Accueil / Général-(EN-RECLASSEMENT) / analyses / Comit? de B?le: vous avez dit ? restrictions ? ?

Comit? de B?le: vous avez dit ? restrictions ? ?

Les march?s sont euphoriques ce matin, les march?s applaudissent l?annonce faite par le comit? de B?le le week end dernier selon laquelle les r?glementations exig?es pour les quotas bancaires subiraient un tour de vis d?s ? 2019!?Quel tour de force de la part de nos?responsables-?s-r?gulation que de ne mettre en place ces restrictions que dans un peu moins de neuf ans quand on sait que deux crises financi?res ? dont une majeure -?ont eu lieu entre 2001 et 2007, soit en six ans! Notre monde ne pourra ? l??vidence pas supporter deux, ni m?me une seule, nouvelle crise d?ici 2019 ? sachant que nous n?avons?m?me pas encore ?merg? de la crise des ann?es 2007-2008.

En fait, le doublement des ratios capitalistiques impos? aux ?tablissements pr?teurs ne saurait m?me pas ?tre consid?r? comme une vraie restriction pour les institutions Am?ricaines qui s?appliquent d?ores et d?j? ces quotas depuis la mise en place des stress test en 2009.?Pourquoi le comit??de B?le consid?re-t-il comme un progr?s l?exigence d?s 2019?de la part des banques du maintien d?au moins 7% en capitaux sur la totalit? des sommes?pr?t?es alors qu?il tombe sous le sens que des ratios de 15% au moins devraient ?tre requis en cas de prosp?rit? ?conomique?

En r?alit?, l?explication de ces r?gles que je n?h?siterai pas ? qualifier de laxistes et la raison fondamentale du d?lai ? 2019 ? dans leur application est la faiblesse?du syst?me bancaire Europ?en qui n?est tout simplement pas en mesure de se voir imposer aujourd?hui ce (petit) tour de vis!?En cons?quence, les banquiers centraux et leaders de la r?gulation financi?re donnent huit ans ? certains ?tablissements de l?Union (en danger d?implosion) pour se mettre en r?gle et adopter des standards un peu plus stricts.

Il aurait ?t? pourtant si simple d?effectuer des coupes dans les salaires ? six, voire ? sept chiffres, de nos banquiers tout en divisant par cinq leur bonus afin de pouvoir? disposer rapidement de la capacit? ? se conformer au comit? B?lois, d?s 2011 par exemple. Le contribuable et le citoyen lambda doivent-ils sempiternellement assumer seuls le poids du sauvetage des ?tablissements financiers? Quand les Directions G?n?rales et autres salari?s privil?gi?s seront-ils enfin mis ? contribution? Outre l?aspect immoral?de ces renflouements bancaires avec l?argent public, ce ph?nom?ne cr?e une distorsion majeure dans un syst?me financier o? les ?tablissements prudents et disciplin?s cohabitent avec ceux ayant pris tous les risques en vue de gagner un maximum en un minimum de temps?

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Patrick Balkany: Ne passez pas par la case départ

Tous les amateurs de Monopoly ont découvert un jour ou l’autre cette carte « caisse de ...

3 Commentaire

  1. avatar

    Y a t’il une loi ou une théorie économique qui empêche les banques (incl. les banquiers et les actionnaires) de faire faillite comme conséquence de leurs actes? Le citoyen lambda le fait pour eux actuellement. Mais surement la faillite (conséquence économique) ne tient pas compte de la différence du sang bleu ou du sang rouge qui sépare le peuple de ses maitres?

  2. avatar

    Le systeme bancaire est une escroquerie institutionnalisée. Il permet que les riches exploitent les pauvres avec un minimum de violence et que peu a peu même les pauvres le soient un peu moins…Surtout, il gère le jeu de rôles de ceux qui ont tout et leur évite l’ennui qui autrement les amènerait à faire la guerre pour se distraire.

    Pierre JC Allard

  3. avatar

    Merde! S’il fallait qu’ils ajoutent des guerres pour se distraire en plus…. 😀

    André Lefebvre