Accueil / L O C A L I S A T I O N / AMÉRIQUE LATINE / Antilles / Coke en stock, acte XVIII : la R?publique Dominicaine et l?avion enlis

Coke en stock, acte XVIII : la R?publique Dominicaine et l?avion enlis

Sur l??le de Christophe Colomb, Hispanolia, il y a bien deux parties?: ? l?ouest c?est Ha?ti, ? l?Est occupant la plus grande partie, c?est la R?publique Dominicaine, avec sa capitale Saint Domingue. Un endroit faisant partie des Grandes Antilles, qui comprend Cuba, la Jama?que et Porto Rico, cette derni?re avec son statut sp?cial de faux ?tat am?ricain. La Floride n??tant pas loin, on soup?onne fort l?implication du territoire dans le trafic de drogue. Effectivement?: en 2007 on en ?tait ? 32 tonnes de drogue de saisies en moins de 18 mois en R?publique Dominicaine. Par bateaux rapides, mais aussi par avions. Les m?mes que les ??raiders?? de l?Atlantique ou presque?: des Beechcrafts le plus souvent, ou des Cessna monomoteurs, plus rares. Tous d?boulant du V?n?zuela ou presque, certains exemplaires ayant ?t? vol?s l?-bas?sur place. A bord, de la coca?ne en quantit?s importantes, entre 600k g et 2 tonnes. De la coke en provenance des cartels colombiens, destin?s soit au march? europ?en, via des vols r?guliers, soit vers la Floride ou le Mexique, avec les m?mes avions.

En?novembre 2009, un petit Cessna 206 portant num?ro d?identification v?n?zuelien YV1133 atterrit ??Batey El Higo, pr?s d?Higuey, en R?publique Dominicaine. L?endroit est connu?: c?est un?lieu de p?lerinage, o? l?on v?n?re?Nuestra-Se?ora de la Altagracia, la patronne officielle du pays. La police est au courant et arr?te tout le monde apr?s que la drogue se soit ?vanouie dans la nature. A bord deux pilotes colombiens,?Pedro Gabriel Alonzo and Alexander Vasquez Gil, et un troisi?me larron, un dominicain, Wilkin Conde Sosa. Plus?Jorge Castillo (alias El Grande), un Haitian, William Boye (alias La Rata), et deux autres colombiens, Colombians Jose Luis M.?et Eutimio Viva Escalante.?Pr?s de l?avion on retrouve?deux Jeeps Nissan Murano, un Toyota Land Cruiser, et?un Ford Explorer. Des armes ? feu et des bidons d?essence sont saisis, avec de la drogue et des?sacs en polypropyl?ne pour y mettre la coca?ne. L?appareil, ramen? ? la base a?rienne de?San Isidro, est pass? au peigne fin?: il y a des traces de drogue partout dedans. L?avion avait d?coll? du V?n?zuela, de l??tat d?Apure indique la police. On pense qu?il v?hiculait au moins 600 kg de coca?ne.

Le coup des avions d?pec?s avec des bidons d?essence indique qu?il venait de loin, o? qu?il s?appr?tait ? aller loin. L?enqu?te d?montre que tous travaillaient pour?Miguel Salgado Arroyo, un des chefs de cartels colombiens. Leurs associ?s s?appelaient?Tirson Bueno de la Crus, alias ??Negro??, un dominicain, et trois cubains naturalis?s am?ricains, Rigoberto Valdes,?Francisco Ariel Pacheco, et Catalino Rodriguez, (alias Chicha), et un autre dominicain encore, lui aussi naturalis? US,?Rafael Antonio Molina Reyes. De la coca?ne, enferm?e dans deux bo?tes de carton avait ?t? retrouv?e dans la voiture de?Catalino Rodriguez, une?Nissan Sentra?: l?homme s??tait fait pincer avec une toute petite partie de ce qu?il avait transport?. L?avion lui-m?me avait intrigu?, car il rappelait? une disparition v?n?zu?lienne?; le 24 juillet 2006, un avion similaire, immatricul??: YV-1580 qui avait d?coll? du parc national?de l?archipel de Los Roques en direction de Valencia, dans l??tat de Carabobo, au Venezuela avait tout simplement disparu. Les recherches men?es pour le retrouver n?avaient rien trouv?. On avait film? ces recherches avec un MI-17 de l?arm?e. L?avion et ses six occupants n?avaient pas ?t? retrouv?s jusqu?? septembre de la m?me ann?e, malgr? un intense quadrillage de la r?gion.. mais la d?couverte des d?bris ? la fin du mois avait mis fin aux sp?culations.

