Accueil / T Y P E S / Articles / D?UN PARADIS FISCAL ? L?AUTRE, ILS FONT FRUCTIFIER LEUR CAPITAL

D?UN PARADIS FISCAL ? L?AUTRE, ILS FONT FRUCTIFIER LEUR CAPITAL

 

ROBERT BIBEAU

Il est toujours confondant d?entendre un citoyen s??tonner d?un scandale largement ?vent? et diffus? sur les r?seaux sociaux et depuis longtemps r?v?l? par les affid?s que tout un chacun croyait pourtant immunis?s contre ces crimes d?initi?s (1).

Par contre, nous ne sommes jamais d?concert?s de voir les m?dias ? la solde faire les chaudes gorges, ??vex?s de d?couvrir?? le pot aux roses sur lequel reposent leurs patrons-propri?taires-milliardaires depuis des d?cennies. Le scandale de l??vasion fiscale et des paradis ???Offshore?? que le chercheur Alain Deneault d?non?ait en 2010 dans son live ??Off-Shore. Paradis fiscaux et souverainet? criminelle?? prend soudain la vedette sur les ?crans (2). Au Qu?bec, l??mission t?l? ? 24 heures en soixante minutes ? a fait ?cho ? ce scandale (3).

En France, messieurs Arnault, Depardieu, Cahuzac, Augier et autres d?fenseurs de la libert? d?mocratique de cacher leur fric illicite s?indignent d??tre ainsi expos?s aux hu?es des paum?s. En Belgique, patrie du roi Baudoin, un temps propri?taire personnel du Congo, quelques richissimes magouilleurs ont aussi ?t? identifi?s par le journal du PTB (4).

Ce soudain regain d?int?r?t provient des r?v?lations de l?ICIJ (International Consortium of Investigative Journalists), regroupement international de journalistes d?investigation, qui a transmis ? diff?rents m?dias, dont Le Monde et Radio-Canada, 200 gigabits de donn?es sur des comptes ou des int?r?ts offshore d?tenus par des entreprises et des particuliers [http://www.icij.org/].

Que repr?sente l??vasion fiscale dans l??conomie mondiale?? Les approximations sont nombreuses mais toutes astronomiques et plus le corsaire brasse de grosses affaires plus les montants cach?s sont imposants. Pour le Fonds Mon?taire International les sommes concern?es sont estim?es ? 5500 milliards d?euros, soit pr?s de trois fois le PIB de la France. Selon le FMI la moiti? des transactions financi?res mondiales transiteraient par les paradis fiscaux, lesquels compteraient 4000 banques et 2 millions de soci?t?s-?crans bidon.

L?ONG Tax Justice Network pr?tend que les sommes en jeu sont encore plus importantes, atteignant de 16 000 ? 25 000 milliards d?euros, soit le PIB des ?tats-Unis et du Japon r?unis. Cela repr?senterait environ le tiers des transactions financi?res mondiales. Selon TJN, cette somme pourrait g?n?rer entre 150 et 200 milliards d?euros de recettes fiscales par ann?e dans les caisses des ?tats du monde entier. En 2012, l??conomiste James Henry, auteur d?une ?tude sur l??conomie souterraine offshore ?pr?sent?e sur le site du quotidien The Guardian, a calcul? que les 10 banques monopolistes les plus recherch?es en mati?re de gestion du ??patrimoine priv? ? des expertes de la fraude fiscale comme Goldman Sachs, le Cr?dit suisse et UBS ? sont pass?es de 1800 milliards d?euros en 2005 ? 4800 milliards d?euros en 2010, p?riode qui co?ncide avec le creux de la crise ?conomique la plus s?v?re depuis le crash de 1929 [Heater Stewart (21.07.2012) 13tn hoard hidden from taxman by global elite. http://www.guardian.co.uk/business /2012/jul/21/global-elite-tax-offshore-economy].

