Accueil / L O C A L I S A T I O N / INTERNATIONAL / Institutions internationales (page 2)

Institutions internationales

Attitude navrante de la Grèce à l’ONU lors des votes sur la dette et la Palestine

Déclarations sur l’attitude inacceptable de la Grèce à l’ONU lors des votes sur la dette et la Palestine Le leader d’Unité populaire, Panaïotis Lafazanis, a fait les déclarations suivantes à l’occasion de la présentation du livre de Nikos Igglézis, « La révolution du Grexit – Le plan » dans la salle des ...

Lire la suite

Une envie de vomir

Riyad à la tête du Conseil des droits de l'Homme à l'ONU

  « L’Arabie saoudite prend la tête … du Groupe Consultatif du Conseil des droits de l’Homme  » Non, mais, dans quel monde vivons-nous ? L’hypocrisie règne bien sûr, mais tout de même, parfois on se dit qu’il y a des limites. Il faut voir la nouvelle : « L’Arabie saoudite prend la direction du ...

Lire la suite

La France doit ressortir de l’OTAN !

mappe OTAN


Carte de l'OTAN
Carte de l'OTAN.
La réintégration de la France dans l’Organisation du traité de l’Atlantique nord par Nicolas Sarkozy en mars 2009 a mis fin à un choix stratégique décidé en 1966 par le Général De Gaulle et maintenu jusqu’à cette date par tous les présidents de la République. Depuis 2012, François Hollande, fidèle à la stratégie de la social-démocratie européenne, a confirmé ce choix.
 
Aujourd’hui, un appel pluraliste a été lancé pour la dénonciation par la France de l’OTAN et le retrait de ses armées du commandement intégré...

 

 

Lorsque le président Nicolas Sarkozy a décidé le retour de la France dans le commandement milliaire intégré de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN), les Etats-Unis se sont déclarés « ravis »de ce retour. Cette réintégration marquait une rupture avec la politique traditionnelle de la France et était l’aboutissement d’un infléchissement de la stratégie commencé il y a plusieurs années ayant amené Paris à participer à des opérations de l’Alliance atlantique hors du mandat des Nations unies, comme au Kosovo, ou à se raccrocher à la stratégie américaine, comme en Afghanistan.
 
En mai dernier à l’Assemblée nationale, lors du colloque intitulé « La France peut-elle retrouver une diplomatie indépendante ? », un ancien ambassadeur de France et ancien secrétaire général du Quai d’Orsay a déclaré que l’OTAN n’aurait pas dû survivre à la disparition de l’URSS et à la dissolution du Pacte de Varsovie. Les initiateurs, de sensibilités républicaines et patriotiques diverses, ayant dans le passé, approuvé ou non l’existence de l’OTAN affirment unanimement que cette organisation n’a plus de raison d’être. 
 
L’OTAN s’est élargie en intégrant, contrairement aux engagements pris envers Gorbatchev, nombre de pays anciennement socialistes, avançant ainsi méthodiquement dans un processus d’encerclement de la Russie en multipliant les bases militaires étasuniennes dans ces pays. 

Cette politique ouvertement agressive s’est accompagnée de l’installation d’un bouclier de missiles anti-missiles à proximité de la Russie éventuellement destiné à permettre une première frappe nucléaire sur ce pays, en stérilisant ou en limitant de façon drastique ses possibilités de réplique. 

C’est dans ce contexte géopolitique que l’Ukraine a vécu la « révolution orange », téléguidée par les États-Unis et soutenue par l’Union européenne, qui a permis la mise en place par la force d’un gouvernement avec la participation de néonazis notoires. Il est temps que la France se dissocie de cette politique provocatrice qui risque de déboucher sur une troisième guerre mondiale. 

Organisation politique et militaire, l’OTAN est tout à la fois l’instrument diplomatique et le bras armé qu’utilisent les États-Unis avec la complicité des États vassaux au premier rang desquels se trouvent la France, la Grande-Bretagne et l’Allemagne. 

Le gouvernement américain, fort d’une doctrine militaire incluant la guerre préventive, doté de plus de 700 bases militaires réparties sur l'ensemble du globe, et décidé à combattre la menace terroriste sans la volonté d’en rechercher les causes, conduit l’OTAN et donc la France à participer, dans un chaos organisé, à une guerre permanente au mépris de nos intérêts et de notre propre sécurité. De la Yougoslavie à l’Irak, de la Syrie à la Libye, la France use son potentiel militaire et son crédit diplomatique et oublie les valeurs de son peuple, au profit d’une politique définie à Washington. 