Car des avions vol?s, ?a ne manque pas, en revanche, dans le secteur.?Le?19 d?cembre 2000, un avion immatricul??YV-1661P ?tait vol? ??l?a?roport de Ciudad Bolivar, dans l??tat de Bolivar, au Venezuela, par quatre hommes arm?s et avait d?coll? ??dans une direction inconnue?? indique la presse.?Le samedi 15 Juillet 2000 d?j?, un autre appareil avait ?t? d?tourn??: un avion?arborant l? encore le pavillon v?n?zu?lien, un Beechraft B-90C?Air King de 1972 appartenant ? la soci?t? Servivensa, parti de?la base a?rienne de Francisco de Miranda, La Carlota, Caracas, Venezuela, vers ??La Trinit??et les Haras ??San Francisco??, avait ?t? intercept? par un groupe de 6 ? 10 hommes lourdement arm?s portant des uniformes de la Garde Nationale, qui avaient forc? le pilote ? red?coller imm?diatement, vers une ??destination inconnue?? encore une fois.?Le 19 Janvier 2000, c??tait le YV-1661P, un Cessna 206 cette fois, ??Ciudad Bolivar,?et?le 23 Mars 2000, un autre Cessna 206 YV-576C. En?mai 2000 c??tait un Cessna C-210 portant l?inscription YV-1308P qui avait ?t? vol? ? Calabozo, dans l??Etat de Guarico? les d?bris de l?appareil seront retrouv?s? quand il sera abattu le 1er juin 2002 par un A-37 de l?arm?e colombienne. En tentant de de franchir la fronti?re ill?galement dans la r?gion de la?Guajira,?!

Quand les appareils ne sont pas achet?s, avec les masques habituels bancaires de blanchiment,?c?est simple ils sont carr?ment subtilis?s par les trafiquants. Dans la zone de?Calabozo, c??tait le 4 eme exemplaire depuis 1984. Le 17 mai 2010, c?est ?galement un avion vol? que l?on d?couvre au Honduras, pr?s de Tegucibalpa, vide, dans une f?cheuse posture?: il est embourb?, le train d?atterrissage gauche compl?tement coinc? dans la terre. L?avion immatricul? 308RH s??tait pos? pour refaire le plein et avait ?t? incapable de red?coller.?Il ?tait parti ? vide de?Puerto Plata, en R?publique Dominicaine, direction le V?n?zuela, affirment les autorit?s du pays, pour aller charger sa marchandise de coca?ne. L?avion avait ?t? une nouvelle fois d?soss??: ? l?arri?re, il n?y avait plus qu?un seul si?ge, celui du gestionnaire de bidons d?essence, comme on a pu le voir dans les ?pisodes pr?c?dents. L?avion ?tait compl?tement vide, y compris d?essence?: il ne restait ? bord que 34 litres de k?ros?ne?! Il s??tait pos? en catastrophe car il ?tait ? sec?!?Toujours le m?me proc?d??! Les photos de l?appareil embourb? demeurent aujourd?hui encore saisissantes.

