Accueil / A C T U A L I T É / Contrat « Z?ro-heure »

Contrat « Z?ro-heure »

Par?Patrick Mignard

Avec la crise, la mondialisation du capital, la trahison de la social-d?mocratie, la d?cadence des syndicats, on avait cru avoir atteint le point ultime de la d?gradation du rapport salarial? on avait tort? le patronat anglais, toujours en avance dans ce domaine, a fait beaucoup mieux en mati?re de cynisme?: les ??z?ro hours contracts?? (contrats z?ro-heure).

Le principe est fort simple?: un contrat est sign?, mais il est en grande partie vide. L?employeur n?est pas oblig? d?offrir un travail r?gulier, de m?me que l?employ? n?est pas oblig? de travailler aux heures propos?es. On peut difficilement faire mieux en mati?re d?escroquerie contractuelle. Mais alors, allez vous logiquement dire?: pourquoi signer un tel contrat?? L? est toute l?astuce. Un tel contrat laisse une libert? totale ? l?employeur?: il a ? disposition des salari?s vis-?-vis desquels il n?a aucun engagement, aucune obligation.

La soi-disant libert? du salari? n?est qu?un paravent?: a-t-on d?j? vu la masse des salari?s, surtout en p?riode de crise, faire la ??fine bouche?? sur un travail qu?on lui propose, m?me si celui-ci est plus que pr?caire et al?atoire?? Ce ??contrat?? instaure ce que le patronat r?ve depuis toujours?: une flexibilit? int?grale de la force de travail. Flexibilit? int?grale, chantage permanent envers le salari?, pas de salaire minimum, plus d?heures suppl?mentaires et taux de ch?mage artificiellement r?duit? Que peut demander de plus le patronat?? Ce type de contrat est en pleine expansion Outre-Manche et d?passe aujourd?hui le million. Pour les salari?s, plus d?avenir professionnel, plus de stabilit?? C?est l?instauration de la pr?carit? g?n?ralis?e.

Imaginez un seul instant ce que sera la retraite de ces salari?s, dans 30, 40, 50 ans?! Jusqu?? pr?sent les salari?s avaient le couteau sur la gorge, d?sormais on commence ? leur trancher?! Un tel dispositif est mieux que l?esclavage ou le servage. En effet, il a l?avantage de maintenir l?illusion de la relation contractuelle entre deux volont?s libres ? l?employeur et l?employ?. Il est en passe de devenir la relation de travail id?ale ? pour le Capital – dans une soci?t? dite d?mocratique. Le salari? garde toujours le droit d??lire celles et ceux qui couvrent par leur pratique politique ceux qui mettent en place de tels dispositifs? et les ent?rinent en Droit. Les apparences d?mocratiques sont sauves et les int?r?ts du Capital prot?g?s.

C?est peut-?tre ? ce dispositif que pense le Pr?sident de la R?publique quand il parle d?inversion de la courbe du ch?mage. Le Changement aurait alors un dr?le de go?t?!

Patrick Mignard
10 ao?t 2013

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Krach test

À quel moment sait-on que l’on vit dans un monde dirigé par d’immondes raclures?   ...