Accueil / T Y P E S / Articles / Danger en vue : l’Administration Bush donne dans le donquichotisme ?lectronique

Danger en vue : l’Administration Bush donne dans le donquichotisme ?lectronique

Certains se rappelleront avec nostalgie la belle ?poque o? Internet ?tait laiss? sans surveillance. Les choses ont bien chang? depuis. Voil? m?me que l’Administration Bush somme les fournisseurs de services Internet (FSI) d’archiver pour deux ans toutes les donn?es ?lectroniques personnelles de leurs clients.

More…

Le pr?texte de l’Administration am?ricaine est cousu de fil blanc : la lutte contre la pornographie infantile. Or, comme le souligne le Center for Democracy Technology (CDT), le gouvernement am?ricain veut davantage que ce qu’il a d?j? et qu’il n’utilise m?me pas.

Pr?sentement, ?crit le CDT dans un m?mo publi? sur son site Web, « any governmental entity can require any service provider (telephone company, ISP, cable company, university) to immediately preserve any records in its possession for up to 90 days, renewable indefinitely. »

Les FSI sont oblig?s de se soumettre ? une telle demande qui peut ?tre faite sans devoir passer par un juge. Or, d?plore le CDT, le minist?re de la Justice am?ricaine a failli, dans un certain nombre de cas, ? utiliser ce moyen l?gal qu’il a d?j? en sa possession.

En somme, incapable de trouver l’aiguille qui tra?ne par terre, le gouvernement am?ricain veut l’enfouir dans une botte de foin.

Demander aux FSI, comme vient de le faire le ministre de la Justice Alberto Gonzales, de retenir pour une p?riode de deux ans les donn?es personnelles de leurs clients a des effets pervers.

D’abord, contrairement ? l’Union europ?enne, frapp?e aussi par cette folie dangereuse qu’est la r?tention syst?matique de toutes les donn?es ?lectroniques personnelles transitant par Internet, les ?tats-Unis ont des standards l?gistatifs de protection tr?s bas de ce type de donn?es.

Obliger les FSI am?ricains ? conserver une somme aussi consid?rable de donn?es personnelles ouvre donc la porte ? toutes sortes d’abus, y compris ceux faits par des avocats sp?cialis?s qui sont d?j? les plus grands demandeurs d’autorisation d’acc?s ? des donn?es personnelles que d?tiennent des FSI.

Adieu aussi la protection des sources journalistiques, dans une profession o? celles-ci transitent de plus en plus par Internet, rapidit? de publication oblige.

L’ampleur des donn?es ? retenir serait fabuleuse. Les fournisseurs n’auraient d’autre choix que de s’?quiper en cons?quence. On imagine le mat?riel de stockage suppl?mentaire, mais aussi le personnel requis afin de pouvoir livrer en tout temps aux Autorit?s les informations exig?es. ?videmment, les co?ts seraient refil?s ? leurs clients.

Bref, une mesure d?mentielle ? la hauteur d’un gouvernement qui n’a rien ? envier ? Don Quichotte. Sauf que ce dernier ?tait un r?veur fou qui ne repr?sentait un danger que pour lui-m?me et son entourage imm?diat.

Center for Democracy & Technology. Mandatory Data Retention – Invasive, Risky, Unnecessary, Ineffective.

ZDNET. Gonzales pressures ISPs on data retention.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Amnon Weinstein et les « Violons de l’Espoir »

Les « Violons de l’Espoir » sont un ensemble d’instruments à cordes (violons, altos et violoncelles) qui ...

One comment

  1. avatar

    J’ai comme l’impression que nous sommes à un carrefour et qu’il faudra se battre fort pour qu’Internet reste ce qu’il est ou redevienne ce qu’il était.

    Mais avec les histoires de privatisation, d’interdiction du sans-fil municipal et d’archivage, il y a des raisons d’être inquiet.