Accueil / T Y P E S / Chroniques / Cr?er une conscience mondiale unique

Cr?er une conscience mondiale unique

L?humanit? ? un moment d?cisif ? 2e partie


?Les crises modernes sont, en fait, un produit de l?homme, et diff?rent beaucoup de celles du pass? en ce sens qu?elles peuvent ?tre r?gl?es.?? [Soulign? dans l’original] ? Mankind at the Turning Point, 1974 (p15)

L?humanit? ? un moment d?cisif: Le deuxi?me rapport du Club de Rome (1974) [1] (Titre original: Mankind at the Turning Point: The Second Report to The Club of Rome)? fait ?tat de leur d?sir de cr?er un syst?me mondial organique unifi? (ou interd?pendant) . Ce syst?me est par d?finition totalitaire, comme cela a ?t? discut? dans la premi?re partie de cette s?rie. Maintenant que nous savons o? nous nous dirigeons, la prochaine question est quelle forme la transition prendra t-elle?

Le Club de Rome est un groupe de r?flexion de premier plan compos? d?environ 100 membres, dont des scientifiques, des philosophes, des conseillers politiques et de nombreux autres personnages qui se cachent dans l?ombre du pouvoir.

Machines du destin et la fin de l?humanit?

Le point central du document Mankind at the Turning Point est un mod?le informatique qui est suppos? reproduire les principales caract?ristiques de la probl?matique mondiale. Selon le Club de Rome, la probl?matique mondiale est l?ensemble de l?embo?tement des probl?mes mondiaux, tels que, la surpopulation, la p?nurie alimentaire, l??puisement des ressources non renouvelables, la d?gradation de l?environnement, etc. Sans surprise, leur mod?le ?go?ste, fond? sur des donn?es exponentielles, pr?dit l?effondrement complet de la soci?t? et peut-?tre de la biosph?re. Naturellement, le fait de mettre en ?uvre le Club de Rome de la solution d?un gouvernement mondial totalitaire se traduira par la fin possible de l?humanit?.

Tir? de Mankind at the Turning Point:

?C?est pourquoi nous nous sommes concentr?s sur les efforts, dans ce rapport, sur un certain nombre de questions vitales dans le monde entier dont nous consid?rons la ma?trise comme ?tant essentielle pour la survie de l?homme et pour une ?ventuelle transition vers le d?veloppement durable, mat?riel et spirituel de l?humanit?.?? [Soulign? par l’auteur] ? 70

La transition ? Cr?ation d?une nouvelle humanit?

La transition vers ce gouvernement mondial totalitaire sera effectu? en changeant les syst?mes de valeurs de toute la plan?te, cr?ant ainsi une conscience mondiale unique.

??Aujourd?hui, il semble que les valeurs fondamentales, qui sont enracin?es dans les soci?t?s humaines de toutes les id?ologies et les convictions religieuses, sont ultimement responsables de beaucoup de nos probl?mes. Mais si nous voulons ?viter les crises futures, alors comment ces valeurs doivent-elles ?tre r?ajust?s? ??[Soulign? par l’auteur] ? 11

??Une analyse des probl?mes et des crises comme indiqu?e dans les chapitres subs?quents montrent (1) qu?une restructuration ?horizontale? du syst?me mondial est n?cessaire, c?est-?-dire un changement dans les relations entre les nations et les r?gions et (2) autant que cela la concerne, dans la structure ??verticale ?? du syst?me monde, des changements drastiques dans la strate des normes ? donc, dans le syst?me de valeurs et des buts de l?homme ? sont n?cessaires afin de r?soudre les crises de l??nergie, de la nourriture et autres crises, ? savoir, les changements sociaux et les changements des attitudes individuelles qui sont n?cessaires pour que la transition ? la croissance organique prenne place.?? [Soulign? par l’auteur] ? 54

?Les changements dans les attitudes individuelles et sociales que nous recommandons requiert un nouveau type d??ducation ??? ? 148

?Le d?veloppement d?un cadre international pratique dans lequel la coop?ration indispensable pour l??mergence d?une nouvelle humanit? sur une trajectoire de croissance organique deviendra une n?cessit? plut?t que d??tre laiss? ? la bonne volont? et de pr?f?rence ?? [Soulign? par l’auteur] ? 145

