Accueil / A C T U A L I T É / Coke en stock (X) : CIA = ? Cocaine Import Agency ?

Coke en stock (X) : CIA = ? Cocaine Import Agency ?

Op?ration anti-drogue ou vol de ??renditions flights ???? Pourquoi autant d?avions impliqu?s dans ces trafics sont directement li?s ? la CIA?? Les questions s?accumulent, ? voir ces trafics douteux et les liaisons ?videntes entra la mafia des fournisseurs et les ?tats envoyeurs ou receveurs. A ce stade, il devient difficile de croire que le simple trafic de drogue g?n?re de pareils liens. Car on sait?? quel point durant toute son histoire, la CIA a eu besoin pour s?autofinancer d?avoir recours au trafic de drogue, g?n?rateur des plus hauts profits avec les armes. Justement, ces fameux trafics d?armes, qui empruntent souvent les m?mes voies et les m?mes trajets (et utilisent les?m?mes pilotes?!) que les trafics de drogue?! Non, plus on avance et plus on s?aper?oit que trop de trous manquent au puzzle et que la lutte contre la drogue est un leurre du m?me tonneau que la lutte anti-terroriste. On arr?te, finalement qui on veut. Pendant que la presse met en avant une arrestation de narco-traficant, la CIA vole sur ses avions en toute impunit?. En Afghanistan, les t?moignages sont l?gion sur la r?colte de l?opium et les visites d?h?licopt?res russes repeints cens?s ?tre ceux de la DEA. Non, il y a trop de choses qui ne ??collent?? pas, et bien une organisation derri?re qui ne peut pas ?tre que purement mafieuse. Le sigle CIA, selon certains, signifierait ??Cocaine Import Agency? . Le probl?me, c?est que l?histoire et les faits leur donnent raison. Les petits bimoteurs ou les quadrir?acteurs transatlantiques rappellent furieusement?l?histoire du petit a?roport de la Mena, en plein milieu de l?Arkansas. On y voyait en effet tout aussi bien des petits Beechchraft 200 que des Boeing 727 des lignes a?riennes Afghanes?!

On l?a vu ces derni?res ann?es, on a pu le constater ? maintes reprises. Les avions de la CIA ont souvent fait coup double, on le sait?: ils servaient aussi bien au trafic de drogue qu?? balader les d?tenus de Guantanamo. Les trajets des appareils renseignent sur ces liens. Le 19 Septembre 2007 le Beechcraft Super King Air 350 (N675BC) d? Aviation Enterprises, Inc. de Wilmington, dans le Delaware,?est aper?u sur l?a?roport de Medellin?s Enrique Olaya Herrera en Colombie. Le 20, il est d?j? auJuan Santamaria International Airport de San Jose au Costa Rica. Il sera vu plus tard ? Houston. Le 22?Octobre le m?me appareil d?colle de Tampa en Floride pour? Guantanamo Bay. L?appareil avait ?t? vu entre temps?aux c?t?s d?un Antonov 124 en Colombie? De 2002 ? 2006, le King Air appartenait ? Prewitt Leasing Inc de Bedford au Texas. Une simple bo?te aux lettres?; comme c?est l?habitude dans ce syst?me.

Un autre avion des ??renditions flights ? s??crase au?Dominica?s Melville Hall Airport on le 11 aout 2007 C?est un?Learjet bien connu (N500ND), de World Jet, du Delaware, en provenance de St. John dans les Iles Vierges. Pour les inspecteurs venus sur place, l?avion ?tait visiblement???trop charg???. En quoi, certainement pas en passagers.?A t-on fait en m?me temps les vols de tortures de Guantanamo et le transfert de la drogue?? Tr?s certainement, et ce sont les trajets qui le d?montrent. Ils suivent les deux sch?mas, et visitent tous les pays concern?s par letrafic de drogue. C?est un peu un remake de la guerre du Viet-Nam?: ? cette ?poque, un vendeur de drogue,?Leslie Keith Atkinson, envoyait la drogue ??Fort Bragg, cach? sous les uniformes des soldats am?ricains. Ou pire encore, comme l?affirme ce r?cit terrifiant.

