Accueil / A C T U A L I T É / Comment le FBI fabrique les terroristes

Comment le FBI fabrique les terroristes

Terrorisme et libert?Une ?tude de 175 pages r?alis?e par le?projet Salampasse au crible le cas de 399 personnes ayant figur? dans les fichiers du minist?re de la justice des ?tats-Unis entre 2001 et 2010. Le moins que l?on puisse dire, c?est que les m?thodes pour identifier et poursuivre les pr?sum?s terroristes s?en trouvent fortement critiqu?es.

La plupart des arrestations qui s?en sont suivies sont survenues dans le cadre de la soi-disant guerre contre le terrorisme lanc?e apr?s le 11 Septembre. Selon le rapport intitul? ??Inventing terrorists?: the lawfare of preemptive persecution??, nombre de citoyens ?tasuniens de confession musulmane ont ?t? injustement cibl?s. Ce document est le premier document du genre ? aborder de mani?re aussi nette la question des ??accusations pr?ventives??.

Ses auteurs donnent une d?finition de ce tout nouveau concept juridique et l?inscrivent dans la strat?gie de mise en ?uvre des lois post?rieures aux attentats pour identifier et poursuivre des personnes ou des organisations dont les id?es, les croyances ou les affiliations religieuses soul?vent des pr?occupations pour le gouvernement en mati?re de s?curit?. Seuls 25 % des cas (99 personnes sur 399) portent sur des all?gations de soutien mat?riel au terrorisme. 30 % d?entre eux font l?objet d?accusations de complot. Un peu plus de 17 % (71 personnes sur 399) ont ?t? impliqu?s dans des op?rations d?infiltration du territoire. Enfin, 16% concernent de fausses d?clarations ou des all?gations de parjure, alors que les d?lits li?s aux lois migratoires n?impliquent que 6 % des cas.

Toujours selon ce m?me rapport, onze cas ? peine peuvent ?tre r?ellement d?finis comme une menace potentiellement importante pour les ?tats-Unis. Et les menaces n??taient r?ellement fond?es que dans trois cas seulement?: pour les fr?res Tsarna?ev et?Nidal Malik Hasan.

L?une des strat?gies du FBI est d?utiliser des agents provocateurs pour inciter les suppos?s terroristes ? franchir le Rubicon. ??Le gouvernement a cibl? les personnes exprimant de id?es non-conformes? et leur a fait parvenir, par le biais d?agents f?d?raux utilis?s ? dessein, de faux missiles, des armes, des fusils d?assaut et de l?argent??. Ce n?est pas tout. ??Les agents ont ?galement adress? ? ces personnes des encouragements, se liant m?me parfois d?amiti? avec elles. Ils les aidaient dans la planification technique et strat?gique pour savoir si elles pouvaient ?tre manipul?es et commettre des actions violentes ou criminelles??, indique le rapport.

Le gouvernement ?tasunien pouvait ?galement mettre en avant des ??d?lits techniques mineurs??, comme des erreurs administratives sur des documents relatifs ? l??migration, de pr?sum?es fausses d?clarations ? un agent public ou de simples probl?mes li?s au fisc pour poursuivre quelqu?un qui aurait eu le malheur de d?plaire. ??Le but ?videmment est de faire croire au commun des mortels qu?il vit sous la menace constante d?attentats terroristes. Les ?tats-Unis sont tr?s impliqu?s dans la surveillance de tout un chacun, et cette surveillance leur est pr?cieuse??, explique Steven Downs, un avocat membre du projet Salam qui a publi? le rapport. ??La justification l?gale de ces actions d?coule de l?existence de la guerre contre le terrorisme. Rien n?aurait ?t? possible sans cette derni?re. C?est pourquoi ils?(les agents f?d?raux, NDLR)? doivent continuer ? arr?ter des personnes et les incarc?rer pour invoquer la menace du risque terroriste et donner une justification au maintien des mesures d?exception??.

Au moment o??le quart de la population totale des prisonniers ? l??chelle du globe se trouve aux ?tats-Unis, rien d??tonnant ? ce que certains observateurs internationaux respect?s d?finissent l??tat qui se consid?re comme un exemple de libert? et de d?mocratie comme une ??dictature d?mocratique??.

L??conomiste canadien Michel Chossudovsky ?nonce quant ? lui une ?vidence douloureuse quand il ?crit qu?aux ?tats-Unis s?accentue la tendance ? ??un ?tat totalitaire militaire en costume civil??. Autrement dit, l?Oncle Sam ne veut la d?mocratie qu?? l?unique condition qu?il puisse la contr?ler. La d?mocratie ?tasunienne, c?est un syst?me o? vous ?tes libre de faire tout ce que vous voulez tant que vous faites ce qu?on vous dit.

 

Capitaine Martin

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Trump : Gouverner les USA comme le Mississippi (4)

Nous avons vu dans les épisodes précédents que l’ami déclaré de Donald, le gouverneur Phil ...