Accueil / A C T U A L I T É / Chronique : Autrement vu

Chronique : Autrement vu

Le monde actuel risque un nouveau cataclysme avec notamment le risque d?une??troisi?me guerre mondiale. Et pourtant, toute approche belliqueuse est justifi?e au nom de diff?rents principes ? d?mocratiques ?. L? o? l?on impose le Patriot Act, on ne cesse de confabuler ? propos de ce concept, h?las, loin??de la vraie d?mocratie au sens ?tymologique du terme.

Cela dit, il existe aujourd?hui une intelligentsia alternative qui d?mystifie avec diligence l?imposture des gouvernements quant ? la pr?tention d?mocratique qu?ils revendiquent.

Leurs approches, certes toujours minutieuses et originales, demeurent malgr? tout cloisonn?es dans une dimension commun?ment historique, voire universitaire et sp?culative. En effet tout d?bute immanquablement ? Ath?nes, au si?cle de P?ricl?s : c?est carr?ment le mod?le originel, sans lequel le mot m?me de ? d?mocratie ? n?existerait pas. L??loge ? ? raison ? est unanime.

Quelques-uns ensuite rappellent certaines formules plus ?galitaires de partage du pouvoir utilis?es au Moyen-?ge puis lors de la Renaissance dans les communes italiennes et dans la couronne d?Aragon, en Espagne.

Enfin tous d?noncent le travestissement op?r? sur la matrice d?mocratique lors de certaines ? r?volutions ? en faveur d?une oligarchie bourgeoise qui n?eut que faire du pouvoir du peuple.

Leurs expos?s varient quelque peu en fonction des regrets ou des espoirs d?clar?s quant ? leur id?al d?mocratique, mais le discours reste similaire dans ses grandes lignes. Ils pr?sentent un pouvoir d?barrass? de toute repr?sentation oligarchique ; une souverainet? populaire o? le bien public co?nciderait avec l?int?r?t commun et o? chacun, alors directement concern? et libre d?expression, pourrait mieux s?investir dans l?organisation de l?endroit o? il vit. Un pouvoir partag? par tous donc, qui deviendrait une force collective capable de changer les choses dans l?int?r?t g?n?ral.

Assembl?e constituante, tirage au sort, rotation des mandats, ?gale participation ? la vie politique, dialogue sur les r?alit?s publiques, obligation de rendre des comptes sur ses charges, r?le centrale des conseils et comit?s populaires. Les pauvres auraient ainsi l?autorit? sur les plus ais?s du fait de leur sup?riorit? num?rique et parce que le principe ? m?ritocratique ? serait r?cus?. Plus de confiscation du pouvoir par des experts faussement disparates dans des partis paravents. Autrement dit fin de la professionnalisation de l?activit? politique au profit d?un v?ritable pouvoir du peuple.

L?histoire est belle, mais la rappeler uniform?ment ne suffit d?finitivement pas. D?ailleurs si les pouvoirs en place laissent les populations jouir de leurs droits d?mocratiques c?est qu?ils n?ont rien ? en craindre. En effet dans les??? diktacraties ? actuelles, les pouvoirs r?els sont ceux que la minorit? n?exprime jamais et que la majorit? subit toujours. Les r?ves d?mocratiques ?dulcorent les consciences qui se croient au mieux g?n?reuses et fraternelles, au pire charitables et complaisantes. On nous apaise d?autant plus que notre monde pr?f?re r?ver sa libert? tout en achetant sa servitude?

Ch?rif Abdeda?m

 

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Jeffrey Epstein : ses « Lolita Express », une Lolita pilote… et Donald Trump

Le monstre se serait donc suicidé.  Ce qui reste difficile à accepter, tant il pouvait compromettre ...