Accueil / GOUVERNEMENT / fiscalité

fiscalité

François Fillon – « La Ristourne »

Les discours de François Fillon ont quelque chose de prémonitoire. Ne disait-il pas qu’il se présentait à la présidentielle pour « casser la baraque ». La démolition est en cours. Dans un autre contexte, Jacques Chirac qui si connaît dans le domaine des casseroles, disait « la maison brûle… En fait ça flambe, il aura suffi d’une ...

Lire la suite

Le kidnapping du Phocea (3) : le Vanuatu et ses divers trafics

L’îlot idyllique a perdu de sa superbe depuis les ravages du cyclone Pam, qui a tout saccagé sur placent mars 2015.  Mais avant cela déjà les belles images de carte postale dissimulaient de bien étranges pratiques politiques, économiques ou commerciales sur place.  Les îles composant le pays, et celles des Tonga, ...

Lire la suite

Le kidnapping du Phocea (2) : l’installation au Vanuatu, le trafic de passeports

Avant de parler à nouveau du gigantesque voilier, nous voici à parler… vaches.  Derrière celui qui s’est brusquement déclaré propriétaire du yacht de luxe se cache en effet une personne intrigante, et le mot est faible quand on va lire ce qui va suivre.  L’homme, via son beau-frère, traîne déjà ...

Lire la suite

Capitalisme néo-libéral

Le capitalisme néo-libéral. Comment fonctionne-t-il ? Comment le combattre ?   Ci-dessous un long article (accrochez-vous, cela vaut le déplacement) de Guy Bajoit sur le capitalisme néo-libéral. Bajoit est un sociologue belge, professeur émérite à l’université de Louvain (UCL). La question centrale de son œuvre est : comment la pratique des ...

Lire la suite

Choisir entre la peste ou le choléra ?

Si on a bien compris ce qui nous attend pour les présidentielles, avec le barrage indispensable au FN, la place présidentielle serait gagnée soit par une droite catho et tradi, soit par une droite modérée, mais droite aussi dans ses bottes, avec pour les deux un programme définitivement anti-social. Mais ...

Lire la suite

Où va le monde ? Simplement là ou nous le permettons…

Il est complètement utopique de croire qu’il sortira une solution viable pour résoudre les problèmes de notre temps lors des réunions à répétition du G8, G20, FMI, …, cela me parait être une douce illusion. Tous les divers participants à ces grandes « messes » sont élevés au biberon de la pensée ...

Lire la suite

Vive le capitalisme !

Vive le capitalisme… ! Parole d’actionnaire : 372 milliards d’euros de dividendes au 2ème trimestre 2016   Et non, non, non… détrompez-vous ! Ce n’est pas win-win ! Dans ce bas-monde il y a de gagnants… parce qu’il y a de perdants ! Ces actionnaires et patrons heureux sont l’oligarchie planétaire, la nomenklatura ...

Lire la suite

Recherche sécurité désespérément !

Le monde manque cruellement d’investissements considérés comme sécuritaires : tel est en fait le principal écueil à la reprise économique globale depuis une dizaine d’années. En effet, depuis l’implosion des subprimes – un temps considérés comme des placements sûrs et de qualité -, l’investisseur global est désespérément en quête de ...

Lire la suite

Panama Papers for losers

Très régulièrement, politiques et médias « découvrent » d’un air effaré que les riches dépensent des trésors en avocats fiscalistes rien que pour s’assurer que leurs fortunes colossales ne ruissèleront jamais vers le bas, y compris au compte-goutte. Très régulièrement, tout le monde fait comme si on n’avait jamais entendu parler de ...

Lire la suite

Retour sur 2015 et bonne année 2016

Après un début de quinquennat consacré principalement à des réformes sociétales, après les départs en 2014 de Claude Sérillon et Aquilino Morelle, respectivement conseiller à la présidence et responsable de la communication élyséenne, les nouveaux communicants de François Hollande, emmenés par  Gaspard Gantzer, se sont lancés en 2015 dans une communication politique tous azimuts.

Le chef de l'État a multiplié les apparitions médiatiques et les déclarations dans la presse en surfant sur des événements tragiques comme les attentats contre Charlie hebdo ou ceux plus récents du Bataclan et des terrasses de café à Paris mais cela ne saurait faire oublier l’absence de vraies réformes économiques et sociales depuis 2012...


Le chef de guerre

Après les attentats de Paris du mois de novembre dernier, François Hollande s’est drapé à nouveau dans le costume de chef de guerre en allant bombarder l'Etat islamique en Syrie. Un calcul de court terme pour améliorer une côte de popularité au plus mal mais le Président de la République a oublié un peu vite que la France n’a pas les moyens d’intervenir dans des guerres et des conflits religieux qui ne nous regardent pas, entre chiites, sunnites et autres wahhabites au sein de l'islam.