L?avion semble bien avoir ?t? vol?, mais de bien ?trange fa?on. Il appartenait ? une soci?t? de Conway, dans l?Arkansas (tiens tiens voil? qui nous rappelle des choses avec La Mena?!), et avait eu comme pilote un d?nomm? Mike Rosa, qui ?tait mont? ? bord para?t-il comme? passager. Le 24 f?vrier qui pr?c?dait, la?Dominican Civil Aviation Institute (IDAC) lui avait r?voqu? son titre de pilote, enregistr? sous les num?ros 031-0442567?and 031-0281657-0 car l?homme ?tait d?j? soup?onn? d??tre un pilote des narco-trafiquants. Selon les autorit?s, il y aurait eu au moins deux tonnes de coke ? bord. Le pilote s?av?rera ?tre effectivement Miguel Antonio Rosa Ure?a, plus connu dans le milieu sous le surnom d??El Gato??. En 1986 d?j?, Rosa avait ?t? impliqu? dans l?import de 186 kilos de coca?ne pure?: il r?cifivait, mais cette fois avec dix fois plus de marchandise?! A ses c?t?s, le second pilote,?David Nathen, des Bahamas, avait pr?vu deux plans de vol?:?le premier de?Santiago?jusque Puerto Plata (le?Gregorio Luperon International Airport (ou POP)), pour y prendre Rosa et un v?n?zuelien, Alirio Enrique Ocando, comme passagers. Le second partait de Puerto Plata jusque Josefa Camejo Airport, ? Falcon, au Venezuela.

A peine d?coll?, l?avion annon?ait un changement de plan de vol ? la tour de contr?le celui du Josefa Camejo Airport pour celui de Maiquet?a, o? la drogue devait ?tre charg?e, en coupant aussit?t tout contact radio et tout r?pondeur radar. L?avion descendait aussit?t au ras des arbres, avant que les contr?leurs ne puissent alerter les policiers des fronti?res v?n?zueliens. Le troisi?me larron ? bord ?tait un v?n?zu?lien, justement, Alidio Ocando. L?appareil avait ??vis? une piste utilisable l??t??. mais en fort mauvais ?tat ? cette ?poque de l?ann?e juste apr?s de forte pluies?; et surtout une piste clandestine qui avait ?t? close par les autorit?s apr?s d?autres atterrissages au m?me endroit, et que les trafiquants avaient donc d? d?j? avoir utilis?e. Mais dont ils ignoraient la destruction.

Les avions dominicains avaient d?j? fait la une en 2007. Notamment un appareil qui allait apporter beaucoup d?indications sur les ramifications du trafic. C?est l?agent du FBI Michael Hoenigman avait ainsi dirig? l?enqu?te sur le v?n?zu?lien Jose Pedro Benavides Natera, arr?t? en janvier 2008 ? Miami qui avait r?ussi ? d?m?ler l??cheveau. ?Natera ?aurait op?r? sous les ordres du v?n?zu?lien Carlos Ayala Lara, dit-on, le chef de file d?une op?ration de blanchiment d?argent des trafiquants v?n?zu?liens via une banque mexicaine dont nous reparlerons ailleurs un peu plus tard. Selon le FBI, un d?nomm? ??Tony?? avait servi d?interm?diaire ? Ayala pour acheter l?appareil sur l?a?roport de Puerto Plata. L?avion saisi par le FBI ?tait un Beech 90 encore, le N1100M. Or cet appareil avait.. deux enregistrements . ??Fait int?ressant, les dossiers en ligne de la FAA indiquent que la soci?t??Planes and Parts?et pi?ces?a d?livr? un certificat d?enregistrement (toujours d?actualit?) pour un Beech?King Air E-90 avions avec le num?ro N1100M sur la queue et le num?ro de s?rie LW-?25 le 23 Juillet 2007 ? environ deux mois apr?s qu?un King Air E-90 avec un?num?ro d?immatriculation et le num?ro de s?rie identique a ?t? appr?hend? (et reste saisi)?en R?publique dominicaine, li?, au narcotrafic.??note Bill Conroy dans?l?article ??U.S. Cocaine-Plane Invasion Spooking Latin America.??

