Accueil / L O C A L I S A T I O N / EUROPE / FRANCE / Politique française (page 20)

Politique française

Méritons-nous ces hommes politiques ?

Cette République nous fait découvrir une belle brochette de femmes et d’hommes politiques, dont l’une des préoccupation majeure est de cacher la réalité de leurs personnalités…mais est-ce une nouveauté ? Heureusement pour nous, quelques journalistes font encore un bon travail d’investigation, et font accoucher de biens dérangeantes réalités. Les nouveaux moyens ...

Lire la suite

Nuit Debout avant de se coucher ?

  Comment ne pas remarquer l’intérêt des médias mainstream pour le mouvement citoyen « Nuit Debout ». La question de l’anguille sous roche n’est pas complètement idiote. D’ailleurs que serait devenu ce joyeux attroupement de refaiseurs de monde sans la sponsorisation de la presse nationale et locale. Vous savez ce que valent aux yeux de nombreux citoyens, tous ces ...

Lire la suite

Mais qui est Domenico Lucano ?

Il est probable que ce nom ne vous dira rien, et pourtant, s’il faut en croire le magazine Fortune, Domenico Lucano est classé quarantième parmi les leaders les plus influents du monde, aux cotés d’Obama, Poutine, Merkel et quelques autres … Étrange non ? Et pourtant, cette place enviée est tout ...

Lire la suite

Euro 2016 – Le défi insensé lancé aux djihadistes ?

Le pouvoir socialiste a-t-il bien mesuré le risque qu’il prend en laissant jouer l’Euro 2016 de football ? Idem pour le mythique Tour de France. En fait, faut-il s’arrêter de vivre et avoir peur, ce qui n’évite pas le danger, ou résister. Mais si un attentat se produisait dans un stade ou à sa proximité, ...

Lire la suite

François Hollande… Optimiste congénital et souffre-douleur

Seulement 19% d’opinions favorables, une misère ! Mais où sont donc passés les électeurs socialistes qui avaient porté François Hollande au pouvoir en 2012. Où se cachent les derniers hollandais qui osent encore croire que le Président de la République est digne de confiance. C’est vrai qu’aujourd’hui celui qui oserait encore dire qu’il ...

Lire la suite

Sarkozy et la « déchéance de crédibilité »

Il y a quelques semaines, j’avais utilisé la même formule à propos de Hollande dont le discours est, au fil des atermoiements, des reculades et des reniements de sa parole, devenu totalement inaudible. Sarkozy, qui aspire à une éclatante revanche, espérait profiter de cette chute annoncée du sortant en 2017. ...

Lire la suite

Le banquier Macron

Le banquier Macron dans le texte Si sa grand-mère l’entend (ce dont je doute tout de même un peu), elle doit se retourner dans sa tombe : Vu la situation économique, ne plus payer plus les heures supplémentaires, c’est une nécessité. Les salariés doivent pouvoir travailler plus sans être payés plus. ...

Lire la suite

Les fonctionnaires ne travaillent pas assez…

Les fonctionnaires ne travaillent pas assez, et pourquoi ne pas le dire franchement, sont des fainéants privilégiés, salariés à vie de l’Etat bienfaiteur. Voilà une petite phrase assassine et sournoise que même la droite n’oserait pas prononcer sous peine d’une exécution en règle. Car dans notre douce France il est interdit de toucher ...

Lire la suite

Voulez-vous Vallser Macron ?

La mobilisation du 9 mars commence à faire quelques vagues, et Hollande, laissant courir le bruit qu’il pourrait bien ne plus être candidat à sa propre succession, aiguise les appétits de Valls, mais aussi de Macron. Mais l’électeur devant ce choix plus que limité, ne voudra-t-il pas chercher une autre solution ? ...

Lire la suite

« Les bruits de chiottes » et le bruit de la rue

  Qu’adviendra-t-il du projet de loi El Khomri sur la réforme du droit du travail, nul ne le sait encore, mais pour le gouvernement déjà plane l’ombre de mauvaise augure du CPE. Vous souvenez-vous de la fameuse phrase de Jacques Chirac, « J’ai décidé de promulguer la loi » pour enterrer ensuite définitivement le ...

Lire la suite

Wauquiez le Trump français ?

  Caroline Fourest qui tente de faire un rapprochement entre Trump et Poutine. Ou encore Le Figaro qui fait une autre tentative de comparaison avec le milliardaire américain et Jean-Marie Le Pen. À qui le tour maintenant ? Pourquoi pas Philippe de Villiers ! Ou encore Nadine Morano la Jeanne d’Arc de Toul, pour qui loger les migrants dans des ...

