Accueil / A U T E U R S / HEXAGONE / Sylvain Souklaye (page 3)

Sylvain Souklaye

Nano Story : Trop tard – Tard trop

L’intérêt majeur de ne plus avoir de nom réside dans le fait de ne plus être désigné par l’autre, celui qui fait de l’identité un préalable. Si la généalogie est le sacerdoce de l’identité, il serait bon de couper les branches, arracher les racines et mettre le terrain en jachère. Dans cette fâcheuse histoire de jardinage, il me reste trois petit-enfants avec mon nom et ma belle-fille qui en a repris un autre. Ils perturbent systématiquement mon ascétisme le temps des célébrations familiales en espérant voir se refléter mon humanité dans la leur. Ils se déguisent en ordre, en morale et en Dieu pour réinterpréter en choeur ma transparence face au crépuscule des vies de Papa et Mamie.

Lire la suite

Nano Story : ?

Le rythme est lancinant, la mécanique suit pourtant le même schéma, mais j’ai le luxe de pouvoir oublier, pour mieux me surprendre, demain. 25 m2, c’est un clapier inhumain pour les uns, un départ à dater pour les autres et un huis clos au doux parfum refermé, pour moi ! Le monde qui sépare la bassesse de mon lit de la vérité hygiénique de la salle de bain est parsemé d’un cimetière de café froid et de tabac. En regardant mes addictions, je songe à écrire le livre qui ne l’a jamais été, perdu entre le bout de mes lèvres et mes tripes absentes ! J’humidifie mon masque et devant la glace, je ne pense pas avoir trahi mon image, mais je refuse de donner mon nom à cet homme en face.

Lire la suite