Accueil / T Y P E S / Articles / De Lima ? Ica : pauvre P?rou

De Lima ? Ica : pauvre P?rou

Le P?rou est le lieu de tous les paysages, parmi les plus beaux au monde. De la grande ville ? la jungle, en passant par le d?sert et les montagnes, tout y passe. Le r?cent tremblement de terre de magnitude 8 a eu le plus de r?percussions sur un coin aride du pays, entre Lima et Ica, une des r?gions les plus pauvres.

Lima est folle et bord?lique. Comme en t?moigne cette blogueuse montr?alaise install?e l?-bas, Lima peut aussi ?tre prise de panique :

« Vers 18h45, alors que la nuit venait de tomber, je me dirigeais seule vers l’arr?t d’autobus pour me rendre ? une r?union dans un autre quartier de la ville. Puis soudainement beaucoup de gens sont sortis dans la rue et je pouvais entendre les gens murmurer « temblor, temblor » puis j’ai r?alis? que la terre tremblait sous mes pieds… Et les murmures se sont transformer en cris : « ?terremoto, terremoto ! ». J’ai couru jusqu’? un site d?couvert et me suis arr?t? pr?s d’un marchant de fruits. Durant 2 longues minutes, le sol a trembl?, les lampadaires se balan?aient et la lumi?re valsait. C’?tait vraiment paniquant ! Puis, tous avaient leur t?l?phone cellulaire ? la main pour tenter de communiquer avec leurs proches. Mais, les lignes t?l?phoniques n’?taient plus en fonction… »

Les r?percussions sont moins grandes plus profond?ment sur les terres, comme l’explique cette blogueuse fran?aise install?e ? Ayacucho :

« A Ayacucho, nous avons fortement ressenti le s?isme mais a priori, il n’y a pas de d?gats – en tout cas, le centre n’a pas ?t? touch? et nous non plus ! »

C’est entre Lima, m?tropole et capitale du pays, et Pisco que la pauvret? p?ruvienne est la plus notable, constatera le touriste. Un visiteur parmi tant d’autres qui empruntera la « route des gringos ». De minuscules maisons de terre cuite s’?talent dans le d?sert de roche qui c?toie l’oc?an Pacifique. C’est comme si on avait omis de compl?ter ces taudis pour ne pas trop d?ranger le paysage des ruines pr?incas. On peut se demander ce qu’il advient de ces gens en cas de sinistre, et se r?pondre qu’ils passent sans doute les derniers pour ce qui est des secours aux victimes.

Les visiteurs de Pisco logent pour la plupart ? Paracas, un rep?re de biens nantis tr?s s?curitaire o? seuls les chiens errants sont quelque peu mena?ants. De Paracas, il est possible de visiter les Islas Ballestas dans une grosse chaloupe. Ces ?les sont un m?lange de Tadoussac et du Rocher Perc?, mais ? la puissance dix. Apr?s quelques Pisco Sour, la d?licieuse boisson nationale, la prochaine ?tape est la plupart du temps Ica, capitale de r?gion et si?ge des vignobles les plus reconnus du pays. La ville de 170,000 habitants serait la plus touch?e par le dernier s?isme p?ruvien.


En banlieue d’Ica se trouve Huacachina, une oasis surr?elle au milieu d’immenses dunes o? les touristes se la cassent en tentant de pratique la planche… ? sable. Le paysage est superbe, mais les choses se g?tent lorsqu’en s’approchant on constate que le d?sert sert aussi de poubelle.


La ville d’Ica compterait 16 bidonvilles et l’approvisionnement en eau, malgr? l’aide du Canada, reste difficile. La situation est sans doute pire suite au tremblement de terre qui vient de secouer le pays.

Selon Radio-Canada, le bilan s’?leverait ? au moins 400 morts.

« Le bilan augmente sans cesse, mais il semble d’ores et d?j? que le bilan d?passera les 400 morts. Plus de 1300 personnes ont ?t? bless?es. »

Souhaitons que l’aide humanitaire parvienne rapidement aux sinistr?s, et que personne ne soit laiss? pour compte.

Commentaires

commentaires

A propos de admin

avatar

Check Also

Port du masque : des Parisiens lucides et responsables

Je viens de passer deux jours à Saint-Mandé, une commune de 22 000 habitants enserrée entre ...