Le 9 d?cembre 2009, on arr?te Gregory D. Smith. L?homme est un vieux participant de la lutte anti-drogue, ayant travaill? avec et pour le FBI, la DEA et la CIA. On apprend qu?il ?tait le pilote de l?avion du Yucatan, venu de?St. Petersburg en Floride et?qu?il faisait partie d?une op?ration sp?ciale, parait-il de la CIA, intitul?e??Mayan Express??. L?avion appartenait ?? Reginald ??Don?? Whittington,un ancien pilote de voitures ayant gagn? aux 24H du Mans en 1979 (avec?Klaus Ludwig?sur une?Porsche 935),?propri?taire de WorldJet Inc ? Fort Lauderdale (et tr?s actif aux courses d?avion de Reno et dans les Warbirds ?galement?!). On reparlera ici de son cas, sans nul doute.?L?information, exfiltr?e d?une r?union importante de la DEA devait rester secr?te parait-il. Manque de chance, l?info est sortie?: la CIA a bien jou? double jeu au Yucatan. Au pr?texte de lutter contre la drogue, on l?importait en fait en Floride?! Avec un avion ? double usage?: celui des ??renditions flights ? honteux et celui de transport de drogue?! L?avion du Yucatan, le Gulfstream?N987SA?avait d?coll? de Guantanamo le 23 juin 2003. Le 14 juillet, il d?collait de?New York pour l?islande, la France, l?Italie, et l?Irlande. Du 16 au 20,du To Canada ? l?Angleterre, l?Irlande,?? nouveau l?Irlande, le Canada, et retour aux USA. En avril 2004, du 7 au 12, il fera ? nouveau le Canada, l?Angleterre, le retour au Canada, puis retour ?.. Guantanamo ??again??. Le 21 avril, il visite le Canada, la France, l?Angketerre et le Canada et?retour ? Guantanamo. Le 21 janvier?2005, il r?d?colle de Guantanamo. Le 24 septembre 2007 il?s??crasait au Yucatan avec?4 tonnes de coke ? bord. Dans la presse,?Baruch Vega, un colombien qui travaille lui aussi pour le FBI, la DEA, et la CIA affirme tout de suite au journal Narco News que le pilote qui a r?ussi ? s??chapper est bien?Gregory D Smith. On mettra deux ans ? l?inculper.

Selon des documents?fort int?ressants d?un juge de Miami, une op?ration appell?e ??Cali-Man?? aurait donc ?t? mont?e par la CIA, utilisant des moyens ??ill?gaux?? avec le photographe Baruch Vega et Roman Suarez comme informateurs, inclus dans une plus vaste op?ration anti Medellin appell?e???Op?ration Millenium. Le but ?tant de capturer Orlando Sanchez Cristancho, baron colombien de la drogue. Et accessoirement au passage?Fabio Ochoa, ancien leader du?Cartel de?Medellin.?Le 17 novembre 1999, la firme Aero Group Jets d?Orlando avait re?u 23000 dollars pour le rapatrier vers la Floride en Learjet. L?op?ration avait ?t? supervis?e par Vince Mazzili du SAC. L?explication ?tait trop belle pour ?tre vraie, car elle avait oubli? les ??autres?? avions. Au total, on en d?nombre en effet onze, pas moins. Et?Orlando Sanchez Cristancho a bien fini par ?tre arr?t?, mais n?a ?t? condamn? qu?? 63 mois de d?tention pour ??blanchiment d?argent?? et il est ressorti en 2004?

