Accueil / T Y P E S / Articles / « Dala?-Lama : pas si zen ». De Maxime Vivas

« Dala?-Lama : pas si zen ». De Maxime Vivas

Editions Max Milo

Dossier de presse de l??diteur.

??Le dala?-lama rentrant ? Lhassa, cela serait le vieux loup des contes anciens entrant dans la bergerie du XXIe si?cle, la promesse implicite d?un retour ? la case d?part, celle des ann?es pr?c?dant 1959???



L?image la plus r?pandue du Tibet est celle du haut pays des monast?res o? tout est s?r?nit?, amour du prochain, spiritualit?, celle d?un presque paradis guid? par le dala??lama, haut chef spirituel, prix Nobel de la paix, all?gorie mondiale de la compassion. Depuis 1959 et son exil en Inde, se superpose ? cette image celle d?une r?gion martyris?e par une puissance coloniale ?trang?re, la Chine, qui depuis r?prime violemment toute forme d?ind?pendance sur le territoire. Peut?on accepter cette version des faits sans interroger l?histoire, le pr?sent et la nature d?un pouvoir temporel, celui du dala??lama, immobile depuis 4 si?cles??

Lors d?un voyage de presse en 2010 Maxime Vivas visite le Tibet. L? o? il s?attend ? trouver un pays vid? de sa culture, l?auteur d?couvre des panneaux indicateurs, des enseignes de magasins, des journaux, des radios et t?l?visions tous en tib?tain, ainsi qu?une universit? libre, des panneaux photovolta?ques montrant un respect de l?environnement tr?s rigoureux, mais aussi une brasserie ultramoderne dont les serveurs travaillent 7 heures par jour et 5,5 jours par semaine pour un salaire convenable. Cette d?couverte, ? l?encontre de toute information v?hicul?e sur le sujet, le pousse ? enqu?ter, notamment sur la figure du 14?me dala??lama et sur ses deux visages. L?un qui arbore un sourire permanent est signe de tol?rance, pacifisme et d?in?puisable patience face aux pers?cutions.

L?autre, qui fronce les sourcils, est le visage d?un monarque d?chu qui ne vise qu?un objectif?: rentrer ? Lhassa pour y restaurer son pouvoir th?ocratique.

En s?appuyant sur la parole du dala??lama transcrite dans ses m?moires et ?galement dans ses discours prononc?s lors de ses voyages ? l??tranger, Maxime Vivas met en lumi?re l?opportunisme, les omissions, les ruses, les mensonges et le refus du devoir d?inventaire d?un homme et son royaume.

L?histoire de la domination du Tibet reconstruite au travers de sa litt?rature et des rapports cons?cutifs aux voyages d??tudes de parlementaires fran?ais, dessine le portrait d?un pays et d?une r?alit? m?connus. Un portrait au del? de nos repr?sentations et de l?agitation m?diatique autour d?une personnalit? ? double discours.

Loin de faire l?apologie des politiques r?gionales du gouvernement chinois, Maxime Vivas souhaite r?tablir la r?alit? des faits, historiques et pr?sents, trop souvent broy?e par une image monolithique du dala??lama. Dans un plaidoyer pour la la?cit?, l?auteur se pose la question de savoir ce que serait un ??Tibet libre?? dirig? par un proph?te r?calcitrant devant les sciences et la libert? de culte. Dans un portrait au vitriol du dala?-lama Tenzin Gyatso, s?exprime une critique in?dite qui donne les ?l?ments souvent pass?s sous silence et n?cessaires pour comprendre une r?gion du monde que nous connaissons trop mal, un Tibet pris malgr? lui ??dans le r?ve de l?autre?? (1).

Le royaume du 14?me dala?-lama?: un syst?me f?odal

Avant 1959, le servage et l?esclavage ?taient pratiqu?s au profit d?une ?lite dont les moines font partie.