James Henry a par ailleurs estim? que, si au total une dizaine de millions de personnes ont plac? des avoirs dans les paradis fiscaux, la moiti? des sommes, soit ? peu pr?s 8000 milliards d?euros, ?tait entre les mains de quelque 92 000 super-riches, soit 0.001% de la population mondiale; statistiques corrobor?es par celles collig?es sur la concentration d?immenses fortunes familiales [Hunrun (2013) Les 1431 plus grandes fortunes du monde. ?http://www.hurun.net/usen/ NewsShow.aspx?nid=418). Pendant ce temps les citoyens ordinaires des pays endett?s doivent rigoureusement payer leurs taxes, accabl?s par les politiques d’aust?rit? des gouvernements des riches en faillite. Pour la France, les avoirs dissimul?s ? l’?tranger sont estim?s ? 600 milliards d’euros par le journaliste Antoine Peillon, dans son livre, Ces 600 milliards qui manquent ? la France (Seuil-2012) [Source?: L?Expansion.com, 4.04.2013].

La commission d?enqu?te du S?nat fran?ais sur l??vasion fiscale en a estim? le co?t annuel entre 30 et 60 milliards d?euros que les riches confisquent au fisc. Mais pour le syndicat Solidaire-Finances Publiques, qui a pr?sent? un rapport d?but 2013, la fraude plombe les caisses de l??tat ? hauteur de 60 ? 80 milliards d?euros chaque ann?e; un montant qu?il y a lieu de comparer au d?ficit public de la France qui s?est ?lev? ? 98 milliards d?euros en 2012. Quand-? elle la Commission europ?enne a estim? le co?t des fuites en Europe ? plus de 1000 milliards d?euros par ann?e [Source?: L?Expansion.com, 4.04.2013].

Les documents pirates transmis par le consortium ICIJ portent sur 122 000 entreprises au noir qui ont ?t? mises au blanc pour un p?cule dissimul? estim? entre 20 et 30 000 milliards d?euros?: il s?agit pour partie de capital-argent accapar? dans les usines et les commerces, que l?on m?lange ? de l?argent sale du monde interlope et que l?on r?injecte ensuite dans l??conomie imp?rialiste. Incidemment, l?autre jour ? la radio, l?animateur parano demandait ? la dame au micro d?identifier le prolo qui avait r?par? son lavabo sans facturer son ?cot ? pensez donc, 10 euros dissimul?s ? l?imp?t? Ah le mal que l?on peut nous faire?

Les paradis des bandits trafiquants d?argent

On d?nombre entre cinquante et cent tripots d?affaires, sis en pays souverains, hors la loi et hors du droit, et que tous les gouvernants de la Terre connaissent mieux que vous et moi. Certains de ces ?tats voyous sont class?s triple AAA par les agences de notation?am?ricaines?! [Liste des ?tats voyous du fisc http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradis_fiscal#Liste_grise].

Terrains de golf parfaitement entretenus que le premier secr?taire de l?ONU, les pr?sidents de la Banque Mondiale et de l?OCDE, ainsi que la pr?sidente du FMI ?vitent soigneusement de critiquer, si ce n?est pour s?en plaindre, tout en esp?rant secr?tement que rien ne sera fait qui puisse nuire ? leurs placements (5)

Les animateurs hurleurs dans les haut-parleurs du ??mainstream?? m?diatique ont l?outrecuidance de pr?nommer cette ?vasion fiscale?: ?Un d?lit d?investissements?. Lisez simplement?:???Tous les jours, il s?effectue dans le monde des milliards de transactions financi?res. La moiti? d?entre elles se font ? l?abri de presque toute taxation dans des paradis fiscaux. La fuite de documents concernant ces pays et ces ?les imperm?ables aux imp?ts fait des vagues sur tous les continents. Le gouvernement canadien demande la liste des quelque 450 contribuables canadiens qui auraient investi dans ces paradis fiscaux (sic). Le manque ? gagner se chiffre en milliards de dollars.?? (6).

