutenus par leurs alli?es traditionnelles, l?OTAN, qui se retrouvent ? l?origine d?? peu pr?s tous les conflits majeurs sur la plan?te.

Que ce soit en Asie, en Afrique, en Am?rique latine, au Moyen-Orient, force est de constater que les bases militaires, les services d?intelligence et les forces de l?Empire sont en pleine op?ration. Ce serait faire l?autruche que de croire qu?ils sont l? pour r?pandre la bonne nouvelle de l?amour et du pardon, telle qu?enseign?e par le Nazar?en.

Les faits d?montrent plut?t qu?ils sont l? pour diviser, ?craser, d?molir, tuer, torturer afin de mieux prendre le contr?le des richesses ainsi que des peuples qui en sont les propri?taires. Ils sont des pr?dateurs de premier ordre pour qui les mots justice, v?rit?, paix, compassion n?ont de sens que dans le cadre de leurs propres ambitions et int?r?ts et non de celui du bien commun d?une humanit? convi?e, tout autant qu?eux, au partage de ces m?mes valeurs et richesses.

Alors, dans ce contexte, que dit Beno?t XVI, conscient de toutes ces choses, ? l?occasion de la Journ?e mondiale de la paix?? Que dit-il ? ces chr?tiens guerriers, pr?dateurs des richesses des autres, et que dit-il ? ces chr?tiens qui luttent vraiment pour l?av?nement d?un monde de justice, de v?rit?, de paix et de compassion??

Je me permets de relever certains extraits de cette?intervention.

??il est encourageant de constater que les chr?tiens ? peuple de Dieu en communion avec lui et en chemin parmi les hommes ? s?engagent dans l?histoire en partageant ses joies et ses espoirs, ses tristesses et ses angoisses, annon?ant le salut du Christ et promouvant la paix pour tous.??

Commentaire?: Comment peut-il constater pareil engagement des chr?tiens alors que l?Europe chr?tienne et l?Am?rique chr?tienne sont les premiers fauteurs de troubles dans le monde?? Au Moyen-Orient et en Afrique, c?est l??vidence m?me alors qu?en Am?rique latine ce sont ces oligarchies chr?tiennes soutenues par leurs cardinaux, leurs ?v?ques et leurs pasteurs qui s?en prennent aux peuples, ?galement chr?tiens, qui cherchent, pour leur part, ? s?affranchir de la domination politique et ?conomique de ces derniers. Dans ce dernier cas, que fait l??glise hi?rarchique pour soutenir et encourager ces peuples de la Bolivie, de l??quateur, du Venezuela, du Paraguay et de l?Uruguay et j?en passe qui luttent pour s?affranchir de ce capitalisme sauvage et rendre possible une nouvelle solidarit? au service prioritaire du bien commun?? Dans la majorit? des cas, les ?v?ques et cardinaux se font discr?tement solidaires des oligarchies et de l?empire. Ce fut le cas au Honduras, au Venezuela, en ?quateur et en Bolivie.

Plus loin il poursuit en pr?cisant les causes rendant la paix si difficile?:

??la pr?valence d?une mentalit? ?go?ste et individualiste qui s?exprime ?galement au travers d?un capitalisme financier sans r?gulation nous inqui?te. En plus des diff?rentes formes de terrorisme et de criminalit? internationale, les fondamentalismes et les fanatismes qui d?figurent la vraie nature de la religion, appel?e qu?elle est ? favoriser la communion et la r?conciliation entre les hommes sont autant de dangers pour la paix.??

Commentaire?:

Pour comprendre Beno?t XVI, il faut pr?ter attention tout autant ? ce qu?il ne dit pas qu?? ce qu?il dit. Dans le cas pr?sent, il sait tr?s bien que le syst?me capitaliste conduit ? l?inhumanit?. Dans son premier?livre sur J?sus de Nazareth, il avait eu cette d?finition du capitalisme qu?il opposait ? l??poque au communisme sanguinaire des pires ann?es de l?URSS, question de le rendre encore acceptable, faute de mieux.

??Face aux abus du pouvoir ?conomique, face aux actes de cruaut? d?un capitalisme qui ravale les hommes au rang de marchandise, nos yeux se sont ouverts sur les dangers que rec?le la richesse, et nous comprenons de mani?re renouvel?e ce que J?sus voulait dire quand il mettait en garde contre la richesse, contre le dieu Mammon qui d?truit l?homme et qui ?trangle, entre ses horribles serres de rapace, une grande partie du monde?(p.120).

Dans un autre passage de ce m?me livre, il a cette interpr?tation surprenante de Karl Marx?:

N?est-il pas vrai que l?homme, cette cr?ature appel?e homme, tout au long de son histoire, est ali?n?, brutalis?, exploit?? L?humanit? dans sa grande masse a presque toujours v?cue sous l?oppression. Et inversement, les oppresseurs sont-ils la vraie image de l?homme, ou n?en donnent-ils pas plut?t une image d?natur?e, avilissante? Karl Marx a d?crit de fa?on drastique ??l?ali?nation?? de l?homme. […] Il a livr? une image tr?s concr?te de l?homme qui tombe aux mains de bandits?(p.224).