Derri?re tout ?a se cachait un homme, en effet.?Pedro Benavides Natera, 48 ans, un v?n?zu?lien, celui qu?on retrouve derri?re les achats d?appareils. Arr?t? lui auss i ? Miami en f?vrier 2008. On recense en effet pas moins de 11 avions achet?s par lui depuis 2003 qui ont servi ? transporter de la drogue, des appareils obtenus chez deux soci?t?s seulement?:?Skyway Aircraft Inc. de?Clearwater, pr?s de St. Petersburg, Floride, et Planes and Parts Enterprises?LLC?de Doral, en Floride ?galement, pr?s de Miami ?galement?! On sait que la plaque tournant du trafic de drogue aux Etats-Unis est la Floride, chaque jour qui passe on en en a confirmation suppl?mentaire. Le compte bancaire de Benavides n?avait pas boug? de janvier?2005 ? mai 2006, avec seulement 1500 dollars de d?pos?s. Or il se retrouve quelques mois apr?s dot?s de 430 000 dollars en provenance du Mexique? pour acheter les avions.?Le?N12DT, notamment, un autre Conquest 441 achet? ? Skyway le 13 d?cembre 2006. Ambulance volante en?Alaska en 1996, chez?Write Stuff Aviation en 2003. Ou bien les deux avions achet?s par?Pedro Benavides Natera, enregistr?s sous les num?ro?N1100M?et?N391SA, qui se retrouvent saisis en R?publique Dominicaine et au Nicaragua pour? trafic de drogue. Le?Beech King Air?N1100M saisi ? l?a?roport de?Puerto Plata?s International Airport?avait ?t? lui aussi achet? ??Planes and Parts LLC.

C?est Planes and Parts qui a vendu ?galement ??Pedro Benavides Natera?le Cessna 441 marqu?N195FW. Or nous l?avons vu, ce n?est pas un inconnu?: c?est justement l?avion qui?s?est pos? dans la nuit du?du 1er au 2 mai 2007 ? Nouadhibou?! Un seul homme ? un bout et deux soci?t?s de Floride ? l?autre pour lui vendre des avions servant tous ? transporter de la drogue?: on ne peut faire plus simple.?Et on ne peut ?tre plus clair?: l?origine du fonctionnement n?est pas seulement celle des cartels de la drogue. La CIA et la Floride y jouent un r?le primordial. Plus un autre ?tat am?ricain. Gary Webb, qui y a perdu la vie ??suicid? de deux balles dans la t?te?? le savait bien...

Car toute cette organisation de petits avions ou de plus gros en rappelle une autre, tournant autour de deux soci?t?s de Floride de St Petersburg, li?es directement aux fameux pilots du 11 septembre, celle du petit a?roport de la Mena, situ? au beau milieu de l?Arkansas, dans les ann?es 90.?Le fief ?lectoral du pr?sident de l??poque, Bill Clinton.?Un document assez extraordinaire nous en compte l?histoire?: or c?est exactement la m?me que celle que nous venons de lire, avec ces transferts de gros ? petits avions, le m?lange militaires et civils et l?omnipr?sence de la CIA. Le film,??The Mena Connexion??, de Jerry Hughes, d?tient une bonne partie des cl?s du myst?re des avions l?gers sillonnant l?atlantique?: c?est exactement le m?me fonctionnement et les m?mes liens, 10 ou 15 ans apr?s. Derri?re le trafic de drogue, il y a bien la CIA qui tire les ficelles?!