Comble du ridicule en cette fin d’année 2015, la France a manqué de bombes à guidage laser pour continuer à bombarder l’EI. Les stocks sont vides et du coup, le ministre des armées, Jean-Yves Le Drian, a passé une commande in extrémis aux Etats-Unis… sans compter que le seul porte-avions de la France, le Charles de Gaulle, ne peut rester en opération guère plus de 5 mois !



Le flop de la COP 2015

A l'heure où le climat de la planète est en train de changer, on attendait de la COP 21 qu’elle prenne des décisions courageuses et visionnaires. Mais à l’État d’urgence climatique, l’accord de Paris a opposé un bricolage constitué de la somme des égoïsmes nationaux, aussi bien en matière de financements que d’objectifs de réduction des émissions.

L’impuissance des gouvernements à s’attaquer aux causes réelles des dérèglements climatiques n’a finalement rien d’étonnant car l’avidité des multinationales, les énergies fossiles et l’obsession de la croissance sont considérées comme des données intouchables. Mais François Hollande et Laurent Fabius ont préféré maquiller en victoire l’échec de la COP 21 !



Le 

discours fantaisiste et fatigant sur les chiffres du chômage


Après avoir évoqué imprudemment la baisse du nombre de chômeurs à la fin de l’année 2013, François Hollande et les ministres successifs du Travail se contorsionnent régulièrement en évoquant tantôt un ralentissement de la hausse, tantôt une stabilité de la hausse pour finir sur une diminution de la hausse, le tout en parlant toujours du nombre de chômeurs en catégorie A et en ignorant les vrais chiffres du chômage incluant toutes les catégories A, B, C, D, E, soit 6 447 000 chômeurs à la fin du 3ème trimestre 2015 (+ 5,3% sur 1 an)...

Et pour couronner le tout, la nouvelle ministre du Travail, Myriam El Khomri,  invitée début novembre 2015 par Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC, s'est empêtrée les pinceaux sur la question du nombre de renouvellements possibles d'un CDD, avant d'avouer qu'elle ignorait la réponse...

Les réformes essentielles aux oubliettes

- Celle du mode de scrutin car le parlement ne reflète pas, loin s'en faut, les diverses sensibilités politiques du pays. En l'absence d'élections à la proportionnelle, les députés sont élus au scrutin majoritaire dans le cadre de circonscriptions électorales découpées le plus souvent de façon fantaisiste et les sénateurs par un collège composé de 150 000 grands électeurs qui ne représente que 0,25 % de la population (députés, conseillers municipaux, départementaux, régionaux) ! 

Il serait donc primordial de mettre en place un scrutin proportionnel avec au minimum 50 % de sièges acquis à la proportionnelle comme c’est le cas dans une écrasante majorité de pays européens. Mais François Hollande, comme hier Nicolas Sarkozy, préfèrent la situation actuelle et laissent dangereusement les électeurs du Front National, de Debout la France, du Modem ou de l’extrême gauche pratiquement sans aucune représentation parlementaire…



- Celle de la fiscalité des revenus avec notamment un retour à une réelle progressivité de l‘IRPP et une réduction drastique des niches fiscales. C’est notamment à cause des 453 niches fiscales existantes que les impôts progressifs sont aujourd’hui ultra-minoritaires dans le paysage fiscal. Elles sont évaluées à plus de 82 milliards d’euros en 2015 ! Une somme colossale et une aberration économique puisque cette somme est supérieure au produit même de l'IRPP (75 milliards d'euros en 2015). Ces niches permettent surtout à une minorité de personnes de réduire fortement leur imposition tout en se constituant un patrimoine important pendant que les couches modestes et moyennes crachent au bassinet...   

- Celle de la fiscalité locale qui varie d’un montant de 1 à 4 suivant les départements et dont les bases sont totalement archaïques car elles datent de 1961 (taxe foncière) et de 1970 (taxe d’habitation). Le montant à payer pour les contribuables ne dépend pratiquement pas du revenu fiscal déclaré, sauf pour les personnes qui ont des difficultés sociales graves et qui bénéficient d’exonérations partielles ou totales. Ainsi, comme le souligne la cour des comptes, " les ménages modestes ou moyens subissent proportionnellement un prélèvement plus lourd que les ménages les plus aisés "...

- Celle du mode de financement de la Sécurité sociale. Alors que l’on sait pertinemment que le financement des différents régimes de Sécurité sociale,  basé essentiellement sur des cotisations salariales, est la principale cause des déficits, on préfère dérembourser régulièrement le prix des médicaments, multiplier les forfaits à la charge des assurés sociaux ou rallonger l’âge de départ en retraite plutôt que d’instituer un autre financement basé sur les revenus réels tels que déclarés à l’administration fiscale !