L??ducation leur ?tait r?serv?e et l?analphab?tisme touchait 95% de la population. La justice ?tait l?apanage des seigneurs et pli?e au service des conseillers du dala??lama et des aristocrates, l?indiscipline ?tait souvent sanctionn?e par la torture. Pour ?chapper aux sanctions, les serfs ?taient oblig?s d?effectuer des corv?es et de payer une redevance aux seigneurs, ce qui les contraignait souvent ? s?endetter aupr?s des m?mes seigneurs, des moines et des propri?taires terriens. L?usage de la roue pour les transports ?tait interdit, tout comme celui des brouettes (utilis?es dans le reste de la Chine depuis un si?cle avant notre ?re) ou des charrettes tir?es par des b?tes. Ce fonctionnement f?odal, en place jusqu?au d?but des ann?es 1960, a engendr? une stagnation de la population sous un million d?habitants pendant deux si?cles. Entre 1927 et 1952 le nombre de familles fuyant pour chercher un salut hors du Tibet atteignait parfois plus de 90% dans certains villages.

L?isolement intellectuel de la r?gion

Si la particularit? g?ographique de ce territoire peut expliquer en partie l?ignorance de certains progr?s par la population, cette organisation sociale anachronique semble plut?t ?voquer une volont? d?lib?r?e de p?trifier une soci?t? et d?en figer le syst?me politico?religieux, profitable ? une minorit?, en gardant le peuple ? l??cart de toute contamination externe et de toute forme de libert?.

L?isolement intellectuel ?tait pr?n? par le chef spirituel par crainte que son peuple ne d?veloppe un esprit critique. Encore aujourd?hui, selon le dala??lama, le savoir susceptible de g?n?rer des progr?s technologiques est forcement sans conscience et donc ??ruine de l??me??.

Quelques mois apr?s la fuite du chef spirituel et temporel, le comit? pr?paratoire de la r?gion autonome du Tibet (2), organisme de travail cr?? par le gouvernement chinois annula les dettes de la population. L??ducation est d?sormais offerte, avec un contenu ?largi et moderne, ? l?ensemble des Tib?tains. Le taux d?analphab?tisme est tomb? en dessous de 3%. Le tib?tain est la premi?re langue, la langue obligatoire dans les ?coles, sauf pour l?enseignement sup?rieur. Le Tibet est la seule r?gion chinoise qui b?n?ficie d?une ?ducation primaire gratuite avec logement et nourriture gratuits pour les ?l?ves. Depuis la fin du pouvoir du 14?me dala??lama, l?esp?rance de vie a doubl? de 35 ? 70 ans.

SORTIE LE 18 AOUT 2011 ? 120 PAGES ? 16 ?

MAX MILO EDITIONS
15, RUE DE LA BANQUE, 75002 PARIS
TEL?: 01 40 40 40 62 – http://www.maxmilo.com

L?auteur?: Ecrivain et journaliste web, ex?r?f?rent litt?raire d?Attac?France, Maxime Vivas (prix Roger Vailland 1997) a publi? plusieurs livres (romans, polars, humour, essais), dont en 2007 La Face cach?e de Reporters sans fronti?res, de la CIA aux faucons du Pentagone. Il ?crit ?galement pour la presse quotidienne et anime chaque semaine une chronique litt?raire sur Radio Mon Pa?s ? Toulouse.

http://www.legrandsoir.info/dalai-lama-pas-si-zen-de-maxime-vivas.html

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Le Japon au bois dormant

Sur le plan macro économique, le Japon est un laboratoire mais c’est également un cimetière ...

10 Commentaire

  1. avatar

    «Le but de la guerre, pour chaque côté : détruire la contenance de l’autre, semer la zizanie dans ses certitudes identitaires.

    Rien de plus déstabilisant, de plus insécurisant, de plus affolant pour l’individu que de voir brusquement dispensées, tel un jeu de quilles, toutes ses assises identitaires.

    Plus de maison, plus de ville, plus de métier, plus d’habitats, plus de cheveux, plus de lunettes…

    Le nom remplacé par un numéro.

    Les familles séparées, les langues mêlées…

    Dans ces conditions, il est très difficile de préserver une contenance.

    Avant de mourir, l’on est déjà mort à «soi».

    Vous étiez rabbin? chef? professeur? mère de famille? grand comédien? Vous n’êtes plus rien de tout cela, regardez, vous êtes ridicule, une poupée, une chose à ma merci… Et, pour finir : une chose, réellement. Tas de chair sanguinolent. Poussière. Et moi : héros. Et mon pays : vainqueur.»

