Accueil / A C T U A L I T É / D?brouillez-vous !

D?brouillez-vous !

Je vous livre le t?moignage de Thomas. Il d?crit son exp?rience suite ? la d?chirure de deux ligaments d?une cheville en juillet dernier.

des_urgences_au_ralentiAux nombreux thurif?raires (si si il y en a?) qui trouvent encore le moyen d?encenser le syst?me qu?b?cois de la sant?, ? ceux qui persistent dans leurs d?lires de politique-science-fiction, ? ceux dont les propos atteignent la stratosph?re de la b?tise. Voici un ?ni?me t?moignage, le mien?

Oui car toutes vos ? belles ? paroles ne sont que turpitudes qu?un peu de sable efface face ? la r?alit? la plus crasse.

La R?ALIT?:

C?est simple, c?est celle du malade et du bless? (je ne dirais pas celle? du patient, ?a fait peur). Le reste c?est de la logistique et des examens de m?decine. Quand tu te blesses, la politique tu t?en tapes comme de l?an quarante. D?sol? de faire dans le prosa?que.

Thomas

Voici les faits, tels que tout le monde (ou presque) les vit :

Tu te d?chires deux ligaments de la cheville, ? Montr?al, par exemple. Il me semble que ce n?est pas le tiers-monde. L?urgentiste de l?H?tel-Dieu est press?, ?videmment. Comment en serait-il autrement ? Il est TOUT SEUL le pauvre, au creux de l??t?. Ne vous blessez surtout pas quand ces messieurs sont en vacances. P?nurie double. Ben oui: vacances. C?est clair c?est un droit acquis, d?mocratique. Et tout le monde part en m?me temps ! Circulez, en vacances la douleur, elle aussi ??!!

L?urgentiste esseul? entame alors son monologue d?homme de science qui sait de quoi il parle n?est-ce pas. L?homme poss?de quarante ans d?exp?rience? Qu?? cela ne tienne: il donne son sermon m?dical, se donne en spectacle? auquel toi tu assistes, passif et m?dus?, hypnotis?, bouche cousu. Surtout ne rien remettre en question. Monsieur prescrit. Un point c?est tout. Mais prescrit quoi ? Ne revenez surtout pas me voir: je suis urgentiste. Allez hop d?guerpissez, au suivant. Ah oui au fait: merci pour les b?quilles en bois. G?n?rosit? du gouvernement oblige, plus besoin de les payer soi-m?me. En contrepartie faut pas trop en demander. Non. Qu?ils vous ?raflent la peau des poignets au sang? ce n?est qu?effet secondaire insignifiant. Mais c?est gratuit ! Vous n?avez qu?? investir dans le port du gant.

Sur ces entrefaites tu es rentr? chez toi, appliqu? de la glace sur ta cheville. Le temps passe, les jours? et la douleur, loin de s?estomper, augmente, cheville en charpie? En d?sespoir de cause, et ?a n?a rien de path?tique, c?est la r?alit? quotidienne de milliers de gens? tu te demandes quoi faire? ? qui t?adresser. ? mais m?ssieur, nous en avons des ressources au Qu?bec, de tr?s bons m?decins, c?est bien certain?. Certes, certes, mais INACESSIBLES !

Bon, finalement tu d?gotes un omnipraticien au coin de chez toi (tu ne peux pas te tra?ner bien loin dans ton ?tat), dans une clinique sans rendez-vous, qui n?ouvre que le mercredi (???!!!). Le vieux m?decin de quatre vingt ans, charmant, d?licat, cinquante ans d?exp?rience, te dit: ? mettez votre jambe sur mon genou ? (c?est tout juste s?il ne pr?cise pas: sur le genou de papa)? et de t?ter un peu? ? ici vous avez mal ? ici ?? bon revenez me voir dans trois semaines si vous avez encore mal ?? Qu?est-ce qu?il peut bien faire de plus ? Hein ? Alors toi tu insistes pour avoir une r?f?rence en orthop?die (hein ? ? tout hasard) histoire de perdre trois semaine de moins ? attendre, c?est d?j? ?a. Bon il te remet un papier qu?il ne prend la peine de remplir qu?? moiti?. Tu rentres chez toi p?niblement et tu appelle Notre-Dame et la clinique orthop?dique Saint-Urbain et l?h?pital g?n?ral juif. Notre-Dame: ? appelez le 7 septembre pour un rendez-vous en janvier 2011. ? La clinique ortho. sur Saint-Urbain ?