Bizarrement, on retrouvait la m?me soci?t? derri?re un autre ??abandon?? d?avion, cette fois au Nicaragua. Un Beech 200, plus grand, retrouv? vide, les?bidons d?essence ? l?ext?rieur, le 26 novembre 2004. Selon les autorit?s du Nicaragua, l?appareil aurait emport? 1200 kg de coca?ne. Celle-ci sera retrouv?e assez rapidement? dans un?semi-remorque, conduit par un d?nomm??Genaro Antonio Hern?ndez. Selon le responsable de la police locale, autour de l?avion il y avait aussi des pots en argile contenant? des luminions pour ?clairer la piste d?atterrissage, l?avion s??tant effectivement pos? de nuit. Un proc?d? original, mais assez fr?quent en d?finitive para?t-il. Sept Kalachnikovs avaient aussi ?t? d?couvertes, et l?appareil portait des traces d?incendie volontaire?: encore une fois, la police ?tait arriv?e juste apr?s l?atterrissage, et les trafiquants avaient abandonn? une bonne partie de leur mat?riel.

L?avion, comme beaucoup d?autres, avait donc ?t? sacrifi? sur place. Selon certaines sources, l?avion ?tait immatricul??167-NT?ou?MN-168-NT?: or il fallait bien se rendre compte que l?info ?tait fausse, et volontairement tronqu?e. Un groupe ind?pendant d?informateurs r?ussira ? trouver des photos plus pr?cises sur l?appareil incrimin?, r?v?lant qu?il s?agissait du N168D??d?clar? officiellement comme ?tant le?N-391SA, ayant d?coll? de Caracas vers Margarita et l?a?roport de?Santiago Mari?o. Or c?est aussi l?immatriculation d?un des Casa de la CIA, charg? des fameux vols de ??renditions??, celui appartenant?DEVON HOLDING & LEASING INC, connue comme partie prenante des transports de la CIA? un appareil particuli?rement bien ??spott? ? travers l?Europe notamment. Parfois indiqu? comme ?tant ???d?Aero Contractors?? autre pr?te-nom des vols de la CIA.

Comme le dit Bill Conroy,???le nombre figurant sur la queue li? ? la CIA sur le Beech 200 soul?ve de s?rieuses questions quant ? la destination ultime de la coca?ne?? bord. Des questions similaires ont ?t? soulev?es quant ? la?destination pr?vue de pr?s de 4 tonnes de coca?ne ? bord du?Gulfstream II jet qui s?est ?cras? dans la chute du Yucatan au Mexique derni?re. Un membre?actif de la CIA nomm? Baruch Vega clame que le Gulfstream II faisait partie d?une?op?ration du gouvernement des ?tats-Unis (les Mayas Express) qui a utilis? un?narco-trafiquant?bien?connu colombien devenu informateur du nom de Jose Nelson Urrego.?Urrego a ?t? arr?t? en relation avec des accusations de blanchiment d?argent par la police de Panama?environ une semaine avant le crash du Gulfstream II.?Urrego pr?tend avoir travaill? pour la CIA,?ce que Vega confirme ?galement. Greg Smith, l?un des propri?taires?du Gulfstream II, selon son bulletin de vente, a ?galement ?t??li?s au pass? de l?ICE, ? celui de la DEA et aux op?rations de la CIA en Am?rique latine, ce que Narco News a?indiqu? pr?c?demment. Et le Gulfstream II lui-m?me a ?t??li? ? l?utilisation dans le pass? du programme de la CIA des ??renditions?? de terroristes,?selon les chercheurs europ?ens??.