    — Nancy Huston, L’espèce fabulatrice

    Comme on a fait avec les Mayas et les Aztèques, et :

    1 – Les tribus du Nord-est des Etats-Unis
    Abenaki (Wabenaki, indiens de Saint-Francois), Algonquin, Beothuk, Chickahominy, Delaware (Lenape), Erie, Fox (Meskwaki, Mesquaki), Huron, Illinois, Iroquois, Kickapoo (Kiwegapaw?), Mahican, Malecite-Passamaquoddy, Mascouten, Massachuset, Mattabesic, Mattapony, Menominee (Manomini), Metoac, Miami, Micmac [( Souriquois (?)], Mohegan, Mohican, Montagnais, Nanticoke, Narragansett, Nauset, Neutrals, Niantic, Nipissing, Nipmuc, Ojibwa (Anishiabe, Ojibwa, Ojibway, Chippewa, Missisauga, Slateaux), Ottawa, Pennacook, Pequot, Pocumtuck, Potawatomi, Powhatan, Sauk (Sac, Oskaiwugi), Shawnee (Shawanwa, Ouchaounagag, Chaouanons, Satanas, Shawano), Susquehannock, Tionontati, Wampanoag (Pokanoket, Nauset, Sakonnet), Wappinger, Wenro, Winnebago (Hochunga, Ho-Chunk, Puants).

    1 – Les tribus du Nord-est ( Sud-est Ontario)
    Tribus Iroquoiennes, Huron (Wenda,Wyandotte,Wyandot), Tobacco Nation (appelé aussi Petun), Neutral, Erie, Confédération Iroquoise [(Kanonsionni, Haudensaunee) Composée des: Cayuga, Mohawk (Kaniengehawa), Oneida, Onondaga, Seneca, Tuscarora].

    2 – Les tribus du Sud-est des Etats-Unis
    Acolapissa, Asis, Alabama-Coushatta (Alibamu), Apalachee, Apalachicola, Atakapa, Bayougoula, Biloxi, Caddo (Kadohadach, Natchitoches (confédération), Hasinai, Adai, Eyish), Calusa, Catawba, Chakchiuma, Cherokee (Ani-yun,Wiya,Tcilocki), Chesapeake Algonquin, Chickasaw, Chitamacha, Choctaw (Chahta, Pafallaya?), Coushatta, Creek (Muskogee > regroupe de nombreuses tribus), Cusabo, Gaucata, Guale, Hitchiti, Houma, Jeags, Karankawa, Koasati, Lumbee, Miccosukee, Mobile, Napochi, Nappissa, Natchez, Ofo, Powhatan, Quapaw, Seminole (Miccosukee, Oconee, Yamasee > plusieurs tribus), Southeastern Siouan, Tekesta, Tidewater Algonquin, Timucua, Tunica, Tuscarora, Yamasee, Yuchi.

    3 – Les tribus des Plaines du Canada
    Blackfoot [(ou Siksika) (C)], Blood (C), Peigan (C), Hidasta [(Gros-Ventre, Minitara, Ree) (C)], Plains Cree (C), Assiniboine (C), Sioux (C), Sarcee (C).

    3b – Les tribus des Grandes Plaines des Etats-Unis
    Apache Lipan, Arapaho (Inuna-ina), Arikara (Ree), Assiniboine [(Stoney (au Canada) U Sin, U Pwawa)], Bidai, Blackfoot [Pikuni (Piegan), Kainah (Blood), Siksika (Blackfoot proprement dit), Sakoyitapix ou Nitsitapic], Cheyenne (Tse-tsehese-staeste), Comanche (Numinu), Cree, Crow (Absaroke), Gros-Ventre, Hidatsa, Iowa, Kansa, Kiowa (Ga-i-gwu, Ka-i-gwu), Kiowa-Apache, Kitsai, Mandan, Metis, Missouria, Omaha ( Umon’hon), Ojibwa des Plaines, Osage (Ni-U-Kon-Ska), Oto, Pawnee [Chahiksichahiks (bandes composées de Panimahas ( SKIDI) Kitkehakis (Républicains), Chauis, (Grand), Pitahauerats (Tappage)], Ponca, Quapaw, Sarcee, Sioux (Dakota, Lakota, Nakota), Sarsi, Sutai, Tonkawa, Wichita (Kitikitish).

    4 – Les tribus du Plateau du Canada
    Flathead [(Salish, Sèlic) (C)], Lillooet (C), Thompson First Nation (C), Shuswap (C), Okanagan (C), Lake First Nation (C), Kootenay [(San’ka) (C)], Chilcotin (C), Tahltan (C), Tagish (C).

