Accueil / A C T U A L I T É / De Marque s’approprie tout le m?rite de l’entrep?t num?rique

De Marque s’approprie tout le m?rite de l’entrep?t num?rique

Curieusement, l’annonce d’une entente entre?Diffusion Dimedia et l’entrep?t num?rique, aussi appel? ?Agr?gateur ANEL-De Marque? a donn? lieu ? deux communiqu?s de presse,?le premier ?mis par la firme De Marque le 2 septembre 2010 et?le second par l’Association nationale des ?diteurs de livres (ANEL) le 8 septembre suivant. Le projet de cet entrep?t num?rique est une initiative de l’ANEL en collaboration avec la firme De Marque, comme on peut le lire dans le communiqu? de l’ANEL : ?L?Association nationale des ?diteurs de livres (ANEL) est bien s?r particuli?rement heureuse de la popularit? croissante de cet entrep?t de livres num?riques mis sur pied il y a moins de deux ans en collaboration avec la firme De Marque.?

Alors pourquoi pas un communiqu? de presse conjoint de ces deux partenaires plut?t que deux communiqu?s?? Plus curieux encore, la firme De Marque ne fait aucune allusion ? l’Association nationale des ?diteurs de livres dans son communiqu? de presse. De Marque parle de ?la plateforme de distribution de livres num?riques de De Marque? et s’approprie ainsi tout le m?rite de cette plateforme (ou entrep?t num?rique). Pourtant, sur le?site Internet de cet entrep?t num?rique, on peut bel et bien lire en titre ?Agr?gateur ANEL-De Marque?.

C’est sans aucun doute en donnant suite ? ce communiqu? de presse de De Marque que la station du r?seau de t?l?vision TVA ? Qu?bec a pr?sent? hier un reportage au sujet de l’entrep?t num?rique dans le cadre de son bulletin d’information r?gionale de 18h00. L’animateur du bulletin, Pierre Jobin, a pr?sent? le reportage en soutenant que la popularit? du livre ?lectronique profitait ? une firme de Qu?bec, De Marque. Ici encore, pas un mot au sujet de l’ANEL dans ce reportage. La population a donc eu une fois de plus l’impression que tout le m?rite de cette distribution de livres num?riques qu?b?cois revenait ? De Marque.

Or, si cet entrep?t de livres num?riques existe, c’est gr?ce ? la population, ? tous les payeurs de taxes et imp?ts du Qu?bec et du Canada. En effet, le projet d’entrep?t num?rique a b?n?fici? de g?n?reuses subventions de la?Soci?t? de d?veloppement des entreprises culturelles du Qu?bec(SODEC) (200.000$) et de?Patrimoine canadien et le?Fonds du Livre du Canada. Contrairement ? son collaborateur De Marque, l’ANEL ne manque pas de le souligner dans son communiqu? de presse : ?La mise en place de l?Agr?gateur ANEL-De Marque a ?t? rendue possible gr?ce au soutien de la SODEC et de Patrimoine canadien et le Fonds du Livre du Canada?.

Pourquoi la firme De Marque n’a-t-elle pas fait de m?me et ainsi donner une fausse impression ? la population?? Il en va de m?me sur le site de l’entrep?t num?rique o? on ne retrouve aucune mention des bailleurs de fonds gouvernementaux, contrairement ? la pratique courante. Habituellement, le b?n?ficiaire d’une aide de l’?tat a le devoir moral d’en informer la population sur son site Internet. Il y a m?me des programmes d’aide gouvernementaux qui font de ce devoir moral une obligation l?gale. De Marque pourra toujours r?pondre que l’aide financi?re pour l’entrep?t num?rique fut accord?e ? l’ANEL et que seule cette derni?re ? l’obligation l?gale de mentionner ses bailleurs de fonds gouvernementaux. Il n’en demeure pas moins que l’ANEL a vers? ? De Marque une bonne part de cette subvention initiale ? titre de fournisseur et de collaborateur.

De l? ? changer le nom de cet entrep?t num?rique (?la plateforme de distribution de livres num?riques de De Marque? au lieu de ?Agr?gateur ANEL-De Marque?) pour s’en approprier tout le m?rite il y a toute une marge. Si la firme De Marque tente ainsi de prendre ses distances avec l’ANEL et les gouvernements, c’est rat? en ce qui me concerne. Le vice-pr?sident ? l’?dition num?rique chez De Marque, Cl?ment Laberge, nous informe sur son?blogue de sa nomination en mars dernier au?Conseil consultatif de la lecture et du livre par la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition f?minine du Qu?bec, Mme Christine?St-Pierre. (Liste des membres)

P.S.: Non seulement l’entrep?t num?rique est-il subventionn? par l’?tat, mais les ?diteurs le sont ?galement pour la num?risation, la conversion et le d?p?t dans un entrep?t num?rique?: ?L?aide est calcul?e ? partir des co?ts encourus pour la num?risation, la conversion et le d?p?t dans un entrep?t num?rique. De plus, une somme forfaitaire de 10?$ par titre d?pos? dans un entrep?t num?rique sera allou?e. L?aide financi?re peut atteindre 50?% des co?ts admissibles jusqu?? concurrence de 5?000?$ par ?diteur et par exercice.? (Source) Il s’agit d’un programme de la SODEC.

Serge-Andr? Guay, pr?sident ?diteur Fondation litt?raire Fleur de Lys

P.S.: La Fondation litt?raire Fleur de Lys, organisme ? but non lucratif, pionnier qu?b?cois de l’?dition en ligne avec impression papier et num?rique ? la demande, est ? la recherche d’un programmateur b?n?vole pour cr?er son propre entrep?t num?rique.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

L’Europe a sacrifié les agriculteurs

La situation des agriculteurs français est alarmante et la réalité encore plus sinistre pour une ...