Ce que le chercheur Alain Deneault appelle Les apories du fisc ? imp?ts et d?croissance ? ??en marche vers la d?cadence?? aurions-nous le go?t d?ajouter ? [http://www .nousautres.org/aporie-du-fisc-impot-et-decroissance/ ] pla?ant ainsi l?accent l? o? il se doit? La crise ?conomique syst?mique qui oblige les sbires du fisc ? ces oukases contre leurs patrons qui n?appr?cient gu?re que soit ainsi usurp? leur anonymat d?opacit? ??d?investisseur trafiquant?? ni d??tre ci-devant soumis ? la vindicte populaire. Heureusement pour ces milliardaires, tout ce fatras publicitaire se calmera dans quelques mois sous une orgie de commissions d?investigation, de sommets sur la fiscalit? et sous une pluie de d?clarations de la part des bonimenteurs politiques, tout aussi tonitruantes que futiles et d?sopilantes. Sarkozy s?y ?tait commis il y a deux ans et demi ? Finis les Paradis, avait-il dit ? on sait ce qu?il en est aujourd?hui?! Et ce jour, c?est au tour de la cour qui entoure Fran?ois Hollande de passer aux aveux honteux (7).

Un expert questionn? sur TV5 d?clarait r?cemment que pas un pl?nipotentiaire d?Afrique noire ne manque ? son devoir de souscrire ? son compte ? num?ro en Suisse? M?disance, dirons-nous. Le bonhomme aurait mieux fait de se tourner vers les politiciens europ?ens, canadiens et am?ricains (le candidat aux pr?sidentielles am?ricaines M. Romney n?a-t-il pas ?t? pinc? en ces lieux mal fam?s ?). Au Canada, monsieur ??le tr?s honorable?? Paul Martin, un temps premier Ministre de la f?d?ration (2003-2006) ?tait un fervent pratiquant de ce type d??vasion. Le mari de Pauline Marois, homme d?affaires crypto-f?d?raliste, s?y adonnerait ?galement !?? (Les donn?es publicis?es par l?ICIJ identifient 450 capitalistes canadiens dont une cinquantaine de qu?b?cois [http://www.lapresse.ca/actualites/quebeccanada/national/201304/ 04/01-4637782-paradis-fisca ux-46-quebecois-sont-mis-en-cause.php].

Tous ceux qui d?chirent leurs chemises sur la place publique savaient ? savent ? sauront ?tout de ces pratiques sataniques ? plusieurs s?y adonnent depuis longtemps y dissimulant le contenu des enveloppes d?argent qu?ils ont re?ues au moment de l?attribution des contrats publics all?chants (8).

? O? trouver l?argent ? transf?rer aux capitalistes ?

Les faits sont ?loquents et probants. Les ?tats capitalistes en crise ?conomique partout dans le monde occidental et oriental sont ? la recherche de nouvelles sources de revenus ? de nouvelles rentr?es de capital-argent pour le transf?rer aux capitalistes. Comme il fallait s?y attendre, ils se sont d?abord tourn?s contre leurs contribuables ? les salari?s ? la petite semaine, les gagne-petit habitu?s des friperies ? les pauvres des soupes populaires et les d?munis qu?ils ont soumis ? l?investigation de leur gestapo fiscale pour rogner leurs prestations et rogner leur pouvoir d?achat.

Tout ceci ne suffisant pas ? combler les d?ficits pharaoniques caus?s par les cadeaux fiscaux consentis aux banques, aux multinationales richissimes et aux mendiants milliardaires; les fiscalistes et les administrateurs de l??tat bourgeois, tout bien dispos?s, song?rent ? retaxer les ??bobos-bourgeois-boh?mes?? repus ? qu?ils ne l?chent plus ? contraints qu?ils sont, ces pontes de l?administration, de grappiller l?argent l? o? il en reste ? chaparder, les poches des pauvres et des ouvriers ?tant vid?es.