    4b – Les tribus du Plateau des Etats-Unis
    Carrier, Plateau: Cayuse, Coeur D’Alene, Colville, Dock-Spus, Eneeshur, Flathead (Salish, Sèlic), Kalispel (Pend d’Oreilles), Kawachkin, Kittitas, Klamath ( Maklak), Klickitat, Kosith, Kootenai, Lakes, Lillooet, Molala, Methow, Modoc (Maklak (même nom que les Klamaths qui les appelaient Moatoknis), Nez Perce (Nimipu, Tsoop-Nit-Pa-Loo), Nicola, Okanogan, Palus, Sanpoil, Senijextee, Shushwap, Sinkiuse, Spokane ou Spokan (Spokèind), Tenino, Thompson, Tyigh, Umatilla, Wallawalla, Wasco, Wauyukma, Wenatchee, Wishram, Wyampum, Yakama ou Yakima (Waptaiilmin).

    5 – Les tribus du Grand Bassin
    Bannock, Chemehuevi, Mono, Paiute (Northern), Paiute (Numa), Sheepeater, Shoshone ou Shoshoni [(Wind River, Bannock), Ute (Nunt’z), Washo ( Washiu), Yuma (Euqchan, Quechan, Hokan)], Ute, Washoe.

    6 – Les tribus de Californie
    Achumawi, Atsugewi, Cahuilla (Iviatim), Cahtot, Chimariko, Chumash (nom récent, Indiens de Santa Barbara), Colusa, Concho, Costanoan, Cupeno, Diegueno, Esselen, Fernandeno, Gabrielino, Hoopa ou Hupa (Natinock-wa), Juaneno, Karuk ou Karok, Kawaiisu, Kittanemuk, Konkow, Lassik, Luiseno, Maidu [(Konkow (nord-ouest), Nisenan (valllée)], Indiens de la Mission, Miwok (Tuolumne Me-Wuk), Modoc, Mono, Nomlaki, Patwin, Pomo, Salinan, Serren, Shasta (Konomihu, Okwanuchu, New River Shasta), Takelma, Tolowa, Tubatulabal, Wailaki, Wappo, Washo, Wintu ou Wintun [ Wintu (nord-est), Nomlaki (centre), Patwin (sud)]., Wiyot, Yaha, Yokut (Tachi Yokut, Choinumni, Chukchansi,Wukchumn), Yuki, Yuma (California), Yurok ( Olekwo’l).

    7 – Les tribus du Sud-ouest des Etats-Unis
    Apache ou Chiricahua [ Ndee, Dinèé (inclut les populations et groupes apaches connus sou le nom de Cibecue, Lipan, Jicarilla, Mescalero, White Mountain, San Carlas, Mibreño, Northern Tonto, Southern Tonto)], Chemehuevi, Coahuiltec, Cochimi, Cocopa, Havasupai (Pai), Hopi (Hopituh Shi-nu-mu), Hopi-Tewa, Jano, Manso, Maricopa ( Pee-Posh, Pipatsje), Hualapai (Pai, Walapai), Karankawa, Maricopa, Mohave ou Mojave (Tzi-na-ma, Aha-makave), Nakipa, Navajo ( Dinèé, Dineh), Opata, Paipai, Pame, Papago, Pericu, Pima (Pi-nyi-match, Akimel O’Odham), Pueblo (Acoma, Cochiti, Hano, Isleta, Jemez, Laguna, Nambe, Picuris, Pojoaque, Sandia, San Felipe, San Ildefonso, San Juan, Santa Ana, Santa Clara, Santo Domingo, Taos, Tesuque, Zia), Seri, Tarahumara, Tohono O’odham (Papago), Tonkawa, Walapai, Yaqui (Yoeme), Yavapai (Enyaé Pai), Yuma, Zuni (Ashiwi).

    8 – Les tribus de la Côte Pacifique Nord-ouest du Canada
    Bella Coola [(Nuxalkmx)(C)], Haida(C), Gitksan (C), Nisga’a (C), Nootka (C), Salish [(Lummi (Salish de la côte central ), Nisqually (Salish de la côte sud), Nookasak (Salish de la côte centrale), Puyallup (Salish de la côte sud), Quinault (Salish de la côte sud-ouest), Comox ou Catlo’Itx (salish de la côte nord), Suquamish (Salish de la côte sud), (C)], Kwakiutl [(Kwakwaka’wakw, Kwakwala) (C)], Tsimshian [(quatre subdivisions principales : Côte, Sud, Nishga, Gitksan) (C)].

