Accueil / T Y P E S / Chroniques / De la vigueur et de la rigueur

De la vigueur et de la rigueur

J’ai ?crit plus t?t chez Francis Tremblay que je n’?crirai pas sur les Lavigueur avant la fin de la s?rie, mais, apr?s avoir lu le texte « Les Lavigueur : le narratif », du blogue Apr?s tout…, je change mon fusil d’?paule et je retourne ma chemise !

Comme introduction, le blogueur inscrit la d?finition de ce « qu’est le narratif d’un sujet trait? par les m?dias » :

Pour les m?dias, le narratif est la coh?rence et/ou l’arrangement que l’on conf?re ? une s?rie de faits. L’esprit humain a besoin de narratif pour comprendre le sens des choses. Nous faisons des liens entre les ?v?nements et nous construisons des interpr?tations en fonction de ces liens. En toutes choses, nous recherchons un commencement, un milieu et une fin. Nous comprenons et nous ?tablissons le sens des choses en nous servant des notre exp?rience de la r?alit? et des textes pr?c?dents. Chaque texte devient ? son tour un des textes pr?c?dents et le suivant le sera aussi en autant qu’il sera familier au public.

Pour la suite, je pourrais r?sumer ?a comme suit : le narratif m?diatique de l’histoire des Lavigueur se base sur la g?n?ralit? que les pauvres sont des idiots et il ne faut pas affirmer le contraire. Encore, gr?ce aux bons soins de Pierre Foglia, ils sont des menteurs, comme le d?montre bien Yves Lavigueur, l’auteur du livre sur lequel se base en grande partie la s?rie. Et ?a continue comme ?a, encore et encore, un d?fil? de journalistes qui prouveront hors de tout doute que le narratif m?diatique est vrai, que les pauvres sont vraiment des ?pais.

Vous ne trouvez pas ?a triste ? Vraiment plus que l’?mission de ce soir qui l’?tait beaucoup. Presque trop.

Il y un passage de son texte qui me hante :

Marie-France Bazzo qui n’aime pas les s?ries de « corde ? linge » d?clara que Les Lavigueur, la vraie histoire ?tait la premi?re production t?l? de l’?re ad?quiste. Autrement dit, les pauvres, c’est qu?taine.

Je ne peux pas m’emp?cher de penser que justement, si je ne me trompe pas (j’?tais quand m?me assez jeune en 1986), l’histoire des Lavigueur a sonn? le glas du d?nigrement des pauvres qui s’est cristalis? sous la fameuse appellation « BS », qui a men?, comme on le sait, ? son mouvement antinomique, et j’ai nomm? le mariodumontisme… Et ? son paroxysme, l’explosion, le Bye Bye ! du temps : quand l’humour sert ? graver le conscient collectif.

Mais je me relis, et je me dis : aurais-je donc trouv? le cha?non manquant de la gen?se de l’« ?re ad?quiste » ? H? h? !

Mais c’est surtout la d?monstration claire de cette fausse repr?sentation dans le premier ?pisode, de cette l?gende urbaine au sujet de la famille sur l’assistance sociale, qui est venu encore clouer au pilori les m?dias et leur objectivit?. C’?tait assez jouissif, je l’avoue. (Surtout pour un blogueur comme moi qui a mal ? sa blogosph?re.)

Alors, c’est tout ? fait normal de voir ensuite les journalistes, sans doute chatouill?s de tous bords tous c?t?s, surtout au niveau de la bourse… essayer de d?nigrer la s?rie pour reprendre les points perdus. Comme quoi quand quelqu’un, qui n’est pas dans la famille, tente de s’emmitoufler de l’objectivit?, so-so-so solidarit? revient ? la mode…

Malgr? tout ce que je viens d’?crire, je trouvais Les Lavigueur, la vraie histoire meilleur au d?but. Presque sans blague.

Repeating the message.

Repeating the message.

J’l’avais-tu d?j? ?crit ? :

Repeating the message.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Plus de Mirage dans le ciel Libyen ? (5)

Qui a fourni les armes aux deux belligérants actuels ?  Et qui n’a pas surveillé ...

One comment

  1. avatar

    Mais justement, des séries télévisées comme Les Lavigueur sont écrites, sur mesure pourrait-on dire, pour les pauvres… car les riches ne regardent pas la télévision.