Lire la suite

Le Code du travail étranglé !

Le projet de "réforme" du code du travail, présenté par François Hollande, le premier Ministre Manuel Valls et la ministre du Travail, Myriam El Khomri, suscite de plus en plus de critiques.  


La priorité donnée notamment à l’accord d’entreprise par rapport à la loi ou l’accord de branche professionnelle est en effet considéré à juste titre comme une inversion des valeurs et de la hiérarchie des normes… 


 

Le droit du travail a été acquis par un siècle de luttes sociales. Il a pour objectif de défendre le salarié qui n’est pas égal à son employeur puisqu’il est subordonné à ce dernier.



Mais un retournement historique est en train de s’opérer sous l’impulsion du gouvernement « socialiste ». On assiste à la volonté d’inverser la hiérarchie des valeurs et des normes qui voulait que la loi impose une protection à tous les salariés et que les accords signés dans les entreprises ne pouvaient qu’améliorer la loi.


Avec le projet du gouvernement, les accords d’entreprise seront là pour déroger à la loi en dégradant la situation des salariés et en remettant en cause le principe d'égalité. Dans de nombreux cas, les patrons de PME-PMI notamment pourront imposer sans contrôle l’organisation du travail. Malgré l’intégration des 61 principes de la commission Badinter qui accompagne, sous des dehors humanistes, le nouveau texte, la remise en cause du droit du travail est indéniable.


Les organisations patronales (MEDEF et CGPME) en rêvaient et elles jugent donc très positives les propositions du gouvernement pour « réformer » le Code du travail :


- Les licenciements économiques ne relèveraient que de l’avis du chef d’entreprise, sans que le juge ne puisse y redire.


- L’assouplissement du temps de travail correspondrait dans les faits à une augmentation du temps de travail. Dans certains cas les chefs d'entreprise pourront décider unilatéralement de modifier le temps de travail. Cela permettra aussi de remettre en cause l’indemnisation des heures supplémentaires en calculant le temps de travail sur plusieurs années.


- Un accord d’entreprise suffirait pour que les heures supplémentaires soient majorées 5 fois moins.

- Les temps d’astreinte pourraient être décomptés des temps de repos.


- Les apprentis mineurs pourraient travailler 10 heures par jour et 40 heures par semaine.


- Les indemnités prud’homales pourraient être plafonnées en cas de licenciement abusif.


- Les prérogatives des CHSCT pourraient être remises en cause.


- Une mesure pourra être imposée par référendum contre l’avis de 70% des syndicats.


- Le contrat individuel remplacerait les accords collectifs. Le Compte personnel d’activité (CPA) qui individualise un peu plus les droits se mettrait en place.


- et autres joyeusetés de ce type...

 
L’avant-projet de loi El Khomri est présenté comme le modèle sur lequel un nouveau code du travail doit être réécrit. Or ce projet ne simplifie rien. Le livre sur le temps de travail qu’il refond augmente même en volume. Seuls sont allégés les droits, pourtant déjà bien fragiles, des salariés. Cette pente-là est bien connue, c’est celle sur laquelle le droit du travail glisse depuis une trentaine d’années...

Face à cette attaque, tous les syndicats réagissent mais ne sont pas tout à fait sur la même ligne. Sept syndicats appellent à faire grève le 31 mars prochain pour réclamer le retrait du projet de loi El Khomri, qui constitue, selon eux, « une régression sociale ». L’appel a été lancé par la CGT, FO, la FSU, l’Union syndicale Solidaires, l’Unef, l’UNL (lycéens) et la FIDL (lycéens) à l’issue d’une réunion intersyndicale de près de trois heures. De leur côté, CFDT, CFTC et CFE-CGC, comme à leur habitude, restent en retrait. 

En attendant, à l’initiative de militants syndicaux et de citoyens, la pétition ouverte sur Internet a déjà recueillie 1 000 000 de signatures...


 



> Signer la pétition ICI


Lire la suite

Future loi Travail: esclavagisme ou modernité ?

MODERNITE ? … En d’autre temps on aurait parlé d’esclavagisme ! La future loi Travail de Myriam El Khomri empile les propositions les plus réactionnaires revendiquées par le patronat. Aucun gouvernement n’avait osé aller aussi loin dans l’abaissement des garanties collectives et des droits acquis par les luttes depuis des ...

Lire la suite