Accueil / T Y P E S / Articles / Conf?rence de l’ONU sur le climat ? Nairobi

Conf?rence de l’ONU sur le climat ? Nairobi

La conf?rence mondiale sur le climat vient de d?marrer ? Nairobi, au Kenya. Un an apr?s celle de Montr?al, qui avait pr?par? les d?sistements que nous avons r?cemment connu concernant le protocole de Kyoto par des pays comme le Canada, pays parmis les plus grands pollueurs du monde, voici donc que se r?unissent 170 pays pour parler des changements climatiques.

La conf?rence s’ach?vera le 17 novembre, et r?unit les pays signataires du protocole de Kyoto, notamment tous les pays industrialis?s qui ont des engagements chiffr?s. Mais ?galement les pays en d?veloppement qui n’?taient pas tenus par des engagements de r?duction des rejets dont certains, la Chine ou l’Inde par exemple, sont en phase de croissance ?conomique tr?s forte, et pour la Chine, font d?sormais partie des pays tr?s pollueurs.

C’es d’ailleurs l’une des raisons qui ont pouss? les ?tats-Unis ou l’Australie ? ne pas ratifier ce protocole de Kyoto, le fait que les pays en fort d?veloppement ?conomique et gros consommateurs (Chine) de ressources ?nerg?tiques, ne fassent pas partie du protocole.

Le but de la conf?rence de Nairobi est de lancer les fondations d’un futur protocole, la suite en fait de Kyoto, qui se termine en 2012. La prise de conscience ne s’est pas traduite partout par des r?sultats encourageants, au contraire, dans bien des pays. Si certains, notamment en Europe, ont relativement bien engag? la baisse des ?missions de gaz ? effet de serre, beaucoup (Canada en t?te), ont au contraire fortement augment? leurs rejets.

Le relais qui doit ?tre mis en place apr?s 2012 doit ?tre pr?cis? le plus t?t possible, et au plus tard pr?f?rablement en 2009. On sait d’ores et d?j? que Kyoto, dont l’?ch?ance est 2012, est un ?chec, mais c’est d?j? une prise de conscience. On doit savoir le plus t?t possible quelle sera la suite donn?e ? ce protocole, afin de relancer les efforts de tous les pays dans la lutte contre le changement climatique.

L’aide ne viendra vraisemblablement pas des pays comme le Canada ou les ?tats-Unis, m?me si le successeur de G.W. Bush d’ici deux ans sera probablement plus ouvert ? la question (difficile de faire plus ferm? ? l’heure actuelle).

M?me les opinions publiques mondiales sont d?sormais totalement en faveur de cette lutte, la remise en cause des effets n?fastes que nous constatons tous chaque jour n’?tant plus ? l’ordre du jour. Certains ?tats des ?tats-Unis ont ?galement commenc? ? jouer en faveur de la baisse des rejets, en contradiction avec la politique f?d?rale. La Californie vient par exemple de voter une loi pour r?duire de 25% les rejets de gaz ? effet de serre d’ici 2020. Objectif ambitieux mais qui ne sera que tr?s difficilement atteint au vu des r?sultats depuis 1990, avec une augmentation de 14%.

Dans les pays en d?veloppement, l’espoir est de mise avec le lancement de programmes de transferts de technologies propres dans les centrales ?lectriques au charbon, gr?ce au m?canisme MDP (M?canisme de D?veloppement Propre) dont b?n?ficient les pays qui g?n?rent des cr?dits d’?missions sur le march? europ?en des ?missions. Ce march? lanc? r?cemment en Europe permet ? ceux qui polluent d’acheter des cr?dits ? ceux qui polluent moins. Les entreprises se sont lanc?es dans la d?marche, leur int?r?t est donc que ce march? se p?rennise par le biais du trait?.

Les discussions de Nairobi sont cruciales pour la lutte contre les changements climatiques. Mais les pays du monde ne semblent pas encore pr?ts ? faire totalement les sacrifices et les investissements n?cessaires pour gagner cette lutte que l’humanit? ne peut pas perdre, au risque de se perdre.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Trump : Gouverner les USA comme le Mississippi (6)

Nous y voici donc, à l’affaire promue dès le premier épisode de cette mini-série. Comme ...

One comment

  1. avatar

    J’aimerais bien entendre des discours francs sur la pollution. Souvent les citoyens qui sont favorable à Kyoto ignorent que les problèmes qu’ils vivent ne feront qu’augmenter si on continu de valoriser la biomasse et le diesel. Sauver Kyoto au détriment de la santé humaine c’est tout a fait odieux. Savoir que la combustion du bois et végétaux entraine une grande pollution en particulier de COV et de particules fines 2.5. La France qui n’avait plus d’électricité à offrir à ses citoyens favorise des solutions qui augmente la pollution et pire encore elle exporte son savoir polluer. J’aimerais entendre des solution d’avenir et non avec des écolos qui rêve d’un retour aux sources.
    Félicitation pour votre bon travail.