?La transition entre la pr?sente croissance mondiale indiff?renci? et d?s?quilibr?e et la croissance organique conduira ? la cr?ation d?une nouvelle humanit? [Soulign? par l’auteur]. Une telle transition repr?sente une aube, et non pas un ch?timent, un d?but et non la fin. Est-ce que l?humanit? aura la sagesse et la volont? pour faire ?voluer une strat?gie efficace pour r?aliser cette transition? Compte tenu des pr?c?dents historiques, on peut l?gitimement avoir de s?rieux doutes ? ? moins que la transition ?volue de par n?cessit?. Et c?est l? que les crises actuelles et futures de l??nergie, la nourriture, des mat?riaux et le reste, peuvent devenir des d?tecteurs d?erreurs, des catalyseurs du changement et comme tel, des b?n?dictions d?guis?es. Les solutions de ces crises d?termineront sur laquelle, parmi les deux voies, l?humanit? a choisi de voyager. ? [soulign? dans l’original] ? 9

La transition ? une conscience mondiale unique

??En ce qui concerne les valeurs individuelles et les attitudes, les le?ons suivantes semblent ?tre particuli?rement importantes pour la nouvelle ?thique mondiale qui est implicite dans les exigences pr?c?dentes:

1) Une conscience mondiale doit ?tre mis au point par laquelle chaque individu comprend son r?le en tant que membre de la communaut? mondiale? Il doit devenir partie int?grante de la conscience de chaque individu que ?l?unit? de base de la coop?ration humaine et donc, de sa survie, est de migrer du niveau national ? l??chelle globale. ?

2) Une nouvelle ?thique dans l?utilisation des ressources mat?rielles doivent ?tre d?velopp?s qui se traduira par un style de vie compatible avec l??ge approchant de la raret? ? On doit ?tre fiers d??pargne et de conserver plut?t que de d?penser et jeter.

3) Une attitude bas?e sur l?harmonie plut?t que la conqu?te envers la nature doit ?tre d?velopp?e. Ce n?est qu?ainsi que l?homme peut mettre en pratique ce qui est d?j? admis en th?orie ? que l?homme est partie int?grante de la nature.

4) Si l?esp?ce humaine veut survivre, l?homme doit d?velopper un sentiment d?identification avec les g?n?rations futures et ?tre pr?t ? ?changer des b?n?fices aux g?n?rations futures avec des b?n?fices pour lui-m?me. Si chaque g?n?ration vise ? maximiser les retomb?es positives pour elle-m?me, l?Homo Sapiens est condamn? d?avance. ??[Soulign? par l’auteur] ? 147

??Afin de parvenir ? un ?quilibre entre les r?gions en d?veloppement mondial, une vision r?gionale plus coh?rente doit ?tre d?velopp? dans diff?rentes parties du monde afin que les ??solutions pr?f?rables? arrivent de par n?cessit? plut?t que de bonne volont?? nous parlons d?un sentiment r?gional d?un destin commun qui trouvera son expression ? travers des objectifs et concepts soci?taux et ?conomiques appropri?s? Une telle perspective r?gionale permettra de cr?er une ??masse critique?? n?cessaire ? la mise en ?uvre pratique des fa?ons nouvelles et novatrices de fonctionnement dans les domaines culturel, ?conomique et agricole, surtout au niveau rural. ??[Soulign? par l’auteur] ? 154

La transition ? R?chauffement de la plan?te et l?humanit? nouvelle

Cette m?thode de pr?diction du destin bas?e sur de complexes mod?les informatiques suppos?ment g?n?r?s de mani?re ??experte??, mais pourtant inv?rifiables, a ensuite ?t? men?e en plein essor par les propagandistes du r?chauffement climatique. Tous deux avaient exactement la m?me intention, faire peur aux gens en leur faisant croire que le monde ?tait sur le point de s?effondrer et que la seule solution est un gouvernement mondial. En r?alit?, le mythe du r?chauffement climatique est une extension du club des activit?s de Rome.

Tir? de Mankind at the Turning Point:

?Les gouvernements et les organisations internationales sont actuellement trop pr?occup?s par des alliances militaires et la politique des blocs. Mais ce probl?me devient d?une importance secondaire ? Par cons?quent, sauf le suicide, l?humanit? sera confront?e ? l??preuve la plus impressionnante de son histoire: la n?cessit? d?un changement dans la relation homme-nature et l??mergence d?une nouvelle perception de l?humanit? comme un syst?me vivant global. ??[Soulign? par l’auteur] ? 146

?Pr?cis?ment parce que les sympt?mes de ces crises mondiales pourraient devenir pleinement visibles que vers la fin du si?cle, le temps est venu d?agir; lorsque les sympt?mes apparaitront clairement, le rem?de ne sera plus possible, comme cela a ?t? d?montr? ? maintes reprises dans le pr?sent rapport. Dans l?avenir, l?histoire ne sera pas ax?e sur les personnalit?s et les classes sociales, comme cela a ?t? caract?ristique de l?histoire dans le pass?, mais sur l?utilisation des ressources et la survie de l?esp?ce humaine. Le temps d?avoir un effet sur histoire est maintenant. ?? [Soulign? par l’auteur] ? 146

On ne peut assez souligner l?importance de la citation ci-dessus. La crainte qui a ?t? utilis?e pour unifier nos soci?t?s nationales est pass?e de la personnalit? des types comme Hitler/Saddam Hussein et les communistes/luttes de classes capitalistes ? l?unit? globale bas?e sur l??puisement des ressources et la survie de l?esp?ce humaine.