Et ce, d?autant plus que les enregistrements ??officiels?? des appareils font retomber sur d?autres liens douteux?:?Skyway Aircraft , install?e ??Petersburg, en Floride.?C?est?Skyway Communications, firme li?e bien s?r ??Skyway Aircraft de Clearwater qui avait achet? le DC-9 saisi ? Mexico avec 5,5 tonnes de coke ? bord. Pour ce faire une firme du Costa-Rica,?Dupont Investment Fund (enregistr?e sous le num?ro bancaire 57289) avait avanc? les fonds, rapporte la SEC. Mais en 2005, la FFA retenait comme propri?taire de l?appareil?Royal Sons Inc, et quelques jours avant sa saisie l?appareil ?tait vendu ? un v?n?zu?lien?: toujours le m?me homme.

En mai 2004, on avait appris que?Skyway Communications ?tait entr? dans le giron du groupe Titan, un des fournisseurs en communication et en surveillance anti-terroriste de l?administration US. Le patron de?Skyway Communications, Brent Kovar, ?galement membre d?une entreprise appel?e?Homeland Security Tracking Enforcement Inc.,??tant tr?s li? au s?nateur Tom Delay, membre du?National Republican Congressional Committee. Bref, il existait bien une fili?re li?e ?a la CIA avec toute cette s?rie d?avions, car il n?y aura pas que ceux d?j? cit?s. Tous allant chercher la drogue ? la source?:???Il ne doit pas ?tre ignor?, dans le cas de l?accident du Gulfstream jet II?au Mexique, que le vol serait parti de Rio Negro, en Colombie,?juste ? l?ext?rieur de Medell?n, o? il a r?ussi ? ?viter que les?douanes ne le contr?lent de fa?on r?pressive avec en charge au moins?132 sacs de coca?ne qui a fait pencher sa balance de quatre tonnes.??

Cette relation un peu sp?ciale avec la CIA va culminer avec cet avion, justement, ce?N1100M de ??Planes and Parts? qui va ?tre l?objet d?une dispute entre le FBI et l??tat dominicain. En novembre 2009, l??tat dominicain et sa?CICAD (l?aviation civile dominicaine)?r?clame en effet l?appareil saisi par la DEA am?ricaine et le FBI en septembre 2006 dans l?op?ration qui, selon la presse avait inclus aussi 50 bateaux, ces fameux ??fast movers?? ou bateaux rapides charg?s de transvaser la coca?ne des appareils ou allant ? la p?che aux ballots jet?s en mer par ces m?mes avions. L?appareil ?tait toujours sur le tarmac de?Puerto Plata. Sans que les autorit?s dominicaines ne puissent s?en saisi?: les USA faisant valoir une origine? am?ricaine. La d?cision, plut?t ?trange, de la justice US, r?v?lait en fait une chose?: ce n?est pas moins de onze appareils qui avaient ?t? d?abord achet?s par deux soci?t?s de Floride, ??Planes and Parts?? et ??Skyway Aircraft Inc??, pour ?tre tous revendus ? des propri?taires v?n?zueliens qui s?en sont tous servis pour transporter de la drogue. Deux de ses appareils ont servi aux vols de renditions de la CIA?: les liens sont trop ?vidents, l?.

Parmi les appareils vendus, le?Cessna Conquest II num?ro N12DT. On l?avait crois? jadis en 1996 comme avion-ambulance en Alaska ! L?avion, et les autres, avait ?t? achet? par un seul homme, Pedro Jos? Benavides,?gr?ce ? des ch?ques ?mis par la Casa de Cambio de Mexico, celle de Tamibe ou de Puebla, affirmait le FBI en la personne de Michael Hoeningman, dans sa d?position de mai 2006. La fameuse Casa de Cambio menait directement au blanchiment d?argent? mais elle sera plus tard rachet?e par Wachovia? ce qui constituera un autre scandale?: la Banque, accus?e de blanchiment devra payer au fisc am?ricain le plus important redressement bancaire jamais r?alis? au States?. mais on effacera tout son dossier, en ?change?! Nous y reviendrons, car un autre grand b?n?ficiaire des largesses de Wachovia pour s?acheter des avions s?appelle tout simplement? Victor Bout?!

