Accueil / T H E M E S / ECONOMIE / Energie / gaz (page 2)

gaz

Le gouvernement prépare la relance des mines et de l’exploitation d’hydrocarbures

Alors que l’État français vient d’accorder trois nouveaux permis de recherche d’hydrocarbures et d’en prolonger deux autres, un projet de loi de réforme du code minier vise, selon l’auteur de cette tribune, à faciliter l’exploitation du sous-sol. Claude Taton est membre du réseau Frack Free Europe, qui milite pour une ...

Lire la suite

Canada: un séisme en 2014 causé par la fracturation hydraulique

fracturation

Un projet de fracturation hydraulique dans l’Ouest canadien est à l’origine l’an dernier d’un des plus importants séismes liés à cette technologie controversée utilisée pour l’exploitation des hydrocarbures de schiste, a annoncé mercredi la chaîne publique CBC. Le recours à cette technologie par la compagnie Progress Energy, filiale du groupe ...

Lire la suite

Echec et mat pour l’Arabie Saoudite

Arabie saoudite

La déroute des tarifs pétroliers dépasse en amplitude celle de la crise financière globale de 2008 et de la crise asiatique de 1998. En gravité aussi. En cette fin d’été 2015, l’OPEP n’est plus que l’ombre d’elle même: c’est simple, elle est de facto dissoute et ce cartel ferait mieux de fermer ses bureaux viennois...

The post Echec et mat pour l’Arabie Séoudite appeared first on .

Lire la suite

Comment transformer un paradis boréal en un enfer boueux et toxique : grâce aux sables bitumineux

Nous sommes loin de l’image du derrick perdu dans le désert ou d’une sage plateforme pétrolière émergeant à l’horizon. Voici l’Alberta, province canadienne, où des firmes pétrolières, parmi lesquelles Shell et Total, exploitent à un rythme effréné les gisements de sables bitumineux, du pétrole visqueux contenu dans du sable. Elles ...

Lire la suite

Industrie pétrolière au Québec: L’Empire contre-attaque

Dans un article du Devoir[1, 2], on nous annonce que 75 lobbyistes de l’industrie pétrolière sont plus actifs que jamais au Québec. Ce n’est qu’une autre indication que l’industrie contre-attaque en vue de « promouvoir » ses intérêts auprès du gouvernement et de modeler l’opinion publique. Un lobbyiste « enregistré » pour chaque député ...

Lire la suite

La fin annoncée de la civilisation industrielle

L’effondrement qui vient « Nous sommes en train de vivre une mosaïque d’effondrements » : la fin annoncée de la civilisation industrielle   Sur les neuf frontières vitales au fonctionnement du « système Terre », au moins quatre ont déjà été transgressées par nos sociétés industrielles, avec le réchauffement climatique, le déclin ...

Lire la suite

La totale duplicité de Bachar el Assad

Pour couper court aux informations diverses entendues depuis des mois, ici et ailleurs, sur l’usage ou non d’armes chimiques en Syrie, par le pouvoir syrien, les dernières étant comme par hasard du chlore, car les autres ont été retirées au régime (bizarre, il n’y a plus d’attaques au gaz sarin, l’avez-vous noté ?), je ...

Lire la suite

La sécheresse en Californie menace la sécurité alimentaire des Etats-Unis

La Californie connaît la pire période de sécheresse enregistrée depuis 120 ans. La région étant une des terres les plus productives du pays, cette sécheresse pose un problème national de sécurité alimentaire. Et remet en cause le système industriel de production alimentaire, basé sur la monoculture et extrêmement avide en ...

Lire la suite

Les évènements s’accélèrent, le chaos approche

Par  Jim Willie CB.  12.03.2015. Webmagazine http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-les-evenements-s-accelerent-et-le-chaos-approche.aspx?article=6320111600H11690&redirect=false&contributor=Jim+Willie+CB. [J’invite les lecteurs intéressés par l’économie politique à lire attentivement cette analyse de M. Jim Willie. De la vraie analyse économique par un expert qui s’aventure aussi loin qu’il le peut vu son métier. Ici, pas de langue de bois. Les vrais enjeux ...

Lire la suite

Gaz de schiste : les Algériens se mobilisent contre le régime et l’ingérence des multinationales pétrolières

Les mobilisations sociales enflent en Algérie, contre l’exploitation future des gaz de schiste, autorisée par le gouvernement. Ces forages, à proximité des villes et des oasis sahariens, menacent les précieuses ressources en eau. Total, l’État français, et d’autres multinationales, sont accusés d’ingérence, cinquante ans après les essais nucléaires menés par ...

Lire la suite

Patagonie argentine : un paradis pour Total et l?exploitation des gaz de schiste

Alors qu’en France,  une loi votée à l’été 2011, interdit l’usage de la fracturation hydraulique, qui consiste à injecter dans le sous-sol de grosses quantités d’eau sous pression, surchargée de dizaines, voire de centaines de produits chimiques toxiques, l’exploitation de ces ressources fossiles non conventionnelles s’accélère dans le reste du monde, notamment en Argentine. 

