Accueil / T H E M E S / CULTURE / Littérature / anecdotique / Courez! Les zombies arrivent lentement

Courez! Les zombies arrivent lentement

zombie

J??tais en train de me tricoter une paire de bas pour essayer d?enrayer le fl?au des importations chinoises, assis devant la t?l?. La m?thode n?est pas efficace, mais comme en tout, on ne tricote que son ?tre en ce ?(vraiment) bas monde.

Une paire de bas tricot?e, ?a n?a plus de valeur. L?artisan est « avaleur » aval? par la machinerie lourde des industries lustr?es qui bouffent des Charlie Chaplin. Personne ne l?a remarqu?, mais tricoter ou tirer des doigts des grains de chapelets, c?est quasiment pareil: le cerveau se met en mode de m?ditation transcendantale. Le chapelet, le tricot, le OM, c?est du m?me acabit: on devient sourd au vacarme de l?esprit, ce petit cheval affol? qui coure de d?sirs en d?sirs. Et quand il en a plein le QI, il d?sire ne plus rien avoir.

Je me suis d?couvert une nouvelle manie: regarder les infos de France. Tout est pareil ? « ici », au Qu?bec. Sauf que les visages changent. Ce soir-l?, j??tais rendu au talon du bas, l? ou le b?t blesse quand on le rate, quand est apparu un certain Manuel Valls. Quand on lui a pos? une question, le cerveau de M. Valls s?est mis en mode zombie. Il pensait au ralenti? Ou en « slow motion ». Comme s?il tricotait avec des charpentes d?acier, enlis? dans son discours, tentant de ne pas r?pondre ? la question que par des r?ponses « collat?rales ». On a rien su?

C?est pareil au Canada: on ne sait rien. Nous sommes men?s, malmen?s, mal men?s par une clique de zombies. On dirait qu?une fois au pouvoir, ils sont atteints de paralysie c?r?brale. Ils articulent comme s?ils avaient une balle de foin dans la bouche. Avec ce qu?on conna?t de l?Histoire, on peut maintenant les classer dans la familles des ruminants. Les vaches ont trois estomacs. Le cerveau du politicien a trois ?tages: alors, on comprendra que rendu au troisi?me il est essouffl?.

Alors, le peuple, quand arrive les ?lections, il se dit qu?il va se d?barrasser du zombie pour ?lire quelqu?un de vivant, rapide, articul?. On ne lui demande surtout pas d??tre un g?nie. Surtout pas?

C?est ? ce moment-l? que mon cerveau ?a eu une ?tincelle: ? force de rester sur le sofa ? tricoter, en me levant, par simple effet de frottement, mes neurones ont ?t? dr?lement secou?s. ?J?ai eu une vision. Une ?norme vision. Le syst?me ?tant en majeure partie fabriqu? par des compagnies : « la main invisible » d?Adam Smith, mais gant?e du cuir du?politicien, la belle valse des polichinelles est une merveille de camouflages.

podborka_98

 

 

 

 

 

Le lendemain de la veille?

La vie, c?est comme une longue cuite: le lendemain, on se r?veille avec une migraine ? se demander pourquoi on est venu au monde. On a couru pour tous ces zombies qui nous attaquent avec leur « bonheur d?avoir », sans savoir que le « bonheur d?avoir » devrait servir au « bonheur d??tre ». ? force de tricoter des bas, on finit par comprendre la structure des pieds qui sont nos?gourouverances.?

« C?est un grand pas pour l?Humanit? ». Tricot, tri cons?

Compostelle avec un turbo-r?acteur?

C?est assez contradictoire: l?humain est une personne qui aime la vie, lente, joyeuse, aux prises avec un zombie lent mais qui le fait courir pour ? la fin n?emmagasiner que de l?avoir dans les banques.

On en vit plus, on produit. Quant tu tricotes une paire de bas, tu travailles. Quand tu r?ponds en trois paliers ? une question, t?es ? »intelligent ». ON ?te demande de courir, de peur que des zombies te transforment en ce qu?ils sont. Et ils r?ussissent.

On fait des d?bats sur travailleurs du sexe, et ?a brasse. Le menteurs ont une certaine « morale ». ?On nous fait grassement chier avec la morale. Une putain au coin d?une rue ou un politicien au coin d?un pays, c?est pas loin du pareil au m?me. On a qu?? organiser un concours de la meilleure putain du monde.

C?est la reine d?Angleterre: elle vit dans un ch?teau, elle est entretenue, mais elle n?a rien ? offrir en ?change. Elle ne tricote m?me pas? Mais il en est des millions ? ses pieds.

J?oubliais?

La r?ussite des zombies c?est qu?ils sont nombreux et lents. Alors que nous courons pour leur ?chapper. Mais une fois mordu, vous faites partie de ces morts-vivants participant ? la destruction de la Vie en vous.

La religion, l?Histoire, c?est comme la petite roulotte plac?e en image: elle s?adapte ? toutes les critiques et les analyses en modifiant son camouflage. Dans la nature, c?est tout beau: le li?vre devient blanc en hiver?

Ga?tan Pelletier

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Macron, Le Pen, l’invisible convergence

Alors qu’Emmanuel Macron et Marine le Pen s’affichent en adversaires, l’observation des faits démontre qu’il ...