Ce film choc commence par une des journalistes les plus talentueuses des Etats-Unis?: Sarah McClendon, ancienne?Women?s Army Auxililiary Corps en 1942,?disparue en 2003, qui ce jour-l?, le 7 octobre 1994 pose la question qui f?che au pr?sident Clinton. A voir sa t?te se mettre en berne, on comprend tout de suite qu?elle a fait mouche. Elle ne s?int?resse pas ? ces frasques sexuelles, notre Sarah. Non, elle lui pose une question claire et simple?: est ce que la base de Mena, en Arkansas, cr?? par Georges Bush Senior, abrite des op?rations ill?gales ou non, et si elle sert ? transporter des armes ou de la drogue ou pas. Clinton bl?mit. Et r?pond comme ? son habitude?: en mentant (une marque de fabrique chez lui). ??Nous n?avons rien ? voir avec, z?ro??, r?pond-t-il. Mon ?il. Une enqu?te pouss?e d?une autre journaliste t?tue, Theresa Dickie, venait de d?montrer le contraire dans le d?tail?! La Mena ?tait au centre de l?affaire des Contras, cette fourniture de mat?riel de guerre aux opposants au Nicaragua. Via l?interm?diaire d?Isra?l, qui a fourni les armes ? l?Iran, gr?ce notamment ? son espion David Kimche, qui vientjuste de dispara?tre. Trois pr?sidents avaient couvert ses op?rations d?lictueuses?: Reagan, Bush p?re et Clinton. Un des anciens pilotes impliqu?s, Terry Reed, avait tout racont? dans son livre ??Compromised??. Clinton ne faisait que poursuivre quelque chose initi? par ses pr?d?cesseurs. Mais sans non plus chercher ? l?arr?ter, bien au contraire. Le pouvait-il?? Rien n?est moins s?r?: on n?arr?te pas la CIA aussi facilement que ?a?!

Les sc?nes d?crites dans le reportage sont typiques. Les armes ?taient envoy?es lim?es, livr?es donc sans marque distinctives, et envoy?es ? bord de C-123 Provider, pilot?s par de vrais as, des anciennes gloires du Viet-Nam. De vieux DC-3 ou des C-130 plus r?cents et plus gros participaient ?galement aux transports secrets. Ils ?taient pay?s en liquide, via tout un syst?me complexe de machine bancaire de Floride ? laver l?argent sale. La base de Mena, aux hangars peints aux couleurs de Rich Mountain Aviation.Inc, minuscule, ?tait en fait le si?ge d?un trafic intense, d?arriv?es et de d?parts de gros porteurs, dont des 727, comme ceux vus un jour en provenance de l?Afghanistan?! Pour surveiller et prot?ger ces activit?s, la petite base avait un complexe syst?me de v?rifications d?entr?e avec cartes magn?tiques et mercenaires surveillants?: c?est ce qui avait mis la puce ? l?oreille de la journaliste Theresa Dickie. Les contraintes ?taient disproportionn?es?: dans la base, il n?y avait pas que les avions qui avaient de la valeur?! Et ? la t?te de la base et des surveillants il y avait un homme?:?Adler Berriman Seal, dit?Barry Seal. Avec lui, certain qu?il y avait de la drogue de pr?sente?!

Seal ?tait en effet le pivot?de la base de la Mena. Ancien b?ret vert portant d?sormais costume trois pi?ces. Pilote dans l??me, il avait d?but? chez TWA, mais avait eu maille ? partit avec la justice en 1972 d?j? , pour avoir transport? dan son avion des explosifs pour les contre-r?volionnaires cubains, entra?n?s par la CIA?: il en avait ?t? acquitt? ? l??poque, mais avait d? r?v?ler sa participation ? la CIA??En 1978, rebelote, il avait d?j? ?t? m?l? ? un trafic de drogue entre l?Am?rique Centrale et les Etats-Unis. L?occasion de perdre d?finitivement son travail chez TWA. En 1979, il fera neuf mois de prison pour trafic de drogue au Honduras. Il y avait rencontr??un autre pilote, William Roger Reaves, qui l?avait introduit dans le clan Ochoa, qui avait ? sa t?te?Jorge Luis Ochoa Vasquez : le leader de ce qu?on appelait alors le Cartel de?Medellin. C?est avec lui qu?il avait commenc? des vols d?importation de coke vers la Louisiane. Avant de passer ? l?Arkansas.

