Accueil / T Y P E S / Chroniques

Chroniques

Agriculteurs tueurs ! rendez-nous nos oiseaux !

  « Les populations d’oiseaux vivant en milieu agricole ont perdu un tiers de leurs effectifs en 17 ans ». Le Suivi temporel des oiseaux communs initié par le Muséum national d’histoire naturelle est extrêmement préoccupant. Sont plus particulièrement touchés les oiseaux qui vivent, ou plutôt tentent de survivre, en milieu agricole, avec une diminution ...

Lire la suite

Catastrophe !

« Sur le fond de mes nuits, Dieu de son doigt savant Dessine un cauchemar multiforme et sans trêve. » (Baudelaire, « Le Gouffre », 1868). Ces quelques mots de Baudelaire, publiés il y a cent cinquante ans, auraient pu se rapporter aux catastrophes écologiques, mais à condition de remplacer Dieu par… l’espèce humaine. Il ...

Lire la suite

Les non recours aux minimas sociaux plus nombreux que la fraude

CHEZ LES PAUVRES, LES NON RECOURS AUX MINIMAS SOCIAUX PLUS NOMBREUX QUE LA FRAUDE !   Une famille de cinq personnes vivant grâce au RSA gagnerait plus qu’une famille de même taille avec un salaire au Smic : ce calcul, complètement bidon, posté sur Facebook, a eu un succès fou. Qu’importe. ...

Lire la suite

D’Einstein à Hawking, la cosmologie a échoué dans la compréhension du Temps et de l’Univers

1. Situation de la cosmologie   Dans son dernier livre écrit avec la participation de Leonard Mlodinow, Stephen Hawking fait le point sur la connaissance scientifique de l’univers, non sans lancer une pique aux philosophes naguère habilités à questionner le monde : « La philosophie est morte, faute d’avoir réussi à suivre ...

Lire la suite

Le fou du roi

  Il pique car c’est nécessaire. L’obséquiosité est la règle commune. Chacun d’y aller de sa flatterie et de ses innombrables courbettes quand surgit celui ou celle qui détient une parcelle de pouvoir, comme si s’avançait ainsi un être d’essence divine par la seule grâce du suffrage universel. Le résultat ...

Lire la suite

USA: nourriture, capitalisme et barbarie (2)

Chez les Étasuniens : nourriture, capitalisme et barbarie (II) La malbouffe touche d’abord les plus pauvres. Plus la nourriture est industrielle moins elle est chère pour le consommateur. Cette nourriture est conçue principalement pour les gens qui ont de faibles salaires et qui n’ont pas le temps de préparer à ...

Lire la suite

Ce Gui qui met l’amour en cage …

Les plantes n’ont pas fini de nous surprendre, nous soigner, ou nous tuer, puisqu’il ne faut jamais oublier la règle : « c’est la dose qui crée le danger »… Certaines plantes, comme le Gui, sont réputées toxiques, et pourtant, ce même Gui peut, d’après certains chercheurs, guérir. « Au gui l’an neuf » sont, ...

Lire la suite

Alain: philosophe anti-système

« Rien n’est plus dangereux qu’une idée, quand on n’a qu’une idée. » (Alain, « Propos II », 5 juillet 1930). Le philosophe Alain, de son vrai nom Émile-Auguste Chartier, est né à Mortagne-au-Perche, dans l’Orne, il y a 150 ans, le 3 mars 1868 à 15 heures, c’est-à-dire, un peu plus de deux ans avant ...

Lire la suite

Ces riches qui investissent dans la quête d’immortalité et de jeunesse éternelle

Ces milliardaires et multinationales qui investissent dans la quête d’immortalité et de jeunesse éternelle   Des start-up se lancent dans des transfusions de sang de patients jeunes vers des personnes plus âgées dans le but de prolonger la vie. Des grandes fortunes ou des multinationales, comme Google-Alphabet, investissent dans des ...

Lire la suite

Civilisation de la poubelle

Alors ça, c’est ce que j’ai trouvé dans une poubelle à déchets recyclables à la déchetterie Trigone à Auch dans le Gers. En fait, c’est ce que j’ai trouvé dans quatre bennes à ordures pleines donc… de livres de la bibliothèque de prêt du Gers. Je suis allée chez Emmaüs, ...

Lire la suite

Hommage à Aguigui Mouna, poète de l’utopie et pourfendeur du capitalisme

Il y a quelques jours, en me baladant dans les rues de Paris, je me suis arrêté devant la fontaine Saint-Michel. Me sont alors revenus les souvenirs d’un tribun atypique qui, du haut de son triporteur, haranguait naguère les étudiants du Quartier Latin et les salariés qui, comme moi, travaillaient ...

Lire la suite

Le travail nuit gravement à la santé

« Rien faire, c’est la conserver » chantait Henri Salvador en évoquant la santé… et en ces temps où le travail se raréfie, boostant le chômage, malgré les annonces lénifiantes d’un gouvernement dans le déni, des scientifiques inspirés font l’apologie de la paresse. Les machines, on le sait, ont vocation à remplacer ...

Lire la suite