En réalité, les États-Unis mènent avec l’OTAN une politique d’agression et de guerre généralisée qui ne saurait demeurer plus longtemps celle de notre Nation. Il est grand temps que la France recouvre la souveraineté de ses décisions et la liberté de choisir ses partenaires en conformité avec sa philosophie et les intérêts du peuple français. 

Il est tout à fait possible que la France renonce à son appartenance au traité de l’Atlantique nord et retire ses armées du commandement intégré. La France en redevenant libre devra exiger la dissolution de l’OTAN qui n’a plus de raison d’être.

 

 

Cette proposition de résolution visant à sortir la France de l’OTAN a été enregistrée à la Présidence de l’Assemblée nationale le 7 juillet 2015. Elle est présentée par Messieurs Jean-Jacques CANDELIER, Patrice CARVALHO et Gaby CHARROU.
 
 
 

Lire la suite du blog :
 
 

Lire la suite

Lundi noir pour les bourses mondiales

La déroute en Asie, avec un lundi noir à Shanghaï, s’est propagée à l’Europe puis à Wall Street, qui a clôturé nettement dans le rouge, son indice vedette DJIA perdant 3,58% alors que celui de la Bourse électronique Nasdaq a chuté de 3,82%. En Europe, après avoir cédé à la ...

Lire la suite

Le capitalisme mondial marche les yeux fermés à la catastrophe

capitalisme

Sept ans après le krach de Wall Street en septembre 2008, les cercles dirigeants à l’échelle internationale craignent que l’économie capitaliste mondiale, loin de remonter, entre en dépression. Il y a de plus en plus de spéculation sur où se produira la prochaine crise financière qui déclenchera un effondrement du ...

Lire la suite

Grèce : La nuit des dupes

Grèce la nuit des dupes

Une nuit qui dure depuis cinq ans et demi.   Au petit matin du vendredi 14 août, le Parlement grec a adopté le 3èmeMémorandum, autrement dit le « plan de sauvetage », qui impose à la Grèce une série de « réformes » meurtrières en échange d’un nouveau prêt de 85 milliards d’euros.   ...

Lire la suite

Union européenne : une machine de guerre contre les peuples

Ignace_plan_austerite_tsipras_creanciers_ue

L’une des demandes les plus pressantes qu’a adressée la troïka à la Grèce portait sur la réforme du système des retraites. Après celle adoptée au printemps 2010, une seconde cure d’austérité avait pourtant été exigée par les créanciers du pays. Elle prévoyait, entre autres, la suppression de 15.000 emplois dans le ...

Lire la suite

Exodes dantesques et guerres impérialistes : crimes du capitalisme

Le crime contre l’humanité que le capitalisme et l’UE commettent contre des dizaines de milliers de personnes forcées à migrer, continue de s’accroître. Générant une hécatombe face à laquelle nous ne pouvons rester silencieux, ni commettre l’obscénité d’adopter pour vraies les théories fallacieuses qui cherchent à faire porter la responsabilité ...

Lire la suite

La monstralisation 2

    Un accord mammouth Les États-Unis tiennent à redéfinir les règles commerciales avec les pays d’Asie pour freiner l’influence de la Chine dans cette partie du monde. «Si nous ne le faisons pas, la Chine le fera, et l’Amérique sera écartée», a dit Barack Obama dans une entrevue récente ...

Lire la suite

Un jour noir pour la démocratie en Grèce et en Europe

Un jour noir pour la démocratie en Grèce et en Europe Discours historique au Parlement, 15 juillet 2015   Zoe Konstantopoulou Ζωή Κωνσταντοπούλου Traduit par  Daphné Kioussis Δάφνης Κιούσης  –  Vivian Dimitriou Βίβιαν Δημητρίου   Mesdames et Messieurs, chers collègues, Je voudrais commencer par remercier l’expert indépendant de l’ONU pour ...

Lire la suite

Emmanuel Todd – « autodestruction de l’Europe »

En plein psychodrame grec, l’entretien accordé le 10 juillet par Emmanuel Todd au journal belge Le Soir est… comment dire ? Mais après tout c’est vous qui déciderez si l’analyse de Todd sur la crise de la Grèce et de l’Europe est juste, visionnaire, ou à coté de la plaque. Car contrairement aux Grecs nous avons ...

Lire la suite