- Le combat contre la fraude fiscale qui par son ampleur et ses caractéristiques (au minimum entre 60 et 80 milliards € par an, selon le Syndicat national unifié des impôts), réduit aussi fortement les rentrées fiscales et accentue les inégalités, sans parler de l'optimisation fiscale qui fait le bonheur des avocats d'affaires. L’administration fiscale a perdu 25 000 emplois depuis 2002 sur l'ensemble de ses missions. Suite à l’affaire Cahuzac, il a bien été procédé à un renforcement de 50 agents à la DGFIP (Direction Générale des Finances Publiques) mais un signal fort aurait dû être donné par la création de plusieurs milliers de postes...

- Le  combat enfin pour une autre Europe au service des peuples. Avec la mondialisation et une France qui reste sans protection tarifaire, contrairement à la plupart des pays du monde, les entreprises françaises continuent à péricliter ou s’exilent dans des pays tiers où la main d’œuvre est peu onéreuse. Et on croit rêver quand les dirigeants européens choisissent l'ancien Premier ministre luxembourgeois, Jean-Claude Juncker, pour être le nouveau président de la Commission européenne. François Hollande n'a pas osé mettre son véto ! Pourtant, le Luxembourg est un paradis fiscal au sein même de l’Europe. Jean-Claude Juncker a été personnellement mis en cause dans l'affaire Luxleaks qui révèle de manière détaillée l'organisation de l'exil fiscal de plus de 1000 entreprises avec l'approbation de l'administration luxembourgeoise des impôts...

Heureusement, la force de la République réside d'abord sur la capacité de réaction de ses citoyens plutôt que dans les mises en scène gouvernementales ou journalistiques.



En 2015, on se souviendra surtout de la lutte des Fralib (Gémenos, près de Marseille) et des  Pilpa (Carcassonne) contre la fermeture de leur unité de production. Ces deux luttes sociales ont  débouché sur la constitution de deux nouvelles SCOP : La Fabrique du Sud et Scop TI.



Au moment où tout le monde s’interroge sur la portée des décisions de la COP 21 sur le  réchauffement climatique, ces deux entreprises ont délibérément choisi de privilégier des composants naturels et locaux dans leurs produits. C’est plus que jamais le moment de penser à eux et de les soutenir notamment par nos achats dans les supermarchés.

Redonner des perspectives d’action crédibles à l’ensemble du monde du travail pour faire face à la crise sociale, écologique et démocratique, voilà ce que l’on peut souhaiter de mieux pour l’année qui s’annonce…
 

 

 

A tous ceux qui se battent, à tous ceux qui souffrent, à tous ceux qui espèrent une autre vie, meilleurs vœux pour 2016.

 

Que cette nouvelle année vous apporte bonheur, santé, succès personnel et professionnel.


 

 

 

Lire toutes les infos du blog :  
> Les 25 derniers articles  


 

Lire la suite

Maffia d’Etat en Grande Bretagne

duel oiseaux

Quelle est la frontière entre les affaires légales et le crime organisé ? Par George Monbiot, publié dans le Guardian du 9 septembre 2015   Être raisonnable en réponse au déraisonnable : c’est ce que l’on dit aux électeurs dans le scrutin au parti Travailliste. Adaptez-vous, calmez-vous, calculez bien, parce que sinon ...

Lire la suite

« Ces salauds qui nous gouvernent »

Avant de commencer cette petite réflexion sur ces salauds qui nous gouvernent, je dois avouer que mon optimisme sur la nature humaine prend des coups répétés et profonds ; mais je refuse encore de céder face à cette adversité qui voudrait nous faire croire le contraire. Il faut donc qu’il y ...

Lire la suite

Ces riches et ces groupes qui s’approprient les richesses mondiales produites par les salariés

Selon les derniers rapports économiques de l’INSEE, de plus en plus de sociétés s’organisent sous forme de groupes dans l’objectif de faire face à la concurrence internationale et d’améliorer leur efficacité productive, financière et fiscale… Mais à qui profitent les gains de richesses produites ? Les chiffres de 2014 portant sur ...

Lire la suite

Emmanuel Todd – « autodestruction de l’Europe »

En plein psychodrame grec, l’entretien accordé le 10 juillet par Emmanuel Todd au journal belge Le Soir est… comment dire ? Mais après tout c’est vous qui déciderez si l’analyse de Todd sur la crise de la Grèce et de l’Europe est juste, visionnaire, ou à coté de la plaque. Car contrairement aux Grecs nous avons ...

Lire la suite