Accueil / T Y P E S / Chroniques / Ces b?tes politiques qui nous gouvernent

Ces b?tes politiques qui nous gouvernent

En bon iconoclaste que je suis, j’avais d?j? pens?, en mon for strictement int?rieur, ? l’existence -? combien inattendue- d’un certain parall?lisme entre Sarko et Ch?vez ! Bien entendu, en mati?re de contenu politique, ils se situent ? l’oppos? l’un de l’autre, mais en terme de moyens et de m?thodes, il faut reconna?tre qu’il existe pas mal de similitudes. Voyez plut?t :

- Ch?vez et Sarko sont tous deux de tr?s belles b?tes politiques : des individus ? la personnalit? forte, aux convictions nettement affirm?es, litt?ralement assoiff?s et obs?d?s de pouvoir, persuad?s enfin de pouvoir marquer leur soci?t? et leur ?poque.

- Ch?vez et Sarko ont ?t? ?lus gr?ce ? une relation privil?gi?e avec le « peuple », ? qui il s’adressent quasi personnellement, faisant fi des institutions et des lignes de c?sure traditionnelles en politique.

- Ch?vez et Sarko utilisent leur parti ou leur organisation essentiellement comme un faire-valoir.

- Ch?vez et Sarko ont le don du verbe : ils utilisent la parole comme une arme tranchante, allant jusqu’? exercer certaine fascination sur leurs adversaires eux-m?mes.

- Ch?vez et Sarko, faisant preuve d’ubiquit?, se pr?cipitent d?s qu’un ?v?nement, aussi minuscule soit-il, peut leur permettre d’entretenir cette relation qu’ils d?sirent privil?gi?e avec leur « peuple ».

- Ch?vez et Sarko, ? travers leurs gesticulations, savent g?rer ? la perfection leur image m?diatique, ? laquelle ils attachent une importance particuli?re.

- Et j’en passe…

Simple hasard ?

Mais l?, avec la s?paration de Nicolas et C?cilia, trop c’est trop : tant Sarko que Ch?vez ont perdu leur ch?re ?pouse peu de temps apr?s avoir mat?rialis? leur objectif politique majeur, ? savoir l’accession ? la pr?sidence de la R?publique. Je me dis qu’il y a l? plus qu’un simple hasard.

De fait, avec les r?centes aventures du petit Nicolas et de C?cilia, il semble bien se v?rifier que ces b?tes politiques, une fois au pouvoir, deviennent rapidement insupportables pour leur entourage. En toute premi?re ligne se trouvent ?videmment les ?pouses, qui ne reconnaissent tout simplement plus l’homme qu’elles ont connu, une fois que celui-ci peut donner libre cours -enfin !- ? ses ?normes app?tits de pouvoir. Il est d’ailleurs significatif que chez les Sarko comme chez les Ch?vez, ce sont les femmes qui ont pris l’initiative de quitter la barque, se d?clarant tout bonnement incapables de supporter la pression du pouvoir.

Fabriqu?s du m?me m?tal

Alors Sarko et Ch?vez, m?me combat ? Non, mille fois non. L’id?ologie les s?pare, leurs politiques se situent aux antipodes l’une de l’autre, c’est une ?vidence.

Mais en tant que b?tes politiques, ils sont fabriqu?s du m?me m?tal. Aussi peuvent-ils s’entendre et se comprendre. La preuve : depuis que Hugo Ch?vez a accept? le r?le de m?diateur entre le gouvernement colombien et la gu?rilla des FARC, ils s’envoient mutuellement des fleurs et ont de fr?quentes conversations t?l?phoniques. Bient?t, ils se r?uniront autour d’une table, ? Paris, pour faire le point sur les perspectives de lib?ration d’Ingrid Betancourt.

Leur objectif commun : gagner des points aupr?s de l’opinion publique. Car tel est bien le principal carburant de toutes les b?tes politiques, quelles que soient leurs convictions.

Commentaires

commentaires

A propos de

avatar

Check Also

Albert Camus, 60 ans déjà

Albert Camus, penseur majeur du XXe siècle   « Ce qui vient après la mort est ...