Selon?Antonio Maria Costa, le directeur de l?Office on Drugs and Crime de l?ONU, les revenus de la drogue ont m?me ?t? la seule chose qui a tenu debout les banques dans la p?riode agit?e qu?elles viennent de traverser?! Le scandale est l?, et bien l??: ??Les E-mails internes et les documents d?pos?s devant les tribunaux f?d?raux ? Miami,?Chicago et New York d?crivent les liens anciens entre Wachovia et les?entreprises ou l?argent?bouge beaucoup. Dans une affaire au tribunal de Miami, les agents f?d?raux ont saisi plus de 11 millions de dollars dans les comptes de Wachovia, dont 23 appartenant ??Casa de Cambio Puebla ? La police mexicaine de Puebla qui a fait une descente dans les bureaux l?automne dernier, en avait?tir? des relations avec un cartel de drogue. – ?

Dans le viseur?des autorit?s, Pedro Alfonso Alatorre Damy (??El Piri??),?directeur de?Casa de Cambio Puebla au Mexique.???Les enqu?teurs f?d?raux ont publi? des informations au Mexique cette semaine?reliant Alatorre ? un compte chez Harris Bank holding de 2,7 millions de?de dollars et a ?galement d?crit Alatorre comme un op?rateur financier pour le?Cartel du Pacifique, dirig? par Joaqu?n, le fugitif tristement c?l?bre soux le surnom ??d?El Chapo??,?Guzm?n Loera. Le raid du Mexique explique pourquoi le gouvernement des ?tats-Unis?a gel? 11 millions de dollars d?actifs Casa de Cambio de Puebla dans 23 diff?rents comptes dans les succursales de Wachovia ? Miami et ? Londres en mai??. Onze appareils achet?s par un seul individu,?Pedro Jos? Benavides, onze avions achet?s a deux soci?t?s seulement de Floride, r?gl?es en ch?ques venus d?une banque mexicaine lavant l?argent de la drogue, avec la b?n?diction de la CIA. La CIA est bien imbriqu?e dans un trafic de drogue, dans des quantit?s plus qu?impressionnantes, de l?ordre de 4 ? 5 tonnes parfois par voyage?!

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Les milices au Michigan, une vieille histoire… d’extrême droite (2)

L’historique de la création des milices dans le Michigan nous replonge vite dans une atmosphère ...

9 Commentaire

  1. avatar

    Salut momo,

    c’est un peu le désert par ici, non ?

    A+ et bonne bourre, (K)

  2. avatar

    Tiens, voilà le versaillais que le proprio du site va se faire un plaisir d’expédier au cimetière des trolls invétérés : Mr Allard, un nouveau client pour vous.

  3. avatar

    On ne tire pas sur les canards avant qu’ils ne prennent leur envol.

    PJCA

  4. avatar

    « Sur l’île de Christophe Colomb, Hispanolia, il y a bien deux parties : à l’ouest c’est Haïti, à l’Est occupant la plus grande partie, c’est la République Dominicaine, avec sa capitale Saint Domingue. Un endroit faisant partie des Grandes Antilles, qui comprend Cuba, la Jamaïque et Porto Rico, cette dernière avec son statut spécial de faux état américain. »

    Voilà, qu’on nous prend pour des ignares.
    Avez-vous été au moins soit à Cuba, ou en République Dominicaine? J’y ai été.

    On trolle ce site avec des infos que l’on peut récolter n’importe où. Wikipédia n’est pas fait pour les chiens.

    Porto Rico, un faux état américain?
    Qu’est-ce à dire?

    Officially the Commonwealth of Puerto Rico « Estado Libre Asociado de Puerto Rico »

    Les canards volent bas cette année.

    « La CIA est bien imbriquée dans un trafic de drogue de l’ordre de 4 à 5 tonnes parfois par voyage ! »

    Où sont les sources de cette info. Sur InfoLeaks?

