Accueil / T Y P E S / Articles / « Ferme ta gueule ! », Eric Woerth
Il n'y a donc plus aucune limite ? l'arrogance de cette clique qui nous gouverne ! Voil? que le ministre de la Guerre sociale Eric Woerth commet une intol?rable provocation en osant parler, ? propos de la fa?on dont le gouvernement entend prendre en compte la p?nibilit? pour fixer l'?ge l?gal du d?part ? la retraite d' ? un droit nouveau dans le syst?me de protection sociale et une avanc?e sociale absolument majeure ?. De quoi s'agit-il ? "La reconnaissance d’un m?tier p?nible ouvrira la (...) - "Ferme ta gueule !"

« Ferme ta gueule ! », Eric Woerth

Il n?y a donc plus aucune limite ? l?arrogance de cette clique qui nous gouverne?! Voil? que le ministre de la Guerre sociale?Eric Woerth commet une intol?rable provocation en osant parler, ? propos de la fa?on dont le gouvernement entend prendre en compte la p?nibilit? pour fixer l??ge l?gal du d?part ? la retraite d????un droit nouveau dans le syst?me de protection sociale et une avanc?e sociale absolument majeure ?.

De quoi s?agit-il?? « La reconnaissance d?un m?tier p?nible ouvrira la possibilit?, pour le salari? qui l?exerce, d?un d?part en retraite ? 60 ans – alors que le gouvernement pr?voit de relever progressivement l??ge l?gal de d?part, ? 62 ans en 2018 – et ? taux plein ? quel que soit leur nombre de trimestres ?, insiste Woerth, c?est-?-dire m?me s?ils n?ont pas en principe suffisamment cotis? »,?relate?Lib?ration. Jusque-l?, tout va bien.

Mais comment un m?tier sera-t-il reconnu comme p?nible?? C?est l? un v?ritable scandale?! « Une approche individualis?e, constatation m?dicale ? l?appui. Sont concern?s les salari?s souffrant ? d?un affaiblissement physique av?r? au moment de la retraite ?. (…)?Le taux d?incapacit? de 20% devra ?tre ? constat? par un m?decin ?, a ajout? le ministre. » Respirons un bon coup. D?abord, les salari?s qui b?n?ficieront de cette infinie cl?mence de la part du patronat – aux ordres duquel l?Union pour une Minorit? de Privil?gi?s s?est toujours plac?e – pourront-ils partir plus t?t ? la retraite?? Sans la contre-r?forme de la droite, l??ge l?gal du d?part est pour eux, comme pour tout le monde, de 60 ans. Avec le texte que nous pr?pare Woerth*, il sera de… 60 ans?! Sous cet angle, l? « avanc?e sociale majeure » du cynique Woerth consiste simplement ? leur ?viter de trimer deux ans de plus comme les autres.

Mais il y a bien pire?: pour avoir ce droit, il faut donc 20% d?incapacit? constat?e par un m?decin. Ce qui revient ? dire que les chanceux qui, bien qu?expos?s ? un m?tier p?nible, tiennent encore debout, devront continuer jusqu?? tomber malades?! Ce qui revient ? dire que ceux qui sont au contact de substances toxiques, qui ne produiront leurs d?g?ts que plus tard (ainsi des cancers),?mgdevront continuer de s?empoisonner ? petit feu deux ans de plus?!

Et?quid du travail de nuit?? Le sociologue?Michel Gollac, auteur de?Les conditions de travail (Editions La d?couverte, 2007), constate?dans?Le Monde ses « effets ? long terme sur la sant?, sur la qualit? du sommeil, sur l??tat cardio-vasculaire, sur l??tat du syst?me digestif« . La?CFDT le chiffre?: « Plusieurs ?tudes sur le travail de nuit montrent que l?esp?rance de vie peut ?tre r?duite de 8 ? 10 ans« ,?alerte-t-elle. Pourquoi ne pas faire b?n?ficier automatiquement tous les salari?s travaillant dans ces conditions d?un raccourcissement de leur dur?e de travail?? Mais parce que le patronat ne le veut pas et que l?UMP fait o? il lui dit de faire?!

C?est injuste, c?est scandaleux, mais c?est ainsi. « Diminuer les p?nibilit?s serait un co?t pour l?entreprise sans contrepartie, et il n?existe pas de m?canisme d?incitation qui ?vite aux salari?s et aux entreprises qui offrent de bonnes conditions de travail de payer pour les entreprises qui en donnent des mauvaises, ?crit encore Michel Gollac,?sauf sur quelques points pr?cis, comme dans certains cas d?accidents et un nombre limit? de maladies reconnues comme professionnelles. Mais ces cas ne repr?sentent qu?une petite partie de la p?nibilit? et des risques du travail.?C?est donc une question qui se pose pour les ann?es ? venir?: comment inciter les entreprises ? am?liorer les conditions de travail?? »

Woerth l?esclavagiste, qui impose aux travailleurs deux ans de souffrance suppl?mentaire, ne s?est ?videmment pas pr?occup? de ce sujet?! Copi?-coll??: parce que le patronat ne le veut pas et que l?UMPfait o? il lui dit de faire?! C?est injuste, c?est scandaleux, mais c?est ainsi. Et la souffrance psychologique?? « Il y a des conditions de travail qui entra?nent seulement une pression psychologique, mais qui peuvent entra?ner un risque important de d?pression, d?autres troubles psychologiques, ?ventuellement, dans certains cas,?de suicides, et aussi de maladies psychosomatiques qui peuvent ?tre tr?s graves« , constate Gollac. Mais cette p?nibilit?-l?, elle non plus, ne sera pas prise en compte.

Les ouvriers souffrent d?une?esp?rance de vie plus courte de sept ans que les cadres?: va-t-on leur permettre de partir en retraite sept ans plus t?t?? Voil? qui serait juste?! Mais le ministre, qui n?a que le mot « justice » dans sa bouche d?imposteur, en pervertit scandaleusement le sens. Alors franchement, lorsqu?on sait tout cela, entendre Woerth parler d? « avanc?e sociale absolument majeure » fait bouillir la col?re. Insupportable manipulation de l?opinion, doubl?e d?une insulte ? l?intelligence des citoyens.

Et voil? qu?il en rajoute, cette pourriture, se permettant d?ironiser?: ??Bien s?r on pourrait faire toujours plus, et on pourrait dire que tous les m?tiers sont fatigants (…) et que lorsqu?on est ?veill? c?est plus fatigant que quand on dort, mais ? un moment donn? il faut arr?ter avec ce type de remarques anormales ?. Forc?ment, lui et son train de vie dor?e n?est pas concern?, que?l?affaire Bettencourt d?voile comme l?homme qui encaisse les ch?ques des patrons et intervient en leur faveur au plus haut niveau de l?Etat?! « Une avanc?e sociale absolument majeure« ?? Notre ?cho de r?pondre?:?« Ferme ta gueule?!« 

Lire aussi, sur la contre-r?forme des retraites?:?Trimer jusqu?? 67 ans?!, « en quoi la r?forme des retraites est une forfaiture d?mocratique et une agression caract?ris?e perp?tr?e par le gouvernement, main dans la main avec le Medef,?contre le peuple. »

*et?Sarkozy-le-parjure derri?re lui, qui avouait ne pas avoir re?u de mandat pour cette r?forme et promettait donc de s?abstenir.

OLIVIER BONNET

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les milices au Michigan, une vieille histoire… d’extrême droite (4)

Les milices armées américaines représentent bel et bien un danger énorme. En 2014, un vieux ...