    8b – Les tribus de la Côte Pacifique Nord-ouest des Etats-Unis
    Alseans, Bella Bella, Chehalis, Chemakum, Calapuya, Cathlamet, Chehalis, Chinook, Chemakum, Chetco, Chilluckkittequaw, Clackamas, Clallam, Clatskani, Clatsop, Coos, Cowich, Cowlitz, Duwamish, Eyak, Gitksan, Haida, Haisla, Hoh, Klallam, Kwakiutl, Kwalhioqua, Lummi, Lushootseed, Makah (Kwe-net-che-chat), Molala, Multomah, Nuu-Chah-Nulth, Oowekeeno, Oynut, Ozette, Queets, Quileute, Quinault, Rogue River, Salish, Siuslawans, Siletz, Skokomish, Swinomish, Taidhapam, Tillamook, Tlingit, Tsimshian, Tutuni, Yakonan.

    9- Les tribus Subarctique : de la forêt boréale du Canada
    Ahtna, Attikamek, Beaver (Denza, Dunne-za), Beothuk(C), Carrier (Takulli), Chilcotin, Chipewyan (Dene), Cree [Iniw, Muskegon, Woodland Cree (Cree des terres boisées)(C)], Dogrib (Thlingchadinne), Han, Hare (Kawchottine), Holikachuk, Ingalik (Deg hian, Koyukon), Kaska, Kolchan, Koyukon, Kutchin, Malecite(C), Mi’kmaq(C), Montagnais-Naskapi [(Nenenot, Innu(C)], Ojibwés ou Chippewas(C), Odawa(C), Saulteaux, Sekani, Slavey, Tahltan, Tanana ou Dena ‘ina (Knaiakhotana), Tlingit de l’intérieur des Terres,.

    9b – Les tribus des bassins du Mackenzie et du Yukon au Canada
    Chipewyan (Dene), Slave ou Slaveys [(Dinèé, Etchareottine)], Yellowknife(C), Dogrib (Thlingchadinne), Kutchin ou Gwich’in [(Dindjie(C)], Han(C), Tutchone(C), Kaska(C), Mountain(C), Sekani(C),

    10 – Les tribus de l’Arctique du Canada
    Les Amérindiens et les Inuit sont des Autochtones. Les Inuit ne sont pas de la même race que les autres Autochtones du continent. Ces deux races sont arrivées à des moments différents. Physiquement un Inuk n’a pas les mêmes traits qu’un Amérindien.
    Eskimo-Aléoutes(C), Alutiiq [(Aleut, SugpiaqYupiks(C)], Inglulik(C), Inuits(C), Inupiaqs(C), Inuits du Mackenzie ou Inuvialuit(C), Inuits du cuivre [(Cooper Inuits)(C)], Inuits du caribou(C), Inuits Sadlermiuts [(ou Sallirmiuts)(C)], Inuits de Netsilik [(ou Netsilingmiuts)(C)], Inuits de l’Île Baffin(C), Inuits Iglulik [(ou Igluligmiuts)(C)], Inuits du Labrador [(Labradormiuts)(C)], Inuits d’Ungava [(Inuits du Nouveau-Québec)(C)], Innus [(Montagnais-Naskapi)(C)], Inupiat, Unangan [(Aleu)5C)], Yupik ou Yup’ik(C).

    Quand même pas mal de monde, non?

    Aujourd’hui, nous pouvons dire : «Avec notre technologie et nanotechnologie, nous allons assurément vous sortir de l’obscurantisme!»…

    Mais oui, fiction pour fiction : le bonheur assuré!
    🙂

    Lisa Brennan, alias Betty Crocker

  2. avatar

    « Encore aujourd’hui, selon le dalaï?lama, le savoir susceptible de générer des progrès technologiques est forcement sans conscience et donc « ruine de l’âme ». »

    Il est clair que cette opinion est fausse.

    N’avons-nous pas été éclairé, dans un commentaire d’un autre article, que les ulcères ne sont pas causées par le stress mais par une bactérie?

    La « conscience » n’a aucune raison d’être et n’est qu’une fiction « religieuse ».

