Accueil / T H E M E S / ECONOMIE / Production (page 4)

Production

France: les projets de mines se multiplient discrètement

  Le sous-sol français excite les intérêts d’entreprises dont les permis de recherche se multiplient. Dans les régions concernées, les habitants croient d’autant moins au concept de « mine responsable » que les projets se montent dans l’opacité. La mobilisation grandit. Bienvenue dans le sud de la France, à une ...

Lire la suite

Le pétrole: victime de la déflation

L’effondrement des prix du pétrole n’a pas apporté le bonheur escompté car les fondamentaux économiques ne se sont pas améliorés. Quant à la consommation au sein des nations occidentales, sa légère progression est plus redevable à une baisse supplémentaire des indices d’inflation qu’à une augmentation digne de ce nom des ...

Lire la suite

Un monde en mutation est en route

  Gustavo Tanaka, auteur et entrepreneur brésilien, a intégré « la nouvelle économie », façon Jeremy Rifkin, et son analyse globale de la situation mérite d’être découverte, car il présente, sur un mode positif, un monde que nous avions plutôt tendance à voir en noir. En 8 petits paragraphes, il décrit ce ...

Lire la suite

Mangez des pommes qu’ils disaient…

Tout le monde se souvient d’une campagne présidentielle, ou l’un des candidats, faisait en même temps que sa candidature, la promotion des pommes (lien)…aujourd’hui, on croque des pommes toute l’année, mais est-ce sans danger ?   La légende veut que la première dame de l’humanité, Eve, pour ne pas la nommer, ...

Lire la suite

Les kracks financiers sont d’une banalité affligeante

Il n’est de pire aveugle que celui qui s’obstine à ne pas voir. Les principaux facteurs responsables des tourmentes de ces dernières années sont toujours à l’œuvre, quand ils n’ont pas été amplifiés en dépit des déclarations de la communauté financière et des autorités qui se veulent rassurantes. Selon elles, ...

Lire la suite

Chômeurs visibles et invisibles : la barre des 10 millions franchie !

Les chiffres du nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi pour l’année 2015 font apparaître une nouvelle augmentation quasi générale.


Comme d’habitude, à l’image des raccourcis pris par la Ministre du Travail, Myriam El Khomri,  et les journalistes des grands médias, on ne parle pas ou très peu du nombre de chômeurs toutes catégories confondues, ni des personnes qui sont exclues des statistiques officielles… 
 


Après avoir évoqué imprudemment la baisse du nombre de chômeurs à la fin de l’année 2013, François Hollande et les ministres successifs du Travail se contorsionnent régulièrement en évoquant tantôt un ralentissement de la hausse, tantôt une stabilité de la hausse, tantôt une diminution de la hausse, le tout en parlant presque toujours des seuls chômeurs de catégorie A. 


Selon le dernier rapport complet de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) de 13 pages et non le simple communiqué de presse gouvernemental envoyé aux médias, on constate en 2015 :


- Une augmentation moyenne de plus de 25 150 chômeurs par mois pour la seule catégorie A, une augmentation du chômage de longue durée (entre 2 et 3 ans) de 4,5 % sur 1 an, celle du chômage de très longue durée (3 ans et plus) de 15,7 % et celle du chômage des + de 50 ans de 9,5 % !

 


- Plus d’un chômeur sur 2 (50,3 %) inscrit à Pôle emploi  ne perçoit aucune indemnité ni allocation de retour à l'emploi, ni allocation de solidarité, ce qui devrait rabaisser le caquet du Ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, qui préconise une baisse des indemnités chômage pour relancer l'emploi…

 


Demandeurs d'emploi par catégories :

 


A : 3 590 600 (+ 2,6 % sur 1 an), demandeurs d'emploi sans emploi 


B : 712 600 (+ 5,2 % sur 1 an), demandeurs d'emploi ayant exercé une activité réduite courte (moins de 78 heures ou moins au cours du mois)

C : 1 172 500 (+ 13 % sur 1 an), demandeurs d'emploi ayant exercé une activité réduite longue (plus de 78 heures au cours du mois)  


D : 274 200 (- 2 % sur 1 an), demandeurs d'emploi en stage, formation, maladie…)

E : 425 400 (+11,3 % sur 1 an), demandeurs d'emploi bénéficiaires de contrats aidés, etc.

