Accueil / T H E M E S / ECONOMIE / Agriculture (page 3)

Agriculture

Quand les traders spéculent sur notre pain quotidien

Depuis un an, les prix mondial du blé a évolué en dents de scie dans une fourchette de prix trop bas pour fournir un revenu décent aux céréaliers. Il a suffit que l’offre mondiale soit légèrement supérieure à la demande pour que les traders fassent payer la facture aux producteurs ...

Lire la suite

Un monde en mutation est en route

  Gustavo Tanaka, auteur et entrepreneur brésilien, a intégré « la nouvelle économie », façon Jeremy Rifkin, et son analyse globale de la situation mérite d’être découverte, car il présente, sur un mode positif, un monde que nous avions plutôt tendance à voir en noir. En 8 petits paragraphes, il décrit ce ...

Lire la suite

La privatisation du vivant

Élevage industriel : la biodiversité animale sous contrôle des multinationales La privatisation du vivant Un taureau capable de produire plus d’un million de descendants, cinq races d’animaux qui dominent l’élevage mondial de vaches, cochons, poules, chèvres et moutons… Les industriels ont pris le contrôle de la sélection génétique des animaux ...

Lire la suite

Mangez des pommes qu’ils disaient…

Tout le monde se souvient d’une campagne présidentielle, ou l’un des candidats, faisait en même temps que sa candidature, la promotion des pommes (lien)…aujourd’hui, on croque des pommes toute l’année, mais est-ce sans danger ?   La légende veut que la première dame de l’humanité, Eve, pour ne pas la nommer, ...

Lire la suite

Agriculture: le port d’équipement de protection individuelle obligatoire ?

Pourquoi je ne porterai pas d’Equipement de Protection Individuelle Le ministère de l’Agriculture envisage de rendre obligatoire le port des EPI pour tous les travailleurs, par équipement de protection individuelle on entend une combinaison couvrant l’intégralité du corps à l’exception de la tête. Cette protection jusqu’ici réservée aux salariés manipulant ...

Lire la suite

Brésil: la pire catastrophe écologique de son histoire

Il y a deux semaines, la rupture de deux barrages miniers a libéré des dizaines de millions de mètres cubes de boue polluée dans le Minas Gerais. Depuis, la coulée fraye inexorablement son chemin vers l’océan, provoquant un désastre sur les écosystèmes.  Sao Paulo, correspondance Près de deux semaines après ...

Lire la suite

Chine: les grandes entreprises remplacent les paysans

À “l’avant-garde” du nouveau programme de sécurité alimentaire chinois, les grandes entreprises remplacent les paysans Jian Zhong Yin est l’une des nouvelles figures de l’investissement de la Chine dans l’agrobusiness à l’étranger. Il supervise ce qui est potentiellement le plus gros investissement chinois dans l’agriculture australienne : une incursion à haut ...

Lire la suite

L’humanité court-elle à sa perte ?

10 novembre par Christian Moretto , Nicolas Sersiron Nicolas Sersiron, président du Comité pour l’Annulation de la dette du tiers Monde , le Cadtm France, vient de publier aux éditions Utopia « Dette et extractivisme » ou « La résistible ascension d’un duo destructeur ». Rencontre Mais qu’entend-on par extractivisme ? « Au départ, nous comprenons ...

Lire la suite

Sécurité alimentaire et environnement

autonomie alimentaire

L’Escouade anti-gaspillage Depuis le printemps 2014, l’Outaouais a son Escouade anti-gaspillage. Une armée de bénévoles prêts à sillonner les champs et les marchés pour récolter les fruits et légumes destinés au gaspillage. Rencontre avec sa coordonnatrice, Nathalie McSween. Delphine Caubet dossiers Environnement, Communautaire Au Canada, 40% des denrées sont gaspillées. C’est 183 kg ...

Lire la suite

Non à la ferme-usine des mille veaux !

Après la ferme-usine des 1000 vaches, située dans la Somme, c’est au tour d’un centre d’engraissement de plus de 1.000 veaux (1400 veaux à l’année) qui est sur le point de se concrétiser sur la commune de Saint-Martial-Le Vieux, dans La Creuse.