Ce pays est en effet devenu le nouvel eldorado des multinationales pétrolières, à commencer par Total qui détient déjà de nombreux permis, jusque dans une aire naturelle protégée…




La Patagonie reste un lieu à part pour la beauté de ses paysages et ses étendues sauvages. Une immensité de steppes, de pampas, de montagnes, de glaciers, d’archipels devenue depuis peu la nouvelle proie des multinationales pétrolières. 

Dans la région de Neuquén, Río Negro et Mendoza en Argentine, une formation géologique, Vaca Muerta, couvre 30 000 km2 et contient d’immenses réserves potentiellement exploitables d’hydrocarbures non conventionnels. Ces gisements ont été découverts en 2010 par des ingénieurs et des scientifiques argentins de l'entreprise Repsol YPF. En novembre 2011, les réserves du gisement étaient évaluées à environ 927 millions de barils (741 millions de pétrole, le reste de gaz). 

Et suite à un décret national et à des réformes légales au niveau provincial, de larges bénéfices ont été octroyés aux entreprises pétrolières : allongement de la durée des concessions à 35 ans, exemption d’impôts, augmentation du prix de vente du gaz, liquidation des devises à l’étranger, suppression des consultations publiques, etc.

Total en première ligne perce la Patagonie 

Total présent en Argentine depuis 1978 au travers de sa filiale Total Austral S.A, et deuxième opérateur de gaz du pays a produit entre 2009 et  2012 30 % du gaz argentin. Mais il s’agissait encore de gaz conventionnel alors que les réserves estimées de gaz de schiste désignent le pays comme un des principaux producteurs mondiaux de demain, juste derrière les États-Unis et la Chine.

Dès 2010, Total a acquis des permis avant toutes les autres compagnies et a même commencé à forer dans une aire naturelle en théorie protégée, Auca Mahuida, dans la province de Neuquén, au nord-ouest de la Patagonie, tout contre la cordillère des Andes. Un premier puits, Pampa las Yeguas X1, a été percé et le bal tragique des foreuses et des camions a déjà commencé. 

Il s'agit d'une vaste zone de 77 000 hectares qui couvre une zone de transition entre la steppe de Patagonie et la montagne. Les Indiens y ont été notamment massacrés au cours de la « Conquête du désert » de 1879, et il ne reste sur place que des Mapuche, qui n’intéressent pas grand monde.

La zone est très riche en mammifères sauvages, au point que des biologistes la considèrent représentative de la « steppe patagonienne ». Parmi tous ces animaux sauvages, il existe plusieurs espèces en voie de disparition et des espèces endémiques. On y trouve des guanacos (sortes de lamas), des pumas, des maras (des rongeurs), des grands tatous velus, des furets de Patagonie, des condors, le nandou choique (ressemblant à une autruche), ou le chat andin. 

Juliette Renaud, chargée de campagne aux Amis de la Terre France (*) résume très bien la situation : « L’exploitation des hydrocarbures non conventionnels en Argentine illustre tristement le double standard qui existe selon que les multinationales françaises agissent en France ou dans un pays du Sud. La loi française interdit le recours à la fracturation hydraulique au nom de la protection de la santé des populations et de l’environnement, mais le gouvernement français n’a rien fait pour freiner le développement de gaz et huiles de schiste en dehors de nos frontières. Il doit agir immédiatement, en reconnaissant d’une part la responsabilité légale des maisons-mères des multinationales sur les activités de leurs filiales et sous-traitants". 

Quant aux populations locales, elles peinent à croire aux promesses de progrès qu’est supposé apporter ce nouveau boom des gaz et huiles de schiste car après un siècle d’exploitation conventionnelle de gaz et pétrole, de nombreuses communautés souffrent déjà des lourds impacts sociaux et environnementaux.

Mais comme il se doit, Total jure que tout est en règle, et que toutes les autorisations ont été données. En cas de problèmes, Christophe de Margerie, son patron à moustache, pourra toujours se tourner vers le Président de la République François Hollande, qu’il rencontre quand il veut grâce à son cousin par alliance Jean-Pierre Jouyet, secrétaire général de l’Élysée... 
 




Photo Creative Commons par Yahoo Images


Lire la suite du blog :

Pour découvrir certains articles du blog repris par YAHOO France Actualités, cliquer sur le lien : http://reformeraujourdhui.blogspot.fr/2008/01/tous-les-billets-du-blog-reformer_14.html

Lire la suite

Le secret des substances chimiques associ?es ? la fracturation hydraulique

par Alfredo Jalife-Rahme Alors que la campagne m?diatique en faveur de l’exploitation des gaz de schistes se poursuit dans le monde anglo-saxon et ses alli?s, un rapport parlementaire ?tats-unien de 2011, tenu secret jusqu’? aujourd’hui, r?v?le les pr?tendus ??secrets commerciaux?? et autres ??produits exclusifs?? de la fracturation hydraulique. Il s’agit ...

Lire la suite

UKRAINE -RUSSIE. Gaz russe: quand l?endett? nargue et engueule m?me son cr?ancier

MOSCOU, Russie – Moscou a révélé que la dette gazière de Kiev depuis Novembre dernier s’élève à 3,5 milliards de dollars. Quand on a une dette pareille, mieux vaut la boucler, non ? Hélas, convaincu qu’elle est devenue invincible, Kiev va jusqu’à menacer la Russie et à vouloir fixer son propre prix du gaz. De […]

Lire la suite