– Vous avez quoi ?
– D?chirure des ligaments.
– On ne prend plus personne

Refrain connu qui rappelle la p?nurie de g?n?ralistes. 1 Qu?b?cois sur 4 n?a pas de m?decin de famille? Quel beau refrain ! A r?p?ter sur tous les tons !

L?h?pital g?n?ral juif ? ? Plusieurs ANN?ES d?attente ? me dit la pr?pos?e !

Alors l?, je vous le demande ? tous, tu fais quoi ? Tu ronges ton frein, tu mors un morceau d??rable ? Apr?s tout t?es encore vivant?

C?est ?a qui arrive: si ton coude ?clate en mille morceaux on va t?op?rer en urgence, ?a oui, tr?s bien, d?accord, on va t?installer une proth?se, des vis? on va refermer tout ?a et tu vas ?tre r?f?r? illico, en urgence, en physioth?rapie pour une dur?e subs?quente d?un an. Magnifique !

Et si tu peux attendre, si le pronostic vital n?est pas engag?: on te donne un rendez-vous dans six mois? pendant lesquels ton ?tat va se d?grader ? tel point que le sp?cialiste ne pourra peut-?tre plus rien faire.

Voil? l?absurdit?:
– urgence vitale: on te soigne.
– tu peux attendre six mois ou plus?: tu seras soign? dans six mois ou plus.
– en revanche tu peux allez te faire voir en? Suisse? si tu es un cas m?dian, interm?diaire.

Et si tu as mal, prends des Tylenols.

Bonne nouvelle: il y aura plus d?omnipraticiens d?ici trois ou quatre ans. Et alors ? D?ici l? oui: prenez le temps de mourir entretemps. Nul besoin de s?en donner la peine. Elle est d?j? l???..

Et encore: je r?sume !

J?invite les lecteurs ? commenter. Je suis certaine que Thomas se fera un plaisir de vous r?pondre.

Articles en relation:

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le commerce préhistorique (6)

Naissance des cités sumériennes. Le premier « Puissant » à venir s’installer à Sumer fut EN.KI. Il ...

6 Commentaire

  1. avatar

    Je m’époumone depuis un moment déjà pour une réforme du système de santé, ainsi que beaucoup d’autres. Au Québec, il y a trop de groupes d’intérêts qui trouvent leur compte dans le système actuel.

    http://www.minarchisteqc.com/tag/dossier-sante/

  2. avatar

    Des groupes d’intérêts, des organismes, des comités, qui travaillent dans «leur intérêt».

    On se sent en sécurité, les politiques ont fait leur job, les organismes aussi, ils sont tous payés pour, et le cochon de payeur de taxe lui… ? Pfff ! 🙁

  3. avatar

    Mais le vieux médecin de 84 ans était sympa, lui, au moins. 😉

    Ah! Quel plaisir de souffrir aimé de tous!

    Amicalement

    André Lefebvre

  4. avatar

    On en est venu au Québec à croire que d’avoir accès à une liste d’attente, c’est d’avoir accès à des soins de santé. C’est pa-thé-ti-que! Malgré des milliards de plus, rien n’y change. C’est normal, le seul coût qu’on peut imposer dans un système « gratuit » c’est l’attente. Ce coût est nécessaire pour contrôler la demande qui serait, sinon, illimitée.

  5. avatar

    Ce matin, J’ai besoin d’une radio. genre coude brisé… 5 heures d’attente pour voir le médecin qui va prescrire la radio. Triste, mais bon… Là où ça ne va vraiment plus, c’est quand on me demande deux heures d’attente ce matin pour voir la préposée qui ma me faire l’inscription… qui me permettra d’attendre ce soir les 5 heures pour la prescription.

    Là ça ne va pas, parce que si toute l’information nécessaire pour l’inscription n’est pas sur ma carte s’assurance santé… il y a vraiment quelqu’un qui n’a pas fait son job… parce que quelqu’un veut que ce job ne soit pas fait, mais l’inscription faite… et refaite, et refaite…. Ca crée des emplois.

    PIerre JC Allard