Accueil / T H E M E S / PHILOSOPHIE (page 9)

PHILOSOPHIE

Ratures, ratages et raticides

Ratures Si j’étais inhumaine, je préférerais le rat à l’homme. Si j’étais humaine, je préférerais l’homme au rat. Si j’étais surhumaine, je ne préférerais ni l’un, ni l’autre… je soutiendrais « mordicus » que l’homme est un rat pour l’homme. Et je me retrouverais prise, surprise entre deux feux : Les tarés ...

Lire la suite

Le capitalisme, voilà la « source du mal »

Ce texte a été écrit par Albert Einstein en mai 1949 et publié dans la revue américaine progressiste « Monthly Review ». Albert Einstein : « Est-il convenable qu’un homme qui n’est pas versé dans les questions économiques et sociales exprime des opinions au sujet du socialisme ? Pour de multiples raisons, je crois que ...

Lire la suite

Le droit de vivre

  C’est la fragilité qui est belle. Dans la fragilité se cache le duvet de l’amour, et dans l’amour la perpétuation du respect et de l’amour. Nous avons présentement un énorme problème: notre fascination pour la machine. Et les monstrueuses organisations étatiques mondialistes font partie de cette machine. Nous voilà ...

Lire la suite

Dessine-moi un ton mou!

      « Nous n’avons pas d’autre planète ». Obama  ( Cyberpresse) *** Le débat est particulièrement vif et clivant aux États-Unis, où 37% de l’électricité est encore produite par des centrales au charbon. Une source d’énergie problématique d’un point de vue environnemental. Cyberpresse  *** 80% des gens sont inquiets de ...

Lire la suite

La monstralisation 2

    Un accord mammouth Les États-Unis tiennent à redéfinir les règles commerciales avec les pays d’Asie pour freiner l’influence de la Chine dans cette partie du monde. «Si nous ne le faisons pas, la Chine le fera, et l’Amérique sera écartée», a dit Barack Obama dans une entrevue récente ...

Lire la suite

Le hachoir à fabriquer des vaches

Plus les organisations sont énormes, plus l’Homme rapetisse. Plus il est dilué et …séparé. Les immenses organisations créent une sorte de cellophane entre l’être humain et ses relations avec d’autres humains. De manière à perdre de vue l’essentiel. Un humain ne grandit que par le rapport avec un autre humain… ...

Lire la suite

J’affronte la démence d’une société prédatrice

  Où suis-je ? Heureusement, qui suis-je m’est acquis. Je déambule solitaire, depuis une décennie au bas mot, le spectacle alentour se répète, se copie, s’imprime. D’une humanité, ou du moins ce qu’il en fut, uniformisée, unisexée, uniformée, unilatéralisée, unie-désunie. Ces mêmes êtres le nez dans le Smartphone, plutôt stupidephone à ...

Lire la suite

Le cochon scribe

La classe des scribes formait la base de l’administration de l’État et c’est chez elle que se recrutait l’élite intellectuelle du pays [l’Égypte] (M.-A. Hussein, Les Orig. du livre du papyrus au codex, trad. par R. Savoie, 1971, p. 13). Caen  *** Les scribes politiques écrivent avec leur nombril et ...

Lire la suite

L’Anti, troisième acte

La droite, la gauche. Le centre droit du coté de la gauche légèrement plus à droite, que le centre gauche moins à gauche que le centre droit traditionnel. Il s’agit des définitions loufoques utilisées par les amuseurs publics, afin de déterminer et différencier les différents mouvements idéologiques des courants politiques ...

Lire la suite

Une journée ordinaire

Un brouillard se dissipe, le commérage des piafs filtre sous la fenêtre de la chambre. J’ai l’impression que leur joyeuse musique est là pour palier à l’absence d’alarme du cube coréen aux chiffres fluorescents qui me sert de réveil. C’est sympa de se faire sortir d’un coma nocturne par des ...

Lire la suite

L’Anti 2

Tous argumentent sur leur théorie selon leurs compétences respectives, inconscients qu’elles ne sont que des coquilles vides dans le contexte. Tout raisonnement ou argumentation aura la même efficacité que la base sur lequel elle s’appuie. Un questionnement superficiel ne pourra pas avoir une très grande efficacité s’il est appliqué en ...

Lire la suite