Accueil / T Y P E S / Chroniques / De clerc savant, et le la?c populiste et ignorant.

De clerc savant, et le la?c populiste et ignorant.

Du la?que et du clerc. Selon le sens de ces deux mots en grec, le clerc est « un lettr? », alors que le la?que est « l’homme du peuple ». Ce clerc et ce la?que doivent alors se mesurer ? l’aune du ’petit clerc’ – ignorant et profane – en telle ou telle mati?re. Chacun de nous se reconna?t ignorant, en dehors de ses propres domaines d’expertises. Il ne s’agit donc pas tant de supprimer la distinction entre les mots « savant », « homme du peuple » et « ignorant », mais d’affirmer que les domaines de RELIGION, du DROIT et de la CHOSE PUBLIQUE —, concernent tout homme en tant qu’homme. Un homme ne devra jamais se contenter de s’en remettre pour la conduite de sa vie, ? la comp?tence d’un (sic) expert, soit-il archipr?tre, juriste, ou politicard. ?a serait alors renoncer ? sa dignit? d’homme.

Il vient ? l’esprit l’exemple de l’ignorant et profane « loup quelque peu clerc » de la fable de Jean de Lafontaine, avan?ant l’id?e flatteuse pour les puissants, qu’il ?tait juste et ?quitable de « d?vouer un maudit animal, pel? et galeux, coupable du crime abominable et pendable – de manger l’herbe d’autrui » !

Les hommes ne devraient jamais ?tres mis dans la position du LA?QUE face ? la RELIGION, ni quand il s’agit des DROITS HUMAINS, ou de la POLITIQUE de l’?tat. Il ne doit pas y avoir sur le plan religieux une hi?rarchie ?litiste form?e de pr?tres – ni sur le plan juridique une caste exclusive de juristes – ou de carri?ristes sur le plan politique. Lesquelles hi?rarchies, castes et menu fretin politique, se r?serverait alors la connaissance de ce qui est ?ternel et divin – de ce qui est vrai et juste – et de ce qui est licite et l?gitime — en s’arrogeant le droit de commander et de diriger ? leur guise les autres hommes.

Exceptions faites bien s?r de certaines circonstances, comme la construction archi sp?cialis?e d’un pont, qui sera assur?e par un ing?nieur expert, alors que les autres hommes ignorants en ing?nierie lui feront confiance, sans qu’il y ait l? une capitulation avilissante et d?gradante de notre part. ’Laissons tomber’ … l’exemple du viaduc de la Concorde ? Laval, et sans doute, l’?changeur Turcot ? Montr?al.

Par contre, et ? moins de rester mineur et minable face ? sa propre majorit? – dans la spiritualit?, les droits des hommes et la conduite des affaires de l’?tat, ?vitons de d?pendrent d’arch?types primitifs, entre archev?ques, archontes, et de bien pauvres types politiques, qui ne manqueront pas de cultiver notre ignorance, afin de nous maintenir sous leur coupe, et sous le joug de leurs propres ma?tres.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La lente évolution de l’espèce

Converser avec ses semblables , c’est prendre le risque de tourner en rond, d’aller d’une ...

One comment

  1. avatar

    De François Perrier – corcy
    « évitons de dépendre » – voir dernier para, stie, ma déclinaison du verbe « Je dépendre, tu dépendres – ils dépendrent ». Mon Correcteur 101 refusent de s’abaisser aussi bas, dans sa rectitude grammaticale.FJP