Accueil / L O C A L I S A T I O N / CANADA / D?mocratie technologique et conditionnelle?

A propos de

avatar

Check Also

Plus de Mirage dans le ciel Libyen ? (9)

Trop c’est trop… Pour ce qui est de la mise en place subite d’un embargo ...

3 Commentaire

  1. avatar

    @ L’auteur,

    Effectivement à la lecture de cette parution le texte s’explique par votre position.

    Mais je ne partage pas votre point final, le droit de votre est un héritage que nos aînés ont payé de leur vie, pour nous offrir un sens de démocratie.

    Que vous puissiez remettre en cause les conditions de l’enseignement dés le primaire à la sortie de ces établissement « la majorité » ne savent pas même comment est constitué une ville, puis qui dirige quoi, c’est vrai.
    Mais prendre nos libertés d’expressions en « otages » sous prétexte en avance d’une méconnaissance des lignes politiques; me semble une sélection inadmissible.
    Dans la mesure ou je me trompe merci de me corriger.
    Le Panda
    Patrick Juan

  2. avatar

    Je m’éloigne également de la conclusion (Même si j’approuve le reste).

    La raison en est assez simple, et la voici:

    Lorsque j’écris quelque chose de public, si le lecteur ne comprend pas ce que je veux expliquer ce n’est pas parce qu’il est « imbécile, mais plutôt parce que je m’y prend mal dans mon texte.

    De la même manière, chacun possède au départ un droit de vote. Il peut s’en servir ou pas. C’est son choix. Et s’il s’en sert, son choix, dans ce vote, est appuyé sur ce qu’il comprend de ce qui est prôné par celui qui se présente. Celui-ci se doit donc de prendre les moyens de se faire comprendre pour attirer le plus de votes possible, et conséquemment, d’attirer l’attention du plus grand nombre.

    L’individu qui ne sait pas ce qu’est une « élection » n’ira pas voter de toute façon. Mais le fait qu’il ne le sache pas ou ne s’en soucie pas, est le résultat d’un manque de pouvoir éveiller l’intérêt de tous, de la part des « intéressés » dans une élection.

    Il y a également le fait qu’à cause du comportement de ces « intéressés », la « démocratie » perd actuellement de la « crédibilité » à un point jamais vu dans l’histoire. Il n’est donc pas surprenant que l’individu décide de ne pas se prévaloir de son droit de vote, puisque, pour lui, tout est « organisé » et que de voter ne sert absolument à rien.

    Un grand ménage de Mme St-Onge est « urgemment » nécessaire à note système démocratique.

    Amicalement

    André Lefebvre