Accueil / T Y P E S / Articles / Comme une lettre ? la poste

Comme une lettre ? la poste

http://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/andre-pratte/201304/24/01-4644239-dites-adieu-a-votre-facteur.php

J’aime bien ?tre d’accord avec Andr? Pratte. Je veux penser que ?a prouve que je suis sans pr?jug?s, sans une seule id?e pr?con?ue et pr?t ? me rallier sur le champ a toute proposition raisonnable pour changer quoi que ce soit ? notre triste syst?me, m?me si cette proposition ?mane de l’Empire Gesca, dont je mets pourtant souvent en doute l’impartialit? et m?me la bonne foi.

Oui, Editeur Pratte, je crois que vous avez raison. La livraison du courrier ? domicile est un anachronisme, une service co?teux et inutile. Ces facteurs devraient ?tre assign?s ? d’autres t?ches plus int?ressantes, et le plus t?t le mieux. ? Je me rallie avec humilit? ? la voie et ? la voix du bon sens, Monsieur Pratte. Vous voyez comme je suis accommodant ?

Un petit b?mol, cependant, n’aurait-il pas ?t? encore mieux de jouir de cette belle unanimit? plus t?t ? ?Que se seraiit-il pass?, depuis plus de 20 ans, si l’?tat – et les m?dias dont c’est le r?le de faire r?fl?chir l’?tat, en lui montrant du doigt ce que certains citoyens voient – avaient eu la hardiesse de se prononcer d?s 1991?sur l’anachronisme de ce syst?me de distribution des nouvelles et des ragots demeur? essentiellement inchang? depuis 2 500 ans ?

Combien de milliards aurait-on ?conomis?s, combien de frustrations aurait-on ?vit?es quand, de gr?ves en gr?ves, ces facteurs sont devenus trop souvent au cours des ans des facteurs de discorde ? ? Il aurait suffi que quelqu’un pr?t?t attention ? un petit bouquin ?sans pr?tention publi? ? l’?poque et qui disait pr?cis?me ?a

Un petit bouquin bien couvert par les m?dias, avec 46 critiques TOUTES favorables, mais auquel par la suite nul n’a plus accord? d’attention. Car le drame du r?le des m?dias, dans notre soci?t?, est que ce qui est contestataire et censur? ou d?nigr?, mais surtout que ce qui est ?vident est simplement ignor?… alors on voit un peu les doigts, mais jamais la Lune….

Si vous alliez voir ce bouquin, Monsieur Pratte, vous y trouveriez 24 autres propositions tout aussi ?videntes que celle que vous faites aujourd’hui sur les Postes…. Mais vous n’en parleriez pas. ?Vos enfants, un jour, peut-?tre. La Lune sera toujours l? oubli?e, attendant que la pointent des doigts de plus audacieux

Pierre JC Allard

 

 

 

 

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Ça sert à quoi un énarque ?

L’ENA, cette vieille institution dont certains n’hésitent pas à rappeler l’anagramme, produit d’étranges résultats, qui ...