Accueil / T H E M E S / ENVIRONNEMENT / Nature (page 5)

Nature

L’invasion du ciment

Devant le portail de sa ferme, il jeta un regard pensif et interrogateur, il se remémora aussitôt le vaste tapis vert qui y régnait jadis ; une grande étendue parsemée de coquelicots rouges, attrayante, où l’on sentait un bien être et une sérénité paradisiaques. Un bruit assourdissant dérangea la quiétude ...

Lire la suite

La libération de la femme ne passe pas par la minijupe

Il nous est arrivé au moins mille fois, en marchant dans la rue ou en feuilletant une revue, de tomber sur une publicité mettant en scène de jeunes garçons ou de jeunes filles. On pourrait presque dire qu’il n’y a plus lieu de s’indigner, tant le phénomène est répandu. Il convient ...

Lire la suite

Privatiser le vivant

Les pirates des semences veulent privatiser le vivant Les biotechniques dites d’« édition de gènes » doivent-elles être soumises à la réglementation sur les OGM ? La bataille pour le déterminer a déjà commencé auprès des gouvernements et des institutions supranationales. L’enjeu est capital, expliquent les auteurs de cette tribune, ...

Lire la suite

Infos qui dérangent – No. 56

Des paquets de protège-slips contenant des traces d’herbicide retirés de la vente en France SANTE La présence, à très faibles doses, de résidus potentiellement toxiques a été découverte sur plusieurs échantillons… Après des traces de pesticides retrouvés sur des tampons, c’est désormais les protège-slips qui sont pointés du doigt.  La ...

Lire la suite

Demain, on mangera notre eau…

Coca-Cola a ainsi le droit d’extraire 33,7 millions m3 d’eau par an au Mexique, l’équivalent de la consommation annuelle minimale pour faire vivre 20 000 personnes. Le groupe américain exploite 50 nappes d’eau, dont 15 sont surexploitées [2]. À moindre échelle, la compagnie suisse Nestlé extrait 9 millions m3 d’eau par ...

Lire la suite

Improbable et pourtant possible

Tant d’événements improbables se sont déjà produits qu’on pourrait douter de la réalité de ce mot, et il est probable que la liste des improbabilités s’allongera encore. L’improbable sursaut citoyen, malgré ceux qui tentent de préserver le peu qu’il leur reste… l’improbable accident nucléaire, dont on sait aujourd’hui la cruelle réalité… ...

Lire la suite

Comment la fracturation hydraulique pollue l’eau des villes et des campagnes américaines

Aux États-Unis comme ailleurs, la contamination de l’eau est l’un des principaux risques associés à la technique de la fracturation hydraulique, nécessaire pour exploiter le gaz de schiste. Certaines images d’eau du robinet prenant feu au contact d’une allumette ont fait le tour du monde, mais les infiltrations de gaz ...

Lire la suite

Oubliez les douches courtes!

Une seule personne sensée aurait-elle pu penser que le recyclage aurait arrêté Hitler, ou que le compostage aurait mis fin à l’esclavage ou qu’il nous aurait fait passer aux journées de huit heures, ou que couper du bois et porter de l’eau aurait sorti le peuple russe des prisons du ...

Lire la suite

Amérique centrale: Sécheresse et réchauffement climatique

La sécheresse et le réchauffement climatique commencent à affamer l’Amérique centrale Au Guatemala, au Salvador, au Honduras et au Nicaragua, plus de 3 millions de personnes, essentiellement des familles de petits agriculteurs, se trouvent actuellement affectées par la sécheresse qui frappe la région depuis plus d’un an. Elle a détruit ...

Lire la suite

«Cosse» toujours, tu m’intéresses

Décidément la soif du pouvoir n’épargne personne, et voilà que maintenant l’ex patronne des Verts tombe dans le piège tendu par Hollande, convaincue, avec une belle naïveté, que ça n’a été l’objet d’aucun marchandage. En mettant en même temps dans ce gouvernement un ardent défenseur du projet NDDL, le léthargique ...

Lire la suite

Les infos qui dérangent – No. 55

    1er Janvier 1970 : la date qui tue les iPhone et iPad Un méchant bug fait planter définitivement les iPhone et iPad s’ils sont réglés à la date du 1er janvier 1970. Après l’erreur 53, voici venir « la date qui tue les appareils à la pomme » ...

Lire la suite

SOS Gorilles des montagnes en Ouganda !

Les gorilles sont les êtres vivants les plus proches de l'homme, après le bonobo et le chimpanzé, puisque leur ADN est de 98 % à 99 % identique à celui des humains.
 
Une des deux espèces de gorille vivant actuellement en Afrique, les gorilles des montagnes (Gorilla beringei) sont en voie d'extinction. Menacés par la guerre, le braconnage et la déforestation, ces grands singes ne peuvent survivre que dans des forêts strictement protégées...


Les gorilles des montagnes vivent dans l’est de la République démocratique du Congo dans le parc des Virunga, au Rwanda dans le parc des Volcans et en Ouganda dans le parc national de Mgahinga et dans celui de la forêt impénétrable de Bwindi. 