En 1981, en effet se sentant surveill? par la DEA, il ?tait venu s?installe dans une planque v?ritable?: un a?roport perdu au milieu des Etats-Unis, en Arkansas. Seal avait un tr?s lourd pass??: il avait ?t? photographie en compagnie de conspirateurs dits de ?l?Operation 40 ? qui souhaitait envahir Cuba. Un bon nombre de pr?sents ce jour-l? participera ? l?invasion de la Baie des Cochons. Tr?s li? donc ? la faune interlope qui gravite autour des exil?s anticatristes contr?l?s par la mafia de Floride. Finalement accus? pour un autre trafic plus b?nin, il devient informateur et travaille alors pour la seconde fois avec la CIA, r?alisant de beaux coups avec son Provider bourr? de cam?ras cach?es filmant ? leur insu les membres du Cartel de Medellin.

H?las, en 1984,?il est trahi par un article assez ahurissant du?Washington Times et du?Wall Street Journal,?qui annonce qu?il joue les agents double contre le Cartel?: c?est?Oliver North?qui a fait r?pandre l?information, pour simplement prouver que les sandinistes font ce que feront les Farcs plus tard?: ? savoir d?alimenter leur lutte avec les revenus de la drogue. Seal est obligatoirement condamn? par ce l?chage immonde. En mars 1986, le pr?sident Reagan montrera fi?rement ? la t?l?vision une des photos prises par Seal d?un sandiniste chargeant de la drogue dans son avion. On s?apercevra apr?s que ce n??tait pas un ponte sandiniste. Entretemps, Barry Seal s?est fait?volveriser ? bout portant dans sa Cadillac ? B?ton Rouge le 19 f?vrier 1986. Abattu de 6 coups port?s ? bout portant. Les d?clarations intempestives de North l?ont condamn??! Trois assassins seront arr?t?s peu apr?s. Tous trois colombiens. Mais a leurs avocats, ils diront clairement que le commanditaire ?tait? Oliver North?!, Toutes les affaires personnelles de Seal avait ?t? embarqu?es par le FBI d?s son d?c?s?: ils cherchaient en priorit? un simple bout de papier?: dessus un num?ro de t?l?phone. Celui de Georges Bush senior. En 1985, ? la comission d?enqu?te sur le Crime Organis?, Barry Seal avait d?clar? candidement?? basiquement, trafiquer ?tait si simple, si anonyme et si lucratif???L?affaire pue, et fort.

Dans son livre,???Compromise : Clinton, Bush and the CIA??,Terry Reed, ancien de l?Air Force Intelligence a t?moign? des d?tails de l?op?ration. Il l?a racont? ? Alex Jones de cette mani?re?: ??j?ai rencontr? Olvet North en 1982, il ?tait ? la t?te du National Security Council. Il est est celui qui m?a recrut? en tant que civil pour ?tre impliqu? dans l?organisation des fourniture aux contras . Il m?a dit que ?a se passerait dans?un lieu obscur appel? Mena Arkansas, ? l??poque o? Bill Clinton ?tait gouverneur et George Bush Senior ?tait pr?sident. J?ai ?t? personnellement t?moin de la complicit? entre ces deux hommes en termes de transport de la coca?ne aux ?tats-Unis dans le but de g?n?rer des fonds pour faire une guerre. La guerre ?tait ? l??poque du conflit en Am?rique Centrale, impliquant les Sandinistes et le Nicaragua. En 1970 d?j?,?il ?tait?bien connu que l? organisation qui ?tait aux commandes de mat?riaux class?s secrets livr?s par Air America avait pour nom de code ??scat-bag??. Cet ensemble de flotte d?avions et de pilotes avaient ?t? recrut?s pour le transport d?guis? de la coca?ne, une affaire class?e secr?te. Avec comme trajet au?retour par Hawaii. Si vous pouvez allez jusqu?? Hawai, c?est un tour gratuit vers les ?tats-Unis, parce qu?Hawai, c?est les ?tats-Unis.?? Hawa?, ou? d?autres ?les alentour. Nous repasserons un peu plus loin ? Hawa? pour le v?rifier, soyez en s?r.