    • avatar

      Voilà, qu’on nous prend pour des ignares.
      Avez-vous été au moins soit à Cuba, ou en République Dominicaine? J’y ai été

      Vous auriez pu vous renseigner AVANT d’y mettre les pieds…

      « Porto Rico, un faux état américain?
      Qu’est-ce à dire?
       »

      Le 25 juillet 1898, pendant la guerre hispano-américaine, Porto Rico fut envahie par les États-Unis après un débarquement à Guánica. Le 10 décembre 1898, le traité de Paris, signé entre les États-Unis d’Amérique et l’Espagne, est ratifié par le Sénat américain après un débat houleux. En échange de 20 millions de dollars, l’Espagne cède ses dernières possessions d’Amérique latine – Cuba et Porto Rico – ainsi que les Philippines

      Le gouverneur de Porto Rico décide alors de supprimer le caractère officiel de la langue anglaise, afin de ne garder que l’espagnol officiel. Ce changement sera annulé par le gouverneur suivant, pour apaiser la situation. Toutefois, le nom espagnol Puerto Rico reste dorénavant le seul officiel pour désigner le territoire et l’île, et le nom anglais Porto Rico est en phase d’obsolescence rapide, même aux États-Unis.

      En 2005, à la suite de l’assassinat du leader indépendantiste Filiberto Ojeda Rios, la situation se crispe de nouveau, malgré les annonces de George W. Bush.

      Le 1er mai 2006, les États-Unis interrompent le système de prêts à Porto Rico rendant impossible le paiement des salaires des fonctionnaires portoricains. Suite à ces événements, l’ONU, via le Comité spécial de la décolonisation, décide de délibérer sur la situation américano-portoricaine le 12 juin 2006.

      tout est EFFECTIVEMENT dans Wikipedia.

      allez TROLLER ailleurs l’Enfoiré, vraie caricature de vous-même depuis plusieurs posts…

  5. avatar

    Vilista,
    Pas l’intention de jouer au cachotier.
    Qu

    • avatar

      Quand je vais dans un pays, ce n’est pas pour y trouver de la drogue.
      La Russie, connais pas. Je n’en parle pas.
      J’ai pu voir que tu en connaissais un bout.
      Je l’ai dit. Que vient faire Momo dans un forum de discussions? L’interactivité est au programme.
      Cela veut dire que l’on doit intéresser son auditoire avec plus que des renvois dans le bac à sable.
      Qu’il écrive un roman. Cela change tout. Il pourrait avoir du succès.
      Ce que je lui souhaite d’ailleurs.

    • avatar

      « La CIA est bien imbriquée dans un trafic de drogue de l’ordre de 4 à 5 tonnes parfois par voyage ! »
      Où sont les sources de cette info. Sur InfoLeaks?

      vous attendrez les épisodes pour le savoir.

      Quand je vais dans un pays, ce n’est pas pour y trouver de la drogue.
      La Russie, connais pas. Je n’en parle pas.

      Repartez en Belgique, c’est une des plaques tournantes en Europe.. Ah vous ne le saviez pas ? Ah vous y habitez ?

      Vous êtes PITOYABLE; l’Enfoiré avec vos arguments on peut en parler car on y est allé.

      Avec ça, on peu rien écrire sur l’ère spatiale…

      Cessez vos attaques d’une bassesse équivalente à votre fausseté : il y a quelques jours vous vous êtes vanté de ne JAMAIS attaquer les gens :

      le « Qu’il écrive un roman. Cela change tout. Il pourrait avoir du succès » est un compliment, chez vous je suppose ? Vous dérivez, L »Enfoiré, vers des attaques perso, car sur les articles vous n’avez rien à dire, faute de… connaissances suffisantes. C’est comme pour l’informatique, où vous avez déjà montré ailleurs vos insuffisances et vos connaissances figées sur une époque révolue. Allez troller ailleurs, allez squatter un site de crachats qui vous manque puisqu »il s’est mis en vacances faute de contenu et de visiteurs…