Accueil / T Y P E S / Articles / Comptes de campagne de Sarkozy

Comptes de campagne de Sarkozy

Par?Laurent Neumann

L’invalidation des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy par le Conseil Constitutionnel a donn? lieu ? un v?ritable festival de bobards et de d?sinformation.

1 – Les amis de Nicolas Sarkozy affirment que, pour un d?passement de 2 %, leur champion a ?t? puni ? 100 %. C’est faux?!

L’?quipe du candidat a d?pos? des comptes pour une valeur de 21,3 millions d’euros. Une fois r?int?gr? l’ensemble des frais de campagne oubli?s, la facture s’?l?ve ? pr?s de 23 millions d’euros. L’ins?curit? des comptes porte donc sur 1,7 million d’euros.?Cent-vingt ans de Smic, une paille?!?Et encore les sages n’ont-ils pas int?gr? la totalit? des ??sondages de l’?lys?e??, r?v?l?s. En v?rit?, ils ont condamn?s l’absence de sinc?rit? des comptes, le d?passement du plafond de d?penses autoris?es et, pour faire bonne mesure, le financement irr?gulier.?La totale?!

2 – Le Conseil aurait rendu ??une d?cision politique??. La m?me rh?torique que dans l’affaire Bettencourt o? l’ancien chef de l’?tat pr?tend ?tre la cible d’un ??juge rouge??.?Cette th?orie du ??complot?? tient ?videmment de la fable pour gogos.

Sept des neuf membres du Conseil ont ?t? d?sign?s par l’ancienne majorit?. D’ailleurs, pourquoi seraient-ils politiquement neutres quand ils retoquent le projet de taxe ? 75 % sur les revenus sup?rieurs ? 1 million d’euros, mais politiquement engag?s quand ils invalident les comptes de Sarkozy?? Ajoutons que, depuis les l?gislatives de 2012, ils ont rejet? les comptes de cinq candidats, quatre de gauche et un de droite.

3 – Cette d?cision participerait d’un acharnement judiciaire contre Nicolas Sarkozy.?Encore un conte de f?es.

Si les affaires dans lesquelles appara?t le nom de Sarkozy se multiplient,?c’est qu’elles ont ?t? ?touff?es pendant son quinquennat.?Qui, en effet, a tout fait pour bloquer le d?veloppement judiciaire de l’affaire Bettencourt?? Qui a renonc? ? recourir contre l’arbitrage pourtant si souvent favorable ? Bernard Tapie et si d?favorable ? l’?tat??

4 – Brice Hortefeux a d?plor? l’extr?me s?v?rit? de la haute juridiction.

Or, quand il ?tait ministre de l’Int?rieur, Hortefeux n’avait pas de mots assez durs pour fustiger le laxisme des juges. Quand ces derniers s’attaquent – ? juste titre – ? Cahuzac ou aux socialistes de Marseille et du Nord,?ils sont formidables.?Mais, quand ils appliquent la loi ? Nicolas Sarkozy,?ils sont injustes. De grands r?publicains comme Hortefeux et Guaino devraient se souvenir que la loi est la loi, que nul n’est cens? l’ignorer et qu’elle doit s’appliquer?de la m?me mani?re aux petites gens et aux puissants. Sauf ? avoir une conception ? g?om?trie variable de la justice et de la R?publique.

5 – La d?cision mettrait l’UMP en danger.

La v?rit?, c’est que les finances de la PME UMP ?taient d?j? sacr?ment plomb?es avant??Plus de 50 millions d’euros de dettes?!?et pour cause?: depuis l’?lection de Nicolas Sarkozy en 2007, l’UMP a perdu toutes les ?lections et Cop? a d?pens? sans compter.?Pour un ancien ministre du budget qui donne matin, midi et soir au gouvernement des le?ons de bonne gestion et affecte de vouloir diriger la France pour en redresser les comptes, ?a la fiche mal?!

Marianne?N? 847 du 13 juillet 2013

altermonde-sans-frontiere.com

http://w41k.com/82494

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Il y a cinquante ans, le premier pas sur la Lune (5)

Et puis il y a les hommes aussi, dans cette aventure.  J’en retiendrai deux, un ...

One comment

  1. avatar

    Bonjour, Laurent.

    Copé ancien ministre du Budget, mais Sarkozy aussi. Un Sarkozy qui a même été ministre des Finances, et par conséquent patron du ministre du Budget de l’époque. De même a-t-il supervisé, comme Président, son serviteur Woerth à ce poste-clé.

    Bref, soit une belle brochette d’incompétents, soit une scandaleuse coterie de magouilleurs au dessus des lois et des règlements !