En outre, en 1991, dans un livre intitul? La Premi?re R?volution Globale: Un rapport par le Conseil du Club de Rome (The First Global Revolution: A Report by the Council of The Club of Rome) [2] et co-?crit par l?un des fondateurs du Club de Rome, Alexander King, ils ont admis choisir le r?chauffement climatique et d?autres menaces dans le but d?unifier l?humanit? sous un gouvernement mondial.

??Dans la recherche d?un nouvel ennemi pour nous unir [toute l’humanit?], nous en sommes arriv?s ? l?id?e que la pollution, la menace du r?chauffement climatique, des p?nuries d?eau, la famine et ainsi de suite, ferait l?affaire. Dans leur totalit? et dans leurs interactions, ces ph?nom?nes constituent une menace commune qui, constituant l?ennemi, nous fait tomber dans le pi?ge contre lequel nous avons d?j? mis en garde, ? savoir confondre les sympt?mes avec les causes. Tous ces dangers sont caus?s par l?intervention humaine et ce n?est que par des changements d?attitude et de comportement qu?ils peuvent ?tre surmont?s. Le v?ritable ennemi est alors l?humanit? elle-m?me. ? [Soulign? par l’auteur] [1] Citations de Mihajlo Mesarovic et Eduard Pestel, Mankind at the Turning Point: The Second Report to The Club of Rome (1974). ISBN 0-525-03945-7

[2] Citations d?Alexander King et Bertrand Schneider, The First Global Revolution: A Report by the Council of The Club of Rome (1991). ISBN 0-671-71107-5

* Texte bas? sur le mat?riel original de Brent Jessop?: ? Mankind at the Turning Point, Part 2 ? Creating A One World Consciousness ?

Traduction par Fran?ois Marginean

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Plus de Mirage dans le ciel Libyen ? (5)

Qui a fourni les armes aux deux belligérants actuels ?  Et qui n’a pas surveillé ...

5 Commentaire

  1. avatar

    Très intéressant!

    Sauf que le groupe de Rome croit que l’homme peut changer le cours de l’évolution, ce qui est complètement erronné.

    L’homme doit s’adapter au changements sans tenter de les contrôler ou les provoquer. Jusqu’à maintenant, dans l’histoire, toute tentative de provoquer un changement s’est avéré un fiasco suite au « choc en retour »; autrement dit, suite à la réaction à cette « provocation ». exemple: guerre 14/18, 39/45, USA/Vietnam, URSS/Afghanistan etc…

    L’homme ne peut pas « contrôler » l’évolution parce « qu’il ne connait pas son fonctionnement »; qui est une loi immuable basée sur la « viabilité ». Tout ce qui n’est pas adéquat(en équilibre momentanné) est éliminé pour « recyclage ». (Ou encodre: tout ce qui perd son équilibre…)

    Aussi longtemps que l’homme pensera établir la loi de l’évolution qu’il choisit, au lieu de comprendre la loi évolutive qui régule TOUT, il s’adaptera toujours à la situation présente, parce qu’il frappe un mur. Jusqu’à ce que le mur s’écroule sur lui. Alors l’évolution continuera pour un autre genre d’intelligence.

    Le future de notre société traversera, durant les prochaine années, des stages évolutifs déterminents:

    Année 2010 caractéristique: la perte d’illusion
    Année 2011 catactéristique: Nouvelle situation à évaluer
    Année 2012 caractéristque: Énergie débridée, déployée en pensant pouvoir contrôler la situation
    Année 2013 caractéristique: Catastrophe (écologique ou économique, ou les deux)
    Année 2014 caractéristique: Période difficile de survie
    Année 2015 caractéristique: Installation de l’équilibre de façon « naturelle » style: résultat logique seul viable.

    Si je fais erreur, il y a un « décalage » vers le haut ou vers le bas de tout au plus : 1 an.

    Celui qui connait la succession de ces caractériatiques du mouvement évolutif, peut « prévoir » d’une certaine façon, quelle comportement adopter.

    Mais on ne peut pas prévoir exactement les événements de notre environnement. Nous ne pouvons que nous préparer à les vivres le mieux possible.

    Amicalement

    Elie l’Artiste

  1. Pingback: » mankind