Accueil / A C T U A L I T É / Connaissez-vous le « GPS drawing » ?

Connaissez-vous le « GPS drawing » ?

Un sportif rennais vient de réaliser une étonnante carte de France en parcourant les rues de Paris. Comment s’y est-il pris ? En dessinant le contour de notre pays grâce à un logiciel spécialisé qui prend en compte les positionnements GPS d’un téléphone mobile…

On appelle également cette technique originale « dessin GPS » ou « GPS art ». Le principe en est simple : après avoir téléchargé sur son smartphone une application dédiée – les plus connues sont Strava, May Up Run et Garmin –, il consiste à tracer sur un plan de ville ou sur une carte topographique le dessin que l’on souhaite obtenir, puis à parcourir – à pied, à cheval, en vélo ou en voiture – les rues ou la campagne en mémorisant grâce au logiciel les positionnements GPS des différentes étapes du parcours. À condition bien entendu que le signal ne soit pas coupé ici et là.

C’est ce qu’a fait il y a quelques jours le Rennais Nicolas Verdès en parcourant – en 7 h 30’ de randonnée urbaine – 34 km dans les rues de la capitale. Ce faisant, et même si l’on a beaucoup médiatisé sa performance, le Breton n’a pas été le pionnier du « dessin GPS » en France. D’autres que lui s’étaient en effet déjà lancés dans la réalisation d’« œuvres » graphiques du même type. Mais, reconnaissons-le, sans résultat suffisamment probant pour que leur travail ait bénéficié d’un éclairage médiatique. À une exception près : la triathlète Marine Leleu.

Cette jeune femme de 27 ans, sportive accomplie* très active sur les réseaux sociaux, a effectivement réalisé une véritable prouesse en octobre 2018. Elle a surtout été la véritable pionnière de cette nouvelle et insolite forme d’art graphique en France. Son œuvre, publiée sur Instagram : un requin stylisé « dessiné » en parcourant – en 10 h 30’ de marche ininterrompue ! – 50 km dans les rues de Paris. Marine Leleu raconte la genèse du projet et son accomplissement dans une sympathique vidéo.

Le « GPS drawing » fêtera cette année ses 10 ans d’existence. C’est en effet en 2009 que cette technique est née au Royaume-Uni. On doit cette innovation à deux « artistes » britanniques nommés Hugh Pryor et Jeremy Wood. Mais aussi élaborés qu’aient été leurs « dessins », force est de reconnaître qu’ils ne peuvent rivaliser avec les œuvres médiatisées de Marine Leleu et Nicolas Verdès. Pas plus que le pénis géant des musiciens Shaun Buswell et Erik Nyberg maladroitement dessiné par dérision comique en parcourant 400 km de routes anglaises et écossaises. Difficile de faire plus laid !

Nettement plus intéressantes sont en revanche les ébauches de tigre et de porc du prolifique Britannique Nathan Rae (lien). Et plus encore les créations de l’Américain Michael J. Wallace, alias Wally GPX, auteur, parmi ses nombreuses œuvres graphiques, d’un planisphère entièrement réalisé à vélo dans la ville de Baltimore et ses environs. Reste, cerise sur le gâteau, le plus doué de tous les artistes GPS, le Canadien Stephen Lund, auteur notamment (lui aussi à vélo) de saisissants monstres préhistoriques, à l’image de son T-Rex et de son stégosaure, mais aussi d’un spectaculaire poisson-pêcheur des abysses et, pour les cinéphiles, d’un clin d’œil à la saga Star Wars (lien).

Marine Leleu a-t-elle d’autres projets de « dessin GPS » ? Probablement, mais elle est discrète sur le sujet. Quant à Nicolas Verdès, il a d’ores et déjà annoncé son intention de réaliser prochainement une carte de Bretagne. Et sans doute ces deux-là vont-ils continuer de faire des émules dans notre pays. Mais ils auront bien du mal à faire de l’ombre à Stephen Lund !

Marine Leleu participe régulièrement à des marathons. Elle a été, en 2018, la première française a terminer l’Enduroman, cette compétition « extrême » qui conduit les athlètes de Marbl Arch à Londres à l’Arc de Triomphe de Paris moyennant 140 km de course à pied jusqu’à Douvres, 34 km de natation pour traverser la Manche jusqu’à Calais, et pour terminer 290 km à vélo ! Marine Leleu détient le record féminin de l’épreuve en… 69 h 52’.

Commentaires

commentaires

A propos de Fergus

avatar
Autodidacte retraité au terme d'une carrière qui m'a vu exercer des métiers très différents allant d'informaticien à responsable de formation, je vis à Dinan (Côtes d'Armor). Depuis toujours, je suis un observateur (et de temps à autre un modeste acteur) de la vie politique et sociale de mon pays. Je n'ai toutefois jamais appartenu à une quelconque chapelle politique ou syndicale, préférant le rôle d'électron libre. Ancien membre d'Amnesty International. Sur le plan sportif, j'ai encadré durant de longues années des jeunes footballeurs en région parisienne. Grand amateur de randonnée pédestre, et occasionnellement de ski (fond et alpin), j'ai également pratiqué le football durant... 32 ans au poste de gardien de but. J'aime la lecture et j'écoute chaque jour au moins une heure de musique, avec une prédilection pour le classique. Peintre amateur occasionnel, j'ai moi-même réalisé mon avatar.

Check Also

Le franc CFA, ou l’impérialisme à la française

Franc CFA: A eux seuls, ces mots symbolisent l’expérience macro économique le plus synonyme d’asservissement ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.