    L’âme ne peut pas être ruinée puisqu’elle n’existe pas plus que l’esprit.

    J’espère que la science découvrira, bientôt, le virus ou la bactérie responsable de « l’altruisme »; pour qu’on puisse en inoculer les Hells Angels et les autorités économiques et politiques de tous les pays du monde.

    La découverte de ce genre de « vaccin » méritera un prix NOBEL quatre ans de suite.

    Amicalement

    Elie l’Artiste

    • avatar

      Moi qui vous croyais en train « d’aller en paix et en santé », il n’y a pas que le Dalaï-lama qui ne soit « pas si zen que ça »! De toute évidence, vous ne le prenez vraiment pas que j’aie osé écrire que les ulcères d’estomac étaient causés par une bactérie (comme si j’étais la seule à l’affirmer). Revenez-en bon sang!

      Je crois que c’est en sortant de sa zone de confort qu’on apprend véritablement.
      Par exemple, la cause tibétaine m’a toujours profondément tenue (et me tiens encore) à cœur. Pendant longtemps je n’ai rien su de la vie au Tibet avant la conquête chinoise. Je l’idéalisais sans doute. J’ai pris le risque de lire cet article, quitte à lire des choses qui ne me plairaient pas. Ça ne m’empêchera pas de continuer à dénoncer les violations des droits de la personnes au Tibet ou ailleurs.

      Que vous le vouliez ou pas, la majorité des gens aux prises avec un ulcère iront se faire prescrire des antibiotiques au lieu de se contenter de faire des exercices de relaxation. Respectez donc leur choix. En quoi vous lèse-t-il?

      Personnellement, je n’oppose pas science et conscience. Bien que ne pratiquant aucune religion et préférant expliquer les choses par la science, je me considère comme une personne profondément spirituelle et altruiste et, rassurez-vous, je ne crois pas devoir cette qualité à un gène, encore moins une bactérie.

      Le stress n’est pas une anomalie en soi, c’est une réaction physiologique à des éléments extérieurs que nous interprétons comme menaçants. Même si elle peut générer des symptômes, elle n’a pas le pouvoir de faire des trous dans la muqueuse qui protège notre estmac sinon le mien, croyez-moi, ressemblerait à un morceau de gruyère.

      Je vois bien qu’avec certaines personnes, il ne sert à rien d’adopter un ton pacifique et relever les points sur lesquels nous sommes d’accord afin de garder la discussion à un niveau civilisé. Je trouve ça bien triste.

    • avatar

      « Je crois que c’est en sortant de sa zone de confort qu’on apprend véritablement. »

      Dans ce cas, cessez de vouloir me réconforter avec cette position matérialiste. Ce n’est qu’une explication superficielle. 😉

      Je pense plutôt que c’est ma propre position qui enlève votre « réconfort », semble-t-il. 🙂

      « Pendant longtemps je n’ai rien su de la vie au Tibet avant la conquête chinoise »

      En résumé les Tibétains étaient des guerriers renommés et redoutés.

      « …Respectez donc leur choix. En quoi vous lèse-t-il? »

      Si je ne respectais pas leur choix je les obligerais soit à « relaxer » ou soit à prendre des antibiotiques. Je ne fais que donner mon opinion que vous ne « respectez » pas. 😉

      « …je me considère comme une personne profondément spirituelle et altruiste et, rassurez-vous, je ne crois pas devoir cette qualité à un gène, encore moins une bactérie. »

      Vous êtes probablement en santé, dans ce cas.

      « Je vois bien qu’avec certaines personnes, il ne sert à rien d’adopter un ton pacifique et relever les points sur lesquels nous sommes d’accord afin de garder la discussion à un niveau civilisé. Je trouve ça bien triste. »

      Ne me dites pas que nous n’avons pas une échange civilisée; j’en serais très étonné et profondément déçu. À tel point que ma couleur normale « d’homme rose » deviendrait terne et plus foncée. Ce qui serait néfaste à ma santé, évidemment.

      Je suis parfaitement d’accord qu’une bactérie « creuse des trous » dans l’estomac; je me questionne simplement pourquoi elle ne parvient pas à « percer » le mien, ni le vôtre. Ce n’est pas « normal ». Il doit y avoir une explication. Je veux mes trous moi aussi!!!