Cette usine, nouvel exemple d’industrialisation de l’élevage, est présentée par ses promoteurs comme locale. Au lieu d’exporter les veaux en Italie pour les engraisser, ils le seraient au sein du Parc Naturel Régional de Millevaches…


 


Ce projet de centre d'engraissement de 1000 veaux est porté par un collectif d'éleveurs, la SAS Alliance Millevaches dont l'objectif est de doubler le poids d’un millier de veaux en à peine 200 jours !


Plutôt que d'être nourris à l'herbe des prairies et libres de mouvement, les animaux seront parqués dans des espaces réduits, bourrés d’antibiotiques à cause du confinement, gavés d'un concentré sur-protéiné de soja et maïs OGM importés puis abattus sans étourdissement au bout de 7 mois !


Ne répondant pas aux standards de qualité français, ce « minerai » serait ensuite exporté vers l’Italie et les pays du sud pour être introduit dans des lasagnes et autres raviolis...


Le projet sera subventionné à hauteur de 400 000 € par l’Etat, 75 000 € du Conseil Général et 150 000 € du Conseil Régional) auquel il faudra ajouter l'emprunt que la Communauté de Communes des Sources de la Creuse prévoit de contracter pour réaliser l'ensemble des travaux du centre.


Intermarché encourage l’engraissement intensif


Intermarché, via sa filiale « viande » Jean Rozé, s’est engagé à acheter et écouler l’intégralité de la production, soit 1400 veaux chaque année. Au lieu de miser sur des filières courtes et une qualité recouvrée, Intermarché entretient et promeut ainsi une logique d’industrialisation et de concentration verticale de l’élevage, espérant secrètement tirer son épingle du jeu dans une compétition internationale sans lendemain.


En s’engageant de la sorte, la grande distribution renforce encore un peu plus son emprise sur le monde paysan. Le « toujours plus » et « toujours plus vite » est responsable de la crise que traverse l’élevage actuellement car progressivement, on assiste à la disparition des petites exploitations locales et diversifiées au profit d'économies d’échelle via des fermes toujours plus grandes et uniformisées.


La logique industrielle du Groupe Les Mousquetaires Intermarché ainsi que les éleveurs membres de la SAS Alliance Millevaches, prêts à tout pour dégager de nouveaux profits, laissent ainsi de côté la santé des consommateurs, l’environnement, comme le bien-être animal. Pour Stéphen Kerckhove, délégué général d’Agir pour l’Environnement, « par ce projet, les promoteurs sont en train de généraliser le fameux modèle breton du « merde in France », modèle pourtant en crise ».


Ce nouvel exemple d’industrialisation de l’élevage démontre une fois encore que le mal-être animal ne peut conduire qu’à une malbouffe pourtant massivement rejetée par les consommateurs. C’est pourquoi, une pétition est lancée pour interpeller le président d’Intermarché afin qu’il renonce au contrat qu’il a signé avec les actionnaires de la ferme-usine des 1000 veaux...


 

> Signer la pétition ICI

     

 

Lire la suite du blog :

Lire la suite

L’avenir des légumes ancestraux

le maître jardinier met tout en œuvre pour que continuent à vivre ces plantes ancestrales et ces potagers d’antan

Bienvenue au Potagers d’antan Dans un petit village du Québec, un passionné d’histoire et d’agriculture tente de maintenir le passé dans le présent. Dans ses quelque 60 000 pieds carrés de terrain, les fruits et légumes ancestraux du Québec cohabitent. Son potager a des allures de fourre-tout où tabac, framboises ...

Lire la suite

Rareté des semences ancestrales: la biodiversité menacée

La rareté et la disparition graduelle des semences ancestrales menace la biodiversité

Légumes ancestraux; la biodiversité menacée Bienvenue au Potagers d’antan Dans un petit village du Québec, un passionné d’histoire et d’agriculture tente de maintenir le passé dans le présent. Dans ses quelque 60 000 pieds carrés de terrain, les fruits et légumes ancestraux du Québec cohabitent. Son potager a des allures ...

Lire la suite