Seal utilisait deux C-123 et non pas un, son pr?f?r? ?tant son ??Fat Lady ? immatricul??54-679 , avec sur la queue l?immatriculation?N4410F. L?autre ?tait le?54-674 : modifi? avec deux r?acteurs et des freins anti patinage, il tr?ne aujourd?hui au Valiant Air Command Museum, celui de la Air America Foundation. L?avion avait ?t? retir? discr?tement du service pour le Viet-Nam et avait ?t? immatricul? N674JK. Le crash de l??avion d?Eug?ne Hassenfus, le N?4410F mettra fin ? l?usage des Providers. Le 54-674 existe encore en raison d?un erreur m?morable : ? Tegucigalpa au Honduras; son r?acteur?J-85 jet ayant d?marr? inopin?ment, le pilote s?est tromp? de commande et ? ?jecter les deux r?servoirs largables directement sur le tarmac, rendant l?avion ind?collable. L?avion fut alors saisi par l?arm?e hondurienne, et resta sur place jusqu?en 1990 o? les am?ricains le retrouv?rent intact. Retourn? en ?tat de vol aux Etats-Unis, on le vit sur des shows a?riens et dans le film consacr? ? Barry Seal, ??Double Cross??. L?autre C-123 est devenu??un restaurant. Seal utilisait aussi des Beechraft King Air, les mod?les N-160B et N-6308F d?busqu?s gr?ce ? leurs?polices d?assurances. Anecdote amusante, l?un des Beechcraft de Jacques Brel, le Twin Bonanza N4950B appartenant ? un texan?le plus connu ??JOJO?? (en hommage ? son ami Georges Pasquier), avait ?t??refait ? neuf ? la Mena ! Le N6308F a une autre histoire, car il sera utilis? plus tard par David R. Hinson, le pilote priv? du gouverneur du Texas George W. Bush? et sa firme?Flightcraft. L?homme devint plus tard le responsable de la FAA, l?organisme charg?? d?enregistrer les avions : on comprend nettement mieux avec ?a les appellations changeantes des ??renditions flights?? (cette histoire est bien un tout, complet !) ! L?avion avait un enregistrement plus que tortueux, puisqu?il ?tait cens? appartenir ? une soci?t? d?autocars, Greyhound Bus Lines appell?e aussi Greycas, li?e ? une myst?rieuse firme de Phoenix situ?e ? c?t? de la soci?t? de John Singlaub, Systems Marketing, Inc. Li? lui aussi ? Southern Air Transport, la soci?t? qui masquait les avions des Contras? Greykas, appartenant ? Sheldon Player fut impliqu? dans un scandale ? plusieurs millions de dollars qui valut ? ce dernier cinq ann?es de prison. Son adjoint, Robert Bertrand, n?alla pas en prison. Il devint President and Chief Executive Officer de Finalco Inc, install?e ? McLean, Virginia : l?endroit o? est install?e depuis toujours la CIA. Le 27 janvier 1992, Hinson ?tait devenu vice-pr?sident de McDonnell Douglas?

Les petits avions?priv?s de Barry Seal, surnomm?s le ??troupeau d??l?phants?? dans les conversations secr?tes au t?l?phone, servaient aussi ? autre chose 😕Pour???conduire le troupeau d??l?phants?? Barry Seal n?est pas le seul.?Lorsque les petits?avions priv?s ont commenc? ? bombarder la capitale du Nicaragua, ce dont on s?est aper?u avec?l??crasement d?un Cessna 404 ? l?a?roport de Managua, on commen?a ? raconter dans la presse?comment trois Cessna avaient ?t? secr?tement transport? de k?La Garde nationale?de ?New York ?en Am?rique centrale pour le raid sur Managua..?On apprit plus tard de la Garde qu?un certain nombre d?avions suppl?mentaires avaient ?t? d?plac?s de l?US Air Force pour des op?rations secr?tes au nom de code ??Elephant Herd??, pour?la CIA, via une compagnie a?rienne du Delaware, o? ils ?taient arm?s,?et o? ils ?taient ensuite transf?r?s vers leur destination finale, les Contras??.

