Accueil / T Y P E S / Articles / CH : la langue des joueurs

CH : la langue des joueurs

CH : la langue des joueurs

David L?antagoniste n?est pas content de savoir que certains voudraient qu?il y ait plus de joueurs francophones dans l??quipe du Canadien de Montr?al parce qu?ils pensent que cette ?quipe devrait ?tre un peu repr?sentative de ses partisans qu?b?cois, majoritairement francophones. Pour faire une comparaison et tenter de gagner un point, David L?antagoniste pr?sente un exemple fictif :

Maintenant, imaginons une figure identifi?e au Tea Party, Sarah Palin par exemple, qui d?clare que la NFL c?est bien plus qu?une simple business et que la ligue a aussi pour mission de v?hiculer des valeurs identitaires. Par cons?quent, la NFL doit favoriser l?embauche de joueurs blancs pour mieux refl?ter l?identit? nationale am?ricaine et ainsi avoir une ligue qui nous ressemble.

David L?antagoniste se trompe royalement en choisissant cette avenue. Il faut comparer avec des comparables qui tiennent la route, et comparer la couleur de la peau avec le langage n?en fait pas partie. La couleur de la peau n?a rien ? voir (enfin, de moins en moins, sauf pour les racistes) avec l?identit? collective dans notre monde h?t?rog?ne. Et puis de le pr?senter ainsi donne plut?t l?impression de vouloir refl?ter la diversit? de l?identit? nationale ?tats-unienne au niveau de l?apparence?

Pour arriver ? un exemple parfait au niveau des ?tats-Unis, il faudrait que l?anglais ne soit pas la langue commune internationale. Dans le cas o? c??tait l?espagnol (la langue espagnole trouve beaucoup de locuteurs aux ?tats-Unis), et que la majorit? des joueurs de la NFL ne comprenaient ni parlaient anglais, ?a pourrait ressembler ? un exemple digne de ce nom.

Si je ne m?abuse, les joueurs noirs de la NFL parlent tous tr?s bien anglais et sont en plus de bons ?tats-uniens (il ne doit pas y avoir beaucoup de joueurs d?autres pays?). Donc, en plus, il compare une ligue internationale (m?me si ?a s?appelle ? Ligue nationale de hockey ?) avec une ligue nationale. Il ne peut y avoir de probl?mes linguistiques dans la NFL, tandis que c?est possible dans la LNH/NHL puisqu?il y a une franchise (une des premi?res, il faut le rappeler) dans une province officiellement de langue fran?aise.

Sinon, personnellement, je comprends qu?il y ait eu une ?volution du c?t? du hockey (et non du c?t? du football) qui fait en sorte que le c?t? identitaire de ce sport a pris le bord et donc que la langue anglaise est devenue celle du vestiaire. C?est pour cette raison qu?individuellement j?ai de la difficult? ? m?identifier au CH (et en plus, je n?ai pas tr?s tendance ? m?int?resser aux sports en g?n?ral, c?est mal parti!).

On est en droit de penser que les dirigeants de cette ?quipe devraient faire tout en leur possible pour se rapprocher de leurs partisans, qui sont des francophones. Mais, visiblement, ils font le contraire. Alors, ?a ne m?a pas ?tonn? d?entendre Pierre Curzi aller dans ce sens (qu?il avouait lui-m?me qu?il donnait l?impression de tomber dans le conspirationnisme) et d?entendre Pauline Marois le d?fendre.

Le gros probl?me, c?est le fait que l?anglais est en m?me temps la langue commune internationale, la langue majoritaire canadienne et la langue minoritaire (avec avantages sociaux) au Qu?bec. ?a m?lange trop les cartes et plusieurs peuvent s?y perdre.

Cat?gorie(s): Qu?bec, fran?ais, opinions, racisme, sport ? Mots-cl?s: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Macron, Le Pen, l’invisible convergence

Alors qu’Emmanuel Macron et Marine le Pen s’affichent en adversaires, l’observation des faits démontre qu’il ...