      Amicalement

      Elie l’Artiste

    • avatar

      Bon, au moins vous reconnaissez l’action de cette damnée bactérie. Mon discours n’empêche pas les gens de s’abstenir de prendre des antibiotiques alors que le vôtre peut convaincre des gens de ne pas se soigner, ce qui pourrait éventuellement nuire à leur santé, voire menacer leur vie. Ce n’est donc pas tant que vous risquiez potentiellement votre santé qui me dérange mais que vous convainquiez des gens de risquer la leur. Je devrais peut-être me foutre de tout le monde mais là, ce ne serais pas tellement altruiste… :-S

      Je vous aurais bien gardé quelques bactéries de l’ulcère de mon père mais il n’en a plus depuis son traitement aux antibiotiques (et ce sans jamais avoir cessé d’être chroniquement stressé malheureusement pour lui). Si vous ne développez pas d’ulcère c’est peut-être parce que vous n’avez jamais été en contact avec la bactérie qui les cause. Seriez-vous en contact avec elle, votre système immunitaire l’empêcherait peut-être de proliférer et vous n’en sauriez jamais rien.

      Au fait, un système immunitaire peut être encore performant lorsqu’on est malade, même si les maladies contagieuses prolifèrent plus facilement dans un corps au système plus faible. Considérer que notre système est forcément mauvais parce qu’on est malade serait comme de considérer qu’une personne ne sait pas se défendre parce qu’elle n’a pas réussi à le faire en se faisant attaquer durant son sommeil. Encore faut-il qu’elle prenne conscience qu’il y a un intrus dans sa maison pour mobiliser ses ressources. Un système immunitaire toujours en alerte, on ne voit ça que chez des personnes souffrant d’allergies multiples et je ne souhaite ça à personne… 🙁

    • avatar

      « Seriez-vous en contact avec elle, votre système immunitaire l’empêcherait peut-être de proliférer et vous n’en sauriez jamais rien. »

      Vous vous n’en sauriez rien; moi je m’en douterais. D’ailleurs, c’est exactement ce dont je me doute.

      « Au fait, un système immunitaire peut être encore performant lorsqu’on est malade, même si les maladies contagieuses prolifèrent plus facilement dans un corps au système plus faible. »

      Vous me faites rire. 🙂 Vous avouez une système immunitaire « plus faible » responsable de prolifération de maladies et vous le dites « encore performant ». Mon auto est exactement aussi performante lorsqu’elle cale; je la pousse.

      « Un système immunitaire toujours en alerte, on ne voit ça que chez des personnes souffrant d’allergies multiples et je ne souhaite ça à personne…  »

      Que vous le vouliez ou pas, tout système immunitaire est constamment en alerte. S’il possédait des heures de « break », tout le monde serait malade.

      Vous ouvrez continuellement des portes. 🙁

      À une certaine époque, il n’y a pas très longtemps, la médecine était convaincue que les allergies étaient « psychosomatiques ». Évidemment, aujourd’hui, on a trouvé la bactérie du « beurre de pinotte ». Qui, soit dit en passant, ne semblait pas exister quand j’étais enfants.

      Bof! Je suis dans le champ; comme toujours; et vous avez certainement raison de défendre les médicaments actuels, incluant les vaccins. Ce sont des « spécialistes » qui les ordonnent.

      Par contre, ma « vieille » mentalité me fait craindre qu’un « spécialiste » qui soignerait mon gros orteil, pourrait peut-être endommager mes oreilles sans le savoir.

      Qu’à cela ne tienne! Il y a également des « spécialistes » pour les oreilles….qui peuvent peut-être risquer d’endommager mon foie; mais qu’à cela ne tienne…nous avons des « spécialistes » pour…

      Mais ma santé est parfaite, heureusement!

      -Es-tu allé passé son examen annuel chez ton médecin?

      -Pas besoin, je ne suis pas malade.

      -Comment le sais-tu si tu ne vas pas voir le médecin?

      -Ah parce que lui, il sait si je suis malades sans que moi je le sache?

      -Bin sûr!!!

      -Ah bon! Pas surprenant que les corridors des urgences soient plein.

      Amicalement

      Elie l’Artiste

    • avatar

      Vous me faites rire. 🙂 Vous avouez une système immunitaire « plus faible » responsable de prolifération de maladies et vous le dites « encore performant ».