Et comme le monde est tout petit, on retombe sur les m?mes sur le trajet.?Kyle ?Dusty? Foggo, mais si, celui que je vous ai d?crit comme le troisi?me au plus haut de la hi?archie de la CIA?!?Le disciple de John Negroponte?! Et bien ce bon??Dusty?installateur de prisons d?tourn?es en Europe (et d?tournant au passage l?argent pour les construire, ce qui lui co?tera au final son poste) a bien connu Seal, lui aussi?! C??tait quand Foggo ?tait au Honduras, qui servait de base arri?re anti-nicaraguaienne, ? Tegucigalpa exactement. La base de la CIA ?tait install?e ? l??h?tel Maya. Selon le Chicago Tribune de 1993, ? l?h?tel ?tait le quartier g?n?ral officieux pour ceux qui venaient aider ou regarder les am?ricains purger le Nicaragua et le Salvador de la peur communiste??. ??Le Honduras, c??tait le trampoline?? sur lequel ??on rebondissait ? pour mieux fondre sur le Nicaragua nous apprend David Hopsicker. Et ? l?H?tel Maya, Foggo avait d?j? commenc? le m?me train de vie que celui qu?il m?nera en Allemagne. A savoir, ??sex, drug and rock?n?roll??. Prostitu?es, alcool, drogue?: la compl?te. Son patron, Porter Goss sera oblig? de d?missionner de la direction de la CIA, apr?s le scandale Foggo. Son r?gne a ?t? un d?sastre pour la CIA. Ils se croyaient toujours tous dans la Baie des Cochons?

Sur l?assassinat de Barry Seal:

Mena Barry Seal Assassination Investigation 2 20 1986 NBC

sur la Mena:

In Search of the American Drug Lords ? The CIA and The Mob

et en 5 ?pisodes :

1) US Government dealing Cocaine in Mena Arkansas Part 1

2) US Government dealing Cocaine in Mena Arkansas Part 2

3) US Government dealing Cocaine in Mena Arkansas Part 3

4) US Government dealing Cocaine in Mena Arkansas Part 4

5) US Government dealing Cocaine in Mena Arkansas Part 5

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Quel avenir pour les restes humains du musée Dupuytren ?

L’actualité récente a mis en lumière les scandaleuses conditions de conservation, dans les locaux du ...

18 Commentaire

  1. avatar

    Morice ? tu parles de Oliver North… es-ce le même que l’affaire Iran-Contra, lieutenant-colonel des Marines?

    Quelle histoire de pourris jusqu’à la présidence U.S. J’imagine que CHENEY apparaitra dans les prochains épisodes.

    Merci.

  2. avatar

    Morice ? tu parles de Oliver North… es-ce le même que l’affaire Iran-Contra, lieutenant-colonel des Marines?
    Quelle histoire de pourris jusqu’à la présidence U.S. J’imagine que CHENEY apparaitra dans les prochains épisodes.

    oui le même. ET Cheney apparaîtra en effet. Sur North, on n’en a pas fini encore…

  3. avatar

    Bien sûr, le corporatisme fusionne le pouvoir et l’argent et rien de ce qui rapporte du fric n’est étranger au pouvoir. La criminalité sous toutes ses formes est intégrée au Système et, au premier chef, le trafic de drogues qui est le crime parfait puisque sans victimes autres que consentantes.

    C’est un crime artificiel, bâti sur mesure pour exécuter cette part de la gouvernance qui ne doit pas s’encombrer de démocratie… et un volet crucial de l’économie où les principes de l’État de droit et les platitudes sur la fiscalité et le partage de la richesse ne sont pas là pour entraver l’action.

    Il y a une dizaine d’années, je disais….