Il ne reste aujourd’hui que 700 gorilles des montagnes. 400 d'entre eux environ vivent actuellement à l’intérieur du Parc national de Bwindi en Ouganda mais la destruction de la forêt voisine de Kafuga changerait la donne car cette zone forestière sert de tampon au Parc national et sa disparition pourrait menacer les gorilles…

La culture du thé ne doit pas mettre en cause la survie des gorilles

Véritable paradis naturel, la forêt de Kafuga abrite des centaines d’espèces d’oiseaux, de papillons, de petits rongeurs, de chimpanzés ainsi que deux cents espèces d’arbres, dont certaines endémiques. Cette zone boisée de 250 hectares, entourée de plantations de thé et de cultures vivrières, est aussi essentielle aux populations locales qui s’y approvisionnent en fruits, bois de chauffage et plantes médicinales.

 
Mais cette forêt semble vivre ses dernières heures. « Certains planteurs de thé ont déjà acheté des haches et des machettes » alerte Robert Tumwesigye Baganda, le directeur de l’organisation Probicou (Pro-biodiversity Conservationists in Uganda) pour étendre les surfaces cultivées. Les défrichements pourraient commencer en mars prochain avec la saison des pluies et faire ainsi de nouvelles terres agricoles.

 
La forêt de Kafuga pourrait donc disparaitre très bientôt et forcer les habitants à se procurer leurs moyens de subsistances à l’intérieur du Parc national voisin, la forêt Impénétrable de Bwindi, un des derniers refuges des gorilles des montagnes. Bien que ne faisant plus partie intégrante du Parc national, cette forêt joue encore aujourd’hui un rôle de tampon en tenant à distance les humains de l’habitat des gorilles.


 
Les militants de Probicou étaient sur le point de planter 30 000 arbres d’essences locales à l’intérieur et autour de la forêt de Kafuga afin d’assurer le futur de la forêt et des habitants juste avant que le projet de déboisement soit connu.

 
Les spécialistes estiment que les grands singes auront disparu d’ici 10 à 15 ans si rien n’est fait pour enrayer la destruction de leur habitat, d’autant plus que les braconniers continuent de chasser le gorille, pour sa viande, ses mains et son crâne qui rapportent énormément d’argent.

 
Quand on sait que le gorille est également victime de maladies telles que la pneumonie, la grippe ou d’autres maladies de l’homme qui lui sont mortelles, il reste peu de temps pour sauver les gorilles de montagne. C’est pourquoi il est urgent de demander au ministre de l’environnement ougandais et aux administrations locales de préserver la forêt de Kafuga...

  
Monsieur le Ministre,     

Madame, Monsieur,

 
L’Ouganda abrite un trésor inestimable : 400 gorilles des montagnes, parmi les derniers de la planète, qui vivent dans le Parc national de la Forêt Impénétrable de Bwindi. La surveillance et la protection de l’habitat des gorilles sont indispensables à leur survie. L’action menée par l’Ouganda est en ce sens exemplaire.

La forêt de Kafuga, dans le district de Kisoro, joue le rôle de tampon pour la Forêt Impénétrable de Bwindi. Sur place, les écologistes lui attribuent ainsi un rôle central dans la protection du Parc national.

Mais la forêt de Kafuga est menacée, et à très court terme. Des planteurs de thé veulent défricher la forêt pour y mettre en place leurs cultures.

Le thé est assurément un important produit d’exportation pour l’Ouganda. La survie des gorilles ne doit néanmoins pas être sacrifiée au nom du développement économique.

Nous vous exhortons à empêcher le déboisement de la forêt de Kafuga, afin de ne pas mettre en péril le trésor de votre pays, le gorille.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre, Madame, Monsieur, l’expression de notre haute considération. 

 
Albert Ricchi

 


> Signer la pétition ICI



Lire toutes les infos du blog :  

> Les 25 derniers articles


> Tous les articles  




Lire la suite

France: les projets de mines se multiplient discrètement

  Le sous-sol français excite les intérêts d’entreprises dont les permis de recherche se multiplient. Dans les régions concernées, les habitants croient d’autant moins au concept de « mine responsable » que les projets se montent dans l’opacité. La mobilisation grandit. Bienvenue dans le sud de la France, à une ...

Lire la suite

Pourquoi le ministère de l’Agriculture continue-t-il d’entraver les alternatives aux pesticides ?

L’enquête de Cash Investigation diffusée le 2 février rappelle un scandale sanitaire toujours à l’œuvre : les pesticides cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques qui sont déversés par milliers de tonnes chaque année, dans tous les départements. Qu’en est-il des alternatives à ces molécules chimiques de synthèse ? La loi d’avenir agricole de juillet ...

Lire la suite

La privatisation du vivant

Élevage industriel : la biodiversité animale sous contrôle des multinationales La privatisation du vivant Un taureau capable de produire plus d’un million de descendants, cinq races d’animaux qui dominent l’élevage mondial de vaches, cochons, poules, chèvres et moutons… Les industriels ont pris le contrôle de la sélection génétique des animaux ...

Lire la suite