Beno?t XVI se garde bien de reprendre ces m?mes termes pour parler, du haut de la tribune de la Place St-Pierre, de ??ce capitalisme qui ravale les hommes au rang de marchandise??. L?allusion aurait ?t? trop directe ? cet empire avec lequel il a d?j? c?l?br? un?si agr?able anniversaire de naissance. Il pr?f?re plut?t parler d?un???capitalisme financier sans r?gulation qui l?inqui?te??.?L? encore, pour en att?nuer davantage les travers, il y oppose imm?diatement???ces diff?rentes formes de terrorisme et de criminalit? internationale, les fondamentalismes et les fanatismes qui d?figurent la vraie nature de la religion.??

On comprendra que dans l?esprit de son auteur, ces r?f?rences ciblent surtout les musulmans, les islamistes et les arabes. Il ne saurait ?tre question d?impliquer les ?tats-Unis et les forces de l?OTAN dans des op?rations terroristes ou encore de croire que le fondamentalisme puisse se retrouver quelque part chez les chr?tiens.

Il poursuit son intervention, cette fois sur les artisans de la paix.

??Ils (les artisans de paix?? comprendront qu?ils ne sont pas seuls parce qu?Il (le Nazar?en) est du c?t? de ceux qui s?engagent en faveur de la v?rit?, de la justice et de l?amour.

Commentaire

Quelle belle occasion de parler de la d?sinformation qui s?impose ? grande ?chelle et qui emp?che la v?rit? d?atteindre toutes les personnes de bonne volont?. Une d?sinformation soutenue et encourag?e par les bellig?rants qui contr?lent les grands r?seaux de communication. Comment peut-on pr?tendre ?tre des artisans de paix lorsque le mensonge est partie prenante de ces guerres de conqu?te??

Pas un mot sur ce quatri?me pouvoir qui rend possible les guerres et la tromperie qui va avec.

Une occasion de relever ?galement le caract?re anti?vang?lique de la course aux armements et le caract?re scandaleux des budgets consentis aux armements et ? la guerre par certains pays ? majorit? chr?tienne.

?aurait ?t? ?galement un moment tout indiqu? pour parler de ces injustices commises ? l?endroit de peuples entiers, en s?emparant de leurs richesses et en les poursuivant chaque fois qu?ils essaient de reconqu?rir leur ind?pendance et leur souverainet? sur leur propre territoire. C?est le cas en Am?rique latine o? on continue ? d?faire des gouvernements l?gitimement ?lus, comme au Honduras et au Paraguay.

D?ailleurs, Beno?t XVI se garde bien de parler de l?Am?rique latine dans ses grandes interventions. Son silence lui permet de garder ses bonnes relations avec l?Empire.

Je termine avec un dernier commentaire, question de ne pas ?tre trop long

??De plusieurs c?t?s, il est reconnu qu?aujourd?hui un nouveau mod?le de d?veloppement comme aussi un nouveau regard sur l??conomie s?av?rent n?cessaires.

Depuis plus de treize ans, plusieurs pays de l?Am?rique latine oeuvrent ? l??mergence d?un nouveau mod?le de soci?t?. Celui qui en aura marqu? les principales caract?ristiques est le Venezuela sous la gouverne d?Hugo Chavez.

Dans son cas, il tourne le dos au ??capitalisme qui ravale l?homme au rang de marchandises?? et se tourne plut?t vers un socialisme qui rejoint pour l?essentiel les lignes directrices de l?encyclique?Paix sur terre?de Jean XXIII. Un de ces principes reconna?t ??l??tat autant que n?cessaire et le priv? autant que possible.??

Selon cette approche l??tat est le ma?tre d??uvre et le premier responsable de la gestion des richesses d?un peuple et de la r?alisation du bien commun de la soci?t?. Tous les autres intervenants doivent s?ajuster ? cette g?rance de l??tat, tout orient?e au service du bien commun.

Alors, pourquoi ne pas avoir parl? de ces exp?riences nouvelles qui r?volutionnent actuellement la vie de millions de Latino-Am?ricains et qui ouvrent les portes vers un avenir plus prometteur pour la justice, la v?rit? et la paix??

Pas un mot sur cette alternative qui apporte de nouvelles perspectives de d?veloppement et projette un nouveau regard sur l??conomie.

Conclusion

Les mots et les discours trouvent leur ?me dans le v?cu des personnes et des peuples. S?ils n?en jaillissent pas, elles demeureront lettre morte.

L?engagement et la capacit? de nommer les choses et les personnes par leur nom donnent ? son auteur la mesure de sa libert? et de sa cr?dibilit?.

Oscar Fortin

Qu?bec, le 3 janvier 2013
http://humanisme.blogspot.com

Obama priere

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Coke en stock (CCLXXVII) : il y dix ans, une analyse visionnaire sur le trafic au Guatemala

Après le déversement des vols vers le Honduras voici quelques années, qui se poursuit aujourd’hui ...