Cinéma

Pannonica de Koenigwarter: une mécène ouverte

Tout le monde, ou presque, connait Mingus, Coltrane, Armstrong, Ellington, Monk… mais peu connaissent Pannonica de Koenigwarter. Pourtant elle a fréquenté les plus grands du jazz, les a aidé sans compter, et, il y a 12 ans, un livre étonnant a été publié Née en 1913, cette authentique baronne anglaise, née Rothschild, s’était ...

Lire la suite

Art: politiquement correct ?

Il est juste d’exiger que les artistes auteurs de délits et de crimes soient condamnés par la justice. Passer leurs œuvres et leurs réalisations à la trappe est une autre histoire et relève d’un tout autre débat. Depuis des temps immémoriaux, certains artistes furent également des monstres, ayant entre autres ...

Lire la suite

Louis de Funès

Louis de Funès, populaire et odieux   « Eh bien, si on ne peut plus péter sous les étoiles sans faire tomber un Martien, il va nous en arriver des pleines brouettes ! » (Personnage du Glaude, dans « La Soupe aux choux », film de Jean Girault sorti le 2 décembre 1981). Évidemment, la ...

Lire la suite

Jeanne Moreau, la muse sensuelle du cinéma européen

« Dans un monde où le langage pour défendre les choses qui paraissent en danger est surtout un langage guerrier (…), j’ai l’impression d’être là pour arrondir les angles et calmer les esprits. Ayant connu les désaccords et redoutant les violences, j’ai un grand goût de l’harmonie. (…) Je ne sais ...

Lire la suite

Charlie Chaplin

Charlie Chaplin, l’art de la sensibilité   « Si Charlie Chaplin occupe une place majeure dans le monde du cinéma et de l’histoire culturelle du XXe siècle, c’est que, premier auteur complet de l’histoire du cinéma (producteur, scénariste, metteur en scène, compositeur), il a su donner au cinéma comique une profondeur d’humanité ...

Lire la suite

« Au revoir là-haut » : un grand film né d’un grand livre !

Adapter au cinéma l’étonnant roman éponyme de Pierre Lemaître, prix Goncourt 2013, relevait de la gageure. L’inclassable acteur et réalisateur Albert Dupontel l’a pourtant fait, et l’on ne peut que le féliciter du résultat, tant le film est une parfaite réussite à tous points de vue… Maroc, novembre 1920. Un ...

Lire la suite

Coke en stock (CXXXI): « American Traffic » : pourquoi Hollywood n’expliquera jamais l’affaire des Contras (1) !

Il est des films, comme ça, qui ne marqueront pas le cinéma.  Le dernier en date, « Barry Seal :  American Traffic », est de ceux-là.  C’est une véritable pantalonnade, sur un sujet qui méritait bien mieux que cela.  Tom Cruise, dans son dernier film,  nous présente en effet un Barry Seal en ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (20)

Le cas de Marilyn Monroe est aussi très révélateur (il donne une idée de la haine qu’avaient provoquée les deux frères Kennedy), et on en a reçu un nouvel éclairage avec le livre de Jay Margolis et Richard Buskin dans leur livre « Le meurtre de Marilyn Monroe : dossier classé ».  On peut y déceler ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (18)

Si le jour de l’assassinat d’aucuns avaient pu voir d’étranges individus, le sommet du genre demeure bien deux personnages bien particuliers, les plus propices à alimenter la thèse d’un complot, à vrai dire.  Si les « pork-pie hats » des policiers de Dallas étaient légion sur Dealey Plaza, certains s’étant empressés de ramasser les ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (17)

Plusieurs tireurs ?  Et un seul commanditaire… ou plusieurs également ?  Très certainement, mais avec un nom qui revient sans cesse : celui de Lyndon B. Johnson, le vice-président, le colistier de Kennedy, dont l’univers mental est celui d’un être fort rustre, engoncé dans ses manies de texan, et compromis dans une foultitude ...

Lire la suite

L’assassinat de Kennedy : Oswald, ou le parfait pigeon (16)

La configuration des lieux choisie pour l’assassinat, il faut bien le reconnaître, est une merveille d’organisation.  On a non seulement prévu plusieurs emplacements de tirs sous des angles et hauteurs différents, mais aussi pour les conjurés tous les moyens possibles pour s’échapper rapidement.  Dans les films de cow-boys d’Hollywood à la ...

Lire la suite

Gregg Allman, retour à Rose Hill

La mauvaise nouvelle que l’on attendait, hélas est tombée hier soir.  Rongé par l’abus d’héroïne, le foie (pourtant transplanté en 2010) de Gregg Allman a cédé.  Peu de temps après son génial batteur, qui se serait suicidé pour éviter l’affront de la ruine financière, le groupe mythique vient de disparaître définitivement, laissant derrière lui un phénomène ...

Lire la suite