Accueil / A C T U A L I T É / Des jeans pas tr?s cleans

Des jeans pas tr?s cleans

Par Nolwenn Weiler

La plupart de nos jeans sont fabriqu?s en Chine, ? Zhongshan. Dans le sud-est du pays, juste en face de Hong-Kong, de l?autre c?t? du delta de la rivi?re des perles. Dans un rapport publi? en d?cembre dernier, Greenpeace met en ?vidence les taux de pollutions tr?s ?lev?s de ce delta. Et tire la sonnette d?alarme sur une n?cessaire r?gulation de cette industrie par le gouvernement chinois, mais aussi par les consommateurs occidentaux, friands de jeans chics et peu chers.

? Lu Guang / Greenpeace

Dans la capitale du jean, se serrent quelques 500.000 travailleurs migrants venus des zones rurales d?sh?rit?es proches ou ?loign?es de Zhongshan. En 2008, ils ont confectionn? plus de 260 millions de paires de jeans ? soit 60% de la production totale de la Chine?et 40% des jeans vendus aux ?tats-Unis chaque ann?e. La plupart de ceux et celles qui s??chinent jusque parfois 18 heures par jour gagnent un salaire mensuel de 150 euros.

Dans les rues de la ville, on compte de plus en plus de grandes et petites usines. Ainsi que quantit? d?ateliers familiaux. Les adultes, les anciens mais aussi les enfants y travaillent. Toute la journ?e pour certains. Des jours sans ?cole. Le gar?on que l?on voit sur cette photo gagne 0,15 yuan (1,5 centime d?euros) par jour pour couper les fils qui d?passent des 200 paires de jeans quotidiennes dont il assure la ??finition??.

En plus d?exploiter les travailleurs, l?industrie textile exporte dans les eaux locales d??normes quantit?s de polluants. On retrouve notamment dans les eaux des rivi?res locales cinq m?taux lourds ? cadmium, chrome, mercure, plomb et cuivre – dans des quantit?s bien sup?rieures aux normes autoris?es dans le pays. En cause?: les proc?d?s de teinture, lavage, blanchiment et impression qui n?cessitent de grands volumes d?eau ainsi que des m?taux lourds et autres produits chimiques.

??Parfois, nous ne pouvons m?me pas ouvrir nos fen?tres, cela sent trop mauvais ?, explique une riveraines des rivi?res dans lesquelles les eaux us?es des usines textiles sont directement rejet?es. Si les anciens avaient l?habitude de la boire et de s?y baigner, les ados d?aujourd?hui n?ont aucun souvenir de voir ces eaux pures. Et pour cause, l?industrie textile s?y est install?e voici 20 ans. R?pondant en cela au c?l?bre conseil de Deng Xiaoping d?clarant alors ??enrichissez vous?!??

Autrefois fertiles, puisque les abord du delta ?taient de tr?s bonnes terres agricoles, les sols aux alentours de Zhongshan sont devenus incultivables. Parce qu?abandonn?s, ass?ch?s et tr?s pollu?s. Dans certains endroits, les taux de cadmium enregistr?s ?taient ainsi 128 fois sup?rieurs ? la concentration moyenne autoris?e en Chine. Les habitants de ces contr?es rencontrent divers probl?mes de sant?, parmi lesquels des maladies de la peau et des probl?mes de st?rilit?. Les personnes sont expos?es 24h/24 ? la pollution chimique?: le jour sur le lieu de travail et la nuit dans leurs maisons qui jouxtent des cours d?eau extr?mement pollu?s.

http://www.bastamag.net/article1571.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les graves manipulations historiques allemandes

Preuve que l’économie est également – et peut-être d’abord – politique, les économistes allemands tentent ...