Quand l??tat des riches s?en prend ? la petite bourgeoisie et ? la bourgeoisie moyenne, laissant les pr?varicateurs et leurs servants politiciens, les apparatchiks, se planquer dans les ??paradis??, soyez assur?s qu?une indiscr?tion livrera ces fraudeurs ? l?enfer m?diatique. Ce sont tout de m?me ces commis qui manipulent les comptes ? num?ro des riches en Suisse.

Non seulement la plus-value et les profits spoli?s aux ouvriers ne sont pas d?clar?s de crainte d??tre tax?s, mais, si d?aventure un quelconque revenu ne peut ?tre soustrait au regard du fisc, le taux d?imposition, qui, au Canada, s??chelonne entre? 31% et 53%, ?pour un citoyen lambda, n?est plus que de 19% ? 27% pour l?entreprise des malfrats ? toutes exemptions d?falqu?es ?videmment et cela en autant que le monopole multinational accepte de payer son d?, ce qui n?est pas toujours le cas (Rio-Tinto-Alcan refuse depuis trois ans de payer 1 milliard $ d?arri?r?s)?(9).

Un sous-fifre m?diatique obs?quieux pr?tend que l??vasion fiscale et les paradis ??offshore?? sont incontournables et in?vitables tout comme la prostitution, la mafia et le vol ? l??talage. Celui-l?, lucide, sait comment conserver son emploi. Ce poltron a toutefois raison?: pr?varication, exploitation et fourberie, sont les compagnons de lit du profit (10).

? Opposition au fisc des riches

Les ouvriers et les employ?s sont tax?s ? mort, ils sont surtax?s jusqu?apr?s la mort ? jusqu?au tombeau ? o? le fisc se sert avant l?h?riti?re du macchab? (les riches b?n?ficient de toute une s?rie d??chappatoires et d?exemptions). Alors, les trucs utilis?s par les ouvriers, les employ?s, les paysans et les artisans peuvent varier d?une ?poque ? une autre, mais l?objectif de la man?uvre reste le m?me d?un syst?me ?conomique ? un autre?: r?duire les ponctions que l??tat effectue sur les revenus des travailleurs qui sont d?j? tellement impos?s et tax?s, au travail et au march?, que la reproduction ?largie des classes laborieuses en est menac?e. Dans les pays arabes par exemple, dans toute l?Afrique et en Am?rique les jeunes travailleurs n?ont plus les moyens financiers de se marier et d?avoir des b?b?s. Dissimuler des revenus au fisc bourgeois est une question de survie et un devoir envers leurs familles pour ces travailleurs.

Le capitaliste pour sa part confisque la plus-value ? profits, dividendes, b?n?fices int?r?ts et rentes ? produite par les employ?s ?. Il accumule ainsi des sommes ?normes sur lesquelles il paie peu d?imp?ts et peu de taxes comme nous venons de le d?montrer. Qui plus est, le capitaliste exige de l?argent du gouvernement pour encourager les investissements dont il sera le seul gagnant ? b?n?fices immenses qu?il planque dans les paradis fiscaux afin de contribuer le moins possible au cycle de reproduction ?tendue des travailleurs qu?il abandonne ? leurs malheurs. L?ouvrier triche l?imp?t pour la survie de sa famille, le capitaliste triche l?imp?t pour accro?tre ses profits.

Bien entendu, tout citoyen honn?te, tout ouvrier paup?ris?, tout travailleur en difficult? de cr?dit, celui chass? de son foyer ou de son loyer, doit s?indigner de cette tricherie; de ce vol de haut vol de la part de ceux qui poss?dent tout en priv?. L?ouvrier doit s?enrager contre ces malfaiteurs gouailleurs et contre les voleurs tr?nant sur leurs chaises pr?sidentielles, s?natoriales et minist?rielles. Mais tout un chacun doit savoir que demain, dans un mois, dans un an, tout cela restera inchang? car les requins de la finance, les ??banksters?? et le menu fretin politicien chapardeur, qui sont aujourd?hui accus?s, sont aussi ma?tres du plaidoyer, procureurs, juges et partie, tous coalis?s. Il ne sortira rien de ce salmigondis m?diatique, que davantage d?inquisition de la police fiscale contre les travailleurs et les gagnepetits.