      Le rire c’est la santé. Cela dit, vous déformez ce que je dis. Dans l’un de vos commentaires, vous aviez l’air de penser qu’une infection était forcément le signe que le système immunitaire d’une personne est mauvais et c’est cela que je voulais rectifier.

      Certaines maladies (souvent bénignes) épargnent les personnes ayant un bon système immunitaire même lorsqu’elles entrent en contact avec l’agent infectieux qui les cause. D’autre au contraire ont un système tellement faible (personnes en phase active du VIH, greffée d’un organe, etc) qu’ils peuvent mourir d’une grippe.

      Personnellement, je n’ai pas eu de rhume durant 11 ans! Par contre, durant ces 11 ans, j’ai eu 5 grippes, deux gastros, une pneumonie et la varicelle! Mon système immunitaire était bon mais pas au point de résister à toutes les infections, c’est juste normal. Un enfant qui grandirait dans une bulle étanche ne développerait jamais un bon système immunitaire et serait en danger de mort avec le rhume! En ce qui me concerne, si mon système immunitaire est assez fort me permettre de guérir et dans des délais raisonnables, ça me va.

      « Que vous le vouliez ou pas, tout système immunitaire est constamment en alerte. S’il possédait des heures de « break », tout le monde serait malade. »

      Un système immunitaire peut être fonctionnel sans être en alerte constamment. Les allergies surviennent lorsque le système immunitaire d’une personne a des réactions exagérées et injustifiées contre des éléments qui ne sont normalement pas une menace: aliment, pollen, animaux domestiques, textile, etc. En théorie, avec un système immunitaire perpétuellement en alerte contre tout, nous serions tous allergiques à tout les allergènes et on ne vivrait pas vieux! Si tout le monde mourait après avoir mangé des arachides, ce ne serait pas considéré une allergies mais comme une réaction normale. Si je brûle ma main en la mettant dans le feu, est-ce parce que je suis allergique au feu? 😀

      « À une certaine époque, il n’y a pas très longtemps, la médecine était convaincue que les allergies étaient « psychosomatiques ». Évidemment, aujourd’hui, on a trouvé la bactérie du « beurre de pinotte ».

      Sur quoi vous basez-vous pour affirmer que l’agent allergène de l’arachide est une bactérie? Si c’était le cas, ce ne serait pas tout les pots de beurre d’arachide qui la contiendrait j’imagine. Même en faisant bouillir le beurre d’arachide, il demeure allergène vous savez. N’allez pas mettre une idée aussi dangereuse dans la tête de personnes allergiques (encore que je ne crois pas qu’une personne risquerait sa vie pour faire une expérience).

      Vais-je devoir faire bouillir des bas de nylon pour pouvoir les porter (pour le smog d’hivers, ça risque d’être plus difficile ;-))?..

      Les allergies augmentent et plusieurs facteurs pourraient l’expliquer: polluants, génétique, environnement aseptisé, augmentation de la consommation de tel aliment durant la grossesse, nouvel aliment (lait de soya), etc. Il n’y a sans doute pas qu’une seule cause. La recherche continue.

    • avatar

      Évidemment la recherche du côté psychosomatique est
      « passé date » et digne d’anciens dogmes comme ceux de Dieu, des extraterrestres et …je ne me rappelle plus quoi.

      « Un système immunitaire peut être fonctionnel sans être en alerte constamment »

      La fonction d’un système immunitaire est d’être alerté lors d’attaques à l’organisme. Donc a fonction est d’être toujours en alerte, mais pas nécessairement en mode de « réaction ».

      Mais je vous laisse vos arguments commencent à être trop logique pour mai.

      Bonne santé

      Amicalement

      Elie l’Artiste

    • avatar
      SylvainGuillemette

      «Ça ne m’empêchera pas de continuer à dénoncer les violations des droits de la personnes au Tibet ou ailleurs.»

      Faudra redonner le Texas aux Mexicains… Et les moines Tibétains, qui les surveillera, quand ils auront des désirs de chair fraîche ou de tatouer les femme au visage, pour qu’elles n’aient pas de mari?

      La cause tibétaine, un opportunisme impérialiste, proféré par des gens qui en ont fait de même avec les nations de leur propre pays.

      Que les Tibétains aient le droit à l’autodétermination, soit, mais que le règne des moines tibétains y revienne, non merci! Au nom des Tibétains! Un retour en arrière, où la femme n’était qu’un être inférieur, «tiémen».