     » Le vrai but occulte de la guerre à la drogue n’est-il pas d’offrir une voie vers la richesse à ceux qui, ayant l’intelligence et l’audace et n’ayant pas d’autre façon de s’en sortir, auraient pu en d’autres temps faire des révolutions ?  »

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2008/03/11/144-la-breche/

    Pierre JC Allard

  4. avatar

    le trafic de drogues qui est le crime parfait puisque sans victimes autres que consentantes.

    ça a pris des proportions gigantesques, et cette enquête le prouve, car elle en croise une autre : celle sur le trafic d’armes.

  5. avatar

    Ma propre vision de l’évolution du crime organisé, comme facette de la gouvernance, est que le commerce des armes perdra en importance relative au fur et à mesure où décroitra la partie du monde abandonnée a l’anarchie… et donc aux conflits que le Systeme ne veut pas tolérer dans la partie déjà « civilisée » ( lire: parfaitement asservie) du monde.

    Dans cette partie « civilisée », la chasse à la drogue – qui cause vraiment trop de désordre – sera progressivement remplacée par un marché noir de médicaments qui seront des drogues légales offertes aux plus offrant.

    Quelques vols, beaucoup de contrefaçon, mais de moins en moins de violence… Le Systeme va tenir tout le monde par l’addiction: c’est le concept d’esclavage arrivant à maturité. C’est pour ça que nationaliser l’Industrie pharmaceutique serait le geste le plus révolutionnaire… mais n’en rêvez même pas!

    http://nouvellesociete.wordpress.com/2009/05/07/nationaliser-le-pharmaceutique/

    Pierre JC Allard

  6. avatar

    Mr West ,souffrez que je demande qu’on vous fasse ce que vous faites sur VOS textes : vous avez EXIGE qu’il n’y ait plus de commentaire,s je vous demande donc de la FERMER sur les miens. Les autres on le droit, pas vous : on veut bien être con, parfois, mais ça a des limites.

    Qu’on me supprime donc vos inepties, je ne vois pas pourquoi ça marcherait dans un sens et pas dans l’autre. Quant au contenu « la population réclame la drogue », c’est bien encore une fois une de vos phrases digne d’un sans-cervelle qui n’a même pas compris le principe majeur de la drogue qui est celle du plaisir d’addiction entretenu et non une LIBERTE. N’importe quel individu sain d’esprit le sait, sauf vous, visiblement.

  7. avatar

    Jean Lucienn PyraLN, Gravinoir, Jolimam étant tous la même personne ici : joli score, je trouve, pour un seul intervenant : CentPapiers, ne vous laissez pas abuser. Les envois se font tous du même lieu.

  8. avatar

    http://www.agoravox.fr/auteur/nologphilou

    NologPhilou
    Je suis un fidèle lecteur des contes de RéOpen dans la version locale adaptée par les plus fervents adorateurs de la Gravité noire et du Nologramme est son prophète

    la modération de centpapiers, le « lucien » signe lui même ses forfaits…. mais pas ici…

    Gravité noire : gravinoir,

    sur agoravox :

    Par NologPhilou (xxx.xxx.xxx.98) 7 novembre 21:59

    Dégonflé Jojo l’imam

    Jojo l’imam devenu jolimam, etc etc …

    bref, Mr Allard, vous avez rameuté… la même meute. Bon courage… chez Agoravox ils ont mis deux ans à s’en débarrasser, et il est déjà revenu hanter le site…

    • avatar

      Mais ça va pas la tête Momo la Stasi?
      Ce type flique toute la planète et finit par croire à ses propres sornettes.

      Heureusement que nous avons Monsieur Demain West pour dénoncer et démolir ses entreprises de falsifications mensongères

      Il y a de la vertu à vous déplaire triste sire

    • avatar

      Va-t-il falloir subir les dénonciations de ce truste individu qui ne peut supporter aucun avis qui ne soit pas le sien?

      A-t-il reçu mission de délivrer ici les autorisations de commenter?

      Manfred de la Gravité noire