Accueil / A U T E U R S / LES 7 DU QUÉBEC / André Lefebvre / Curiosité de la gravitation!!!

Curiosité de la gravitation!!!

-Bonjour professeur; pourriez-vous m’expliquer ce qu’est la gravitation?

-La gravitation, selon Newton, est une « force » développée par la masse; de sorte que plus il y a de masse, plus la force est puissante. Par exemple, la gravitation terrestre est plus puissante que celle de la Lune et moins puissante que celle du Soleil.

Conséquemment, si vous descendez dans un puits d’une mine à 15 km de profondeur, une partie de la masse terrestre (celle au-dessus de vous) ne contribue plus à « l’attraction » donc vous subirez une gravitation moindre. La diminution est de l’ordre de sept dixième pour cent

(info tirée du lien suivant:

http://www.lefigaro.fr/sciences/2006/10/18/01008-20061018ARTFIG90066-pese_t_on_plus_lourd_a_l_equateur_qu_aux_poles.php

…)

-C’est tout à fait logique. Donc si je descends sous la Terre jusqu’au point où le volume « sous moi » est le même que le volume de la Lune, je subirai la même puissance de gravitation que si j’étais sur la Lune?

-Voilà; par contre, notre planète n’est pas exactement sphérique. Elle est légèrement aplatie aux pôles et renflée à l’équateur. Le diamètre de la planète est de 12 712 km aux pôles, contre 12 756 km à l’équateur. Lorsque vous vous tenez à l’un des pôles terrestre, vous êtes donc de 22 km plus près du centre de la Terre; et la force de gravitation que vous subirez est plus puissante que si vous étiez à l’équateur.

Mais vous venez de me dire que si je me rapproche de 15 km du centre de la Terre, au fond d’une mine, la gravitation va diminuer et maintenant, rapproché de 22 km, elle augmente. Ça ne va plus du tout!!!

-Mais non; au contraire cela va très bien puisque, selon les formules de Newton, plus on s’éloigne du centre de gravité, plus la « force » de gravitation diminue. Il est tout à fait logique que plus on s’éloigne du Soleil, moins celui-ci nous « attire ». D’ailleurs, même sur Terre, si vous vous tenez sur le mon Everest, la gravitation sera moins forte puisque vous vous éloignez du centre de gravité.

C’est bien ce que je dis, plus on se rapproche du centre de gravité, plus il nous « attire ». Mais vous m’avez dit que dans une mine, à 15 km plus près du centre de gravité, la gravitation diminue. C’est là où ça ne va plus. Par contre, le mont Everest devrait être une masse à ne pas négliger et il devrait augmenter mon « attirance » vers le sol. Non?

-La raison est qu’il s’ajoute une autre « force » à l’équateur qui n’existe pas aux pôles.

-Ah oui? Laquelle?

-La force centrifuge. Lorsque vous vous tenez à l’un des pôles, vous tournez sur vous-même et la force centrifuge est nulle; tandis qu’à l’équateur, vous vous déplacez à 1,670 km/h. Ce qui vous « propulse » vers l’extérieur. Heureusement que la force de gravité est plus puissante que la force centrifuge  parce qu’il n’y aurait plus aucun habitant à l’équateur. Ils auraient été projetés dans l’espace. D’ailleurs, c’est cette force centrifuge qui produit le renflement terrestre au niveau de l’équateur dont nous parlions tantôt.

-C’est probablement pourquoi on n’a jamais  trouvé personne au faîte du mont Everest. Est-ce que cette force centrifuge produit un effet sur les hommes? Est-ce que les gens de l’équateur deviennent « plus grands » que ceux des pôles qui, eux, seraient plus gros?

-Je ne l’ai jamais entendu dire; mais les Inuits vivants au pôle nord sont habituellement de moindre taille que les Équatoriens.

-Exception faite des pygmées, évidemment. Donc, la diminution de la puissance de la gravité à l’équateur n’est pas causée par l’éloignement du centre de gravité mais par la force centrifuge due à la rotation de la Terre.