 


Total : 6 175 300 chômeurs, soit une augmentation de 5,1 % sur 1 an sans oublier les chômeurs dans les DOM-TOM (335 000 chômeurs) et ce nonobstant la politique de radiation des listes de demandeurs d’emplois appliquée avec acharnement par le gouvernement... 

 


De plus, curieusement à partir de cette année 2016, il sera impossible de comptabiliser les personnes au RSA inscrites à Pôle emploi et celles qui ne le sont pas. Les travailleurs pauvres, vont en effet pour une partie disparaître des données RSA, puisque le RSA activité s’est transformé en "Prime d'activité".

 


Bref, il y aura encore moins de transparence et de plus en plus de chômeurs invisibles qui n'entrent pas ou plus dans les statistiques officielles.

 


Le chômage invisible


Ne sont pas comptés dans ces 6 175 300 demandeurs d'emploi :

 


- 1 500 000 foyers bénéficiaires du RSA. Sur 2 500 000 environ de foyers (dernier chiffre connu), seuls 1 000 000 sont inscrits à Pôle emploi, les autres bénéficient d'autres suivis (associations, collectivités locales, etc.). En sachant qu'un foyer bénéficiaire, comporte parfois plus d'un demandeur d'emploi en son sein, ces chiffres sont des minimas.


- 1 100 000 environ de personnes sur les 2 millions de bénéficiaires de l'AAH (allocation adulte handicapé) ou d'une pension d'invalidité, qui ne sont pas inscrits à Pôle emploi, malgré une aptitude et un désir d'accès à un emploi adapté.

 


- 1 400 000 de sans droits qui sont principalement :

 


* des jeunes de moins de 25 ans, primo demandeurs d'emploi, qui n'ont même pas droit au RSA (situation quasi unique en Europe…)


* des sans droits pour dépassement des plafonds de ressources dans le foyer

 


* des bénéficiaires de pensions de reversion (veufs, veuves) de 55 ans et plus, qui dépassent les plafonds du RSA (524 € au 01/01/2016 pour une personne seule), et qui n'ont pas l'âge pour prendre leur propre retraite ou pour percevoir le minimum vieillesse à 65 ans. 

 


* des bénéficiaires de pensions alimentaires qui dépassent le plafond du RSA (plafond presque 2 fois inférieur aux seuils de pauvreté…) 

 


*  des étudiants, boursiers ou non, qui cherchent des petits jobs alimentaires. 

 


* des auto-entrepreneurs, qui ne gagnent rien ou presque et qui sont demandeurs d'emploi en parallèle. 

 


- les retraités qui cherchent un emploi car leur retraite ne couvre pas les charges fixes pour survivre (loyer, chauffage, assurances, voiture, téléphone, eau, nourriture, santé (lunettes, dentiste...) 

 


En faisant un simple calcul, on arrive donc à un total minimal de 10 175 300 (10 510 300 avec les DOM-TOM) demandeurs d'emploi et de travailleurs pauvres occasionnels en France !

 


Dans ces conditions, on ne peut se satisfaire des réponses gouvernementales qui consistent notamment à mettre en place une nouvelle aide à l’embauche pour les entreprises alors même que les effets d’aubaine de ce dispositif sont connus et quasiment nuls.

Il est indispensable de changer de politique économique pour aller vers un renforcement des services publics, un soutien à l’investissement public, une relance économique par la demande, une hausse des salaires et pensions afin de favoriser la consommation intérieure.


Trouver une solution durable suppose aussi de dresser le bilan de la construction européenne, d’expliquer les causes de son échec et notamment de mettre fin au scandale des 500 000 salariés détachés dont les entreprises payent les charges sociales dans leur pays d’origine.

