Accueil / T Y P E S / Chroniques / Crise de gouvernance

Crise de gouvernance

Apr?s la prorogation du parlement de 7 semaines accord?e par une gouverneur g?n?rale ? un 1er ministre sans la confiance de la chambre des repr?sentants ET au cours d’une tr?s grave crise ?conomique, je pense qu’il y a en plus de la crise politique, une crise de gouvernance du syst?me lui-m?me.

Cette crise politique et parlementaire, me montre qu’un parti politique qui obtient seulement 36% des voix peut prendre le pouvoir, bloquer pendant 7 semaines une d?mocratie en p?riode de grave crise ?conomique et peut redemander des ?lections anticip?e apr?s juste 2 mois des pr?c?dentes ce qui retarde de plusieurs mois l’action gouvernementale. Sans gouvernement majoritaire, ce syst?me a des faiblesses et d?pend d’une ex-journaliste d?sign?e par un ancien 1er ministre qui a ?t? dans une situation de gouvernement minoritaire. il s’est choisi une Oui-Oui.

Conditionn? avec ce syst?me, une partie des canadiens trouve « normal » et d?mocratique cet ?tat de chose. J’ai ?t? habitu? au syst?me pr?sidentiel fran?ais, avec un vote ? deux tours si n?cessaire, qui n?cessite une majorit? absolu de minimum 50% pour d?signer le pr?sident (?quivalent du 1er ministre) et aussi chaque d?put?. L’autre alternative avec un vote r?duit ? un seul tour, serait un syst?me parlementaire avec scrutin proportionnel (ou mixte) o? un parti ou une coalition de parti doit avoir le soutien de 50% minimum des d?put?s de la chambre des representants pour gouverner la nation. Comme simple garant de nos institutions et syst?me d?mocratique moderne, un pr?sident serait ?lu par une majorit? absolu de d?put?s ou de repr?sentant du peuple comme aux USA. Plus de Reine et de gouverneur g?n?rale ? la gomme qui nous coute en taxe sans en avoir pour notre argent quand le besoin est l? !

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Macron, Le Pen, l’invisible convergence

Alors qu’Emmanuel Macron et Marine le Pen s’affichent en adversaires, l’observation des faits démontre qu’il ...