-Non; pas du tout ou si peu. En fait la force centrifuge ne produit qu’une différence de 3%.

-Mais c’est l’explication que vous me donniez pour justifier la différence de la gravitation au fond d’une mine et celle des pôles???

-Je disais simplement qu’il existait d’autres facteurs qui agissent sur la gravitation.

-Recentrons mon problème : Vous me dites qu’au fond d’une mine, à 15 km, la gravitation est moins puissante qu’au niveau du sol parce que la masse au-dessus de moi ne participe plus à « l’attirance » gravitationnelle. Ensuite vous me dites que la gravitation au niveau du sol situé aux pôles est plus importante qu’à l’équateur parce qu‘aux pôles, je suis plus près du centre de gravité et que la gravitation diminue lorsqu’on s’éloigne de ce centre. Finalement, il n’y a qu’au fond de la mine où le principe gravitationnel ne fonctionne pas; et comme je doute qu’une mine profonde de 15 km puisse exister pour faire l’expérience, je soupçonne que votre affirmation  de la masse au-dessus de moi qui ne « participe plus » à m’attirer n’est qu’une déduction gratuite de votre part et non une observation expérimentale.

-Cher ami, ce que vous appelez « ma déduction gratuite » est le résultat des calculs selon les formules de Newton. Comme il est entendu que « les masses s’attirent », il est bien évident que la « masse » dépassée ne vous attire plus et qu’il ne faut prendre en considération que la masse située entre vous et le centre de gravité.

-Je pense que vous faites erreur même selon votre principe d’attirance. Logiquement, si les masses s’attirent, celle que j’ai laissé derrière moi en m’enfonçant dans la mine devraient continuer de m’attirer mais en sens contraire de la masse qui est devant moi. Ce qui diminuerait effectivement la gravitation que je subirais.

-Vous voyez, vous résolvez votre problème vous-même. Vous avez trouvé l’explication.

-Mais cette explication me cause, cependant, un autre problème. Imaginez que j’atteigne le point où il y a autant de « masse » derrière moi qu’il y en a devant moi. Les deux forces d’attraction contraires s’annulent donc et je ne subis plus aucune force de gravitation même si je ne suis qu’à mi-chemin entre la surface du sol et le centre de la Terre. C’est évidemment impossible et l’attirance des masses n’est pas une explication valable de la gravitation. Il est inconcevable que si je tombe dans un trou qui se rend jusqu’au centre de la Terre, je me retrouve en apesanteur à mi-chemin.

-Il n’existe pas de trou qui se rende jusqu’au centre de la Terre. Vous ne dites que des bêtises qui prouvent votre ignorance des mathématiques. Comme tous ceux qui se croient « géniaux » et capable d’expliquer les secrets de la science sans une base de mathématiques avancées vous déblatérez du « n’importe quoi » appuyé sur aucune expérience, aucune observation et aucune mathématique. Si vous compreniez que ce qui « attire » les masses les unes aux autres n’est pas une « force » mais une « interaction » vous seriez prêts à acquérir les mathématiques nécessaires pour comprendre les données scientifiques. Il est reconnu par la science que le « raisonnement mathématique » est de beaucoup supérieur au « raisonnement intuitif ». Ceci dit, je cesse de discourir avec un personnage qui veut discuter de ce qu’il n’est pas apte à comprendre. Salut!

-Euh! À la vitesse qu’il s’éloigne, il semble que la logique soit une force « répulsive » beaucoup plus puissante que la force d’attirance de la gravitation. Et il n’a jamais pensé à me parler des déformations de la géométrie de l’espace selon Einstein.

Constat incontournable: Si vous voulez prolonger une conversation avec un « savant », ne cessez pas de parler comme un imbécile sinon, il vous traitera d’ignorant et s’esquivera rapidement.

André Lefebvre

Auteur de L’Histoire… de l’univers

Commentaires

commentaires

A propos de Andre lefebvre

avatar

Check Also

« Donna Donna » : Joan Baez, le veau et l’hirondelle

En France comme au Québec, tout le monde connaît ce « tube » de Claude François. Ou ...