 


Et ce ne sont pas non plus les attaques perpétuelles contre la durée du travail, les droits des salariés, la qualification des métiers qui permettront aux demandeurs d’emploi de sortir du chômage et de la précarité en retrouvant un emploi de qualité... 


 




Lire toutes les infos du blog :  



 

 

Lire la suite

Le fardeau exorbitant

$ : le fardeau exorbitant Le Zimbabwe n’est plus ce pays où les prix doublaient quasiment toutes les six heures, ni cette nation où les brouettes étaient utilisées surtout pour transporter des billets de banque permettant de payer l’épicerie. Ayant désormais vaincu l’hyperinflation, le Zimbabwe est aujourd’hui un pays où ...

Lire la suite

Chine: atelier électronique du monde

Les poèmes de la misère Des ouvriers chinois écrivent le drame de l’ “atelier électronique du monde”   « La perte de toute vie  Est la disparition d’un autre moi Une autre vis s’est desserrée Un autre frère du travail migrant se jette du bâtiment Tu meurs à ma place J’écris ...

Lire la suite

Pour survivre, la Chine devra faire faillite !

Chers lecteurs, je remets un article datant de quelques mois, plus que jamais d’actualité… Le mal profond dont souffre la Chine n’est pas forcément celui ou ceux que l’on croit. Ce sont en effet les sociétés « zombies » qui gangrènent son tissu économique, c’est-à-dire ces entreprises en état d’échec ...

Lire la suite

Le prix du pétrole est bas ? … c’est pourtant sa fin

Le prix du pétrole est bas ? C’est pourtant sa fin. Qui annonce la fin de la croissance Matthieu Auzanneau est spécialiste de l’énergie. Il anime le blog Oil Man, chroniques du début de la fin du pétrole. Il est l’auteur d’Or noir. La grande histoire du pétrole , publié ...

Lire la suite

La dette publique française explose: pourquoi ?

Pourquoi la dette publique française explose alors que les dépenses de l’Etat n’augmentent pas ? Après avoir voté un nouveau budget d’austérité pour 2016, le Parlement est en train de l’amender pour débloquer des centaines de millions d’euros de dépenses supplémentaires pour la sécurité, la justice et l’armée. Mais pour les ...

Lire la suite

Guerre du cèdre au Maroc: silence on coupe !

Maroc : la guerre du cèdre, un autre écocide impuni Cédraie: silence, on coupe ! Chaque nuit, depuis plusieurs jours déjà, le rythme et les nombres d’abattages clandestins de cèdres centenaires se sont multipliés. L’impunité dans laquelle se font ces abattages a grandi. Les forestiers les plus courageux et les ...

Lire la suite

À qui profite la politique énergétique de l’Union européenne?

À qui profite, en fin de compte, la politique énergétique de l’Union européenne? Alors que l’on ne peut que plaider en faveur des énergies renouvelables, il apparaît que le système, tel qu’il fonctionne, ne fait que “gonfler” les factures des consommateurs et les portefeuilles de ceux qui vendent les équipements ...

Lire la suite

Chine: les grandes entreprises remplacent les paysans

À “l’avant-garde” du nouveau programme de sécurité alimentaire chinois, les grandes entreprises remplacent les paysans Jian Zhong Yin est l’une des nouvelles figures de l’investissement de la Chine dans l’agrobusiness à l’étranger. Il supervise ce qui est potentiellement le plus gros investissement chinois dans l’agriculture australienne : une incursion à haut ...

Lire la suite

Fallait pas allumer le feu !

C’est ce qu’a fait Adrien Desport, auparavant numéro 2 du FN dans son département, afin de glaner des voix pour l’emporter éventuellement lors des élections départementales où il se présentait. En effet, jugeant peut-être que le quota de voitures brûlées n’était pas atteint, pour mieux légitimer sa profession de foi, laquelle ...

Lire la suite