Accueil / T H E M E S / CULTURE / Littérature / anecdotique / Conte de Noel anglais et mécomptes oubliés

Conte de Noel anglais et mécomptes oubliés

pauvreté-noel

Mercredi 17 décembre, le Guardian a relaté (en anglais, personne n’est parfait, mais à sa décharge il est édité en Angleterre) comment une étudiante britannique, Dominique Harrison-Bentzen, a levé des milliers de livres pour un SDF qui l’avait aidée.

C’était la nuit. Elle cherchait un taxi dans les rues de Preston (ouest), et bien qu’elle ait 22 ans et qu’elle soit inscrite à l’université de Central Lancashire, elle était partie sans son téléphone et avait perdu sa carte bancaire. A défaut d’avoir la tête sur les épaules, elle avait au moins bon coeur.

Elle maugréait sans voir Robbie, un SDF depuis sept mois, qui ne parvenait pas à retrouver de travail parce qu’il n’avait pas d’adresse. Il l’a entendue se plaindre de ne pouvoir prendre un taxi pour rentrer chez elle en sécurité. Il lui a proposé les 3 livres (3,80 euros) qu’il avait gagnées en faisant la manche.

Elle a refusé.

L’histoire ne dit pas comment elle est rentrée chez elle. A pied ? Ou a-t-elle fait la manche auprès des passants bien logés ? Ou a-t-elle pu emprunter un téléphone et passer un coup de fil ?

Toujours est-il qu’elle s’est ensuite connectée à un site internet de crowdfunding pour proposer de faire un don de 3 livres afin que Robbie ait suffisament d’argent pour obtenir un logement. Voici l’un de ses messages.

Homeless Robbie offered all his money to get stranded Dominique home. She’s now raised £20k to repay his kindness http://bbc.in/1yXW2X3 

Jeudi, les dons s’élevaient à plus de 32 000 livres, soit plus de 40 000 euroscf http://www.francetvinfo.fr

Pas de quoi racheter Buckingham Palace, où, selon le Daily Mail du 20 décembre, le prince George, âgé d’un an et demi, trouvera sous son sapin un zèbre à bascule d’une valeur de 4 650 livres – 5 929 euros –, offert par mémé Carole et pépé Michael Middleton. Sympas, mais ils sont plus radins que Kanye West qui a dépensé 60 000 euros pour sa fille North. En savoir plus sur 

http://www.lexpress.fr/

C’est beau. Un indigent prêt à donner le peu qu’il a à une jeune fille d’une classe sociale suffisamment aisée pour se payer des études.

C’est beau, ça permet de disserter sur ces pauvres qui sont plus généreux que les riches.

Ca permet aussi d’oublier de chercher la cause des malheurs sociaux dans un pays gouverné par le libéralisme depuis l’arrivée de Tatcher le 4 mai 1979.

Et ça évite de consulter un nouveau rapport de l’Office for National Statistics (ONS),http://www.ons.gov.uk/ons publié le 22 juillet 2014 qui montre que les inégalités sociales face à la mort en Angleterre sont importantes : chez les hommes, l’espérance de vie du décile inférieur (les plus pauvres) est de 74 ans, alors qu’elle est de 83 ans pour le décile supérieur. «  Les plus pauvres en Angleterre vivent 9 ans de moins que les plus riches » http://www.independent.co.uk/

En france, début 2012, 103 000 adultes ont utilisé au moins une fois les services d’hébergement ou de restauration dans les agglomérations de 20 000 habitants ou plus. Parmi ces personnes, 81 000adultes étaient sans domicile ; ils étaient accompagnés de 30 000 enfants. Plus de la moitié de ces adultes étaient de nationalité étrangère. En incluant les 8 000 sans-domicile des communes rurales et des petites agglomérations et les 22 500 personnes en centres d’accueil pour demandeurs d’asile, 141 500 personnes étaient sans domicile en France métropolitaine début 2012, soit une progression de près de 50 % depuis 2001http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1455

Sans surprise, les sans-domicile disposent de ressources mensuelles très faibles : 80% ont moins de 900 euros par mois, et 30% n’atteignent pas 300 euros … 24% travaillent, mais occupent souvent des emplois à temps partiel, peu qualifiés et précaires. En savoir plus surhttp://www.lexpress.fr

En décembre 2013, 43 % des sans-domicile-fixe qui ont composé ce numéro n’ont pas obtenu de place à Paris, 61 % en province. A ce noyau dur du mal-logement s’ajoute un halo de plus de 5 millions de personnes fragilisées par la crise du logement. Rentrent dans cette catégorie, par exemple, les propriétaires qui occupent un logement dans une copropriété en difficulté ou encore des locataires en impayés de loyer. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/

La grande majorité des patients rencontrés par les équipes de MdM (médecins du monde) sont sans-abri ou demeurent dans des logements/hébergements précaires.

 

PATHOLOGIES LES PLUS FRÉQUENTES

– Infections respiratoires, problèmes dentaires,

– troubles psychologiques/psychiatriques/dépressifs,

– affections dermatologiques, addictions, traumatologie et rhumatologie, IST…

PARTENAIRES DE MEDECINS DU MONDE

Fondation Abbé-Pierre, Secours catholique, Emmaüs, Croix-Rouge, Restos du coeur, Samu social, DAL, associations locales (La Péniche, Les Amis de la rue, Le Fournil, GAF, Enfants du monde droits de l’homme…), PMI…

La moyenne d’âge de décès des sans-abri est de 41 ans pour les femmes et de 56 ans pour leshommes (l’espérance de vie en France pour un homme est de 77 ans et pour une femme de 84 ansselon l’Insee).

Les personnes présentant des problèmes de santé mentale (addictions et pathologies psychiatriques) ont une espérance de vie encore plus basse : 37 ans.

Les pathologies digestives (20,5 %) et pulmonaires (16 %) sont les principales causes d’hospitalisation ou de décès. Le stade d’évolution de la maladie, très avancé, témoigne d’une absence de suivi régulier ou d’intervention à temps.

15 % c’est le taux de suicide chez les SDF, soit sept fois plus qu’en prison.

http://www.medecinsdumonde.org/En-France/Sans-abri-et-mal-loges

Arrêtons là.

C’est Noel. Ca sent le sapin.

Saltz

Source:  Agoravox

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Septembre 1870 : les « papillons de Metz » et les « ballons montés » de Paris marquent la naissance de la Poste aérienne

Nous sommes il y a 150 ans, en septembre 1870. Après la défaite de Sedan, ...