Le prol?tariat choqu? ne se r?voltera pas encore cette fois. Il attendra son heure et alors il r?glera cette ardoise, et les autres en souffrance, toutes ? la fois.

ROBERT BIBEAU

Le Devoir (5.04.2013) Pleins feux sur l??vasion fiscale. www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/374980/pleins-feux-sur-l-evasion-fiscale?utm_source=infolettre-2013-0405&utm_medium=email&utm_campaign =infolettre-quotidienne.

  1. Alain Deneault (2010) Off-Shore. Paradis fiscaux et souverainet? crimminelle . ?cosoci?t?. Montr?al. http://www.ecosociete.org/t137.php
  2. Radio-Canada (5.04.2013) 24 heures en soixante minutes. Offshore. http://www.radio-canada.ca/emissions/24_heures_en_60_minutes/2012-2013/Entrevue.asp?idDoc =284479&autoPlay=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2013/RDI/2013-04-05_19_00_00_24h60m_1164_ 001_1200.asx
  3. RTBF. Mise au point (30.10.2011) Quand le PTB d?nonce la fraude fiscale. http://www.youtube.com/watch?v=oql0C1_pg6Q ??et http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2013/04/03/affaire-cahuzac-et-libre-circulation-des-capitaux.html.? L?express (5.04.2013) L?Affaire Augier, Qu?est-ce que l?Offshore-leaks?? http://www.lexpress.fr/actualite/ politique/comprendre-l-affaire-offshore-leaks_1237385.html
  4. Le Monde (4.04.2013) Les pays suspect?s de pratique fiscales douteuses. http://www.lemonde.fr/economie/infographie/2013/04/04/les-pays-suspectes-de-prati que-fiscale-douteuse_3154297_3234.html.
  5. Le Devoir (5.04.2013) Pleins feux sur l??vasion fiscale. www.ledevoir.com/international/actualites-internationales/374980/pleins-feux-sur-l-evasion-fiscale?utm_source=infolettre-2013-0405&utm_medium=email&utm_campaign =infolettre-quotidienne.
  6. http://www.rue89.com/2009/09/23/sarkozy-magie-magie-les-paradis-fiscaux-cest-fini et Le Monde (2013)? http://www.lemonde.fr/offshore-leaks/
  7. http://voir.ca/josee-legault/2012/04/12/enveloppes-brunes-et-prete-noms/
  8. ??Pour comprendre les taux d?imposition des entreprises, ? l?instar du r?gime fiscal des particuliers, nous devons prendre en compte ? la fois le palier f?d?ral et provincial. Par cons?quent, une entreprise au Qu?bec paie, en 2013, un maximum de 26,90%, soit 15% au f?d?ral et 11,90% au provincial. Il est par contre ? noter que ce taux n?inclut ni les subventions, ni les d?ductions; c?est donc le taux ? payer sur le revenu imposable, pas sur l?ensemble du revenu d?une entreprise. (?) De plus, ce taux n?est pas universel: pour les deux ordres de gouvernement, il existe un taux diff?rent pour les PME ?ligibles. Au Canada, ce taux est ? 11% tandis qu?il est ? 8 % au Qu?bec, pour un taux maximal de 19%.?? http://www.iris-recherche.qc.ca/blogue/les-taux-dimposition-des-entreprises-au-quebec
  9. http://www.bfmtv.com/economie/paradis-fiscaux-sont-incontournables-485648.html.

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

La véridique histoire de « Fort Chabrol »

Paris, 10e arrondissement. Quelques clients entrent et sortent du magasin de bricolage Bricolex implanté au ...